Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nobody Knows | ft. Sandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 114
Emploi : Miss Teen Maine, future étudiante en arts appliqués au Bates College, cheerleader.
Sur ton walkman : I Wanna Know What Love Is - Foreigner
MessageSujet: Nobody Knows | ft. Sandra   Sam 7 Juil - 0:42




Nobody knows

Scarlett & Sandra

Nobody knows but me, That I sometimes cry, If I could pretend that I'm asleep, When my tears start to fall, I peek out from behind these walls, I think nobody knows

Un désastre, cette soirée avait été un pur désastre. Talons à la main et joues noircies de mascara dégoulinant, je traversais les quelques rues qui séparaient la fête que je venais de quitter de ma maison au style colonial. Je n’en pouvais plus de me sentir anormale. De tous ces moments ou, au lieu de m’amuser comme les autres jeunes gens de mon âge, j’étais assaillie par les rappels incessants d’un évènement que je donnerais tout pour enterrer à jamais. Ces derniers temps, c’était plus dure que jamais. J’avais passé plusieurs années dans un déni presque total mais, depuis quelques temps, cela devenait de plus en plus compliqué. Les flashs, les rêves et même parfois cette sensation horrible d’être aspirée dans un tourbillon de souvenirs et d’images hétéroclites par le simple rappel d’une odeur ou d’un geste. Comme si la moindre petite chose pouvait ouvrir la porte du désespoir.

C’est ce qui s’était passé ce soir. J’avais bu. Un verre, deux verres, trois verres. Je connaissais tous les invités et je ne me sentais pas menacée. Je discutais et riais comme n’importe quelle adolescente. C’était une bonne soirée. Une de celles qui aurait dû rester un bon souvenir dont on reparle quelques années plus tard, un sourire aux lèvres. Mais j’avais tout gâché, comme d’habitude. Il avait suffi que l’un des membres de l’équipe de foot me murmure quelque chose à l’oreille et que son haleine de gin et de tabac mêlé arrive à mes narines pour que mon visage perde toute couleur et moi toute contenance. Remarquant mon trouble, il avait posé sa main sur mon bras, sans doute pour me demander ce qui n’allait pas. Mais la débâcle des souvenirs avait commencé. J’étais perdue entre passé et présent. La terreur se mêlant à un sentiment de déchirement tout au fond de mon cœur. Et pourtant, une petite partie de mon esprit continuait une lente litanie. Pas ici, pas maintenant. Personne ne doit voir. Personne ne doit savoir. J’avais donc fui vers la salle de bain la plus proche. Malade à en mourir. Parce qu’une simple odeur avait réveillé les souvenirs de sa main sur ma bouche, de son souffle sur mon visage et de son corps pesant lourdement sur le mien. Je ne saurais dire combien de temps j’avais ensuite passé en position fœtale sur le carrelage. Des coups puissants contre la porte m’avaient finalement tirée de ma léthargie. C’était la voix de Braden que j’entendais de l’autre côté. Braden le chevalier blanc. Tellement parfait qu’il n’en paraissait même pas humain. Il voulait savoir si j’avais besoin d’aide. Je répondais par la négative avant de me relever tant bien que mal. Il fallait que je quitte les lieux au plus vite. Mais sans attirer l’attention. Je me regardais dans le miroir. C’était un cauchemar. D’habitude si soignée, mes cheveux partaient dans tous les sens et mon mascara avait répandu des trainées noires sous mes yeux. J’attrapais une brosse à cheveux pour minimiser les dégâts et, avec une moue de dégoût, une brosse à dent d’origine inconnue. Pour mon mascara, je tentais tant bien que mal d’en effacer les traces mais rien à faire, je n’avais fait qu’étaler un peu plus le noir sur mes joues.

A peine sortie de la salle de bain (une chance le rejeton O’Leary n’était plus là à faire le guet), j’évitais quelques couples se galochant allégrement dans le couloir et fonçait droit vers mon salut, la sortie. Ce n’est que sur le chemin que j’avais de nouveau laissé mes larmes couler, ruinant encore un peu plus mon maquillage. Mais maintenant plus personne ne verrait. Plus personne ne se douterait des tourments que la timide mais solaire Scarlett pouvait bien endurer. Je resterais celle qu’on apprécie sans vraiment la connaître, l’ombre de Mackenzie, la récente recrue de la Triade. Je préférais passer pour une naïve petite biche effarouchée que pour la névrosée de service qui éclatait en sanglots aux moments les plus impromptus. Mais jouer la comédie en permanence et faire comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes commençait à m’user petit à petit. Je le sentais au plus profond de moi. Je n’étais pour autant pas prête à faire face à tout ça.

C’est pourquoi j’étais là. A fixer le portail de ma maison et à hésiter sur la marche à suivre. Il n’était que minuit. Maman serait pourtant sans doute couchée. Elle prétendait que dix heures de sommeil, c’était le secret pour garder un teint de pêche. Mais il lui arrivait parfois de se lever exprès pour débriefer mes sorties. C’était ce que je craignais le plus. Qu’elle me pose des questions ce soir. Alors après être restée debout comme une idiote devant l’allée, j’avais choisi de me poser quelques instants sur le muret séparant notre propriété de celle, voisine, de Madame Karcy. Je tentais de faire disparaitre mes larmes qui continuaient de rouler sur mes joues d’un revers de main. Tremblante, éméchée et d’une infinie tristesse, j’étais bien contente d’être seule et de n’imposer à personne ce sinistre tableau.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nobody Knows | ft. Sandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» M - Vivre vite et fort pour oublier que la vie ça craint ! [FINIE]
» (F) Sandra Oh - ma soeur siamoise
» Yon pwofil enteresan- SANDRA HONORE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Logements-
Sauter vers: