Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 61
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Bringin' On The Heartbreak - Def Leppard
MessageSujet: Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie   Dim 31 Déc - 1:05

Anthony a laissé un nouveau verre à côté d’Andrew. Trop sympa. Celui-là, c’est un de ces vrais potes, ceux qui déchiffrent les besoins des autres en quelques mots seulement. Voilà trop longtemps qu’Andrew n’a pas esquissé un sourire, n’a pas déclaré une blague douteuse en riant tout seul, ou n’a pas chanté à tue-tête au volant de sa voiture. Des choses qui font pourtant partie de son quotidien en temps normal. En somme, voilà trop longtemps que les pensées du jeune Dean sont hantées par la petite blonde. Il faut le purger. Voilà ce que s’est dit Anthony en traînant son ami jusque dans cette fête.

Ils n’ont pas perdu de temps pour mette l’exorcisme en place. La musique et l’alcool brouillent les pensées. Il devient difficile de s’interroger sur ses actions passées. Finalement, alors que les heures passent, l’incident Victoria est vite oublié. Lorsqu’Anthony déclare sans classe qu’il a besoin de pisser, Andrew trouve refuge sur une place de canapé un peu isolé. Il décide de s’allumer une clope le temps qu’Antho fasse son affaire au lieu de descendre directement le verre. Dès les premières bouffées, le grand blond s’affale, à nouveau pensif. Son regard est perdu sur une bouteille presque vide, posée là sur la table basse en face de lui. Un sourire bref lui échappe alors qu’il réalise combien il a été bien con de croire un instant qu’il serait seul sans cette abrutie de Vicky.

La vision de cette petite garce agaçante lui fait lever les yeux au ciel. Il tire une nouvelle fois sur sa cigarette et laisse tomber sa tête en arrière en soupirant. Si Anthony était revenu à cet instant, il l’aurait forcé à boire au moins la moitié du verre la seconde suivante. C’est une bonne chose qu’il prenne son temps celui-là. Il a peut-être même trouvé bonne compagnie sur le chemin. L’idée fait doucement sourire Andrew, et il se redresse pour faire courir son regard sur les gens présents autour de lui.

Mais à la place de découvrir les deux nouveaux amoureux, l’héritier Dean voit la foule fendue de manière caractéristique. Mackenzie Chandler se fraye un chemin à travers les danseurs, et tous les regards se tournent vers elle. Celui d’Andrew n’est pas épargné. Oh il n’est pas surpris de la voir ici mais prend tout de même un instant pour l’observer, curieux de savoir ce qu’elle vient faire à cette fête – peut-être la même chose que lui. Lorsque leurs regards finissent par se croiser, le même éclat de trahison brille dans leurs pupilles. De toute évidence, ni l’un ni l’autre n’a apprécié la façon dont Victoria les a rabaissés. Alors Andrew décide de faire preuve d’un peu de solidarité, il fait signe à la lycéenne pour l’inviter à s’approcher. Lorsqu’elle est à sa hauteur, il lui propose le deuxième verre qui trône à côté du sien – initialement destiné à Anthony. Il n’avait qu’à pas se perdre sur le chemin des toilettes. « Tu as mis ta plus belle robe ce soir. » Un de ses sourires charmeurs lui échappe, avant de poursuivre. « Il ne te manque qu’un verre dans les mains. » Et aussitôt dit aussitôt fait, en vrai gentleman, Andrew se charge de satisfaire cet ultime besoin en tendant le dit-verre à Mackenzie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 95
Emploi : Etudiante, 12th grade.
Sur ton walkman : Madonna - Material Girl
MessageSujet: Re: Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie   Dim 11 Mar - 16:41









Cheers.




L’image d’une certaine blonde ne sortait pas de la tête de Mackenzie. Elle était folle de rage. Après tout ce qu’elle avait fait pour elle, Victoria avait osé la traiter de la sorte. C’était inadmissible, elle n’en revenait pas. Ce qu’elle lui avait dit tournait en boucle dans sa tête, elle en avait mal au ventre. C’était sa plus vieille amie et elle l’avait abandonnée comme ça, du jours au lendemain, sans raison. La princesse rousse avait envie de tout casser autour d’elle. Ou pire. Mais bon, elle avait encore assez de self contrôle pour ne pas briser les luxueux poudriers trônant sur sa coiffeuse.

A la place, elle replaça comme il faut sa broche sur sa robe et se mit en route. Il y avait une soirée ce soir. Elle ne savait plus très bien chez qui et n'avait pas été explicitement invitée, mais elle s'en fichait. Elle était la reine du lycée de cette ville, techniquement, elle était chez elle partout. Elle s'attribuait elle même une invitation permanente a n'importe quelle soirée Aster Covienne. Et elle savait que personne ne viendrait la contredire. Au contraire, elle aurait un accueil digne de son rang.

Accueil qui lui remonta grandement le moral d'ailleurs. Un sourire se posa sur sa jolie bouche rouge lorsque tous les regards se posèrent sur elle et que la foule s'écarta de la manière habituelle pour mieux la laisser passer. C'était une sensation dont elle ne se lassait pas. Qui lui faisait du bien, qui la rassurait dans son ego. Elle était meilleure que tout le monde, quoi que Victoria en dise. Et en parlant de Victoria, qui voila. Andrew, son ex petit copain. Lui aussi, Vicky l'avait mis cher. Et lui aussi, avait cette rage en lui, elle le sentit dès que leur regard se croisèrent.

Quel gâchis, vraiment. Mackenzie avait tellement travaillé pour les mettre ensemble. Et pendant un long moment, ca avait très bien marché. Ils étaient parfait ensemble, mais pas assez pour la surpasser elle, tout de même. Le parfait équilibre, en somme. Et voila que mademoiselle avait décidé de tout jeter par la fenêtre sur un coup de tete. Lamentable. Elle avait de se venger. De la faire souffrir. Et elle mettrait sa main à couper qu'Andrew aussi.

C'est pour cela qu'elle accepta son invitation à se rapprocher. D'ordinaire, elle préférait que ce soit les gens qui viennent à elle. Mais bon, il fallait savoir faire des compromis. Elle ne savait pas encore comment, ni quand, mais elle était sûre qu'il serait un précieux allié dans sa guerre contre la blondinette. Et puis, il savait être charmeur quand il le voulait. Elle n'était pas insensible à son sourire et à ses flatteries. Et puis, il savait comment lui parler, visiblement. Elle accepta avec un sourire le verre qu'il lui tendait, et s'empressa d'en descendre la moitié, sans même se préoccuper de ce qu'il y avait dedans.

« Toujours aussi flatteur, Dean. »

La jolie rousse s'installa sur l'accoudoir du canapé, juste à côté de lui.

« Quelle ambiance ici, dis moi. T'as presque l'air d'être à un repas de famille, assis dans ton coin à attendre que ça se passe. »

Elle lui sourit, petit signe pour montrer que, pour une fois, la pique n'était pas destinée à l'enrager.
« A moins que ce ne soit volontaire et que tu ne sois ici que pour noyer tes déboires dans l'alcool et dans ce cas la, je te rejoins dans ton projet. »

Elle sourit de nouveau tout en trinquant son verre contre le sien, avant de le finir.








_________________

::Secret::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 61
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Bringin' On The Heartbreak - Def Leppard
MessageSujet: Re: Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie   Jeu 15 Mar - 22:04

Fidèle à elle-même, Mackenzie s'approche avec grâce et dédain, pour bien faire comprendre à tout le monde combien ils ont de la chance qu'elle les gratifie de sa présence. D'habitude, c'est un phénomène qui arrache toujours un sourire à Andrew. Parfois, il la gratifie même d'une remarque gentiment moqueuse vis-à-vis de son comportement de petite reine. Mais aujourd'hui, il n'a même plus le cœur à ça. Il sait combien les choses ont dû être éprouvantes pour elle aussi, alors il la laisse prendre place à côté de lui.

Sa remarque sur son manque d'investissement dans la soirée lui arrache un sourire léger. Il se sont tous passés le mot pour lui faire remarquer qu'il tire trop la tronche ou quoi ? Il lève brièvement les yeux au ciel et avale une nouvelle gorgée du remède miracle alcoolisé, dosé avec soin par son ami (visiblement constipé vu le temps qu'il met pour revenir de sa "pause pipi"). Mais qu'importe, Mackenzie lui offre si gentiment de se joindre à lui qu'Anthony est vite abandonné à son triste sort par Andrew. « Tu es la bienvenue. » Il confirme avec un nouveau sourire un peu forcé en trinquant. Néanmoins, il n'en pense pas moins. Il n'est pas fâché de traîner avec quelqu'un qui comprend vraiment ce qu'il ressent. Quelqu'un d'aussi frustré que lui, triste, blessé et furieux à la fois. Quelqu'un en proie à la même obsession rancunière que lui pour cette petite blonde qui a bien foutu le bordel. Étonnement, il se sent mieux aux côtés de la rouquine.

Dix repas de famille enchaînés, ce serait toujours moins pire que ces putains de journées à passer en repensant encore et encore au dernier échange qu'il a eu avec Vicky. Toute la journée, Andrew n'a pas réussi à se décider s'il avait plus envie de pleurer ou de hurler. En conséquence, il finit son verre en imitant prestement Mackenzie, malgré l'avance qu'il a déjà prise en arrivant un peu plus tôt. « A nous deux ça va faire beaucoup à noyer, il va nous falloir une bouteille. » Le grand blond fait remarquer en s'extirpant provisoirement du canapé pour attraper la dite bouteille salvatrice qui trône un peu plus loin sur la table basse. Il tend la main pour que Mackenzie lui rende le verre qu’elle a si vite terminé, et sans réfléchir, il s’empare de ce qui traîne devant lui pour créer un obscur mélange bien corsé. Quelque chose qui leur montera rapidement à la tête, dans l’espoir qu’en atomisant leurs neurones, l’alcool efface aussi les souvenirs de ces derniers jours.

« Tiens, le meilleur remède contre la peste. » Il déclare en tendant un verre dument rempli à la rousse. Une peste, il n’y a pas meilleur mot pour qualifier Vicky. C’est non seulement une méchante petite blonde insupportable, mais aussi une sorte de vilaine maladie qui vous ronge de l’intérieur. Comme un virus qui grignote le cerveau et le cœur. Doucement, mais sûrement, elle vous amène vers des jours plus sombres. C’est un mal qui n’est pas assez fort pour vous faire trépasser, mais juste assez pour vous pourrir la vie. Un mal de cœur. Un chagrin d’amour comme on appelle ça. Mais Andrew réfute. Au fond de lui, il refuse d’admettre qu’il a pu avoir le moindre sentiment honnête pour cette petite tête blonde. Ça n’est rien d’autre qu’une fille parmi tant d’autres. Qu’importe qu’elle ne veuille plus de lui, elle a plus à perdre que lui dans cette histoire.

C’est l’histoire qu’il se répète, encore et encore. Cette petite conne n’a que ce qu’elle mérite. Mais à chaque fois, la rancune devient plus féroce encore. Ce goût amer de la trahison, il ne parvient pas à s’en débarrasser, même à coup de grandes gorgées alcoolisées. Alors il entre dans le vif du sujet, parce qu’Andrew n’a pas envie de tourner autour du pot la moitié de la soirée en prenant des nouvelles de vagues amis communs ou d’une famille pour laquelle il n’a aucun intérêt véritable. « Tu as eu de ses nouvelles ? » Le ton est soudainement plus acerbe. Il n’est pas encore décidé à prononcer son prénom, ça lui arracherait la gueule de témoigner un minimum d’attention pour cette petite garce blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 95
Emploi : Etudiante, 12th grade.
Sur ton walkman : Madonna - Material Girl
MessageSujet: Re: Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie   Ven 15 Juin - 17:16









Cheers.




Mackenzie n’avait jamais particulièrement aimé Andrew. Elle l’appréciait, cela allait sans dire, sinon elle n’aurait pas poussé Victoria dans ses bras, mais de là à le considérer comme un réel ami… Non, pas vraiment. Et pourtant, là, tout de suite, rien n’aurait pu plus lui réchauffer que cette petite phrase de bienvenue. Ils étaient tous les deux dans la même galère, il la comprenait. Ils avaient les mêmes sentiments pour cette petite peste, ils partageaient la même douleur. Et c’était réconfortant, en un sens, de se dire ça. Elle avait un petit peu moins envie de tout casser à ses côtés.

L'envie de la briser elle, par contre, restait là. Comme l’envie de hurler. Mais elle avait un peu plus de retenu que ça, elle préférait noyer son chagrin dans l’alcool tant qu’à faire. Et ça, Andrew l’avait bien comprit, ou du moins, il avait eu la même idée qu’elle. Elle profita de l’ouverture qu’il y eu lorsqu’il se pencha pour attraper la bouteille, pour pouvoir se glisser entre lui et l’accoudoir. C’était tout de même plus confortable, et pour ce soir, elle ferait une exception et se placerait au même niveau que lui plutôt que sur un piédestal.

Et puis c’était plus pratique pour recevoir ses médicaments contre la peste. Mackenzie sourit face à ce surnom qui lui semblait tellement approprié. On l’avait tellement appliqué à la rouquine sans même se dire qu’il irait peut-être mieux à la blonde à ses cotés. Si seulement ils pouvaient voir qu’au fond, son coeur étaient au sombre que le sien, peut être même encore pire. Mais que cela ne tienne, elle trouverait un moyen pour leur montrer à tous que c’était le cas…

Le visage de Mackenzie se renfrogna à la question d’Andrew. Elle répondit d’un « non » sec et instantané. Victoria l’avait royalement ignorée depuis leur engueulade, elle faisait comme si elle n’existait pas. Et Mackenzie était beaucoup trop fière pour faire le premier pas. Après tout ce qu’elle lui avait dit, elle n’irait pas se mettre à genoux devant elle et encore moins s’excuser, ça jamais. Alors si elle avait décidé de ne pas lui parler, que cela ne tienne. Elle jouerait le jeu de la guerre froide.

« Je peux te poser une question ? »

Mackenzie n’attendit même pas la même question.

« Toi aussi, t’as cette haine viscérale à l'intérieur toi ? Cette espèce de monstre noir qui danse dans tes entrailles. »

Elle reprit une énième gorgée de son verre.

« Tu sais Dean, je suis pas méchante. Non, vraiment, ne rit pas, je suis pas méchante. Je sais qu’on pourrait le croire et que c’est l’impression que je peux donner, mais si je fais ce que je fais, c’est pas par méchanceté. Et encore moins gratuit. Mes décisions, je les prends pour me protéger. Moi, mais aussi mes amis. Vicky, je l’ai faite. Sans moi, elle en serait pas là. Ce serait encore la petite gamine paumée du collège. Et c’est comme ça qu’elle me remercie ? Qu’elle nous remercie. On lui a tout donné et elle, elle nous crache dessus et nous plante un couteau dans le dos… »

Nouvelle gorgée, tout en regardant dans le vide.

« Je suis pas méchante, mais là, j’ai presque envie de l’être. Je voudrais lui faire mal. Très mal. La briser petit à petit… »






_________________

::Secret::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Three cheers for sweet revenge - ft. Mackenzie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» three cheers for sweet revenge ஐ TIGIRIA
» Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Logements-
Sauter vers: