Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Crazy boy ( Wyatt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaewoon Bong
Crazy boy ( Wyatt) 0bfc
Messages : 199
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Crazy boy ( Wyatt)   Crazy boy ( Wyatt) EmptyMer 23 Jan - 23:03


Crazy boy
Assis sur une chaise dans le couloir de l'hôpital, je voyais le personnel hospitalier et d'autres personnes qui avaient participés à la battue passer devant mes yeux. Ma vue était revenu comme par miracle, moi qui avait penser que je serai aveugle jusqu'à la fin de ma vie. Un soulagement s'était emparé de moi quand j'avais vu la lumière de la lampe du médecin. Même si ça n'avait pas vraiment été très agréable, d'ouvrir les yeux tout d'un coup et de voir toutes ses lumières. Pas blessé ni en mauvaise santé - si on oubliait mon alimentation - j'avais pensé pouvoir rentrer chez moi. Oublier cette soirée, cette brume infernale. Ces mouvements invincibles et ses grognements dont la provenance l'était tout autant.
Je resserrai la couverture que l'on avait posé sur mes épaules autour de moi. On m'avait expliqué que j'allai voir un psychiatre. Pour vérifier que je n'allai pas souffrir d'un choc. Mes parents n'avaient jamais aimés les médecins. Trop chers, trop curieux. Déjà, ils avaient eu de la chance que l'école ne les dénoncent pas quand j'étais enfant.
Plus on tenait éloigné d'eux, plus on avait de chance de ne pas être embêter. Le problème c'était qu'après on guérissait moins vite des virus comme la grippe ou autre. Pas d'antibiotiques, juste du porridge et beaucoup d'eau. Rester cloué au lit jusqu'à ce que ça passe. Je soupirai, me demandant bien ce qui allait se passer maintenant. C'était sur que je n'avais pas du tout la vie d'un adolescent normal à la base, alors si en plus je me mettais à parler des "loups", du sang que j'avais vu ce soir couler sur mon visage et la cécité temporaire que j'avais subi. Nul doute qu'à ce moment là on allait vraiment me prendre pour un fou. Il y en avait pourtant à qui je pourrais parler de ça. Ceux de Lost Pine ou tout bonnement mes camarades de battus. Mais je n'étais pas habitué à parler, à m'avancer vers les autres pour demander du soutien. Je m'étais toujours débrouiller seul. Car c'était le seul moyen de survivre à Aster Cove.

- Monsieur Bong ?

Une jeune femme s'avançait vers moi. Ses longs cheveux blonds tombant sur ses épaules. Un sourire qui se voulait rassurant collé sur ses lèvres. C'était pas pour autant que j'allai l'être. Je me levai de ma chaise, ramassant mon vieux sac à dos usé par le temps et d'autres choses auxquelles je ne préférais pas penser. Vide de cours, elle m'avait servi dans cette soirée à ranger des "armes".  Je suivais docilement la psychiatre dans une salle. Une armoire remplie de livres, un bureau et des chaises. J'étais invité à m'asseoir.

- Je suis le Dr White ! Jae...woon c'est ça ? C'est de quelle origine ?

- Coréenne

Je fixai mes chaussures, remarquant que la semelle s'était décollé sur celle de droite. Je n'avais pas fait attention. Elle avait dû le faire sur la crique. J'espérais qu'il me restait de la super-glue à la maison. Ca coûtait trop cher d'acheter une nouvelle paire de baskets. J'étais perdue dans mes réflexions et n'écoutait pas la psychiatre. Elle avait dû claquer des doigts devant mon nez pour me faire redescendre sur terre.

- Tu es avec moi Jaewoon ?

- Euh...oui...désolé

- Il n'y a pas de mal, c'est tout à fait normal d'avoir l'esprit ailleurs après avoir passé un moment très mouvementé !

Si elle savait que c'était juste parce que j'étais en dilemme intérieur avec moi même concernant ma chaussure.

- Alors dis moi Jaewoon, que s'est il passé là bas ? As tu entendu, vu quelque chose ?

Mentir. Ne pas dire la vérité. C'était le meilleur moyen pour sortir d'ici le plus vite possible. Passer pour un saint d'esprit - même si je l'étais vraiment. Je secouai la tête, fixant le Dr White d'un air pensif.

- J'étais parti chercher le Professeur Caldwell et Camden, avec d'autres personnes. C'était une battue encadré par les policiers mais la brume s'est soudainement levé. Elle est devenu très épaisse et on ne voyait pas à un mètre au bout d'un moment. Je crois qu'on a tous commencé à paniquer et à se faire peur les uns les autres...


C'était pour ça que j'avais fini dans une barque...Ou plutôt pour ne pas me faire dévorer par un "loup". La psychiatre avait hoché la tête au fur et à mesure de mes paroles, écrivant sur son calepin. Des choses sur moi ou ce que je venais de déclarer. Je ne savais pas trop comment les psychiatres travaillaient. On avait continué d'échanger pendant encore une bonne demi-heure. J'avais surtout besoin de repos. Et c'était avec joie que Mme White m'avait tendu une feuille, m'autorisant à quitter l'hôpital. Accompagner d'une facture...50 dollars ? Omo, où est ce que j'allai trouver cette somme moi ? Je tâchais de ne pas afficher un air paniqué et après avoir salué la psychiatre me dirigeait vers l'ascenseur. J'avais un doute sur les espaces clos...et bifurquait vers les escaliers. 50 dollars...Peut être que si je séchait les cours pour aller travailler au disqu'ère à la place, Ambrose pourrait me donner un bonus de salaire ?
Je pouvais pas demander à mes parents, ils allaient piquer une crise. Et ne pas comprendre pourquoi j'avais été à une battue hier soir et encore moins comment j'avais fait pour atterrir chez un psychiatre. C'était sur et certains, qu'ils iraient prier pour mon âme Dimanche en pensant que je deviens fou. Je soupirai, passant devant un distributeur de snacks. Qui me faisait de l'œil, me rappelant que je n'avais pas manger depuis des heures. Je devais économiser et ne pas me laisser aller à la gourmandise. C'était pêché. Mais quand même cette barre au chocolat avait l'ait délicieuse.

- Aigo, quelle monde de torture

Râlais je avant de reprendre ma route vers l'accueil. Je reconnais une tête blonde, que je croisais souvent à l'église et qui m'aidait aussi pour les mathématiques.

- Bonsoir Wyatt

Le saluais je une fois que c'était mon tour de passer. Je lui montrais la feuille du Dr White et la facture.

- Euh...c'est possible de payer plus tard...?

Genre dans un mois. Wyatt était au courant que ma famille ne roulait pas sur l'or. Après tout la majorité de nos vêtements provenaient des dons faites à l'église pour aider les plus démunis. Et on allait aussi se restaurer quand ils faisaient de la soupe. Et la mine affreuse que j'avais actuellement ne devait pas vraiment réduire cette apparence de pauvreté. J'avais pas eu le temps de me recoiffer ni d'essuyer mon visage un peu sali. Je ressemblai plus à Cendrillon qu'à un prince charmant.

©️ 2981 12289 0

_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
Wyatt Jr Bishop
Crazy boy ( Wyatt) Tumblr_inline_o4xd4atPJ21qlt39u_250
Messages : 44
Emploi : Interne à l'hôpital d'Aster Cove
MessageSujet: Re: Crazy boy ( Wyatt)   Crazy boy ( Wyatt) EmptyJeu 7 Fév - 13:25

Nouveaux disparus, nouvelles intrigues, nouveau fiasco. Aster Cove semblait condamnée parfois à revivre les mêmes événements encore et encore, comme coincée dans une infernale boucle temporelle. Si l'idée était effrayante, la réalité faisait toujours l'effort de la surpasser. C'était la seconde semaine d'internat de Wyatt Jr., l'une de ses premières astreintes, et voici qu'il avait été propulsé dans un tourbillon de panique et de course typique de l'ambiance des urgences. Lui avait été contraint de s'occuper de bien plus de patients que d'ordinaire pendant que ses collègues chevronnés accouraient au chevet de la personne qui était reparue. Béatrice Kane. Un pincement saisit son cœur à l'idée. Être jaloux était idiot et péché, il le savait, pourtant rien ne parvenait à le raisonner. Il aurait voulu la voir. Elle, son cousin et Jack, tous trois prisonniers d'une quarantaine imposée. Il aurait voulu être là.

Un soupir souleva ses épaules fatiguées et il pinça l'arrête de son nez entre son pouce et son index, plissant ses paupières pour détendre son visage crispé. Il n'avait pas arrêté de la nuit. Les effectifs mobilisés autour de la battue – qui par miracle n'avait fait aucun mort et aucun blessé grave – avaient imposé aux internes un rythme infernal qui n'avait cessé depuis la fin du terrible événement. Tout ça pour quelques égratignures, quelques frayeurs. Wyatt Jr n'avait pas envie de juger mais la fatigue pesait lourd sur son cœur et il brûlait simplement de rentrer se reposer. Bientôt, s'encouragea-t-il, lançant un regard par delà les portes de verre qui le séparaient du dehors. La Lune s'était déplacée dans le ciel, qui lentement s'éclaircissait. Le matin bientôt pointerait, et il pourrait rejoindre son lit.

« Et voilà Madame, se reprit-il finalement. N'oubliez pas, si vous voulez régler c'est par la caisse là-bas. Vous avez des questions ? »

Non, pitié, non, répéta-t-il dans l'intimité de son esprit. Après elle, il aurait fini ses obligations. Après elle, il pourrait s'asseoir quelques minutes, patienter un instant avant que d'autres patients ne demandent à quitter l'enceinte de l'hôpital. L'adrénaline s'estompant, Wyatt Jr se prenait à rêver d'une chaise.

« Tout ira bien jeune homme. Merci encore.
De rien Madame, prenez soin de vous. »

Un sourire aimable, presque automatique, s'empara de ses traits. Il fit volte-face en la voyant s'éloigner, se tournant finalement vers le couloir. Là, une silhouette attira son attention. Un garçon frêle aux cheveux noirs de jais, planté devant le distributeur, semblait hésiter sur sa pitence. Il s'en détourna finalement, révélant un visage connu. Wyatt haussa des sourcils surpris, un brin d'inquiétude frôlant son cœur tandis qu'il s'avançait vers Jaewoon.

« Bonsoir Wyatt
Bonsoir Jae. Tout va bien ? »

Non, bien sûr que non. Jae n'avait rien à faire à l'hôpital en pleine nuit. Faisait-il partie des victimes de la battue ? Bon sang, quel fiasco... Saisissant la feuille tendue d'une main distraite, il la balaya du regard. Les informations se succédèrent en silence dans son crâne. Analyse, vérification, il demeura un instant médecin avant de s'inquiéter davantage. Ses yeux venaient de tomber sur la facture.

« Euh... C'est possible de payer plus tard ? »

Pas vraiment, songea-t-il. Wyatt releva son attention vers Jae, adressa une oeillade au distributeur dont le garçon n'avait pas osé prendre une friandise, songea aux mots qui tourbillonnaient encore en son esprit. Soutien psychiatrique. Choc émotionnel. Il détailla alors son visage, sale, hanté, ne put retenir un doux sourire :

« Viens avec moi une seconde, d'accord ? »

Il posa une main dans son dos, douce, accueillante, et accompagna le garçon jusqu'à la machine. Dégainant un splendide billet de un dollar, il le glissa dans l'interstice et sélectionna une barre au chocolat, un peu au hasard. Un vrombissement sourd retentit, tout l'appareil frémit puis se mit en marche, douloureusement. Un éclat de rire échappa à Wyatt, qui asséna une tape bien placée au distributeur afin de lui donner un coup de pouce. La friandise dégringola enfin et il put la rattraper afin de la tendre à son compagnon, lui indiquant une chaise afin qu'il puisse s'y asseoir. Là, il s'accroupit, posant une main rassurante sur l'épaule fragile de Jae.

« Tu veux me parler ? J'ai un peu de temps libre. »

Il aurait toujours du temps libre pour ça.

_________________


"We are saved by the blood of Jesus, but we are changed by the heart of God, because it’s the heart of God that pumps the blood of Jesus into every area of our life.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaewoon Bong
Crazy boy ( Wyatt) 0bfc
Messages : 199
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: Crazy boy ( Wyatt)   Crazy boy ( Wyatt) EmptyVen 15 Fév - 23:00


Crazy boy
Voir un visage amical après une soirée aussi étrange avait quelque chose de...soulageant. A un moment dans cette brume j'avais vraiment cru que j'allai y passer à cause des bruits que j'avais entendu. Des ombres cachés impossible à définir. Et puis ce qui était arrivé à ma vue, au sang que j'avais laissé sur mes doigts. Je n'avais tout de même pas rêvé ce qui s'était passé. Ca ne pouvait pas être dû à mon imagination tout comme les "loups" que j'avais combattu avec Royce dans le centre commercial...Il devait probablement il y avoir une logique derrière tout ça mais je n'avais personne pour en parler. Je n'avais pas besoin d'un psychiatre pour savoir que c'était nécessaire de discuter d'un traumatisme avec quelqu'un pour se sentir mieux. Mais dans cette ville, c'était un peu compliqué quand le nombre d'amis qu'on avait se comptait sur les doigts de la main, qu'on était déjà vu comme un paria et sans compter en plus les croyants. Aster Cove n'était donc pas vraiment le lieu adéquat pour un adolescent qui venait de vivre un enfer. Je n'avais même pas de quoi me réconforter un peu avec une barre chocolatée...
Si Dieu existait vraiment, il avait une dent contre moi. Je n'avais pourtant pas fais quelque chose de mal, à part peut être avoir moins foi en lui depuis le temps qu'il laissait ma famille dans la galère. Ce n'était pas lui qui devait payer les factures à la fin du mois ni remplir le frigo. Tout le monde avait un téléphone chez lui, sauf nous. Chaque année à la rentrée quand il fallait remplir sa fiche élève, le professeur me disait que j'étais obligé de noter un numéro et je me sentais bien honteux de devoir répondre que je n'en avais tout simplement pas.
Heureusement, il y avait des personnes comme Wyatt qui faisait tout de même du bien au moral. Je le voyais souvent à l'église quand j'accompagnais mes parents. Il avait toujours un mot gentil pour moi et prenait même de son temps pour me faire comprendre les mathématiques. J'étais donc bien content de le voir ce soir, et j'espérais que peut être il pourrait m'aider à payer ma facture. Je n'y croyais pas vraiment, l'hôpital ne faisait malheureusement pas crédit. Je me serai pourtant bien passé de cette consultation inutile. Je scrutais l'infirmier qui était en train de lire le compte rendu de la psychiatre. Je me mordais nerveusement les lèvres. Est ce qu'il allait penser que j'avais un problème ?

- Euh d'accord...


Je suivais docilement Wyatt, jusqu'au distributeur que je venais de quitter. Le regardait glisser un billet dans la machine et choisir une marchandise au hasard en appuyant sur l'un des boutons. Je ne pensais pas que Wyatt était du genre à se servir lorsque quelqu'un ne le pouvait pas. Il avait un cœur trop généreux pour ça. L'espoir que cela soit pour moi faisait briller mes yeux sombres. En voyant le mal qu'avait le distributeur à fonctionner, heureusement que c'était l'infirmier qui s'y était collé. Avec ma force de mouche, le frapper n'aurait pas changé grand chose. C'était tout de même assez comique de le voir s'exciter ainsi et visiblement, lui aussi trouvait ça drôle vu le rire qui était sorti de sa bouche.
Et puis comme le Saint Graal elle était arrivé. Pas dans un calice mais dans un sachet en plastique. J'étais tellement fatigué, bouleversé et affamé que des larmes avaient embués mes yeux face à la barre chocolaté offerte.

- Mer...merci...

Balbutiais-je avant de m'asseoir sur la chaise que me présentais Wyatt. Je tenais dans mes mains le cadeau comme si c'était mon bien le plus précieux. Devais je le manger maintenant ? Ou bien attendre d'être rentré chez moi pour déguster le chocolat dans ma chambre. La main soudaine de l'infirmier sur mon épaule m'avait doucement fait sursauter, faisant battre mon cœur follement. J'étais vraiment un peu trop anxieux, je devais me calmer. Je n'avais pas besoin de ça en plus dans ma vie.

- Je...je sais pas par où commencer...j'ignore même si tu me croiras...


Avouais je d'un ton bas, assez bas pour que Wyatt soit le seul à entendre mes propos. Je n'avais pas envie que des oreilles indiscrètes m'entendent. J'avais vraiment envie de parler de tout ce que j'avais vu, Wyatt avait le profil pour, une oreille attentive. Du temps pour moi. L'envie de me confier à lui était vraiment très forte mais il demeurait toujours un doute : celui d'être cru.

©️ 2981 12289 0

_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Crazy boy ( Wyatt)   Crazy boy ( Wyatt) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Crazy boy ( Wyatt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» She's crazy but I like it...
» Lord Crazy rouvre ses portes
» I've got the whole world in my hands ! [World-Wyatt-Rock]
» Rapport de bataille Nécron (Cypher) V.S GI (Crazy Boby) 3000pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Anciens rps-
Sauter vers: