Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 have we met before ? (jaewoon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
allô maman bobo
Messages : 83
Emploi : Petit génie de la musique, violoniste // disparu avalé par l'Upside Down.
Sur ton walkman : THE POLICE - every breathe you take, JASCHA HEIFEITZ - paganini caprice n.24, QUEEN - under pressure, DAVID BOWIE - rebel rebel, PROKOFIEV - dance of the nights
MessageSujet: have we met before ? (jaewoon)   Jeu 13 Sep - 8:59



have we met before ?
@Jaewoon Bong


Camden cale son vélo à côté de la porte d'entrée. Il abaisse son casque, d'où s'envole un rock enragé, et pénètre dans la boutique au son familier de la clochette, qui se perd immédiatement sous la voix onirique de Bowie. Ils passent toujours de la bonne musique, au Disqu'ère, et Camden passe souvent en revue les vinyles en hochant la tête en rythme, lorsqu'il ne chantonne pas en sourdine, loin des oreilles indiscrètes. Fervent habitué de la boutique (un euphémisme : sa mère lui a proposé d'aller y vivre, ), il pourrait vous faire un inventaire des albums qui s'y trouvent, mais serait incapable de reconnaître les vendeurs s'il les croisait ailleurs. C'est le paradoxe McKinnon, qui a de longues années tiré des soupirs intraitables à ses enseignants -sa mère, elle, a depuis longtemps accepté le décalage de son fils- et causé autant de doutes. Est-ce qu'on est sûr que c'est un génie ? Il ne serait pas plutôt idiot, le violoniste ? Camden traverse les incompréhensions l'air de rien, son habituelle mine impassible et son silence collé au corps ; il en récolte et en garde des échardes, qui s'accumule malgré lui sous sa peau blafarde.

C'est ainsi que le paradoxe fait de nouveau son œuvre ; par accident, un heureux hasard d'une seconde qui le tire hors de ses pensées pour considérer le monde, il pose les yeux sur la silhouette qui traverse le magasin, les épaules légèrement voûtées, et le visage se relève tout juste pour lui offrir un sourire poli, irradiant d'un cruel manque de confiance en lui.

Camden abandonne un instant sa promenade musicale, reposant sa main sur les vinyles qu'elle était en train de parcourir. Tout le monde est censé se connaître de vue, à Aster Cove, et dès qu'il sort avec sa mère, ils ne font pas cinq minutes à pied qu'on s'arrête pour saluer et prendre des nouvelles -plus ou moins sincèrement, parfois c'est une remarque cinglante qui ponctue la suite de l'échange, quand la voisine du pâté d'en face ou l'ancien manager de chez Walmart s'éloigne avec tous ses torts. Souvent, Camden n'est pas sûr. Mais là, il est certain.

Il l'a déjà vu. Pas avec sa mère ; son souvenir est dénué de son aura énergique, et flotte dans quelques notes claires, une brise légère, comme traversant une lourde chaleur d'été. C'est un vendeur, il doit sûrement travailler là depuis des mois (il se connaît bien) sans qu'il ne l'ait encore remarqué ; mais c'est encore autre chose, de plus personnel, une fenêtre ouverte sur un secret...

Une fenêtre.
Oh.

Camden récupère sa main qu'il glisse dans sa poche, et rejoint le comptoir de sa démarche tranquille. Son walkman est toujours en marche, et de son casque enserrant son cou s'élève maintenant la voix enivrante de Bowie.

« Hey », fait-il en dévisageant légèrement son interlocuteur. Le doute s'écarte avec lenteur ; il revoit le visage parfaitement relevé vers sa fenêtre, d'abord tranquille, puis soudain saisi de l'embarras terrifié d'avoir été pris sur le fait. Camden n'a pas eu le temps d'entamer la conversation (de lui crier quelque chose depuis sa chambre serait plus juste) que l'inconnu avait déjà pédalé à l'autre bout de la rue. « C'est toi qui étais en bas de chez moi, l'autre jour ? » Il le regarde avec calme, en cillant régulièrement pour ne pas l'effrayer ; il n'a pas pensé à être moins franc, peut-être commencer par des banalités. Il se fiche d'entretenir le paradoxe McKinnon, comme il essaie de se ficher de la réaction des autres. Pour les échardes, c'est mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 164
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Jeu 20 Sep - 18:56



have we met before ?
@Camden McKinnon

Vendeur ne consistait pas seulement à se tenir tranquillement derrière la caisse en attendant qu'un client pointe son nez. Il fallait aussi contrôler le stock, remettre des albums dans les bacs, et quand il y avait de nouveaux arrivages, coller des étiquettes dessus avec le prix. Autant dire que c'était une tâche très chiante et assez redondante. J'avais l'impression de faire du collage comme en maternelle. Et ce n'était certainement pas ma collègue qui allait le faire. Il fallait tout de même garder sa bonne humeur et sourire au client. Un geste automatique, où je ne faisais même pas attention à qui je l'adressais.
Bien évidemment, j'avais paumé le feutre noir quelque part. Impossible de le trouver dans les poches de mon vieux pantalon. Aish, où est ce que je l'avais mis encore ? Laissé sur le comptoir peut être ? Je retournais donc là bas, à la recherche de l'objet perdu. J'allai encore me faire disputer, j'avais un don pour les faire disparaître. A force on allait croire que je les volaient. Je me faisais cependant interpeler en plein dans mon enquête. Je relevais la tête tombant sur un jeune homme, qui devait avoir la vingtaine. En vérité, sa tête me disait vaguement quelque chose et il devait surement donc venir régulièrement ici. Je lui offrais donc un sourire poli, qui s'évanouissait rapidement suite à sa question. Je n'étais pas le genre de personne à stationner devant la maison des inconnus. A part une. Celle où le doux son d'un violon en sortait à chaque fois que je passais devant. J'ignorais qui jouait si divinement bien de cet instrument. De cette mélodie qui m'attrapait au cœur. Jusqu'au jour où j'avais été pris en flagrant délit et que je m'étais enfui en pédalant à fond. La honte que j'avais ressenti à ce moment là. Est ce que ça n'équivalait pas à du voyeurisme ?
J'étais tenté de nier, de dire qu'il faisait erreur. Mais je n'avais pas été éduqué pour mentir. Et puis je mentais très mal de toute façon. Si je m'excusais peut être qu'il allait pas m'emmener au poste de police ? Je m'inclinais donc face au jeune homme avant de déclarer :

- Je suis désolé ! C'est juste que, j'ai trouvé ça tellement beau que je n'ai pas pu m'empêcher d'écouter...s'il te plaît n'appelle pas la police...


J'espérais qu'il allait accepter mes excuses et que tout se règle de façon amiable.



_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
avatar
allô maman bobo
Messages : 83
Emploi : Petit génie de la musique, violoniste // disparu avalé par l'Upside Down.
Sur ton walkman : THE POLICE - every breathe you take, JASCHA HEIFEITZ - paganini caprice n.24, QUEEN - under pressure, DAVID BOWIE - rebel rebel, PROKOFIEV - dance of the nights
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Jeu 4 Oct - 9:21



have we met before ?
@Jaewoon Bong


Camden ouvre la bouche, pris de court, et la referme presque immédiatement : le vendeur s'incline, s'excuse, lui demande de ne pas appeler la police, se fond dans un embarras qui laisse Camden confus. A l'entendre on croirait qu'il a passé la nuit à le reluquer depuis l'arbre d'en face, pris des clichés compromettants, commis un acte de voyeurisme fulgurant, irrépressible -c'est peut-être le cas, au vu des rumeurs actuelles tout semble possible à Aster Cove, qui avant même les disparitions et les ombres monstrueuses a connu ses criminels aux airs de Monsieur tout le monde. Mais non, il le lui confirme : il n'a fait que l'écouter jouer un après-midi ensoleillé. Allons bon. Le violoniste n'est pas grand spécialiste des émotions humaines au quotidien là où il comprend les élans grandioses des compositeurs et des mélodies d'un temps ancien, mais à le voir se répandre en excuses avec une sincérité poignante, Camden est confus. Il est pris d'un doute léger : est-ce qu'il s'est montré soupçonneux ou agressif en lui posant la question ? Ses expressions sont parfois si impassibles -si nulles, comme si son visage était à zéro, tout le temps- qu'on les méprend régulièrement pour de la froideur ou de la violence. Car qui appellerait la police pour avoir grappillé quelques notes de musique ? Aux yeux de Camden, surtout, moins avare de ses notes qu'on pourrait le croire, le vendeur a simplement profité de sa musique comme on profite d'une brise de printemps. Et le léger sourire sur ses lèvres, l'expression apaisée sur les traits du brun, Camden s'en rappelle encore : c'est une expression de bonheur simple, et un instant, il s'est senti heureux de partager avec quelqu'un ses notes solitaires.

« Non non, pas la peine de s'excuser. » Camden agite brièvement une main entre eux, comme pour effacer le malentendu et les angoisses ; peut-être a-t-il déjà eu des ennuis avec la police pour des broutilles, ce ne serait pas la première fois dans leur petite ville très blanche, très orthodoxe. Il sait Camden, ce qu'on fait à la minorité quelle qu'en soit la forme. « Je voulais juste être certain... » Il fait une légère pause, paraît chercher quoi dire. Certain que c'était lui ? Naviguant entre franchise sans filtre et retenue d'ermite, il ne sait parfois pas vraiment comment parler aux autres. « J'ai une mauvaise mémoire des visages. C'est plutôt à moi de m'excuser. » Pour ne pas l'avoir reconnu alors qu'il vient au Disqu'ère depuis son arrivée à Aster Cove : il n'est même pas sûr qu'il n'y travaillait pas déjà, à l'époque. Il observe un instant le vendeur, avant de lui tendre une paume ouverte, comme pour remettre les choses dans l'ordre : « Camden, se présente-t-il. Et je ne vais pas appeler la police. » Pas non plus pour une poignée de main.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 164
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Jeu 11 Oct - 18:45



have we met before ?
@Camden McKinnon

Voir d'aussi près celui qui avait réussi à me transporter avec sa musique, c'était assez impressionnant. De plus, le jeune homme dégageait aussi une aura assez mystérieuse. Pourquoi était il venu me demander si c'était bien moi la personne qu'il avait aperçu l'autre jour ? Si ce n'était pour me délivrer aux autorités. Mes parents n'avaient guère les moyens de payer une si lourde amende. Je m'étais donc excusé aussi sincèrement que possible. Espérant que le violoniste avait un cœur ou même simplement une quelconque pitié pour un être aussi miséreux que moi. Je priais aussi qu'il ne soit pas raciste. Aster Cove avait aussi son lot d'anti-étrangers, malheureusement. Combien de fois est ce qu'on m'avait jugé du regard ou même carrément dit de retourner dans mon pays ? Trop, si vous voulez mon avis. L'Amérique était loin d'être un conte de fées comme en avait rêvé mes parents en prenant l'avion pour échapper à la dictature coréenne.
Enfin bon, je n'y pouvais rien si les gens étaient fermés d'esprit. Avec un peu de chance, en tant que musicien, mon interlocuteur avait un esprit large. Large pour la créativité et d'autres choses. Le jeune homme avait fini par ouvrir la bouche, pour dire que je n'avais pas besoin de m'excuser. J'avais relevé la tête, un air perdu peint sur le visage. Alors que le sien restait indéchiffrable. Mes lèvres dessinaient ensuite un "o" à la suite de ses explications. Juste être certains que c'était moi. Je me sentais un peu flatté. Même si il disait avoir une mauvaise mémoire des visages, il s'en était souvenu un peu. Un minimum pour m'interroger là dessus.

- Ce n'est pas grave...j'ai l'habitude qu'on ne se rappelle pas de moi

Après tout, même mon meilleur ami m'oubliait alors venant d'un inconnu, ça ne risquait pas de me froisser. J'étais tout de même soulagé d'avoir la confirmation qu'il ne comptait pas alerter la police de ce que j'avais fait. Je m'essuyais la main sur mon pantalon et serrait la sienne timidement. Ce n'était pas tout les jours qu'on me présentait sa main. Les gens avaient peur que je leur file une quelconque maladie en les touchant.

- Jaewoon...merci de ne pas prévenir la police...


Je me présentais à mon tour, citant lentement mon prénom car les non coréens avaient tendance à manger mon nom. Raison pour laquelle la plupart du temps je me faisais surnommer Jae. Qui se prononçait comme le "Jay" américain.

- Tu...tu joues du violon depuis longtemps ?



_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
avatar
allô maman bobo
Messages : 83
Emploi : Petit génie de la musique, violoniste // disparu avalé par l'Upside Down.
Sur ton walkman : THE POLICE - every breathe you take, JASCHA HEIFEITZ - paganini caprice n.24, QUEEN - under pressure, DAVID BOWIE - rebel rebel, PROKOFIEV - dance of the nights
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Mer 17 Oct - 4:28



have we met before ?
@Jaewoon Bong
Le disquaire lui annonce avec un flegme olympien qu’il a l’habitude qu’on l’oublie, et Camden se sent aussi désolé que bluffé, un instant. Pour un peu, il mettrait l’air calme de l’employé sur cette fameuse pokerface asiatique dont on parle tant -il se rend compte qu’il a au fond de lui encore des préjugés ancrés sans qu’il n’en ait conscience, et il se reprend. Il a l’air sincère -et plus encore, il a surtout l’air soulagé que le violoniste ne veuille pas le dénoncer aux autorités. Le Disqu’ère réunit décidément de singuliers personnages.

Camden serre la main de son spectateur d’un jour. Il risque d’écorcher son nom comme les autres, la langue rodée aux rondeurs alanguies de leur Américain nordiste. « Je peux t’appeler Jae ? », demande-t-il, et presque immédiatement secoue négativement la tête en reprenant sa paume, regardant Jaewoon et son air désespérément honnête. Il a sûrement dû en subir des belles, sous les quenottes acérées de certains habitants d’Aster Cove ; sa mère lui conte parfois les comportements de certains clients de Walmart, et souvent il y aurait de quoi rougir d’être natif, ou presque, de cette petite ville censée être sans histoire. Il ne sait pas ce qui est le pire, entre les rumeurs et les petites affaires, et les disparitions en série… Parfois, il se demande même si l’un n’est pas directement lié à l’autre. Après tout, tout le monde se connaît, ici.

Il prend un léger temps de réflexion, pour faire le calcul. « Ca doit faire quinze ans, maintenant. » Il a encore dans les pattes la sensation de ce premier contact, quelque part dans l’année de ses six ans, le bois chaud dans ses paumes, le vernis brillant comme une étoile à ses yeux d’ignorant -il se souvient aussi du regard furieux de sa grand-mère lorsqu’elle l’a surpris à tripoter son Stradivarius sans son accord, et du vieux violon qu’elle lui a donné cinq minutes plus tard, impérieuse : allez. C’est comme ça que l’histoire a commencé. « Et toi, tu fais de la musique ? » Il observe Jaewoon calmement, ses yeux clairs rivés sur son visage pâle et lisse, à en faire rêver les coquettes d'Aster Cove. C’est ça qui l’intéresse, plutôt que de savoir depuis combien de temps il est au Disqu’ère, où il habite, s’il a déjà eu des antécédents avec la police pour la craindre autant.

Même si ce dernier point pourrait , suivant la réponse, leur trouver d'autres atomes crochus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 164
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Mar 23 Oct - 19:45



have we met before ?
@Camden McKinnon

Moi qui pensait avoir fait le tour des personnes sympathiques d'Aster Cove, manifestement ce n'était pas le cas. Du moins, j'avais croisé Camden via la musique sortant de son violon. Mais jamais jusqu'au aujourd'hui je ne lui avait fait face. En le regardant plus en détails, je me rendais aussi compte qu'il était loin de l'image du musicien qui jouait si bien, que je m'étais fait dans ma tête. Allez savoir pourquoi, un adolescent avec des lunettes et des cheveux de premier de classe m'était apparu comme représentatif. Comme quoi, tout le monde avait ses préjugés. A la place j'avais plutôt un jeune homme à la mèche rebelle et qui dégageait - non pas un aura de premier de classe - mais quelque chose de plus cool. Même si il était pas grand ni musclé, il écrasait par sa présence.
J'étais donc honoré qu'il m'ait serré la main et pas vendu à la police. Il me demandait même si il pouvait m'appeler Jae.

- Euh oui...bien sur

Je n'en attendais pas autant. Je pensais qu'il allait juste partir après avoir vérifié que c'était bien moi le garçon de l'autre jour qui avait filé sur son vélo. En y repensant, je rougissait légèrement de gêne. D'avoir été pris ainsi en flagrant délit. Après tout c'était peut être pour lui-même qu'il jouait du violon et non pour les oreilles d'un pauvre qui passait par là. Quand bien même sa musique était magnifique. Il devait avoir pratiquer durant des années pour arriver à un tel niveau. J'avais fini par lui poser la question - car je ne pouvais trouver la réponse tout seul. Quinze ans ? Mes yeux s'étaient écarquillé légèrement, ma bouche formant un léger "o" d'étonnement.

- Waaah...tu devais être un enfant quand tu as commencé

Sauf si il faisait plus jeune que son âge, mais j'en doutais. Par contre moi, je n'avais jamais touché d'instruments en dehors de ceux de l'école. Les leçons coûtaient chers et je ne parlais même pas du prix d'une simple guitare par exemple.

- Hum...non malheureusement...je n'avais pas les moyens pour


Avouais je avec un petit sourire triste et déçu. Le souvenir d'un enfant qui voulait toujours occuper la place du pianiste quand c'était l'heure de la musique. Le son des touches qui s'activaient sous ses doigts et le plaisir d'entendre la maîtresse quand elle prenait le relais.

- Mais on peut pas tout avoir dans une vie, alors du coup à la place je vends de la musique et en plus j'en écoute toute la journée


Rajoutais je en désignant du menton l'enceinte accroché au mur. Bien évidemment ça ne remplaçait pas la sensation de jouer soi-même. Entre faire glisser le archet sur les cordes de son violon et écouter le son d'un cd. Oui, ça devait être définitivement différent.




_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
avatar
allô maman bobo
Messages : 83
Emploi : Petit génie de la musique, violoniste // disparu avalé par l'Upside Down.
Sur ton walkman : THE POLICE - every breathe you take, JASCHA HEIFEITZ - paganini caprice n.24, QUEEN - under pressure, DAVID BOWIE - rebel rebel, PROKOFIEV - dance of the nights
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Dim 11 Nov - 12:13



have we met before ?
@Jaewoon Bong
Jae ouvre imperceptiblement la bouche, et tout son visage suit le mouvement en un “o” surpris. Il lui fait penser à Andrea, avec ses expressions illustrant dans l’instant ce qui lui passe par la tête, ses remarques simples et sincères, dénuées de filtre. Un instant, filant les pensées qui naissent comme des étincelles, Camden se prend à imaginer Andrea et Jaewoon en pleine discussion. Il y aurait certainement beaucoup de haussements de sourcils, de sourires, de mains agitées comme pour dessiner dans l’air -le violoniste a le regard, surtout, porté sur le pâtissier et son énergie solaire. Jaewoon a l’air au premier abord plus réservé et tranquille, néanmoins prompt à s’ouvrir. C’est la magie de la musique qui opère, et rassemble. Il l’a vue, cette magie, se diffuser comme une traînée de poudre à l’orchestre. L'orchestre et sa magie ; Camden referme sur eux le voile des souvenirs, revient à Jae et son amour déçu de la musique. Chanceux, Camden, d'être né là où il l'a été, aux pieds d'une grand-mère musicienne accomplie, dans une famille à la fibre artistique disparate, mais nette quand elle se manifeste, avec dans ses paumes les moyens d'exprimer les vibrations enfouies dans son torse dans l'enfance. Il a eu de la chance, d'être né avec un violon si près de lui, avec une professeure qui ne prenait rémunération que dans son travail acharné et sa totale obéissance -et parfois aussi quelques dessins, exceptionnels, réclamés pour des anniversaires. L'éducation musicale coûte chère, ailleurs, Camden le savait déjà, en a eu à nouveau la preuve lorsqu'il a donné ses cours particuliers aux enfants bien-nés de la région. On est riche, chanceux, ou alors, on se sacrifie ; comme sa mère désormais.

« C'est un chouette job », acquiesce Camden en jetant un œil autour de lui. Sa mère ne se plaint que rarement de ses conditions de travail, mais une revient avec une régularité comique : « je n'en peux plus, de cette musique de supermarché stupide ». La playlist du Disqu'ère varie en fonction des vendeurs, mais elle est constante, d'ordinaire, dans ses choix de qualité -et surtout ici, les enceintes ne grésillent pas comme au supermarché.
Camden observe le vendeur un instant -il a bien vu le regard légèrement triste, déjà résigné. Il a pourtant encore la vie devant lui, et déjà il courbe l'échine. « Il est pas trop tard, pour trouver ta musique. Y'a beaucoup de musiciens qui ont commencé sur le tard, et qui se sont épanoui ensuite... Ce serait dommage de laisser tomber quand on aime autant la musique. » Quoi de plus agréable que de sentir les notes s'envoler sous ses doigts ? Et Jae, à en voir son nez levé vers sa fenêtre quelques jours plus tôt, n'aime pas bêtement la musique : il l'adore, comme il le lui confirme avec ses confessions. « Il y a un instrument qui te fait envie ? » Et puis, il ajoute presque aussitôt, conscient de lui faire la conversation sur son lieu de travail : « Je t'empêche pas de travailler ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 164
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Dim 18 Nov - 19:46



have we met before ?
@Camden McKinnon

Mon visage avait tendance à parler pour moi. Ce qui pouvait être assez déplaisant, je devais l'avouer. Surtout devant une fille, je sentais tout de suite mes joues me chauffer et je devais ressembler à une tomate mûre. Couleur qui ressortait d'autant plus sur ma peau pâle. Heureusement Camden n'avait pas eu affaire à ça. La grosse honte sinon. J'étais juste un peu intimidé mais rien de très dramatique. Pour le reste, et bien, il était vrai que je ne pouvais pas m'empêcher de rouler des yeux quand on me cassait les pieds ou tout simplement soupirer. En ce qui concernait l'étonnement, j'écarquillais mes yeux bridés ou mes lèvres formaient un "o" comme maintenant. Car le musicien était tout simplement incroyable. Il baignait dans la musique depuis quinze années ! Il y en avait d'autres qui trempaient dans autres choses et rêvait secrètement d'un jour pouvoir vivre de leur passion. Bien sur, j'avais tout gardé pour moi ce sujet à mes parents. Savoir qu'ils ne pourraient pas m'offrir ce que je voudrais les rendrait malheureux.
Alors à la place je passai le reste de mes journées à travailler dans un disquaire, écoutant la musique qui passait. Bien plus agréable que celle du supermarché d'ailleurs. Bien trop commerciale . Moi j'aimais bien faire découvrir des choses aux clients qui venaient flâner ici. Que ça par de la musique étrangère ou celle que j'appréciais : la musique classique. Camden avait donc raison, en soi, c'était un chouette travail. J'aurai pu avoir pire. Comme ramasser les poubelles par exemple. Pas que je dénigrais ceux qui le faisait, mais j'en bavais déjà assez sans en plus avoir à rajouter ça sur ma liste. Le patron de la boutique avait surement reçu toute ma motivation et mon enthousiasme à vouloir travailler ici.

- Je trouve aussi...j'espère que quand j'aurai terminé le lycée je pourrais y travailler à pleins temps

Pas d'universités pour moi. Je n'avais pas les moyens pour et en plus je n'avais aucune idée du cursus à suivre. Rien ne me passionnait réellement. J'étais doué en soccer mais c'était plus pour m'amuser que j'avais rejoins l'équipe du lycée. Et puis je devais rester à Aster Cove pour aider mes parents. Vendeur, ce n'était pas vraiment un métier qui faisait une carrière mais tant que j'avais un salaire décent, ça m'allait. Depuis que j'étais en âge de comprendre de toute façon je ne m'étais jamais imaginé de grand projet. A la question " qu'est ce que tu veux faire plus tard ?" qui revenait chaque année, je n'avais jamais trouvé la réponse. Soutenir mes parents avaient toujours été ma priorité. Ils avaient tellement perdu, laissé un pays derrière eux pour moi, que je leur devait bien ça.

- Peut être, si jamais un jour je gagne à la loterie

Je répondais avec un petit sourire. Le remerciant pour ses encouragements. Mais je n'avais pas le luxe de pouvoir passer ma vie derrière un instrument. Les notes ne payait pas les factures ni ne remplissait le frigo. Ce n'était que dans mes songes, que je pouvais le faire. Qui n'avait jamais rêvé d'être sur scène et d'être ensuite applaudit par des milliers de personnes ? De pouvoir transmettre à travers la musique ? Bon, pas tout le monde. Il y en avait qui préférait courir avec un ballon ovale dans les bras...

- Ne t'inquiète pas, je sais faire deux choses à la fois si un client arrive...A vrai dire avant que tu vienne m'adresser la parole j'étais à la recherche d'un stylo...

Avouais je avec un petit air penaud. Signe que je ne l'avais pas trouvé. Pour ce qui était de m'empêcher de travailler, il n'y avait pas grand monde dans la boutique et puis je pouvais toujours faire des heures supplémentaires si je n'avais pas fini.

- Le piano...j'aimerai jouer du piano...Il y en avait un petit dans l'école quand j'étais enfant et j'adorais écouter la maîtresse. Elle m'a laissé y toucher et...je ne sais pas...j'ai senti comme si c'était ma place tu vois ?

Mais ça ce n'était que le ressenti d'un gamin. La vérité était beaucoup plus rude. Ma place, elle était pas face à un piano.




_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
avatar
allô maman bobo
Messages : 83
Emploi : Petit génie de la musique, violoniste // disparu avalé par l'Upside Down.
Sur ton walkman : THE POLICE - every breathe you take, JASCHA HEIFEITZ - paganini caprice n.24, QUEEN - under pressure, DAVID BOWIE - rebel rebel, PROKOFIEV - dance of the nights
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Dim 2 Déc - 12:31



have we met before ?
@Jaewoon Bong


Beaucoup rêvaient de partir, à Aster Cove. La fac, ou un grand voyage, un ailleurs qui avait surtout le mérite de ne pas être cette petite ville du Maine aux histoires étranges, aux blessures encore saillantes, ravivées par les événements inexplicables qui la hantaient régulièrement. On avait beau ne pas être directement concerné par les disparitions et les drames, l'ambiance se faisait, parfois, pesante. Camden avait vu sa propre sœur faire ses bagages la première, continuer sa vie ailleurs, avant que leur frère ne suive -en même temps que Jonah, curieux de cet autre qui n'était pas Aster Cove. Et puis, il y avait les autres : ceux qui comme Camden ou Jaewoon ne ressentait pas le besoin particulier de changer d'air. N'était-ce pas le même, ailleurs ? Ne suffisait-il pas de fermer les yeux, de changer de vinyle, d'armer son archet pour transformer l'air saturé en des notes plus légères ? Camden n'était pas certain que l'autre côté de la barrière soit plus vert que le leur, parfois.

Camden a un sourire en l'entendant parler du stylo. C'est un après-midi tranquille, semblerait-il, et le Disqu'ère est relativement calme. Il l'écoute, au sujet du piano, et il le regarde, simplement, comme s'il voyait Jaewoon, enfant, découvrant les notes sous ses doigts maladroits. «  Je vois », fait-il, et il a un silence, comme s'il réfléchissait à la suite. Quand ses lèvres s'entrouvrent pour reprendre néanmoins, un client approche, vinyles en mains, et Camden s'écarte légèrement. « Excusez-moi de vous déranger... J'aurais besoin d'un conseil, c'est pour l'anniversaire d'une très, très très bonne amie et, bon... Je ne suis pas expert en musique, elle si, alors je, voilà, c'est assez délicat... » A en voir la rougeur qui s'empare des joues du trentenaire sous sa barbe, son amie a effectivement l'air très particulière. «  Je vais te laisser », commence-t-il discrètement, puis il hésite, un instant, ses doigts se refermant sur son casque qu'il laisse encore un instant autour de son cou. «  Je vais à l'orchestre jeudi soir, huit heures, si tu veux entendre un peu de musique. » Et peut-être en faire ; Camden pense déjà à lui présenter la pianiste -et surtout son piano. Il a finalement un léger hochement de tête pour le saluer, et ne souhaitant pas le déranger plus dans l'exercice de ses fonctions, Camden se détourne en remettant son casque, pour sortir de la boutique et qui sait, peut-être passer devant le Sweet Tea.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 164
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   Lun 10 Déc - 19:20



have we met before ?
@Camden McKinnon

C'était étrange d'avoir une conversation normale avec quelqu'un. Autre que ceux que je fréquentais au lycée. Camden était un adulte et d'habitude, ces gens là m'évitaient par peur d'attraper quelque chose. J'étais encore plus ravie de parler musique. De rêve caché que j'avais depuis tout petit. Je me sentais étrangement mieux, l'impression d'avoir un poids en moins sur les épaules. Est ce que c'était ça qu'on appelait " se confier à quelqu'un ?". Même si on se connaissait que depuis quelques minutes, j'avais l'impression d'être connecté au musicien. Grâce à la musique justement. Un point commun qui nous rapprochait et en plus, cette passion lui permettait de me comprendre. Comprendre cette enfant qui s'était approprié un piano. Même si j'étais gêné tout de même de me livrer ainsi sur mon enfance à un inconnu. Mes joues s'étaient légèrement teintés de rouge, mais un fin sourire avait étiré mes lèvres à sa réponse. Courte et simple, mais qui signifiait beaucoup.

J'aurai bien aimé continuer la conversation avec Camden, mais un client vient d'arriver à la caisse pour me demander conseil. C'était ça aussi que j'aimais dans ce métier. Pouvoir conseiller ceux qui n'y connaissait pas grand chose ou bien avait tout simplement envie de découvrir quelque chose. L'espoir que le cadeau plaise à place à l'amie de ce monsieur était aussi important que si c'était moi même qui l'avait offert. Un sourire amical venait éclairer mon visage pâle.

- Bien sur monsieur

Juste avant que Camden décide de prendre congé. La déception passait rapidement sur mon visage, même si c'était simplement qu'il voulait me laisser travailler. Est ce qu'on allait se revoir ? C'était la première question qui passait dans ma tête. Comme si il avait lu dans mon esprit, le musicien m'invitait à aller le voir jouer avec son orchestre. Mon regard sombre se mettait à scintiller.

- Oui ! Oui je vais essayer de venir !

J'y mettais surement un peu trop d'enthousiasme vu le regard du client. Je lui faisais un sourire navré et regardait Camden se diriger vers la sortie. Il était temps à présent de m'occuper du trentenaire, m'excusant pour l'attente tout d'abord.





THE END

_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: have we met before ? (jaewoon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
have we met before ? (jaewoon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Galerie marchande :: Disqu'ère-
Sauter vers: