Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wait by the River | Stan (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Wait by the River | Stan (Terminé)   Dim 5 Aoû - 19:17

C’était un bel après-midi pour exercer ma vengeance. Oh bien sûr, je n’étais pas partie me balader au centre-ville ce matin-là dans cette optique. La mère de Braden avait oublié son sac à main et j’étais venu le lui apporter à son travail. J’en avais ensuite profité pour flâner un peu. C’est à ce moment-là que je l’avais vu. Une femme luttait avec de nombreux paquets contenant des fruits et légumes. Alors que je me dirigeais vers elle, je vis l’un des paquets tanguer dangereusement et j’eu tout juste le temps de le rattraper avant qu’il ne s’écrase au sol. Ce n’est qu’en relevant les yeux vers la femme que je venais d’aider que je la reconnu. C’était Madame Alessandro. La mère de cet imbécile de Stan.

« Vous allez bien Madame ? Donnez-moi un autre paquet, je vais vous aider à les porter jusqu’à votre voiture. »

Cela faisait bien longtemps que je ne l’avais pas croisée. Plus depuis le décès de mon père. J’avais bien reçu une carte de condoléances de sa part (comme d’une bonne partie de la ville d’ailleurs) mais c’était mes oncles qui s’étaient chargés d’y répondre. Je n’étais pas en état à l’époque.

« Oh merci River ! Qu’est-ce que tu deviens ? Ça faisait un moment que je ne t’avais pas croisée ! »

Il faut dire que je ne graciais plus l’Eglise de ma présence et que je ne faisais plus les courses au marché non plus. En bref, je ne fréquentais plus les endroits où l’on pouvait croiser les ménagères. Madame Alessandro avait toujours été plutôt sympathique, aussi je lui racontais que j’avais terminé le lycée quelques semaines plus tôt et que je commencerai à travailler dans l’entreprise familiale à la rentrée. Ce joyeux papotage continua jusqu’à l’arrivée à sa voiture. C’est alors qu’elle m’avait fait une proposition qui avait mis en marche les petits rouages de mon cerveau.

« Je pousse peut-être un peu mais… Si tu es disponible tu voudrais bien m’aider à rentrer tout ça chez moi ? On pourrait prendre un thé ensuite. Stan et mon mari ne sont pas là. Un peu de compagnie me ferait plaisir. Mais seulement si tu as du temps bien sûr. »

Quelque chose me disait qu’il y avait plus derrière cette subite invitation que la volonté de me faire la conversation. Mais au final, c’était plutôt une aubaine. Je me réjouissais d’avance de voir la tête de Stan en me voyant tranquillement attablée avec sa mère en train de siroter un thé. Ce serait absolument parfait. J’en trépignais presque d’impatience. C’est donc avec un grand sourire que j’avais accepté l’invitation.

Voilà pourquoi je me retrouvais à présent en plein milieu de la maison de l’ennemi, à discuter de tout et de rien et à plaisanter avec sa mère. Une femme tout à fait charmante d’ailleurs. C’était à se demander comment elle avait pu engendrer un tel démon. Elle était d’ailleurs en train de me raconter quelques anecdotes qui réduisaient à néant l’image de gros dur qu’il se donnait à l’école et j’utilisais tout mon self control pour ne pas éclater de rire tout en triturant le muffin qu’elle m’avait gentiment offert. N’y tenant plus, je me laissais aller en un éclat sonore, incapable de reprendre mon sérieux.

« Excusez-moi, mais j’ai beaucoup de mal à imaginer ça. »

A ce moment, j’entendis le bruit d’une porte qu’on laissait brutalement se refermer et me figeait d’anticipation. Le jeu allait-il pouvoir commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Mar 7 Aoû - 20:54


Wait by the River
River O'Leary

Que faisait cette pauvre tâche de River O'Leary dans ton salon. TON salon. Accompagné chaleureusement de ta stupide mère qui plus est... C'était quoi le plan ? D'abord ton T-shirt, que la jeune pouffiasse avait exhibé nonchalamment devant tous les élèves du bal de promotion, puis maintenant ça ? Elle te voulait dans son lit, c'était pas possible autrement... Quoi ? Toutes les merdes que tu avais crachées sur elle lui avaient fait péter un plomb ? Un genre de syndrome de Stockholm peut-être ? Non, évidemment, tes idées dérivèrent plus rapidement sur une méthode insidieuse et typiquement pute de vengeance. River devait forcément entamer cette fameuse guerre. Cette bataille qui avait commencé dès lors qu'elle entra sans crier gare dans les vestiaires de l'équipe de foot... Cette trainée t'en voulait indéniablement, et telle la nouvelle rebelle solitaire du lycée, elle venait désormais réclamer vengeance ! Mais alors ça... Dans ta propre maison. Face à ta mère ? S'amusant d'une façon bon enfant avec un membre de ta famille ? Tu devais avouer que c'était brillant... Tu aurais presque pu être fier du monstre que tu avais créé, si ses répercussions ne t'avaient pas atteint. Non vraiment... C'était du génie. Même toi tu n'y aurais pas pensé ! Rejoindre les rangs ennemis aussi astucieusement... Bravo O'Leary, tu auras marqué un point.

« Maman... River... » un grand enthousiasme dans ta voix pouvait être entendu. Tu tentas de contenir ta surprise, et par-dessus tout ton agacement pour ne pas tout casser face à ta mère. Vraiment, tu étais plutôt assez habilement piégé...

Tu pensais alors que le pire était présent. Que tu devrais désormais t'asseoir face à cette fille de joie, et lui parler face à ta mère sans aucune haine... Cela pendant quoi ? Vingt minutes ? Une heure ? Il fallait dire que les Italiens, et particulièrement ta mère, savaient utiliser n'importe quel sujet à apporter sur la table... Mme Alessandro était une professionnelle de la parlote... Cependant non ! Non évidemment ! Il y avait toujours pire avec River, et tu le compris rapidement... Ta mère t'avait lancé un regard assez amusé. Ses yeux étaient comme animés par une certaine malice, qu'elle offrit de même à ton ennemie.

« Alors angelo mio ? On m'avait toujours pas présenté ? »

Ton coeur s'était comme arrêté... Que voulait-elle dire par là ? Tu sentais très bien que ta mère n'était pas comme d'habitude. Oh, cette femme ne faisait que très peu attention à toi. Rien à voir avec un manque d'affection, du tout... Mme Alessandro avait beaucoup d'amour à revendre. Cependant, une certaine flemmardise l'empêchait de vraiment prendre connaissance de tes activités en dehors de la maison. Évidemment, cela t'allait parfaitement ! C'était grâce à cette paresse que tu te permettais de commettre tout tes rackettes, ainsi que mettre en place ton petit trafic dans le lycée... Seulement là, madame déniait te prêter une quelconque attention. Tu n'y voyais rien de bon...

« Une fille dans sa vie, ça ne peut que lui faire du bien à Stan ! Et si elle a du caractère c'est encore mieux... Moooh, mia cara ! J'suis très contente de te voir à la maison ! » cette follasse de Alessandro s'était tournée vers River, comme ravi de pouvoir rencontrer la copine de son fils.

Vraiment, rien ne pouvait être pire... Ta mère était plus dangereuse encore que River ! Plus dangereux encore que toi, lorsqu'il s'agissait de colporter une information... Oh, tu savais très bien que cette conne s'empresserait d'aller rapporter cette information à ses amis les parents d'élèves... Avec elle, tu ne savais vraiment pas jusqu'où cela pouvait aller. Évidemment, tu n'avais rien à dire dans cette affaire... Tu étais encore pour elle le "piccolo angelo".

Tu avais failli tomber dans les pommes. Ton coeur avait chuté de dix étages. Franchement, rien ne pouvait être pire ! Tu ne pouvais pas reculer... Tu ne savais pas comment pouvait réagir cette conne de O'Leary face à ça, et la seule façon de s'en sortir pour l'instant était de laisser passer... Tu t'étais simplement assis à la table familiale sans dire un mot, lançant un regard meurtrier à River. Il n'était pas question de répondre à ta mère, et d'alimenter ses fantasmes... Non mais... "Mia cara" ? Ta mère venait vraiment de donner un surnom affectif à cette pute ?

« C'est le maillot de l'équipe de foot, c'est ça ? » lâchas-tu sans conviction.
« C'est la mère du petit Alex qui m'a mise au courant ! J'étais vraiment triste de pas avoir assisté à ça ! »

Quelle conne.
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Mer 8 Aoû - 21:14

En relevant les yeux, j’avais pu croiser le regard noir d’Alessandro. Savoir que je le dérangeais là où il se sentait en sécurité, dans sa propre maison, avait quelque chose de jouissif. Oui, j’étais plutôt fière de moi. Savoir que j’avais réussi à le désarçonner, même un peu était étonnamment agréable. Je ne pensais pas que ce petit jeu me plairait autant. Je n’étais pas du genre à vouloir pourrir la vie des autres en temps normal. Il faut croire que Stan était une exception. Ou que son comportement de petit con avait réveillé le pire en moi. Malgré son manque d’enthousiasme, c’est avec dynamisme et un grand sourire que j’accueillais son arrivée.

« Stan ! »

Je lui adressai un regard malicieux et plutôt content de moi. Je sentais bien que ma présence dérangeait cet abruti. J’étais donc bien décidée à faire durer ma visite. Et puis c’était l’occasion d’observer le Stan dans son milieu naturel. Vous savez ce qu’on dit… Connait ton ennemi. C’est donc tout sourire que j’attendais la suite. La remarque de Madame Alessandro me laissa pantoise quelques secondes mais je me reprenais vite. Apparemment, Stan n’avait pas encore tout à fait percuté donc c’était ma chance. J’adressai donc un sourire complice à sa mère qui poursuivit, m’obligeant à faire preuve de tout mon self control pour ne pas éclater de rire. Parce que franchement, moi, en couple avec Stan ? Mais c’était une aubaine pour ma vengeance et j’étais bien décidée à en profiter pendant que ma némésis était encore sous le choc. A la guerre comme à la guerre. On m’avait même déjà trouvé un petit nom. C’était adorable. Comment une femme aussi charmante avait-elle pu engendrer une telle abomination ? Il était maintenant temps de jouer les parfaites futures belles filles. C'était un rôle que j'avais joué quasiment toute ma vie, il serait donc facile d'y revenir.

« Je suis ravie que vous m’ayez invitée. Ça me fait vraiment plaisir de voir l’endroit où Stan a grandi. »

Et pendant ce temps, l’objet de ma vengeance s’était lourdement laissé tomber sur la chaise à côté de la mienne dans un silence quasi mortifère. Une chance que sa mère ne semble pas le remarquer toute rayonnante qu’elle était. Je profitais que Stan s’adresse à sa mère pour rapprocher discrètement ma chaise de la sienne. J’en aurai besoin pour la suite. Mon petit cinéma lors du bal de promo avait vraiment été un coup de génie. Et on pouvait toujours compter sur ce bon vieil Alex pour mettre le feu aux poudres. Surtout qu’il savait très bien que je ne sortais pas avec Stan. Il faudrait que je pense à le remercier à l’occasion. Cet accro aux ragots savait toujours repérer les coups fourrés. Il était maintenant temps de m’amuser un peu aux dépends de Stan, tout en reprenant à mon compte l’adorable petit surnom dont l’affublait sa mère. Il ne parlait certainement pas la langue de mes ancêtres, aussi ne se rendrait-il sans doute pas compte de la plaisanterie.

« Ne sois pas fâché, m’aingeal. Avec la saison finie, ça ne servait plus à rien de cacher notre amour. Braden s’y fera. »

Je déposais un doux baiser sur sa joue, l’air amoureux ce qui fit soupirer sa mère d’aise. Apparemment elle aimait le spectacle que je lui offrais. Ce qu’elle ne savait pas, c’était la force avec laquelle je serais le bras de Stan sur lequel je m’étais appuyée pour appui afin de lui faire ce petit bisou. C’était un rappel subtil de ce pourquoi j’étais là. Le faire chuter de son trône en papier mâché et, surtout, lui rendre la monnaie de sa pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Dim 19 Aoû - 20:16


Wait by the River
River O'Leary

Cette trainée t'avait accueilli l'air de rien, toute pimpante, dans ta maison. Ta propre maison. Jamais la guerre n'avait été si violente... Une violence qui ne se réglait cette fois-ci pas par les poings et les coups. Cette violence était bien plus insidieuse, et se tapissait désormais dans ton petit confort. Le sourire malicieux de River t'avait très bien fait comprendre que ce charmant jeu n'était pas si amical qu'il n'y paraissait. Il fallait poignarder l'adversaire sans se faire repérer, c'est ce que tu avais souvent fait avec d'autres élèves légèrement difficiles à cadrer... O'Leary elle, avait trouvé une approche bien plus technique et intelligente. Oh, il n'était pas dur de jouer les gentilles petites filles en compagnie de ta mère. Cette femme n'était pas aussi futée que toi. Une sympathique bonne femme, ne s'apercevant jamais de rien ! Oh elle avait de la gueule, ça c'était évident. Probablement en avais-tu hériter. Cependant, pour reconnaître un coup monté, il n'y avait plus personne... Ta mère avait tout simplement laissé l'ennemi numéro un pénétrer ton espace de vie, et ta mâchoire crispée affichait subtilement ton mécontentement... Évidemment, River jouissait de cette sympathie naturelle que ta mère aimait laisser émaner de sa personne. Elle se pavanait comme une charmante et fringante jeune fille, n'hésitant pas à jouer la sentimentale afin de se mettre la mamma Alessandro dans la poche. Elle avait tout compris, c'était plutôt bien joué.

Plus encore, elle se foutait ouvertement de ta gueule. Du moins, habilement... S'adressant à toi avec un nouveau surnom tout juste inventé pour l'occasion ! La phrase de ton ennemie t'avait fait largement grimacer. C'était écoeurant, et tu contins difficilement une remontée nauséeuse... "M’aingeal"... Mais d'où elle sortait sa merde . Ta mère avait joué la parfaite mama italienne, alors madame se permettait de s'adresser à toi avec un petit nom sorti du trou du cul du monde . Non, non... Elle ne s'en sortirait pas comme ça ! Très bien, ta maison était un territoire peu propice à un cassage de gueules comme tu les aimais. Seulement, une fois sorti de cet environnement. Une fois reparti pour la jungle de la ville... C'était sans pitié. Et ce baiser... Ce baiser sur ta joue... Cette claque répugnante que la catin number one du lycée venait de te foutre à la figure. Oh, les lèvres de River sur ta joue eurent réellement l'effet d'un poing que l'on t'éclatait à la gueule... Cette conne n'avait pas de limites ! Une fois de plus, tu t'étais contenu. Tu avais retenu des pulsions qui, en règle générale t'auraient commandé de la tabasser. Seulement face à ta mère, aucun moyen... L'époque de la jolie River de ton coeur était décidément révolue depuis longtemps...

« Mamma... Perché l'hai invitata ? »
lanças-tu gêné à ta mère, faisant en sorte que ton adversaire ne puisse comprendre tes paroles...
« Mais River fait partie de la famille angelo mio ! Elle peut venir quand elle veut, sache-le ! »

Forcément... Cette conne de mère ne pouvait pas te répondre comme tu le souhaitais. Étais-ce réellement trop dur de comprendre que tu ne souhaitais pas que ta charmante copine fasse partie de la discussion ? Non, madame Alessandro s'était mis son idée en tête, il était maintenant trop tard pour l'en dissuader...

« Motlo bene, M'aigeal... »
« Non, c'est River qui m'appelle comme ça... » tu la coupas avant qu'elle n'aille plus loin, alors déjà dégoûté par ses premiers mots...
« Oh, excuse-moi angelo ! » Son sourire narquois et malicieux te donnait envie de lui foutre une tarte... C'que cette femme pouvait être une plaie lorsqu'elle déniait faire attention à toi.

Tu tentas d'oublier les paroles de cette conne et attrapas nonchalament la main de ta petite amie la putain... Sans aucune compassion, tu fis lever River afin qu'elle te suive dehors. Tu posas ton bras sur ses épaules, la pressant fortement contre toi, te vengeant par la même occasion de ses légers coups bas sous la table...

« Bon ! Vous avez fait connaissance, c'est très bien... Maintenant on sort, avec River. Ciao mamma, à plus tard ! » Une phrase dite avec étonnemment de conviction... Evidemment, tu en avais lorsqu'il s'agissait d'emmener ton ennemie en dehors de ton territoire ! De même, un simple au revoir sans conviction n'aurait pas été suffisant afin de se sortir des griffes de la mamma... Un baiser sur le front de ta bien aimé River fut indispensable afin de donner à ta mère sa dose de romance de la journée...

« Ciao, mia cara ! Reviens nous voir quand tu veux. » lâcha-t-elle à River, un petit sourire aux lèvres...

Tu entraînas rapidement ta nouvelle petite amie dehors, tachant de ne pas la lacher avant d'avoir traversé la rue un peu plus loin...

« Alors là, j'en ai connu des salopes... Mais toi tu mets le paquet. »
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Mar 28 Aoû - 0:47

Je sentais Stan bouillir de l'intérieur et bon dieu ce que c'était jouissif. Lui pourrir la vie était définitivement délectable et je ne m'en lassais pas. Au fonds, tant que mes pensées étaient occupées par ma petite vengeance, j'oubliais que la date fatidique approchait. D'ici peu, ça ferait un an que mon père m'avait abandonné de la plus cruelle des façons. Et lorsque je ne fomentais pas des plans de vengeance, je ne pensais qu'à ça. Voilà pourquoi il était bien plus tentant de débiter des aberrations devant la trop crédule Madame Alessandro.

Et en plus cet abruti voulait m'entuber en utilisant la barrière de la langue ? On était dans le même Grade et il ne savait même pas que je suivais l'option italien ? Je me retins de rouler des yeux. Mieux valait pour l'instant qu'il ne le sache pas. Cela pourrait peut être me donner un avantage plus tard. Oh bien sûr, ça restait de l'italien de lycée. Je n'étais pas bilingue, loin de là. Mais j'avais un assez bon niveau pour comprendre le sens global d'une phrase prononcée dans une famille italienne.

De toute façon, sa mère avait décidé de se rallier à mon camp tandis qu'elle ignorait superbement la tentative de son fils pour poursuivre la discussion en italien. Cette rébellion en plus de ce qu'elle avait à me dire servait ma cause. Alors comme ça je pouvais venir quand je voulais ? Voilà qui offrait tout un tas de possibilité plus intéressantes les unes que les autres. Oh je n'allais pas me priver de cet avantage, c'était certain. Je dus faire appel à toutes les ficelles acquises dans mes leçons de théâtre pour ne pas exploser de rire lorsque la mère de Stan repris à son compte le petit surnom que j'avais donné à son rejeton. Si ce n'avait pas été Stan, sa réaction aurait presque été adorable. Je n'eus même pas le temps d'en placer une que déjà, Stan m'agrippais la main sans aucune douceur avant de me forcer à me lever. Le geste était si brusque que je me cognais contre son épaule mais je n'eus même pas le temps de ronchonner qu'il passait déjà un bras autour de mes épaules, m'écrasant contre lui. C'est qu'il me faisait mal le salaud ! Pour me stabiliser, je passais un bras autour de sa taille, pour le plus grand plaisir de sa mère qui souriait d'une oreille à l'autre. Je lui rendis donc son sourire afin de mieux planter les bases de ce petit cinéma. Ce qui me laissa sans voix, c'était surtout le baiser sur le front dont me gratifia Stan. Cela me laissa même bouche bée. Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il joue le jeu avec une telle facilité. Je me reprenais néanmoins très vite, le regardant avec un air enamouré de circonstance tandis que sa mère m'encourageait à revenir.

« Avec plaisir ! A très vite alors. »

L'essentiel était fait, je suivais donc docilement Stan à l'extérieur où je savais que le ton changerai radicalement. Nous étions toujours étroitement enlacée quand, un peu plus loin, il explosa enfin. En me traitant de salope. Quelle originalité.

« Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles, m'aingeal. »

J'avais agrémenté mon dernier mot d'un grand sourire. Oui, je me foutais ouvertement de lui parfaitement consciente du danger auquel je m'exposais.

« Ce n'est vraiment pas une façon de parler à ta copine, tu sais. »

J'essayais bien de garder mon sérieux mais cela faisait un quart d'heure que je me retenais. C'est donc avec un sourire moqueur aux lèvres que je relevais des yeux pleins de malice vers Alessandro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Ven 31 Aoû - 2:52


Wait by the River
River O'Leary

D'où se permettait-elle ? Quel démon était bien passé par la tête de cette folasse pour la jouer ainsi ? Oh, tu avais déjà eu affaire à de courageuses jeunes victimes ayant tenté de t'en faire mordre les doigts. Jamais aucune de ces pauvres brebis n'était malheureusement arrivée à leurs fins. Tu avais toujours trouvé de quoi leur faire mal, autant physiquement que moralement... Ton sadisme n'avait pas de limite lorsqu'il s'agissait de faire taire les impertinents. Tu t'occupais généralement de leur fracasser la gueule tout en récoltant de précieuses informations compromettantes à leur sujet... Dans le cas de River O'Leary, tu devais avoir merdé sur certains points. Cette tigresse n'avait simplement plus rien à perdre. Tu avais déjà tout dit à son sujet ! Sûrement avait-elle du subir de nombreux jugements par ta faute. De mauvais regards dont tu étais fier d'en avoir été la cause ! Particulièrement lorsque toutes les conneries que tu avais pu dire à son sujet étaient fausses... De même, lui fracasser le crâne n'était pas dans tes plans (bien que tu aies eu l'occasion de le faire sans réellement le souhaiter...). Il fut une époque où le personnage de River t'inspirait. Une période où tu l'aurais protégé sans le moindre doute... Si aujourd'hui, cette passion amoureuse s'était transformée en haine, tu n'étais toujours pas résolu à la toucher... Peut-être la honte avait-elle beaucoup à jouer dans cette histoire.

« Ferme-la O'Leary. Épargne-nous la merde que tu craches à chacune de tes paroles tu veux... » Tu répliquas sèchement comme à ton habitude au petit sourire en coin de cette conne.
« Si t'as envie de continuer ce petit jeu même lorsque personne ne regarde soit. Mais garde ton amour pour ton journal intime, j'risquerais de te vomir à la gueule... » Toujours tout en finesse. Cette fille avait le don de réveiller un démon plus mauvais et criard qu'aucune autre petite victime n'avait jusqu'alors titillé. River était une professionnelle dans l'art de te pousser à bout, et s'il ne s'agissait pas d'elle... Il y a de cela longtemps que tu l'aurais défiguré...

Ce fut cette fois-ci à ton tour de sourire. Ton interlocutrice avait bien joué avec sa petite imitation de gentille amoureuse face à ta mère. Peut-être s'amuserait-elle d'autant plus face à tes camarades du lycée... Mais quelle était la finalité ? River voulait te faire payer . C'était bien tard... Tu te contentas de soupirer légèrement, avant de reprendre d'un ton grinçant.

« Fais ce que tu veux O'Leary, mais de toute façon j'ai gagné... On est en fin d'année. Le lycée c'est terminé ! Ta réputation de merde t'accompagnera gentiment dans tes études supérieures... Au pire pour moi, on se rappellera que je serais sorti avec une pute... Tranquille, ça me va. La société ne blâme que rarement un homme pour avoir eu des conquêtes douteuses ! Toi par contre... »
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Jeu 13 Sep - 22:29

Aussi charmant qu'à l'accoutumée, Stan profitait de notre solitude retrouvée pour débiter tout un tas d'injures en tout genre. Comme il était différent en présence de sa mère ! S'en était presque risible de voir que ce petit bout de femme avait un tel pouvoir sur son vilain dealer de fils. En tout cas, il semblait assez évident qu'elle n'avait aucune espèce d'idée des activités dans lesquelles trempaient son fils. Et encore, j'en savais moi même peu, le reste n'étant que supputations. Je m'en fichais pas mal qu'il me crache ces insultes à la gueule. Qu'il profite tant qu'il se pensait en position de force. J'étais bien décider à faire s'abattre sur lui tous les feux de l'Enfer avant même qu'il ne voit le coup venir. Après tout, c'était lui qui avait amorcé ce petit jeu. Il n'aurait qu'à en payer le prix. J'étais moi même prête à y laisser des plumes, seul le résultat m'importait. Et ce que je voulais, c'était le faire chuter de son piédestal. Lui faire mordre la poussière. Mais je préférais lui répondre avec légèreté.

« J'ai six cousins, tenir un journal, ce serait comme leur servir ma vie sur un plateau. »

Je savais bien que son commentaire était surtout sarcastique. Mais au final, il venait de me donner une idée lumineuse.

« Quoi que ce ne serait pas une mauvaise idée... »

De nouvelles possibilités venaient tout juste de germer dans mon esprit retors. Je me découvrais une imagination fertile lorsqu'il s'agissait de pourrir la vie de ce cher Stan. Pourtant, tandis que j'écoutais la suite de ce qu'il avait à me dire, mon sourire perdit en intensité tandis que mon front se plissait de colère. Il s'imaginait quoi, que je ne savait pas qu'hommes et femmes n'étaient pas à égalité ? Alertez la presse, le grand sociologue Alessandro venait de faire une découverte capitale ! Quel crétin...

« Elle ne me poursuivra nul part étant donné que je ne bouge pas d'ici. Qu'ils me blâment donc ! J'aurais tout le temps qu'il me faut pour m'occuper de ton cas, chéri. Et crois moi, tu m'inspires. »

Je le regardais, droit dans les yeux, ces derniers luisant de défi. J'avais besoin de m'occuper l'esprit et il m'offrait la croisade parfaite. L'an dernier, j'avais noyé ma peine dans les bras d'Aaron, cette fois, ce serait un autre exutoire qui s'offrait à moi.

« De toute façon, tu es coincé avec moi, c'est ta mère qui a conduit jusqu'ici. Elle est vraiment adorable d'ailleurs. Tu es son sujet de conversation préféré. »

Est-ce que j'essayais de le pousser à bout ? Peut être bien. Mais après tout, c'était tellement jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Dim 7 Oct - 2:22


Wait by the River
River O'Leary

Quelle joie, River O'Leary resterait donc ici, à Aster Cove... Pas la moindre idée de ce qui pouvait bien enchaîner cette idiote à cette ville, mais c'était la merde. Vraisemblablement, tu devrais te coltiner sa sale gueule pour un petit moment encore... Tu n'avais pas réellement d'idée quant à tes futures études -si futures études il y avait...- Tes seules sources de revenus jusqu'à présent avaient toujours été ton business illégal. Ton entrée dans la vie active risquait d'être compliquée...

River elle, semblait repartir sur de bonnes bases. L'angoisse de sa sortie de lycée ne semblait pas lui fermer la gueule... Bien au contraire, elle se montrait bien trop confiante. Une plus grande gueule que tu avais pu expérimenter jusque-là... Oh, il y avait de quoi lui éclater son crâne, il en valait de soi ! Tu devais avoir frappé des jeunes filles pour moins que cela après tout... Seulement désormais, tu étais dans une légère impasse. Bien sûr, tu trouverais une solution, comme tu l'avais toujours fait. Tu réussissais toujours à te sortir de ce genre de merdes...

Probablement aurais-tu du t'en prendre à cette pauvre River lorsque tu en avais encore le pouvoir. Lui péter la tronche lorsque sa route n'avait pas encore croisé celle de ta terrible mère... Seulement tu n'avais vraisemblablement pas eu les couilles... Cette fille-là, tu ne l'avais pas touché, et désormais elle t'en faisait mordre les doigts. Du moins, elle y mettait tout son coeur, et cela se voyait ! Le coup de la petite amie -bien que saugrenu et psychopathe- était, il fallait le dire, très original... Comment disait-on ? "Reste proche de tes amis, et plus encore de tes ennemis" ? Quelque chose comme ça... River O'Leary devait l'avoir magnifiquement assimilé.

« Ravi de savoir que je t'inspire. Le coup de la veste, bien joué... C'était ridicule à souhait, mais tu semblais y mettre tant du tien. » Tu t'approchas nonchalamment de ton interlocutrice, l'air prédateur... Tu lui faisais désormais face de toute ta hauteur, n'hésitant pas à paraître plus grand que tu ne l'étais réellement.
« Oh, tu peux très bien te barrer à pied O'Leary. » Tu posas ta main sur ses épaules.
« La prochaine étape c'est quoi ? Simulation de levrette dans ma chambre ? Après tout tu sembles déjà prête à dormir à la maison... T'inquiète pas, je m'occupe de ramener nos capotes fictives. » Un sourire jaune et carnassier vint déchirer tes traits. Tu cachais définitivement très mal ton agacement.
« Maintenant casse-toi. Tu trouveras certainement quelqu'un sur le chemin qui voudra bien accompagner une pute chez elle. »
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Dim 7 Oct - 16:16

Ce type était définitivement insupportable. Chaque mot qui sortait de sa bouche me donnait envie de laisser ma main épouser son visage en un claquement tonitruant. Son air de grand seigneur satisfait disparaitrait un jour, j'en faisais le serment. J'étais prête à tout pour ça. Excessive, voilà comment les membres de ma famille me décrivaient depuis un an. Excessive en tout point. Je les avais entendu chuchoter à ce sujet. Soit disant je ne savais pas gérer mes émotions alors je préférais provoquer, être dans l'opposition. N'importe quoi. J'avais tout simplement besoin de changement. Ce n'était pas ma petite vie d'oie blanche qui allait me permettre de me réaliser. Je voulais être moi tout simplement. Faire ce que bon me semblait. Et, en ce moment, je voulais gagner cette joute verbale qui n'en finissait plus. Parce qu'il n'y avait pas de petite victoire face à l'oppresseur.

« Ridicule peut être, mais efficace. Et sans avoir à fournir beaucoup d'effort. »

Poser le maillot sur mes épaules et vivre tranquillement ma vie au bal, on ne pouvait pas vraiment parler d'efforts. Les résultats étaient pourtant plus que satisfaisants, j'avais la mère de Stan dans la poche et un accès total à sa maison. J'aurais difficilement pu faire mieux. Autant dire que Stan était de pure mauvaise foi. Enfin, cela ne devrait pas me surprendre.

Alors que l'abruti reprenait la parole, je pris soudainement conscience que Stan trouvait toujours le moyen de faire pire. Il voulait que je rentre seule ? A pied ? Et puis quoi encore. La colère me montait au nez tandis que je serais les poings.

« Mais oui, bien sûr, je vais rentrer à pied. A l'autre bout de la ville. Alors qu'il y a des attaques de bêtes sauvages... Tu rêves mon pauvre. »

Alessandro ne mit que quelques secondes à atteindre le sommet de la vulgarité après ça. Capotes et levrette. Si c'était pour me balancer ce genre de vocabulaire, je comprenais mieux pourquoi il avait tenu à s'éclipser. C'était un con. Un pur connard. Je n'avais qu'une envie, lui faire ravaler son petit rictus de tocard. Je n'avais rien d'une pute même s'il se plaisait à l'affirmer. Il avait peut être besoin qu'on lui souligne la différence pour redescendre sur terre ? Moi aussi je pouvais jouer au petit jeu de l'intimidation. Le regard toujours aussi furibond, je prend une lourde inspiration pour me préparer à la suite. Qu'importe ce qu'il en pense, ce que je m'apprête à faire n'est pas mon tempérament naturel. Ce serait même totalement inédit. Il voulait une salope ? Il était temps de lui montrer la différence.

Je plaquais un sourire en coin sur mes lèvres avant de l'attirer vers moi, plaçant mon index et mon majeur entre la boucle de sa ceinture et son jean pour mieux le rapprocher de moi. C'était suffisamment dépravé pour lui ? Non ? Pas encore ? Qu'à cela ne tienne. J'avais encore du stock. Collant presque mon corps au sien, je me hissais sur la pointe des pieds pour lui chuchoter à l'oreille.

« Pourquoi j'aurais envie de simuler ? Hein ? Une salope comme moi ? »

Je laissais mon souffle le titiller quelques secondes avant de le repousser brutalement et de faire demi tour vers sa maison. Au bout de deux pas, je me tournais de nouveau vers lui.

« Hors de question que je rentre à pied. Mets toi bien ça dans le crâne. »

Sur ces bonnes paroles, je reprenais mon chemin sans lui accorder un nouveau regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Ven 19 Oct - 10:29


Wait by the River
River O'Leary

Tu grimaças en l'observant du coin de l'oeil. Son souffle te chatouillait horriblement l'oreille. Oh, jamais tu n'avais été aussi proche de cette pauvre folle. Sérieusement, elle faisait fort. Comme voulait-elle être prise au sérieux après ça ? Ses doigts glissèrent doucement à ta ceinture, t'arrachant un frisson par la même occasion... Plaisir ou horreur ? La réponse était vite trouvée. River O'Leary avait réellement le don de se rapprocher de toi sans se prendre de coups. Une véritable faiblesse cette trainée ! Peut-être un jour oserais-tu lui éclater la tronche -comme elle le méritait-. Seulement en cet instant, tu avais laissé passer... Ta patience t'impressionnait toi-même. Oh, il y a de cela longtemps que cette fille serait morte sous tes coups en ayant joué un tel tour... Comment ne pouvais-tu pas la traiter de pute après ça ? Que voulait-elle réellement montrer ici ? Franchement, cela ne faisait que réconforter tes ragots dégueulasses sur ses activités douteuses...

« T'es une psychopathe O'Leary. Une grosse dégueulasse qui plus-est... » lui crachas-tu dans le dos, tandis qu'elle rentrait paisiblement vers TA maison.

Ta stupide mère venait de laisser la porte ouverte à cette démone de River. Tu ne pouvais en aucun cas compter sur elle... Cette pauvre folle était bien plus occupé à se délecter des ragots de la ville que de réellement prendre soin de son fils. Oh cela t'allait très bien ! Tu te complaisais parfaitement dans cette entente, te donnant la possibilité de t'échapper de la maison quand tu le souhaitais... Seulement ici, "Benedetta Puttana" s'immisçait bien trop fortement dans ta vie. Comment osait-elle ? Venir te faire chier pour des merdes pareil ? Oh, madame Alessandro souhaitait véritablement une descendance, c'était évident... L'idée même te donnait la nausée.

C'est après une profonde respiration que tu repris tes esprits. Tu sentais encore l'affreuse main de ton adversaire contre ton ventre. Juste horrible. Les frissons fourmillaient encore dans ton corps... Tu crachas nonchalamment sur le bitume, comme éjectant les mauvaises énergies que River t'avait apporté avant d'accourir vers ton interlocutrice... Tu l'attrapas violemment par la nuque, passant ton bras derrière ses épaules.

« Très bien tapette. Eh bien on va te ramener » Tu la serras plus fort encore en ouvrant la porte d'entrée.
« Fais gaffe O'Leary. Oublie-pas que la poupée gonflable ici, c'est toi. » lui chuchotas-tu avant de mettre les pieds dans la cuisine, où ta mère siégeait toujours, pensive...
« La portiamo a casa, mamma... » Ordonnas-tu à ta mère afin qu'elle se bouge le cul. Il était temps de ramener River chez elle, et de se préparer aux plans ridicules de cette psychopathe...
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   Aujourd'hui à 1:24

Je n'aurais sans doute pas du réagir comme ça. Quelque chose, au fonds de moi, me disait que j'allais regretter mon comportement une fois de retour à la maison. Seulement voilà, Stan et grande gueule m'horripilaient au plus haut point, envoyant valser ma raison et me faisant lâcher les rênes. J'étais impulsive, je le savais, ça faisait des mois que ça durait. Tout ce qui me faisait sortir de ma zone de confort était bon à prendre. J'aimais me sentir sur le fil, au bord du vide. Et en même temps, ça me terrifiait. Emmerder Stan, c'était un délicieux shoot d'adrénaline. J'y avais goûté au bal et, si j'avais à ce moment là chercher à me cacher derrière Connor, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Il était le danger, le lion en cache qui pourrait m'achever d'une seule morsure. Le titiller était idiot et, pourtant, je m'y attelais encore et encore. Pourquoi ? Pour me punir ? Pour me sentir vivante ? Je n'avais pas la réponse. Peut être un peu de tout ça et rien à la fois. C'était ça ou rester me lamenter chez moi après tout. Là au moins, je m'amusais, aussi malsain que cela puisse sembler.

Une psychopathe, hein ? N'importe quoi. Il s'en rapprochait plus que moi avec sa capacité à tromper son monde. Mais bon, je semblais au moins avoir réussi à faire faner ses petits airs supérieurs et à choquer Môsieur Alessandro. C'était déjà une victoire. Je me contentais donc d'adresser un vague mouvement de la main en sa direction tout en continuant d’avancer.

Il était plus que temps que je m'éclipse, la mascarade n'avait que trop duré. Passer plus de temps en aussi mauvaise compagnie risquait de m'entacher de façon définitive. Il fallait que je m'éloigne pour pouvoir réfléchir posément à la suite de mon plan de vengeance. Ne plus le laisser jouer avec mes nerfs. Ou me faire douter de qui j'étais. En bref, il fallait que je retrouve le contrôle de ce petit jeu.

Une prise violente, un brin douloureuse, au niveau de la nuque me fit échapper un gémissement de douleur. Je ne m'étais pas attendue à cela et ne m'était absolument pas préparée à cette douloureuse étreinte. S'il l'avait vraiment voulu, il aurait pu me briser en deux. L'avais-je réellement compris jusque là ? Oui. En fait, la réponse était oui. Et, si j'étais parfaitement honnête avec moi même, une petite part de moi, bien cachée, regrettait qu'il ne l'ai pas fait. Tout aurait alors été bien plus simple. Mais je préférais chasser de mes pensées cet élan de lâcheté toute génétique, me concentrant à la place sur ma colère de l'entendre me traiter de poupée gonflable. Je susurrais donc, l'air de rien, sachant que sa mère n'était pas loin.

« T'es un sombre connard, Stan. T'en es conscient, au moins ? »

De retour dans la cuisine, j'adressais à Madame Alessandro le sourire et le regard enamouré de circonstance. Ce n'était pas le moment de tout ficher par terre pour le simple fait que son fils était on ne peut plus déplaisant. Je laissais la mère et le fils s'entretenir en italien jusqu'à ce que la Mama se décide à se mettre en mouvement. La fin de cette rencontre était arrivée et je n'eus heureusement pas à embrasser Stan avant de partir. J'avais eu bien assez de contact avec cet abominable tocard pour la journée. Pour le mois même. Pas de chance, sa mère ne fit que parler de lui pendant tout le trajet. Seigneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wait by the River | Stan (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croa, le.... Wait, tu fous quoi là ?! ( Terminé )
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Logements-
Sauter vers: