Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devils wear Prada | Mackenzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Devils wear Prada | Mackenzie   Sam 21 Avr - 22:40

The start of an Empire
EXORDIUM.
Suite à ce qui était devenu ‘l’incident’ des funérailles d’Amelia Pike, j’étais en plein pic de créativité. Depuis des années je me bornais simplement à confectionner mes tenues et à habiller une partie des adolescentes d’Aster Cove en combinant des vêtements créés par d’autres. Seulement voilà, depuis peu, j’étais devenu plus ambitieux. Les idées venaient par dizaines et je les crayonnais sur un carnet que j’avais appris à toujours garder avec moi. C’était un savant mélange de dessins aux crayons gris, de marceaux d’étoffes diverses et variées, de nuanciers de couleurs et de patrons miniatures.

Dans ses rares moments de sobriété, ma mère n’avait jamais compris mon intérêt pour des choses aussi peu masculines que la couture, les tissus ou la mode. Elle avait par contre été très rassurée de me voir m’intéresser aux motos, aux cartes et à l’enivrement occasionnel. Tel n’aurait pas été le cas de beaucoup de mères mais, il faut croire que son intérêt était ailleurs. Elle m’avait appris à cacher mon besoin créatif aux yeux du monde, comme un sordide petit secret. Hors de question de créer dans notre mobil’home donc.

Ce qui m’amène à la façon dont j’avais trouvé mon havre de paix. Il s’agissait d’une sorte de petit hangar ou d’entrepôt (je en savais pas bien comment le définir) à la crique. J’avais gagné le droit d’y entreposer ce que je voulais et de venir quand ça me plaisait. Comment ? Au poker évidemment. J’avais allègrement plumé le pauvre type chargé de surveiller les lieux qui m’avait fait cette proposition en désespoir de cause. La chance ne lui avait pas plus sourit ensuite. Et me voilà à travailler sur le bouquet final de mes créations. Une robe rouge d’une fluidité extrême dont le tissu à lui seul m’avait couté une bonne partie de mes gains au poker. C’était une robe magnifique digne d’un gala ou d’un bal de promo huppé. J’étais en train d’y apporter la touche finale, coupant un dernier fil d’un mouvement de dent agressif tout en observant le rendu sur le mannequin que j’avais installé ici. Il y en avait sept. Chacun présentant une tenue dont certaines n’étaient pas encore tout à fait achevées.

En général, en partant, je les recouvrais par des draps. J’avais toujours cette petite crainte idiote que mes créations ne soient plus là à mon prochain passage. Chuck – le gardien – passait pourtant quasiment une fois par jour. Je savais qu’il avait vu mes créations mais nous étions presque devenus amis suite à notre partie acharnée de poker. En partie parce que je lui avais restitué une partie de ses pertes après qu’il m’ait montré l’endroit. Et compte tenu de sa propre passion pour le patinage artistique, je savais qu’il ne se risquerait à aucun commentaire.

Soudain, un bruit de talons résonnant dans cet espace habituellement silencieux me fit crisper tous les muscles de mon corps. Une chose était sure, peu importe qui s’approchait dans mon dos dans pas conquérant, ce n’était pas ce bon vieux Chuck. Et donc, par extension, ça sentait les emmerdes à plein nez. Nonchalamment, je me tournais de façon à faire face à l’intrusion dans mon petit sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Devils wear Prada | Mackenzie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Sud :: Crique-
Sauter vers: