Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Party for one + Louy Henderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyMar 6 Nov - 22:00


Party for one.
Richie avait l'habitude d'être bousculé par ces petits camarades. C'était devenue une routine qui ne touchait même plus le jeune lycéen. On aurait pu croire que le passage dans les douches scolaires seraient une torture. Pourtant, après le cour de sport et avoir rangé les ballons dans le bureau, Richie marcha d'un pas décidé jusqu'à son vestiaire. Il enleva son short et son maillot de corps. Il oblitéra les railleries, les moqueries sur cette morphologie qui était le sienne. Il n'avait ni les muscles, ni la pilosité des plus âgés. Il avait toujours ce corps d'enfant à son grand désespoir. Pourtant, il marcha jusqu'aux douches sans même se retourner sur les mimiques insultantes. Cela aurait été donner de l'importance et du pouvoir à ses bourreaux. Il préféra prendre sa douche et laisser les médisances voler au-dessus de lui.

Que pouvait-il déjà répondre à ces : Sale pd ! Notre jeune garçon aurait pu commencer par dire qu'il n'était pas sale. Il prenait une douche chaque jour et cela même après les entrainement pour la prochaine compétition de patinage artistique. Il aurait ensuite continué sur sa lancée en affirmant qu'il n'avait rien de ce terme si insultant. Il n'avait jamais côtoyé de garçons qui aimaient les autres garçons. Richie pensait même que c'était une chose quasi inexistante. Il n'avait jamais vu deux hommes mains dans la mains en ville. Il n'avait jamais vu un couple d'hommes exprimer de l'affection dans un film au cinéma ou sur le petit écran dans la cuisine familiale. Alors, comment ces camarades pouvaient savoir ce qu'il ignorait lui-même ? Tout cela, car il aimait faire du patins à glace et qu'il n'avait jamais embrassé aucune filles dans sa vie ?  


Richie ne voulait rien abandonner à ses bourreaux, mais même l'ignorance ne le protégeait pas de leurs cruautés. Il avait à peine terminé de se sécher et d'entourer sa serviette autour de sa taille qu'il sentit plusieurs bras l'attraper et le pousser violemment dans son casier. Le métal heurta sa peau et il s'écorcha le bras sous les bords aiguisés de la porte qui se referma sur lui. Allez, petit pd ! Reste dans ta cage.   Richie se trouva idiot d'avoir oublié que c'était la fin des cours et que ce genre de mauvaise blague était bien trop tentante pour les primates qui lui servaient de camarade. Il n'allait aucunement supplier si c'est ce qu'ils attendaient. Ils allaient bien se lasser ? C'est ce que Goldwater pensa quand la porte de son casier s'ouvrit à nouveau. Il pensa s'en extirper mais à la place un corps inconnu fit projeté contre lui. Dans la confusion il se prit le coude d'un inconnu dans le nez et offrit un coup de pied dans le ventre en échange. Dormez bien les pédales. 


Richie entendit des rires, puis ce fut le silence. Le casier fut beaucoup trop sombre pour qu'il puisse voir le visage de l'inconnu qui partageait cette punition avec lui, mais bientôt ses yeux allaient s'habituer à l'obscurité et il pourrait mettre un nom sur un visage.

Ça va ? Ils t'ont pas fait trop mal ? Désolé, pour le coup de pied.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Louy Henderson
Party for one + Louy Henderson Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 193
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyVen 9 Nov - 16:44


Party for one.
J'étais en cours de mathématiques et évidemment, je n'y tenais pas attention. Ce cours avait toujours été une horreur pour moi, les chiffres se mélangeaient toujours dans ma tête et je n'avais jamais compris pourquoi ils avaient ajouté l'alphabet dans tout ça. Du moins, je ne savais pas à quoi cela allait me servir plus tard. D'ailleurs, je ne savais pas vraiment comment je me voyais plus tard. Je sortis alors mon carnet pour dessiner tranquillement. J'essayais de dessiner les traits que je pourrais avoir en grandissant et en même temps, je réfléchissais à tout ce que je pourrais faire plus tard, comme mon métier ou avec qui je vivrai. Probablement un petit chien, un husky sûrement parce que c'est trop mignon et... peut être un amoureux. M'enfin, j'en étais pas encore sûr. Peut être valait mieux rester seul pour éviter les ennuis, j'en avais déjà pas mal ici à l'école alors je n'imaginais même pas au boulot plus tard, dans les rues, et je n'étais même pas sûr que je pourrais me marier dans ce pays. Je ne comprenais pas pourquoi on ne pouvait pas juste aimer quelqu'un et être heureux. Le bonheur d'une personne n'était pas assez pour comprendre le choix de celle-ci, apparemment non. Et les bullies de l'école, surtout Stan Alessandro, me le rappelaient souvent, comme maintenant.

Ils s'amusèrent à me pousser d'un côté à l'autre comme s'ils jouaient à se lancer et à se relancer une balle. Avec ça, il me donnait des coups dans le visage ou dans le ventre. Le pire c'est quand ils en venaient à me foutre des coups de pieds entre les jambes avec comme argument : "T'en as pas besoin de toute façon, espèce de gonzesse!" Un d'entre eux m'attrapa par les cheveux alors que je leur suppliais de me laisser tranquille et que je ferai ce qu'ils voudraient, quitte à leur donner tout mon argent de poche, je n'aurai qu'à m'acheter les comics que je voulais le mois prochain. Je les entendais rire et je n'arrivais pas à croire que les gens pouvaient être aussi méchants et cruels.

Je ne savais pas où ils m'emmenaient mais j'avais l'impression que l'on se rapprochait petit à petit du gymnase. Pourquoi là-bas ? Il me lâcha les cheveux puis attrapa mon sac pour m'obliger à avancer. Ils me poussèrent dans les vestiaires, je reçus un autre coup dans le nez avant d'entendre un bruit métallique. Des mains se poussèrent dans mon dos pour me faire entrer brusquement dans un casier. Seulement, le casier n'était pas vide et en entrant, l'autre personne à l'intérieur me mit un coup dans le ventre, ce qui me fit légèrement couiner suite à la douleur. "Dormez bien les pédales." Comment ça, dormir ? Oh non non, ils ne pouvaient pas me laisser là ! Mes parents allaient s'inquiéter, surtout par rapport à toutes ces disparitions en ville. Je ne pouvais pas les laisser croire qu'il m'était arrivé quelque chose. Mais en plus, la nuit... La nuit, c'était noir. On était déjà dans une certaine pénombre mais la lumière à l'extérieure ne resterait pas toujours allumées. Toutes ces choses l'une à la suite de l'autre m'angoissèrent, ma gorge se serra et je ne pus m'empêcher de laisser aller quelques sanglots s'échapper de ma bouche. Avec tout ça, je n'avais pas fait attention à ce que mon interlocuteur m'avait dit. Je reniflai et hochai vite la tête.

"Un p-peu, mais j'ai l'habitude. Et t-t'inquiète pas, désolé p-pour le coup dans le nez... J'ai j-juste peur du noir, j'ai p-pas envie de rester ici."
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptySam 10 Nov - 9:36


Party for one.
Richie n'aima pas entendre ses sanglots. Il n'arrivait pas à mettre un nom sur ce visage qui était dévoré par la pénombre, cependant il détestait savoir que ces primates arrivaient à blesser une âme de plus dans l'enceinte de ce bâtiment. Il avait beau approcher que des seize-ans encore hésitant, il sentit cette rage bouillonner et l'envie de frapper son poing contre l'intérieur du casier. Il avait beau être très peu vêtu, c'était bien-sûr la dernière de ses préoccupations. Richie avait grandi dans une maison débordant de testostérone surtout avec quatre frères. Les chairs visibles étaient une normalité. La religion n'avait jamais posé un pied chez lui, le corps humain n'avait pas été diabolisé.

Cette voix ? Il la connaissait. Ce n'était pas Louy Henderson qu'il croisait lors des cours de théâtre ? Heureusement pour eux - et malheureusement pour leurs bourreaux - Richie avait tellement l'habitude de se faire enfermer dans son casier qu'il était à présent préparé. Il glissa lentement s'excusant par la même occasion pour atteindre le sac entre leurs pieds. Il tira un vieux briquet que son grand-frère Matthew lui avait cédé contre trois mois de corvée de vaisselle. Il fit rouler son pouce sur la pièce métallique et une lumière fine et diffuse offrit un peu de réconfort, réchauffant les doigts du jeune patineur par la même occasion.
 
Ne pleure pas. Regarde. Il n'y pas plus d'obscurité.

Richie chercha les mains de son camarade et glissa le zippo entre ses mains. Il pensait ainsi arrêter ses sanglots. Il fixa son visage sous cette lumière diffuse, mais si réconfortante.  Sa première impression était donc la bonne. Il abandonna un sourire à son camarade. La dernière pièce qu'ils répétaient ensemble était la célèbre pièce de William Shakespeare : Roméo et Juliette. Peut-être par idiotie enfantine ou tout simplement l'envie de Richie de faire rire son camarade. Il lança tout en calant ses mains sous ses bras.

Juliette ne devrait pas voir Roméo avec si peu de vêtements. Que dirait ses parents ?

C'est tout ce que notre futur patineur avait en stock, en tout cas pour l'instant. Richie n'avait pas dit son dernier mot. Ces primates étaient trop idiots pour qu'il leurs offre le plaisir de souffrir de leurs stupidités. Il allait bien avoir un gardien ou un homme de l'entretien qui allait passer par là. C'est toujours ainsi que cela se terminait. Il n'avait jamais dormi au lycée et il ne pensait pas que cela allait pas commencer aujourd'hui.  Surtout, qu'il était enfermé avec un camarade qu'il ne détestait pas. Ils s'amusaient bien ensemble pendant ces cours de théâtre.

Richie n'avait pas la fibre de l'art du spectacle comme son camarade. Il ne pensait pas devenir comédien ou brûler les planches d'une grande ville une fois adulte. C'était une récréation, un moment de détente pour le patineur, pour oublier la disparition de sa mère et l'absence de ce père qui refusait à présent de le regarder dans les yeux.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Louy Henderson
Party for one + Louy Henderson Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 193
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyMer 14 Nov - 17:53


Party for one.
C'était idiot de pleurer pour ça. Juste parce que j'étais dans le noir ? Bon aussi parce que la douleur des coups que je m'étais pris ne s'était pas encore dissipée. Mais à mon âge, à quinze ans on était plus censé paniquer à cause de l'obscurité. Si on l'était encore, on avait l'air de bébé et j'évitais du coup d'en parler trop, pour ne pas donner aux bullies une autre raison de se moquer de moi. Mais c'était vraiment une phobie que j'avais depuis le plus jeune âge, je dormais toujours avec une veilleuse. Mon père me disait que c'était normal d'avoir peur, qu'on avait le droit de l'être, peu importe ce que c'était.

Mes yeux ne s'étaient pas encore habitués à l'obscurité, je ne voyais pas encore très bien le visage de mon colocataire de casier. Je savais que c'était un garçon, qu'on devait avoir le même âge due à nos voix qui muaient et qui donc passaient parfois de l'aigu au grave. Seulement, sa voix me disait quelque chose. On devait probablement avoir déjà parlé ou quelque chose comme ça. Je me demandais ce qu'il farfouillait quand il sembla chercher quelque chose dans son sac. J'aperçus alors une petite flamme, assez pour éclairer nos visages. Alors que mon regard détaillait celui de l'autre garçon, cela me percuta. C'était Richie du théâtre, on avait déjà joué quelques scènes ensemble, quelques une de Roméo et Juliette. Quelque chose dans sa voix était réconfortante, je reniflai une fois et cessai petit à petit les sanglots malgré que mes joues étaient tout de même humidifiées. Nos mains s'effleurèrent et le briquet se retrouva désormais dans mes mains, c'était moi qui tenais la lumière qui écartait l'obscurité de nous deux. C'était moi qui repoussais ma peur, comme je le faisais avec ma petite lumière dans ma chambre.

"Merci b-beaucoup, Richie."

C'est alors que je me rendis compte qu'on ne se connaissait pas tant que ça. Je savais qu'il était aussi ennuyé par les bullies, on était pas mal à l'être mais j'ignorais les raisons. Du moins, jusqu'à maintenant, apparemment, il se faisait également traiter de pédale et de pd, enfin, tous les surnoms de ce genre. Je savais aussi qu'il faisait du patin, moi j'avais jamais vraiment réussi à en faire alors la patinoire n'était pas tellement mon endroit de prédilection comparé au magasin de comics. Au théâtre, on avait déjà joué ensemble. C'était marrant. Il était Roméo, et j'étais Juliette. D'ailleurs, Richie semblait s'en rappeler lui aussi puisqu'il venait de faire une référence à cette scène. Je levai les yeux au ciel suivi d'un petit rire, qui se fit plus grand quand je me rendis finalement compte qu'il n'était pas beaucoup vêtu. Cela ne me dérangeait pas trop, ça rendait la situation plus drôle.

"Ils lui di-diront sûrement que c'est u-une raison de plus p-pour ne pas fréquenter Roméo." Je lui répondis sur un ton amusé, lui offrant un sourire par la même occasion.

Il fallait voir le bon côté des choses, je ne me retrouvais pas avec quelqu'un que je n'appréciais pas. On allait peut être finalement pouvoir se connaitre un peu plus que de loin et de réputation. Surtout que la mienne ne m'était pas tellement favorable. Le p'tit suceur de queues et La pédale des 10th grades, c'était un peu les noms qui revenaient souvent quand on parlait de moi ou qu'on mentionnait Louy Henderson.

"Ils ont dit que-que t'étais une p-pédale, toi aussi."
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyMer 14 Nov - 19:27


Party for one.
Richie était touché par cette faiblesse et comprenait cette peur totalement incontrôlable. ll essaya d'offrir ce sourire de soutien à son camarade, sans jugement. Il n'aimait pas voir souffrir son camarade même s'ils n'avaient échangés que quelques lignes de dialogue sur les planches de leurs cours de théâtre. Richie n'aimait pas voir l'injuste et tenta de son mieux pour être cette personne aux épaules solides. ll avait beau n'être toujours pas un homme, notre garçon était bien décidé à se comporter comme tel. Richie ne put dissimuler un sourire satisfait de ne s'être pas retrouvé un parfait inconnu. Goldwater appréciait son camarade. Il le trouvait gentil, doux et toujours serviable. ll abandonna cette source de chaleur sans aucun regret. Maintenant, qu'il avait les mains libres, il allait pouvoir tenter autre chose.

Louy ? Tu peux éclairer mon sac juste là ?

Richie reprit ses contorsions, s'excusant pour ses contacts non consentis de sa peau nu contre celle de son voisin. Il aurait pu se sentir gêné, mais il se sentait en parfaite confiance. C'était malheureusement un mal nécessaire pour que Golwater puisse atteindre une autre poche précieuse de son sac toujours bloqué à leurs pieds. Il en tira avec un petit cri de victoire une longue barre jaune aux écriture sombres : une barre de Milk Dudes. Des énormes caramel que tous les gamins d'Aster Cove s'arrachaient. Quand Richie disait qu'il avait l'habitude et qu'il était préparé. ll lui manquait plus que le sac de couchage, mais encore une fois, ils n'allaient pas dormir aussi.

Richie se mit à rire et offrit un caramel à son partenaire de cellule.

Bon, on dira rien à ses parents d'accord ? Cela sera notre petit secret ?

Richie ne se priva en rien pour faire rouler la friandise sous sa langue. Cependant, son visage alla s'assombrir aux paroles de Louy. Il pouvait supporter les rumeurs à son sujet, mais il trouvait celles sur son camarade plutôt violente. Il mâcha ce caramel occupant l'espace sonore et finit par répondre.

Ouai', mais je te rassure, je sais qu'il raconte n'importe quoi quand il te traite de suceur de...queues. lls sont cons. Cela va leurs passer d'après mes frères. lls se masturbent trop la nouille cela leurs grillent des neurones. Toujours d’après mes frères...

Richie lâcha un rire nerveux.

Je peux te poser une question ? Comment tu as su que tu aimais les garçons ?


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Louy Henderson
Party for one + Louy Henderson Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 193
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyMer 14 Nov - 20:34


Party for one.
Le sourire qui ornait les lèvres de Richie ne pouvait que dire la même chose que je pensais. On avait de la chance de se retrouver tous les deux, et pas avec n'importe qui d'autres. C'était aussi rassurant de savoir que ma compagnie ne le gênait pas et que les heures que l'on passerait sûrement dans ce casier ne seraient pas un supplice pour aucun de nous deux. Je hochai la tête à sa question et baissai la main pour la rapprocher du sac même si je ne savais pas vraiment ce qu'il cherchait.

"Faut f-faire gaffe que je foute pas le ff-feu au sac, ce s-serait fâcheux." Je lâchai, me mettant à rire par la même occasion. Si cela arrivait, on serait mal barré, vraiment.

La peau de l'autre garçon m'effleura plusieurs fois mais je n'en fis rien même si un léger voile rouge s'était déposé sur mes joues. C'était bizarre mais je pensais à autre chose pour oublier rapidement cette proximité. Je haussai les sourcils en entendant son petit cri de victoire avant d'apercevoir la barre de Milk Dudes dans les mains de Richie. Soudainement, mon estomac cria et cela se fit bien entendre à cause du silence qui régnait lorsqu'on ne parlait pas.

"Oops. Normalement, c'est à-à cette heure-ci qu-que je prends mon quatre heure."

Je le remerciai quand il me proposa un bout et ce dernier trouva rapidement sa place dans ma bouche puis je haussai les épaules avec un petit sourire amusé.

"Le p-principal c'est qu'elle s-soit heureuse, non? Les parents, on ss-s'en fout."

Je savourais la friandise caramélisée qui fondait doucement sur ma langue. Ces bonbons faisaient partis de mes préférés et j'en pourrais en manger à chaque repas sans être écoeuré. En même temps, j'écoutais ce qu'il me racontait et je ne pus qu'hocher la tête à ses questions.

"Ouais.. M-Mais les rumeurs sont vraies. Enfin, p-pas que je suce des queues, mais p-pour mon attirance."

Sa question me fit presque avaler de travers mon caramel. Pas que la question en elle-même me dérangeait mais en vrai, le jour où je m'étais rendu compte de mon attirance, c'était tellement gênant.

"Je-Je trouve les garçons beaux. Les hé-hétéros mattent les filles, moi je-je regarde les garçons, depuis toujours. Les f-filles m'intéressent pas à ce ni-niveau là, je me vois u-uniquement dans les bras d'un garçon. Et puis... Non, c'est tout."

La vraie histoire derrière tout ça, était que oui je regardais les garçons et que je me voyais plus tard avec un garçon mais le vrai jour où cela s'était confirmé, c'était quand j'avais 13 ans. C'était le début de l'adolescence, on était dans les douches après le cours de sport et quelque chose d'incontrôlable chez quasiment tous les garçons se passa. Les autres se moquaient et j'avais du partir en courant, au risque de glisser et de tomber. Rien que d'y repenser me donnait envie de croiser les jambes à cause de la gêne. Depuis, je prenais ma douche quand tous les autres étaient partis, pour être seul, quitte à arriver en retard au prochain cours.


"Pou-Pourquoi les autres disent que t-t'es pd?"
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyMer 14 Nov - 23:27


Party for one.
Richie montra un instant un regard inquiet. Il fixa la flamme crépitante, puis ensuite ce sac à ses pieds. Il n'avait pas envie de mourir carbonisé entre deux planches de métal. Cela aurait été pour lui une vie courte et une mort clairement discutable. Au moins, les primates qui leurs servaient de camarades auraient des choses à dire pour effrayer les futures générations : deux pauvres petits gays meurent à cause d'un pauvre briquet.

Au moins, on se souviendrait de nous.

Richie n'avait pas envie qu'on se souvienne de lui de cette manière. Ces frères lui avaient promis que les années de lycée s'oublieront vite pour n'être qu'un longtemps souvenir. Il l'espérait, pour pouvoir mettre toutes ces brimades derrière lui. Goldwater lâcha un rire communicatif en entendant le ventre de Louy miauler quand il sortit la barre de Milk Dudes comme par magie.

Je préférais te proposer un bon chocolat chaud et des tartines, mais en attendant, j'ai rien de mieux.

Richie offrit son maigre butin à son camarade sans même sourciller. Cela aurait impossible pour lui de ne pas partager ce qu'il avait entre ces mains. Il le fixa dans les yeux et se demanda pourquoi il ne l'avait pas encore invité à la maison pour prendre un quatre-heures et jouer dans la cabane au fond du jardin ? Peut-être qu'il lui proposerait une fois sortie de cette cage de torture.

Tu m'as jamais parlé de tes parents...Tu les as tous les deux ?

Richie baissa la tête instant. Il était encore un enfant, même avec ces seize-ans qui approchait à grand pas. Il n'avait pas réfléchi et sentait sa question particulièrement gênante et indiscrète et n'espérait pas blesser son voisin. Il agita bien-sûr la tête quand Louy lui donna l'information qu'il savait déjà : qu'il ne suçait pas de queues. Il n'aurait jamais imaginé son camarade faire cela et savait que ce n'était que de la méchanceté de leurs tortionnaires.

Pour le reste, Richie écouta Louy avec ses grands yeux ouverts comme s'il déversait sur lui toute sa sagesse. Le jeune Goldwater : est-ce qu'il avait déjà trouvé un garçon beau ? Est-ce qu'il avait déjà laissé ses yeux descendre plus bas que nécessaire sous les douches ? Les réponses étaient oui à ses deux questions. Maintenant, c'était à lui de répondre. Il se gratta le haut de son crâne et ne trouva aucune excuse à offrir, uniquement la vérité.

Je sais pas...Il prononce ce mot, mais moi-même je sais pas si je le suis. Comment eux ils peuvent savoir ? Tout cela, car je fais du patins à glace ? C'est ridicule. Tu ne peux aimer quelqu'un si tu es boucher et un autre si tu vends des aspirateurs, si ?

Richie se mouilla les lèvres. Cette cellule avait comme un goût de révélation, comme si il pouvait tout dire et se confier entièrement à Henderson. Il avait envie de lui faire confiance, cela pouvait se voir dans ses yeux.

Et...puis...mes frères m'ont offerts ces magazines. Tu vois, ils pensaient me faire plaisir. Il y a ces femmes nues. Ils m'ont dit que cela allait me plaire et tu vois que tous les soirs je pourrais...Bref...Mais, j'ai beau tourner les pages, cela me fait rien. Je trouve cela même dégoûtant. C'est Yurk !


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Louy Henderson
Party for one + Louy Henderson Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 193
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyDim 25 Nov - 14:33


Party for one.
Je n'avais pas très envie de finir flamber à cause d'un satané briquet et puis, il fallait plus qu'une petite flamme qui effleure le sac pour que ça ne fasse une grosse flamme. Il suffisait que je lâche la molette et la flamme disparaitrait.

Mes joues rougirent au bruit que mon ventre fit. C'est vrai que ce serait nettement mieux de boire un chocolat chaud et de grignoter quelques tartines recouvertes de Nutella bien sucré mais le caramel que Richie m'avait donné comblait heureusement le petit creux que j'avais à l'estomac. Cela dit, quand je serai de retour à la maison, je prendrai un autre quatre heure, probablement quelques bonbons ou des biscuits, mais soit, ça importait peu. J'étais tout de même content de trouver du réconfort dans cette friandise.

"Vu les ci-circonstances, c'est pa-parfait."

Sa question sur mes parents m'étonnait un peu, j'aurais cru qu'il me questionnerait sur des tas de choses sur l'homosexualité. Mais même moi, il y avait des choses que je ne connaissais pas à ce sujet. Un petit sourire vint néanmoins se dessiner sur mes lèvres après avoir repensé à mes parents, j'avais envie d'être avec eux en ce moment mais j'étais coincé dans ce fichu casier. Ils allaient sûrement s'inquiéter...

"Mon p-père est policier, ma mère est a-avocate. Je les adore mais pa-parfois, ils savent être de-de vrai parents poules... Tout ça-ça, parce qu'ils ont galéré à m'avoir."

En effet, mes parents avaient quelques problèmes médicaux au niveau de la procréation et il y eut quelques fausses couches avant d'avoir leur enfant, leur seul et unique d'ailleurs puisque ce fut déjà assez compliqué comme ça. Depuis qu'ils m'ont eu, ils m'ont toujours cajolé et protégé. Je ne leur en voulais pas mais parfois j'aimerais bien expérimenter des choses sans les avoir sur mon dos.

"Je crois qu-qu'ils m'acceptent comme je-je suis. Ils ne-ne m'ont jamais dit que c'était mal d'être g-gay."

Il n'y avait qu'avec mon père que j'étais septique car il avait toujours voulu que je sois un homme grand et fort. Le contraire de ce que j'étais, je me faisais marcher dessus par les bullies du lycée à longueur de journée.

J'écoutais parler Richie et hochais la tête par moment alors que je me concentrai sur le visage de mon interlocuteur à l'aide de la lueur de la flamme du briquet. Je comprenais parfaitement ce qu'il voulait dire. Tout le monde pouvait faire du patin, même si je n'en faisais pas parce que je ne savais pas comment faire. Ce n'était pas un sport uniquement pour les filles, au contraire. C'était comme le foot, les filles pouvaient très bien y jouer aussi.

"C'est des-des grandes gueules qui p-parlent pour rien dire. T'as le d-droit de faire du pat-patin, et d'aimer qui tu veux, filles ou g-garçons."

Un petit rire s'échappa de mes lèvres alors que je l'écoutais à nouveau parler. J'avais déjà vu ces magazines mais je n'y avais jamais vraiment touché, ça ne m'intéressait pas, non merci.

"Tu-Tu crois qu'il existe les-les mêmes avec des garçons?"
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyLun 26 Nov - 11:45


Party for one.
Richie aurait pu ajouter en donnant ce caramel à Louy, qu'il pouvait remercier ces idiots de terminale qui à force de l'enfermer dans son casier l'avait préparé à tout, même possible à la fin du monde. Cependant, il n'avait pas envie de parler d'eux. Il ne voulait pas tirer d'autre sanglots à son compagnon de cellule et comme aimait lui répéter sa mère avant qu'elle ne disparaisse. Parler de ces primates c'était leurs donner du pouvoir et de l'importance. Ces frères aimaient lui répéter que tout cela serait oublié dans quelques années. Richie aurait aimé transmettre cette leçon de vie à son camarade, mais pour l'instant tout ce qu'il pouvait partager avec lui, c'était un briquet.

Je comprends pour tes parents. Tu aimerais les avoir moins sur le dos ? Tu veux pas leur dire de m'adopter ? Moi, mon père n'ose même pas me regarder dans les yeux depuis que ma mère a disparue.

On racontait que sa mère était parti avec un autre homme. Mais, cela Richie ne voulait pas l'entendre. Sa mère avait disparu et un jour elle reviendrait. C'était plutôt des paroles tristes que le patineur avait prononcé, mais il n'y avait aucune larme sur ses joues. Il avait appris à vivre avec cette famille, au moins il avait ses frères.

Mes frères n'ont jamais dit ouvertement devant moi que c'était mal d'être gay, mais tu sais, ils sont cette fâcheuse manie de s'insulter style : "fais pas ta tafiolle" ou de se balancer des choses à la figure en se sortant  : "va sucer des queues gros pd". J'ai toujours pensé que c'était la pire des insultes.

Richie semblait dépeindre une vie d'enfer à la maison, mais ce n'était pas le cas. Ces frères et lui s'aimaient terriblement. Combien de fois Matthew était venu caser la figure de terminale qui avaient insultés son petit-frère. Ils étaient proches, mais cela n'empêchaient rien qu'ils étaient en 1985. Les mœurs étaient ce qu'elles étaient.

Merci. Toi, au moins, tu me comprends. Maintenant, c'est vrai que les filles cela m’intéressent pas plus que cela.

Richie aurait pu prendre Louy dans ses bras, mais cette lueur plutôt ardente et dangereuse l'en empêcha. C'est tout ce que Goldwater voulait, c'était être entendu. Richie aurait pu aussi dire que les filles ne l'intéressaient pas du tout. Cela aurait été une réponse plus honnête. Quand, Louy parla de ce magazine avec dessus des garçons, Richie se mit à rougir. Un acte qui le troubla, mais heureusement, la porte du casier qui s'ouvrir en grand lui permit de ne pas trop y réfléchir.

Goldwater...Henderson...Rentrez chez vous. Les cours sont terminés.

Richie lança un regard noir à l'homme de l'entretien, car il faisait comme tout le monde ici et il fermait les yeux sur les agressions. Car, c'était une agression. Mais, au moins, ils étaient libre. Le patineur s'extirpa du casier et aida Louy à s'en sortir. Il réalisa que maintenant qu'il ne portait qu'une serviette pour le couvrir. Il se mit à rougir comme une tomate.

Il faudrait mieux que je m'habille... Si je veux pas attraper la mort.

Richie tira son sac du casier et en sortit ses affaires. Il enfila un slip batman qu'il se pensait trop grand pour porter maintenant. Il devrait mettre des sous-vêtements d'adultes et plus d'enfants. Il mit sur ses épaules son tee-shirt et glissa dans un jean avant d'interpeller son camarade d'infortune.

Tu dois rentrer là ? Cela te dit de passer à la maison ? Mes frères ont dans la cave une collection de tortues, elles sont super rigolotes.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Louy Henderson
Party for one + Louy Henderson Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 193
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptySam 1 Déc - 21:04


Party for one.
Je disais que mes parents étaient un peu trop sur mon dos mais au fond, j'étais content de les avoir aussi présent pour moi. Puis, c'était parfois aussi de ma faute, j'essayais de temps en temps à être le centre de leur attention pour recevoir de l'affection de mes parents. Je devais me sentir heureux d'avoir des parents aimants, certains n'avaient pas cette chance, comme pour Richie apparemment, d'après ses derniers mots. Son père n'osait plus le regarder dans les yeux ? Sa mère avait disparue ? Je ne savais pas quoi dire, j'avais peur de sortir une connerie, j'étais du genre maladroit par moment.

"Di-Disparue ? Wow.. Je suis v-vraiment désolé. Mais tu-tu sais, j'ai un a-ami, on va di-dire ça, Georgie, il avait disparu mais il est de-de retour."

Peut être que ça l'aiderait à se sentir mieux, à avoir encore un peu d'espoir. J'avais entendu parler de ces disparitions à Aster Cove, comme mon professeur de théâtre aussi. Après, je ne savais pas si sa mère avait disparue comme ça ou si elle était décédée dans de drôle de conséquences, mais je ne me voyais pas lui poser la question.

Les insultes que Richie énumérait, je les connaissais. Trop bien même. C'était comme si les bullies les avaient écrit au marqueur qui ne s'effaçait pas. Je haussai les épaules à ses paroles.

"T-Toutes les insultes sont les pires. Je v-vois pas où est le mal d'être un g-garçon et d'aimer les garçons."

Mais les mots qui suivirent étaient ceux qui avaient le plus attrapé mon attention. Etait-il en train de dire qu'il était peut-être gay lui aussi? Donc ça voudrait dire que je ne serais plus le seul à l'être au lycée? C'était marrant, en quelques sortes, de ne plus se sentir seul dans ses problèmes mais j'espérais que les idiots de l'école ne s'acharneraient pas sur lui, du moins encore plus.

"En tou-tout cas, tu sais qu'il y a qu-quelqu'un qui te comprend ici, Roméo." soufflai-je en faisant évidemment référence à moi-même.

Soudain, la porte du casier s'ouvrit. La lumière me piquait un peu aux yeux à force d'être resté dans la pénombre. J'étais enfin libre ! Il ne m'en fallut ni une, ni deux pour me sortir de là. Je remerciai le concierge même si celui-ci allait faire comme d'habitude, ne rien dire au proviseur bien qu'il savait parfaitement pourquoi nous étions dans ce casier alors que les cours étaient en plus terminés. J'étirai mon dos et mes bras suite à cette sortie de ce petit endroit puis le concierge partit.

C'était en étant une fois dehors que je me rendis réellement compte que Richie était presque à poil pendant que nous étions dans le casier, il avait juste sa serviette autour de la taille. Je sentis le rouge monter petit à petit aux joues et je me retournai rapidement pour lui laisser un peu d'intimité pour pouvoir s'habiller. Pendant ce temps, je posai une main sur la hanche - pas très viril comme pose vous me direz et de l'autre je triturais le briquet que mon colocataire de casier m'avait prêté un peu plus tôt. Heureusement que j'avais ce petit objet où j'aurais paniqué durant ces longs instants dans cet enfer appelé casier. Quand j'entendis mon camarade me parler, j'en déduisis qu'il était finalement habillé et je me retournai en hochant la tête à sa proposition. J'allais pas souvent chez mes amis (puisque je le considérais comme tel maintenant) et j'avais envie de me changer les idées après tout cela.

"Oui, ce-ce serait cool! J'ai ja-jamais vu de tortues à part au zoo. Elles ss-sont comment ? Puis faudra ju-juste que je téléphone à ma maman p-pour lui dire que je suis ch-chez toi." Puis je lui rendis son briquet. "Merci, encore, Ri-Richie. Je suis une vraie ch-chochote, je sais."
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson EmptyMer 5 Déc - 0:02


Party for one.
Richie avait l'habitude de rencontrer ce genre de réaction quand il parlait de la disparition de sa mère. Certaines femmes d'Aster Cove aimaient le prendre dans ses bras, d'autres lui offraient des bonbons. Il n'était pourtant pas triste. Sa mère allait revenir il en était certain. Elle était bloquée quelque part, il en avait la certitude, mais il ne pouvait en parler à son camarade où il allait le prendre pour un fou.

C'est marrant que tu me parles de Georgie. Je le connais aussi. Je l'ai connu par James. Tu dois le connaitre aussi ?

Richie connaissait toute l'histoire de la disparition et de la réapparition miraculeuse de l'adolescent. Il s'était accroché et enthousiasmé pour chaque pièces d'informations qu'il avait pu glaner. Il n'avait pas encore interrogé Georgie, mais il pensait le faire et surtout lui demander s'il savait où était sa mère ou s'il l'avait croisé.

Richie hocha la tête et faillit donner un coup de tête au pauvre Louy pour lui reconnaître qu'il était complètement d'accord avec lui. Il était où le mal d'aimer une femme, un homme ou une gourge. C'est pas l'amour qui était le plus important pensa le jeune patineur ? Heureusement, il évita de justesse de donner un coup de tête à son camarade, mais s'excusa en posa ses mains sur ses épaules.

C'est vrai en plus. Mais, je suis content tu vois qu'on puisse parler, je me dis maintenant, pourquoi on l'a pas fait avant ?

Richie ne savait pas pourquoi ils n'avaient jamais parlés ainsi en sortant des cours de théâtres ? C'était dommage, mais au moins les brutes leurs avaient donnés l'opportunité aujourd'hui et Goldwater n'allait pas s'en plaindre.

Une fois, que le patineur fut présentable, il tapota sur l'épaule de Louy - même s'il avait envie de le considérer comme un ami à présent. Il récupéra son briquet et le rangea dans sa poche. Il prit son ami en passant son bras autour de son cou et l'attira pour qu'ils sortent ensemble des vestiaires.

Dis pas cela. Ne laisse jamais ses idiots te rabaisser. Tu es ma juliette et maintenant on va chez moi. Elles sont rigolotes. Mon frère en a peinte une.

Richie emmena Louy jusqu'à son vélo. Il lui montra le chemin jusqu'à sa maison et déposa son vélo sur la pelouse et insista pour qu'il en fasse de même. Il monta les marches du porche familial et poussa la porte. Il n'y avait personne comme d'habitude. Il invita Louy à rentrer avec une révérence.

Si Juliette veut bien se permettre. Il se mit à rire et ajouta : le téléphone est à gauche au mur si tu veux appeler chez toi.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Party for one + Louy Henderson   Party for one + Louy Henderson Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Party for one + Louy Henderson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage
» Loups Garous Party 2011
» Party de Noel!!!
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Party Mousse ! - PV : LES LAMBDA.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Flood :: Anciens rps-
Sauter vers: