Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (m) herman tømmeraas - rip to my youth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 33
Emploi : 11th grade, redoublement difficile après avoir accouché d'Emma.
Sur ton walkman : foreigner : i wanna know what love is / bryan adams : heaven / bruce springsteen : i'm on fire / the cure : charlotte sometimes.
MessageSujet: (m) herman tømmeraas - rip to my youth   Mer 10 Oct - 20:40

Hudson au choix
NOM : Le nom est libre, idéalement quelque chose qui sonne comme tout droit tiré de l'Amérique profonde. PRÉNOM(S) : Hudson, placé là pour les besoins du scénario, totalement négociable. ÂGE : Entre 18 et 20 ans LIEU ET DATE DE NAISSANCE : au choix, soit c'est un pilier de la communauté, soit il a débarqué à Aster Cove à l'adolescence en suivant un énième petit copain de sa mère. STATUT CIVIL : fuckboy avant l'heure, coureur de jupons. Officiellement libre de faire ce qu'il veut, célibataire confirmé. Officieusement, il a une fille, née il y a quelques mois. PROFESSION / NIVEAU D'ETUDE : Dealer + quelque chose au choix. Il a probablement arrêté les études après le minimum obligatoire. Quelques pistes pour le boulot le moins illégal des deux : mécanicien, soudeur, gardien de cimetière, boucher, employé de casse automobile, les idées sont évidemment acceptées. CLASSE SOCIALE : White Trash / Trailer Park Trash - prolétaire depuis la naissance, un peu moins depuis qu'il trafique ceci dit. AVATAR : Herman Tømmeraas, Brandon Flynn, Luke Hemmings, Anton Lisin... CRÉDIT  : sharkloé.

La vie n'a jamais été simple pour lui. Pas de jeunesse dorée, pas de moments familiaux tirés d'une sitcom touchante, juste des plans foireux, des cris, des adultes irresponsables et rien qui ne soit vraiment stable. Son histoire est libre, il faut juste qu'il se retrouve à vendre de la drogue et des médicaments volés aux jeunes (et moins jeunes) d'Aster Cove, parce qu'il faut bien survivre, parce qu'il faut bien bouffer, parce que le monde est injuste et qu'il a décidé de jouer avec ses propres règles.

Il ne vit officiellement pas seul, il crèche encore dans le taudis que loue sa mère mais comme elle n'est jamais là, il ne rend de compte à personne. De toute façon, c'est sûrement lui qui règle les factures, alors ce taudis, c'est le sien. Il aime faire la fête, les ennuis, le rock, sa voiture - il a tellement taffé pour se l'acheter, faut dire (possiblement, une pontiac firebird noire, achetée d'occasion). Il déteste ce système qui garde les gens en bas de la chaîne alimentaire, la pop, New Kids On The Block et qu'on lui donne des ordres. Il a arrêté les cours mais il n'est pas stupide, loin de là, c'est juste qu'il préfère dissimuler son amour pour les livres et se sent en sécurité avec son étiquette de merdeux / mauvaise influence sur le dos.

Il voudrait refaire le monde, il pourrait en parler pendant des heures. Il a l'impression d'être en colère contre tout, en particulier contre les autorités qui ne font rien aux sujets des disparitions et des trucs chelous qui se passent ici. A vrai dire, il pourrait parler de beaucoup de choses, pendant des heures. Musique, livres, films, pourquoi il pense qu'Aster Cove craint... il a juste du mal à vider son sac quand il s'agit de ce qu'il peut ressentir. Il a une réputation de petite frappe et on dit qu'il a les mains sales, que ce n'est pas vraiment un type fréquentable.


CARACTERE : impulsif, sarcastique, protecteur, plus sensible qu'il ne veut bien l'admettre, très bon juge de caractère, insolent, curieux, agaçant, grande-gueule, nonchalant à ses heures, parfois brusque, même violent.

AINSI VA LA VIE
(c) bird box.

SOPHIA YANCEY : Il la connaissait de vue avant qu'elle ne le trouve et ne lui glisse une poignée de billets verts. Elle avait besoin d'un truc pour s'accrocher, pour ne pas plomber son année, alors il lui a filé du Ritalin SR, ce stimulant destiné aux hyperactifs, ancêtre de l'Adderall. Au début, ça devait juste être pour un exam, une période difficile à passer, sauf que mademoiselle est revenue régulièrement, réglant toujours argent comptant. Il a toujours fait mine de s'en foutre, mais ça l'intriguait un peu, surtout quand elle a commencé à partir en vrille, quand il s'est retrouvé sans stock. L'air de rien, elle s'est incrustée dans sa vie, déboulant de plus en plus souvent là où il pouvait être. Touchante, un peu fragile derrière son air de peste, son air de sainte-nitouche aussi, elle allait mal et tentait d'oublier ça en faisant la fête, un truc qu'il pouvait parfaitement comprendre. Sans trop savoir pourquoi, il a commencé à se sentir responsable, à veiller sur elle. Elle a du prendre ça pour des avances parce qu'ils se sont rapprochés. Il n'est pas idiot, il sait que c'était une mauvaise idée. Il sait aussi qu'il lui a pris sa première fois et qu'il aurait préféré que ça ne soit pas à l'arrière de sa voiture ou dans ce taudis qu'il ose appeler 'maison'. Hudson, c'est pas le genre à s'attacher, à se poser mais Sophia, avec ses airs précieux, qui jouait les rebelles en carton, ça l'a amusé, ça l'a atteint en plein myocarde et pendant un instant, juste un, il s'est vu ralentir. Jusqu'à ce qu'elle disparaisse, ne répondant plus au téléphone, l'évitant comme la peste... Jusqu'à ce que d'elle, il ne retrouve que des rumeurs, quelques semaines plus tard. On la disait enceinte, les commentaires n'étaient pas tendres. Il a paniqué, évidemment et puis comme un con il l'a laissé se débrouiller, guettant pourtant sa silhouette partout. Aster Cove n'est pas assez grand pour qu'il puisse toujours échapper à la réalité, cependant. Il parait qu'elle a accouché, qu'elle se débrouille. Lui, il tourne en rond, pas foutu de savoir quoi faire, un peu piégé, un peu perdu, un peu dégoûté de lui-même.



EMMA : Elle n'a que quelques mois et à vrai dire, il ne connait même pas son prénom. Il n'a vu, qu'au loin, Sophia poussant un landau et il a pris ses jambes à son cou. Un peu comme son propre père, un peu comme tous les mecs qu'il a pu croiser au cours de sa vie bancale. Ça l'emmerde d'être comme ça, même s'il est trop flippé pour admettre qu'il voudrait la connaître. Il se dit qu'au fond, elle est sûrement mieux sans lui, qui voudrait d'un petit dealer de bas-étage quand on peut simplement être une Yancey ? C'est sa fille, pourtant et si l'idée est étrange, elle l'a aussi marqué au fer blanc. Personne ne sait qui a foutu Sophia enceinte, ils étaient discrets, c'était un secret... Mais il la connait assez, la précieuse, la petite peste, pour savoir qu'il était le premier et le seul avec qui elle a couché et que, par conséquent, il ne faut pas avoir fait Harvard pour identifier le paternel du bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33
Emploi : 11th grade, redoublement difficile après avoir accouché d'Emma.
Sur ton walkman : foreigner : i wanna know what love is / bryan adams : heaven / bruce springsteen : i'm on fire / the cure : charlotte sometimes.
MessageSujet: Re: (m) herman tømmeraas - rip to my youth   Mer 10 Oct - 20:42


       
Bonjour bonjour  smile et bienvenue sur ce scénario  ouh yeah si tu es déjà arrivé(e) là, c'est que j'ai peut-être réussi à éveiller ta curiosité et qu'il y a moyen que toi et moi, nous fassions de grandes choses  slurp Pas de panique, j'ai bientôt terminé, je ne vais pas te garder pendant des heures, j'ai juste quelques petites informations à ajouter pour compléter Hudson !  noo ready ? c'est tipar alors !  glasses

avatar : la tête est absolument négociable. Herman est bien cool, évidemment, mais je ne suis pas difficile alors tant que tu me proposes un petit délinquant crédible, ça doit passer. J'ai proposé d'autres têtes, aussi, d'ailleurs, rien n'est fixe. Je demande juste un droit de veto au cas où mais t'as pas à t'inquiéter, je ne suis pas chiante (contrairement à Sophia mdr)

pseudo : absolument libre, je l'ai nommé Hudson histoire d'éviter les répétitions de pronom mais si tu as d'autres idées, n'hésite pas à les proposer  happy

rp : Je m'adapte à mon partenaire pour la longueur des réponses. Tant que j'ai de quoi enchaîner, je n'ai pas besoin d'un pavé (même si je n'ai rien contre, vraiment pas) (et même si j'ai tendance à m'emballer et à en écrire, des pavés, surtout quand on parle sentiment arrow) - Je cherche quelqu'un qui soit à l'aise avec l'orthographe (les fautes arrivent, j'en fais aussi, régulièrement, mais je tente quand même de faire attention) et surtout, une jolie syntaxe. Je n'ai pas de problème avec le "tu" et le "il" mais la première personne me dérange vraiment, gros blocage larmes Je préfère prévenir plutôt que de refouler quelqu'un une fois la fiche terminée, même si ça peut sembler brusque, comme ça dès le scénario cookie INRP, j'aime bien le drama et les engueulades mais je suis aussi toujours partante pour un topic improbable avec un set-up cocasse ou bordélique.

attentes : Idéalement, je cherche quelqu'un qui va s'approprier le personnage, lui donner de la dimension. Là, c'est juste une base, avec quelques pistes. Je suis ravie d'en discuter et j'ai hâte de découvrir ce que tu pourrais en faire, de ce bonhomme. Bien entendu, on va éviter les fantômes et si possible, je veux quelqu'un qui va chercher à s'intégrer et pas juste interagir avec moi. En dehors de ça, je suis rarement sur le dos des gens, plutôt chill, pas besoin de te sauver en courant :3

derrière l'écran : Quelque part entre la grande-gueule et la timide, je suis gentille et relativement sociable, en plus d'être bavarde. Prendre un de mes scénarii, c'est gagner une pote, quelqu'un qui est toujours up pour discuter de tout et de rien. J'aime la musique, les séries, les bonbons, les paillettes, j'ai un humour un peu tordu et je pense être plutôt fun, comme connaissance RPGique. Si tout ça te tente, si t'as des questions, viens on est bien, ma boite à MP est grande ouverte  ange

A très vite pour se faire mal avec des feels, j'espère coeur
toutes les informations supplémentaires.

_________________
'THERE MUST BE SOME KIND OF WAY OUT OF HERE' SAID THE JOKER TO THE THIEF † if I only could, I'd make a deal with God and I'd get him to swap our places, be running up that road, be running up that hill, be running up that building.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(m) herman tømmeraas - rip to my youth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Al Sharpton's critic of Herman Cain.
» the duty of youth is to challenge corruption #KM
» Walking Down of Youth - Clydesdale - Hongre
» ROSLINN & ETAINE ¤ Youth offers the promise of happiness, but life offers the realities of grief.
» Herman et son F2L514/4-N

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Gestion :: Scénarios & Préliens :: Scénarios-
Sauter vers: