Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THEO | Run, Don't Look Behind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 11
Emploi : Quand vous allez au diner, c'est lui qui se cache derrière l'uniforme de serveur et qui vous demande ce que vous voulez manger.
Sur ton walkman : Thriller, Michael Jackson / Ghostbusters, Ray Parker, Jr. / Live Is Life, Opus / Such a Shame, Talk Talk / Why?, Bronski Beat
MessageSujet: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 16:48

Theo Webster
NOM : Webster. Il rêve de le changer pour ne plus jamais avoir de lien avec ses parents. Avec son père, surtout. Mais pour le moment, c’est le cadet de ses soucis. PRÉNOM(S) : Theo, la douceur d’un prénom qui cache la violence des coups. Theo, la douceur des lettres qui cache les hématomes de la violence. Il a longtemps détesté son prénom. Trop souvent employé avec un ton colérique, dangereux. Aujourd’hui, il se le réapproprie doucement. Il ne sursaute plus quand on le hurle dans la rue. Il ne rentre plus la tête dans les épaules quand on le prononce dans l’intimité. GE : Vingt-cinq longues années sur cette planète. Il paraît que la vie est encore bien longue. Du coup, si on pouvait lui filer une bière, histoire de faire passer la nouvelle, ce serait chouette ! LIEU ET DATE DE NAISSANCE : Il est né à Aster Cove comme bon nombre d'habitants. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, il n'a jamais quitté cette ville plus de quelques jours. Il y est ainsi depuis sa naissance, le 13 juin 1960. STATUT CIVIL : Après avoir tenté plusieurs fois la vie de couple, il est arrivé la conclusion que le célibat lui va plutôt bien. PROFESSION : Il n’a pas poursuivi ses études après la dernière année d'high school. Alors, il a enchaîné les métiers alimentaires pour finalement atterrir dans le diner d'Aster Cove où il est serveur. Le manager a bien tenté de le mettre aux cuisines, mais après qu'il ait raté trois milk-shakes et la cuisson de deux steaks, il a semblé plus rentable de le faire travailler en salle. Maintenant, il a acquis le don de retenir cinq commandes à la fois. Si on réfléchit bien, ce don peut servir… à rien, en fait. CLASSE SOCIALE : Il fait partie du prolétariat, de ces petites mains qui font tourner la ville. Il accomplit les tâches que les plus aisés ne veulent pas réaliser. Alors, oui, il ne roule pas en Ferrari 212, mais il ne s'en plaint pas. Vous ne l'entendrez jamais se plaindre. REPUTATION : À une époque, il était connu pour être un pilier important de l'équipe de football américain de l'école. Aujourd'hui... aujourd'hui, il n'est que le mec qui vous sert votre burger trop cuit et vos frites à moitié froides. Et à qui vous ne donnez pas de pourboire. Je vous vois ! GROUPES : Like a virgin. Il est loin de la réalité, Theo. Il pense que les disparitions sont causées par un fou furieux, une personne qui adore enlever les gens pour en faire... qu'est-ce qu'il en sait ? Il n'a pas franchement envie de deviner.
VOTRE PERSONNAGE RISQUE-T-IL DE DISPARAÎTRE : Pourquoi pas, mais pas tout de suite !CRÉDIT AVATAR : Kane.

       

LA DOUCE ENFANCE | | | “Où il est, le gamin ? OÙ IL EST ?” Le corps se recroqueville, tremble. Les yeux se ferment. Les oreilles captent la moindre horreur, la moindre invective, la moindre haine. “Qu’est-ce que j’en sais, Rick ? Tu crois que j’le surveille ?” Il y a un hurlement. Comme un appel à l’aide. Comme un besoin d’exprimer toute la douleur provoquée par la situation, par la gifle qui siffle. Et le petit corps, là, caché dans le placard, se met à trembler davantage. Il a les dents enfoncés dans la lèvre inférieure pour éteindre tout gémissement, pour étouffer chaque sanglot. Au loin, il y a les pas qui se rapprochent. Il y a la dispute parentale. Et puis, il y a la porte de la chambre qui s’ouvre. Là, à quelques centimètres de lui. La respiration se coupe. Instinctivement. Faire le moins de bruits possible. Se faire le plus discret possible. “Theo, mon fiston, viens ici. Sors de ta cachette. Je te jure que j'te ferai rien. Allez, viens, mon chéri.” La voix est mielleuse. La voix est charmante. La voix se trahit lorsqu’elle prononce son dernier mot. Chéri. Cela suppose un minimum d’amour. Cela suppose une affection toute particulière. Il n’y en a pas entre le père et le fils. Si ce n’est une passion pour la violence que le paternel inflige à la progéniture. Theo ferme encore plus les yeux, tentant de les sceller à vie. Comme si ne rien voir pouvait rendre l’horreur supportable. Là, il entend les pas qui se rapprochent, qui s’arrêtent juste devant le placard. D’un coup, la lumière s’invite, s’immisce, s'impose entre ses paupières. Pas le temps de s’en rendre compte. Déjà, le corps est empoigné avec virulence, propulsé à l’extérieur, jeté au milieu de la pièce. “Nooon, papa, s’il te plaît...” Mais il n’y a pas de pitié dans les yeux de Rick Webster quand il les pose sur son gamin. Il n’y a pas de pitié dans ses yeux quand le premier coup tombe. Il n’y en a pas plus quand le dernier coup est frappé. Il n’y a que de la haine. Pour ce que Rick ressent. Pour ce que Rick est. Le père se déteste. Il s’insupporte. Alors, il le fait comprendre à tout le monde. Avec violence. Dans le sang. Dans les larmes. Mais ça ne change rien parce qu’après chaque ‘séance’, il ne se sent pas mieux, Rick. Il a juste envie de partir pour ne plus entendre le môme chialer, pour ne plus entendre les complaintes de sa femme. Il est coincé dans une vie qu’il ne désire pas, Rick. Marqué par une enfance triste. Blessé par une société. Tout le monde paye, maintenant.


LA DOUCE LUTTE | | | Marche, Theo, marche. Dans les couloirs de ce lycée. Les mêmes que tu arpentes depuis plusieurs années. Marche, Theo, marche. Ne t’arrête pas. On ignore quels dangers peuvent se cacher au détour d’un couloir. Marche, Theo, marche. Accroche-toi à la douceur de l’adolescence, au rythme des cours. Marche, Theo, marche. Construis-toi un avenir meilleur, loin des hématomes, loin de la peur. Marche, Theo, marche. Ici, tu peux faire semblant. Personne ne sait, personne ne se doute. Douce chanson répétée tous les matins en allant en cours. Douce chanson presque utopique. Mais il la conserve, il la chérit, il ne l’oublie pas. Parce qu’elle l’incite à apprendre, à décrocher de bonnes notes, à se donner à fond. “On se retrouve au phare ce soir ?” “Évidemment ! J’emmène de quoi boire.” Il y a le sourire qui s’épanouit sur le visage. Bonne soirée en perspective. Juste entre amis. À décompresser. Il ne saurait dire s’il les aime vraiment, ces soirées, ou si c’est juste pour lui donner l’impression d’être normal. Mais ces soirées, elles ont le mérite de le faire rester sur Terre. “Je préviens les gars. Ça te dérange pas que je dorme chez toi après ?” Une habitude. Un refuge. De chercher à dormir ailleurs que chez ses parents. Il les évite. Il les fuit. Comme la peste. Parfois, il se faufile discrètement dans le lycée pour dormir sur un matelas de gym. Parfois, il demande à un de ses amis. Parfois, il dort à la crique, le sac-à-dos en oreiller et la veste en couverture. Il y a toujours une solution. Toujours. Pour ne pas croiser ses parents. “Pas de problème, tu sais que mes parents t’adorent.” Le sourire disparaît quand des clameurs s’élèvent. Des encouragements. Des incitations. Des bruits métalliques. Une bagarre. Il se crispe, Theo. Juste un instant. Avant de se rappeler qu’il n’est pas chez lui. Ici, il peut faire quelque chose. Il peut faire changer les choses. Alors, il fonce, Theo. Il ne marche plus, il court. Au-delà des problèmes. “Hey ! Laisse-le !” Il se glisse entre les deux adversaires. Repousse le moins ensanglanté des deux. Protège le plus amoché des deux. Probablement comme le ferait un parent avec son enfant. Probablement avec le même instinct de survie. Il se prépare à encaisser les coups, Theo. Il n’a pas même pas peur. Les adolescents peuvent être cons et méchants. Mais ils n’ont pas la même haine que son père. Ils n’ont pas la même force que son père. Ils ne peuvent que l’égratigner, que le frôler, que le chatouiller. Ils ne provoqueront jamais les mêmes dommages que Rick Webster.


LA DOUCE NOUVELLE | | | “Comment ça, tu ne sais pas où elle ?!” “J’te dis que j’en sais rien ! Tu crois qu’à son âge, j’te suivais à la trace ?” “ELLE A ONZE ANS !” Les mots sont crachés. En même temps que sa colère, sa peur, son inquiétude. Sa petite soeur. Emily. Onze ans, bordel. Comment est-il possible de perdre une gamine de onze ans ? Comment peut-on la laisser se débrouiller toute seule ? Il a le coeur qui saigne, qui se brise. “On doit appeler la police.” Il récupère les clés de sa voiture. Déjà, il se rapproche de la porte d’entrée. Hors de question d’attendre une seconde de plus. Il a déjà attendu. Bien trop longtemps. Elle aurait déjà dû être rentrée depuis trois heures. En trois heures, tout peut arriver. “NON !” La main squelettique maternelle s’accroche à lui. Il s’en dégage d’un geste sec. Il se retourne vers elle. La colère dans le regard. “POURQUOI ? Qu’est-ce que vous avez fait ?!” Les yeux vont de sa mère à son père. Ce dernier est étrangement calme. Étrangement serein. Alors qu’en temps normal, le paternel aurait déjà explosé de colère depuis longtemps. Un mauvais pressentiment. Ça l’attrape à la gorge, aux tripes. Ça vrille dans ses tympans. “Rien, rien, rien, j’te jure, Theo.” Doucement, lentement, le regard se repose sur sa mère. Si tendre, si attentionnée, si effrayée, d’un coup. Il recule d’un pas, étourdi par une vérité qu’il n’arrive pas encore à formuler. Le visage plein de dégoût et de tristesse. “QU’EST-CE QUE VOUS AVEZ FAIT ?” La voix se fracture, alors que les larmes grimpent, grimpent, grimpent. “Rien de grave. On s’est débarrassé d’un problème.” Un frisson grimpe, grimpe, grimpe, le long de l’échine. Ils l’ont tuée. Ils l’ont tuée. Sa soeur. Sa cadette. Il en est convaincu. “Non… non, vous n’avez pas...” “Tu dois pas aller à la police, tu comprends ?” Il suffoque. Il doit sortir d’ici. Il doit quitter cet enfer. Il claque la porte d’entrée derrière lui. Il se rue sur sa voiture. Et il s’en va. Il roule. Encore. Et encore. Jusqu’à ce que les larmes se tarissent. Jusqu’à ce que la respiration retrouve un cours normal. Jusqu’à ce que ses pensées soient claires. Il doit revenir à Aster Cove. Contacter la police. Et c’est ce qu’il fait. On ne le croit pas, au commissariat. On prend l’affaire peu au sérieux face à ce gamin de dix-neuf ans venu dénoncer ses parents. On envoie quand même une équipe sur place. On contacte les proches. On se renseigne. Et finalement, on découvre qu'Emily a été envoyée à l'autre bout du pays, chez une tante éloignée. Officiellement pour étudier dans une meilleure école. Officieusement pour être logée, nourrie et aimée par une tante célibataire qui a toujours rêvé d'avoir des enfants.


LE DOUX QUOTIDIEN | | | “Webster ! Quand t’auras fini, tu m’feras le plaisir de nettoyer la 3. Et la 6 attend qu’on prenne sa commande.” Nettoyer la 3. Commande de la 6. Et finir de nettoyer ce foutu comptoir qui a vu un plateau de trois verres être renversés. Pas par maladresse. Enfin, pas par la maladresse de Theo. Plutôt à cause d’un client qui a trouvé bon de jeter son ballon à son pote. Pote qui n’a pas su récupérer ledit ballon. Ballon qui a fini sa course au milieu, je vous le donne dans le mille, des verres. “C’est noté !” Coup d’oeil à l’horloge murale. Il aurait dû terminer il y a dix minutes déjà. Il sent que la journée va être plus longue que prévue. Les derniers débris sont évacués. Sans aucune blessure à déplorer (0 pour les verres - 1 pour Theo). La mer de soda est essuyée. L’aspect collant est éradiqué (à vie, espérons). Il jette le torchon, tire le stylo derrière son oreille, extirpe le calepin et c’est parti. Sourire. Vous avez décidé ? Un double cheeseburger. Un hamburger sans oignon. Deux muffins. C’est noté. Merci. Sourire bis. Retour derrière le comptoir. Annoncer la commande. Attendre la confirmation du chef de cuisine. Accrocher le papier. Nettoyer la table 3. Une routine bien huilée. Des automatismes bien enregistrés. Des réflexes bien ancrés. Malgré les clients différents. Malgré les commandes diversifiées. Il faut toujours faire la même chose. Et surtout, toujours veiller à ne pas glisser sur le carrelage parfois glissant. Sinon, la chute est fatale. Pas tant pour lui. Mais pour les plats et les verres. Et les clients qui se retrouvent avec de la salade sur la tête et du coca sur le jean. “Qu’est-ce que tu fous encore ici, Webster ? File !” Il a le regard qui se porte vers le manager. Parfois, Theo a clairement l’impression qu’il se fout de sa gueule. Lui donner du travail, alors qu’il devrait déjà être parti, puis lui reprocher d’être encore là. Ouais, parfois, il a l’impression que le mec se joue de lui. “Je termine juste ça et j’y vais.” Les restes sont poussés, rassemblés. Les assiettes sont empilées, débarrassées. Les verres sont récupérés, embarqués. La table est frottée, nettoyée. De nouveau comme neuve. Et Theo, lui, il peut se défaire de son tablier, enfiler sa veste par-dessus son uniforme, allumer sa clope et se laisser tomber sur le siège conducteur. Il attend, là. Que la cigarette se consume. Que les volutes de fumée lui échappent. Et après, il roule. Il roule en dehors de la ville. Quand il est loin de tout, quand la ville n’est plus qu’une tache lumineuse au loin, il s’arrête. Il grimpe sur le toit de sa voiture. Il allume une autre cigarette. Il s’allonge. Il observe la constellation. Il laisse un sourire poindre, un bonheur naître. Et alors, il respire enfin.

AINSI VA LA VIE
 
(c) bird box.

 
PSEUDO : Marie. GE : 25 ans. PAYS : France. BLABLA : écrire ici. AVATAR : Evan Peters.

_________________
life

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 172
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 16:51

Bienvenue à Aster Cove avec ce perso qui semble super intéressant!! :red:

Hâte d'en savoir plus, bon courage pour la suite coeur

Et Evan Peters baave

_________________
ce monde qui est le mien
j'ai souvent rêvé d'un lointain pays, où tous les gens m'aimeraient comme le plus précieux des amis. milles échos de leur joie montent à l'infini et leur voix chantent en moi : "tu es né pour cette vie!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Emploi : Employé à la bibliothèque
Sur ton walkman : Starman - David Bowie
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 16:53

Coucou Théo !! Bienvenue à toi !
J'te demanderai très certainement un lien héhé, j'veux en connaître un peu plus de lui !

_________________
“With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it... Your head will collapse, But there's nothing in it and you'll ask yourself...”


Where is my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 415
Emploi : Garde-côte au port de pêche d'Aster Cove
Sur ton walkman : Mad world des Tears for fears
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 16:58

Mais on veut en savoir plus! :fire:

Officiellement bienvenue sur le forum! Bonne chance pour la suite de cette fiche bien mystérieuse! En cas de besoin, tu sais où sonner, on sera ravis de t'aiguiller mignon

_________________
Within the sound of silence:
 


My Yearbook:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 56
Emploi : Homme à tout faire dans la petite pâtisserie de sa mère.
Sur ton walkman : Queen - Under Pressure, en duo avec David Bowie, évidemment.
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 17:20

Bienvenu à toi !

Theo a l'air très intéressant, j'ai hâte de voir la suite de cette fiche coeur

_________________
I wanted movement and not a calm course of existence. I wanted excitement and danger and the chance to sacrifice myself for my love. — •• LEO TOLSTOY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 589
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 17:23

Bon bah du coup rebienvenue !

J'ai hâte de te lire et hésite vraiment pas si t'as de nouveau des questions ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 199
Emploi : 8th grade
Sur ton walkman : Take on me • a-ha | Africa • Toto
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 18:12

Re bienvenue dans l'coin Théo ! damn it Et bienvenue au club de gamins qui ont un père qui craint :fire:

Bon courage pour la suite de cette fichette ! :cute:

_________________
I am a lost boy from Neverland
There was a time when I was alone, nowhere to go and no place to call home. "Run, run, lost boy" they say to me, "Away from all of reality. " Neverland is home to lost boys like me and lost boys like me are free ▬ Punny Boy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 389
Emploi : professeur d'anglais/théâtre au lycée
Sur ton walkman : Rod Stewart – Sailing
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 18:50

Bienvenuuue
Bon courage pour ta fiche :)

_________________
I believe in nothing
But the truth in who we are  ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t242-barthou-i-want-to-break-fre
Messages : 169
Emploi : Sophomore year soit 10th Grade.
Sur ton walkman : Rock You Like A Hurricane de Scorpion et après, Africa de Toto.
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 20:09

Salut et rebienvenue apparemment, tu étais un(e) ancien(ne) sur le forum ou tu es un dc ? Je suis pas au courant, j'arrive après la guerre encore. En tout cas, ton choix de personnage est irréprochable et cette fiche en noir et blanc, j'adhère.

Bonne chance avec le reste de ta fiche ! hello

_________________

Je suis en train d'haïr cet amour parce qu'il est pas réciproque, parce qu'il est souvent destructeur, parce qu'il ne laisse aucun répit, parce qu'il fait avoir des peines, parce qu'il fait plus de mal que de bien, parce qu'il n'y a pas de cet amour sans souffrance et parce que tu me demandes de prendre perpétuellement des risques. Je ne sais plus t'aimer sans d'abord te détester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 11
Emploi : Quand vous allez au diner, c'est lui qui se cache derrière l'uniforme de serveur et qui vous demande ce que vous voulez manger.
Sur ton walkman : Thriller, Michael Jackson / Ghostbusters, Ray Parker, Jr. / Live Is Life, Opus / Such a Shame, Talk Talk / Why?, Bronski Beat
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 21:50

Merci à tous, votre accueil est au top :red:

@Georges E. McGalaan - Où est-ce qu'on s'inscrit au club ? glasses

@James Romero - Tu n'as rien loupé mdr c'est simplement parce que j'avais contacté Jessica par mp avant de poster ma fiche. Elle m'avait donc déjà souhaité la bienvenue

_________________
life

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 109
Emploi : 10th grade
Sur ton walkman : Wham! "Wake Me Up Before You Go-Go" • Whitney Houston "Saving All My Love For You" • Chaka Khan "I Feel For You" • Madonna "Like A Virgin"
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Ven 9 Nov - 23:49

Bienvenue pour ce super perso bave

le choix d'avatar, l'aspect noir et blanc du kit. Cette pauvre vie qui est la sienne, j'adore damn it

_________________

☽☽ peu importe comment mais communiquer un peu de / l'irrésistible immortel invincible inconditionnel intégralement réel pluri-émotionnel multispirituel tout-fidèle éternel amour que j'ai pour toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 52
Emploi : Écolier - 2nd Grade
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Sam 10 Nov - 4:42

Bienvenue parmi nous! :)

Bonne chance pour ta fiche. J'ai hâte de voir le perso! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 11
Emploi : Quand vous allez au diner, c'est lui qui se cache derrière l'uniforme de serveur et qui vous demande ce que vous voulez manger.
Sur ton walkman : Thriller, Michael Jackson / Ghostbusters, Ray Parker, Jr. / Live Is Life, Opus / Such a Shame, Talk Talk / Why?, Bronski Beat
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Sam 10 Nov - 8:53

Merci tous les deux mwhaha

_________________
life

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Emploi : Lycéenne et emmerdeuse à temps plein.
Sur ton walkman : Had A Dream ( Sleeping With The Enemy ) ; Roger Hodgson.
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Sam 10 Nov - 20:21

Quel intriguant personnage ! :perv:

Bienvenue ici, toi qui a la plume superbe ! :cute: J'approuve fortement le choix d'ava ( :o ) et la personnalité que tu lui as donné lui colle à merveille. Ce petit côté un peu sombre ... dont

Au plaisir de te lire et de voir Théo nous servir des frites molles avec toute la conviction du monde, donc ! me gusta coeur

_________________


   
« De retour pour vous jouer un mauvais tour. »
Partners in crime to make you feel bad. Just children that like messing around. We're mean, we're low, up to no good to watch you bow.
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 11
Emploi : Quand vous allez au diner, c'est lui qui se cache derrière l'uniforme de serveur et qui vous demande ce que vous voulez manger.
Sur ton walkman : Thriller, Michael Jackson / Ghostbusters, Ray Parker, Jr. / Live Is Life, Opus / Such a Shame, Talk Talk / Why?, Bronski Beat
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Sam 10 Nov - 21:36

Merci pour tous ces jolis mots faints
Il va sauver le monde en servant des frites, c'est sûr what

_________________
life

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 589
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   Lun 12 Nov - 19:19



       


Pauvre Theo ! En bien des points, il me fait penser à Jessica, ce qui pourrait donner lieu à un lien si cela t'intéresse ! J'aime beaucoup ton style, même si tu le sais déjà et après avoir vu quelques petites choses avec toi c'est désormais tout bon pour moi ! Je t'informe donc que tu es validé, bienvenue chez toi !


Félicitations, tu peux désormais poser tes bagages à Aster Cove et partir sur les traces du demogorgon ! Mais avant de chausser tes rangers, nous t'invitons à recenser l'avatar et le métier/niveau d'études de ton personnage.




Bienvenue sur Aster Cove ta fiche est validée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: THEO | Run, Don't Look Behind   

Revenir en haut Aller en bas
 
THEO | Run, Don't Look Behind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Theo Walcott [Arsenal]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» [M] Theo James ∞ LIBRE
» (m) theo james ✈ pris
» Theo Hutchcraft & Bonnie Wright #009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Gestion :: Présentations :: Habitants d'Aster Cove-
Sauter vers: