Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (F) Teresa Oman - she is electricity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 20
Sur ton walkman : AC/DC - You Shook Me All Night Long
MessageSujet: (F) Teresa Oman - she is electricity   Lun 8 Oct - 10:45

Catalina Flores
NOM : Flores, on entend ses origines, souligne même ses racines qui ont beaucoup bouger pour finir ici à Aster Cove. Ce nom est négociable. PRÉNOM(S) : Catalina. Prénom qui se fait absent des bouches, elle se refusait de l'entendre dans sa totalité, elle n'acceptait plus que la " Lina", effaçant une partie d'elle-même pour choisir ce qu'elle voulait garder. Prénom négociable, tant que le surnom qui en découle donne "Lina"  ÂGE : Du haut de ses 20 ans, mi-gamin mi-femme, elle était coincée entre deux âges. Encore trop jeune pour qu'on voit en elle une adulte, mais trop vieille pour désormais qu'on lui pardonne les erreurs enfantines.  LIEU ET DATE DE NAISSANCE : Date et lieu au choix STATUT CIVIL : Célibataire, elle avait toujours vu l'affection comme une forme de faiblesse. Comme une forme de soumission à l'homme, elle qui crevait d'être l'égale de ses paires, elle craignait qu'on ne finisse de la voir que par une femme qu'elle voulait trop souvent ne plus être.  PROFESSION / NIVEAU D’ÉTUDE : Vendeuse au Comic Book Store. Derrière le comptoir en bois de cette boutique qu'on la trouve à faire ses journées. Parfois avachit sur sa chaise, ou en train de lire une nouveauté.  CLASSE SOCIALE :Classe moyenne. Sa famille n'avait jamais roulé sur l'or mais ça n'avait jamais été une chose qui l'avait dérangé.  AVATAR : Teresa Oman. Négociable avec Ira Chernova, Marina Nery , Kaya Scodelario, Zoey Deutch, Giza Lagarce, Anna Speckhart, Natalia Dyer, Taylor Lashae, Magdalena Zalejska, Ellie Martin, Bridget Satterlee , Olivia Cooke, Luca Hollestelle, Natalie Westling, Ellie Bamber . CRÉDIT  : DΛNDELION

CARACTÈRE
+ : Amical, Artistique, Astucieuse, Charismatique, Dynamique, Énergique, Intelligente, Libre, Persévérante.
- : Brusque, Complexée, Désinvolte, Impulsive, Joueuse , Indomptable, Obstinée, Possessive, Têtue.

POINT PERSONNAGE



- Fille a la famille parfois bien trop nombreuse à son gout. Elle disparaît entre ses 5 frères et soeurs, dont elle n'est ni l'ainée, ni la cadette. Taper du pied et jouer des coudes pour ce fair entendre et respecter, c'est à cause de sa fratrie qu'elle l'apprit. À la dure, elle avait toujours eu beaucoup plus d'affinités avec ses frères et ses soeurs, car elle jouait aussi brusquement qu'elle. Lina, ça n'avait jamais été le genre de fille à avoir peur de se faire mal de toute manière.
- Pas assez fille, c'est une chose qu'elle a bien trop entendue dans la bouche de sa famille. Une remarque qui se voulait un conseille de sa mère, mais qui était comme un couteau dans son coeur. Un pic de la bouche de ses frères " Mais de toute manière, tu n'es pas une vraie fille toi". Une méchanceté dans la bouche de ses soeurs. Mais Lina, elle ne comprenait pas en quoi son manque de coquetterie et de niaiserie, la rendait moins femme que d'autres. Comme si on attendait d'elle une image de perfection, de raffinement et de féminité, qu'elle était incapable de leur montrer.
- Continuellement a la quête de sa place dans le monde. Lina, elle ne sait pas ce qu'elle va faire dans le futur, elle l'a jamais su et parfois, elle pense qu'elle ne le saura jamais. Elle se voit comme une poussière dans le Sahara. Alors elle s'évertue à faire comme si tout allait, et pourtant elle porte un poids qu'elle ne comprend pas. Elle a cette tristesse qu'elle se refuse d'assumer, ses craintes qu'elle ne veut avouer.
-- La colonie de vacances, c'était le seul endroit où elle avait finalement l'impression qu'on l'acceptait comme elle était. On n'avait pas d'attente à son égard, c'était simplement tout ce qu'elle pouvait aimer. Cette sensation même éphémère qu'on la voyait pour ce qu'elle était et non pas pour ce qu'elle devait être. Les amitiés qu'elle avait pu construire là-bas étaient des plus précieuses. Les souvenirs qu'elle en gardait, elle les chérissait. Et même si tout n'était pas parfait en colonie, elle ne regrettait pas une seule seconde.
- Souffre d'Astraphobie, la peur du tonnerre et de la lumière surtout lorsque celle-ci est anormalement éclatante. Lina ne peut s'empêcher de paniquer lorsqu'elle entend un orage éclater. Incapable de se calmer, elle est prise de tremblement et se met à pleurer, incapable de se contrôler.
- Elle a les clés, de chez Edgar et Joseph. Et disparaît de la maison familiale surpeuplée lorsqu'elle a besoin d'un peu d'air, et part se réfugier chez les deux garçons, qui l'accueillent sans poser de questions.    
AINSI VA LA VIE
(c) bird box.

Edgar Smith : Il est parfois compliqué de mettre des mots sur une chose que nous-mêmes sommes incapables de comprendre. Edgar et Lina, ça avait toujours été ainsi, indescriptible. Ils se sont rencontré et partageaient une certaine colère, elle à cause de sa famille, lui car il n'en avait pas. En premier abord on aurait pu croire que cela aurait fait des étincelles, chacun qui aurait aimé avoir ce que l'autre ne supportait plus. Elle la liberté de n'avoir personne pour la juger, lui avoir simplement des racines auxquelles se rattacher.
Des étrangers qui ne parlaient pas le même langage. Ils auraient simplement pu s'ignorer mais ils en étaient incapables, poussant l'autre à atteindre ses limites, ou à les dépasser. Et ce qui avait simplement commencé comme une espèce de confrontation s'était transformé en une amitié qu'on ne pouvait réellement comprendre, une rivalité qui avait tout simplement évolué en un jeu qu'ils n'avaient jamais cessé de jouer.
Le groupe qui s'était formé à la colonie, et dont ils faisaient partie, avait vaincu le temps pour perdurer malgré les années. Et pourtant ils continuaient leur jeu, cette espèce de mise à l'épreuve de l'autre, qui finalement ne faisait que cacher la vérité. Ils étaient trop fiers, et probablement trop effrayer d'avouer qu'au fond de leurs coeurs il y avait une autre envie qui les poussait autant à se provoquer. Quelque chose de plus primaire qui n'avait fait que grandir au fil des années. Car elle ne voulait pas être " une parmi tant d'autres" dans la vie d'Edgar. Et lui n'avait que trop peur de l'inconnu.
Alors ils se donnaient à ce stupide jeu, qui ne leurrait personne si ce n'était eux. En se parlant parfois de bien trop prêt, et ne pouvait retenir une certaine possessivité envers l'autre. Basé sur un simple "si tu cèdes tu perds", qui les maintiennent dans l'illusion que ce n'est qu'un jeu et non pas la réalité
petit +:
 



Les Luluriens: Gamins et en colo, ils ont fait des courses de bateau contre les autres villes et ont toujours gagné. C'était un peu comme leur réputation à l'époque où ils étaient les rois de l'eau. Ils ont continué à faire divers sports aquatiques sur l'eau pour se remémorer des bons souvenirs. Ils sont également encore très proches de Lulu, leur monitrice.plus d'explication ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(F) Teresa Oman - she is electricity
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la gente esta muy loca + gina
» TERESA PALMER ✤ we will stand tall
» Teresa " Tess " Black ♣ Lady Lokison (ou pas ! )
» Tour of Oman (2.HC)
» Tour of Oman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Gestion :: Scénarios & Préliens :: Scénarios-
Sauter vers: