Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wait by the River | Stan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 192
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Wait by the River | Stan   Dim 5 Aoû - 19:17

C’était un bel après-midi pour exercer ma vengeance. Oh bien sûr, je n’étais pas partie me balader au centre-ville ce matin-là dans cette optique. La mère de Braden avait oublié son sac à main et j’étais venu le lui apporter à son travail. J’en avais ensuite profité pour flâner un peu. C’est à ce moment-là que je l’avais vu. Une femme luttait avec de nombreux paquets contenant des fruits et légumes. Alors que je me dirigeais vers elle, je vis l’un des paquets tanguer dangereusement et j’eu tout juste le temps de le rattraper avant qu’il ne s’écrase au sol. Ce n’est qu’en relevant les yeux vers la femme que je venais d’aider que je la reconnu. C’était Madame Alessandro. La mère de cet imbécile de Stan.

« Vous allez bien Madame ? Donnez-moi un autre paquet, je vais vous aider à les porter jusqu’à votre voiture. »

Cela faisait bien longtemps que je ne l’avais pas croisée. Plus depuis le décès de mon père. J’avais bien reçu une carte de condoléances de sa part (comme d’une bonne partie de la ville d’ailleurs) mais c’était mes oncles qui s’étaient chargés d’y répondre. Je n’étais pas en état à l’époque.

« Oh merci River ! Qu’est-ce que tu deviens ? Ça faisait un moment que je ne t’avais pas croisée ! »

Il faut dire que je ne graciais plus l’Eglise de ma présence et que je ne faisais plus les courses au marché non plus. En bref, je ne fréquentais plus les endroits où l’on pouvait croiser les ménagères. Madame Alessandro avait toujours été plutôt sympathique, aussi je lui racontais que j’avais terminé le lycée quelques semaines plus tôt et que je commencerai à travailler dans l’entreprise familiale à la rentrée. Ce joyeux papotage continua jusqu’à l’arrivée à sa voiture. C’est alors qu’elle m’avait fait une proposition qui avait mis en marche les petits rouages de mon cerveau.

« Je pousse peut-être un peu mais… Si tu es disponible tu voudrais bien m’aider à rentrer tout ça chez moi ? On pourrait prendre un thé ensuite. Stan et mon mari ne sont pas là. Un peu de compagnie me ferait plaisir. Mais seulement si tu as du temps bien sûr. »

Quelque chose me disait qu’il y avait plus derrière cette subite invitation que la volonté de me faire la conversation. Mais au final, c’était plutôt une aubaine. Je me réjouissais d’avance de voir la tête de Stan en me voyant tranquillement attablée avec sa mère en train de siroter un thé. Ce serait absolument parfait. J’en trépignais presque d’impatience. C’est donc avec un grand sourire que j’avais accepté l’invitation.

Voilà pourquoi je me retrouvais à présent en plein milieu de la maison de l’ennemi, à discuter de tout et de rien et à plaisanter avec sa mère. Une femme tout à fait charmante d’ailleurs. C’était à se demander comment elle avait pu engendrer un tel démon. Elle était d’ailleurs en train de me raconter quelques anecdotes qui réduisaient à néant l’image de gros dur qu’il se donnait à l’école et j’utilisais tout mon self control pour ne pas éclater de rire tout en triturant le muffin qu’elle m’avait gentiment offert. N’y tenant plus, je me laissais aller en un éclat sonore, incapable de reprendre mon sérieux.

« Excusez-moi, mais j’ai beaucoup de mal à imaginer ça. »

A ce moment, j’entendis le bruit d’une porte qu’on laissait brutalement se refermer et me figeait d’anticipation. Le jeu allait-il pouvoir commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 150
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan   Mar 7 Aoû - 20:54


Wait by the River
River O'Leary

Que faisait cette pauvre tâche de River O'Leary dans ton salon. TON salon. Accompagné chaleureusement de ta stupide mère qui plus est... C'était quoi le plan ? D'abord ton T-shirt, que la jeune pouffiasse avait exhibé nonchalamment devant tous les élèves du bal de promotion, puis maintenant ça ? Elle te voulait dans son lit, c'était pas possible autrement... Quoi ? Toutes les merdes que tu avais crachées sur elle lui avaient fait péter un plomb ? Un genre de syndrome de Stockholm peut-être ? Non, évidemment, tes idées dérivèrent plus rapidement sur une méthode insidieuse et typiquement pute de vengeance. River devait forcément entamer cette fameuse guerre. Cette bataille qui avait commencé dès lors qu'elle entra sans crier gare dans les vestiaires de l'équipe de foot... Cette trainée t'en voulait indéniablement, et telle la nouvelle rebelle solitaire du lycée, elle venait désormais réclamer vengeance ! Mais alors ça... Dans ta propre maison. Face à ta mère ? S'amusant d'une façon bon enfant avec un membre de ta famille ? Tu devais avouer que c'était brillant... Tu aurais presque pu être fier du monstre que tu avais créé, si ses répercussions ne t'avaient pas atteint. Non vraiment... C'était du génie. Même toi tu n'y aurais pas pensé ! Rejoindre les rangs ennemis aussi astucieusement... Bravo O'Leary, tu auras marqué un point.

« Maman... River... » un grand enthousiasme dans ta voix pouvait être entendu. Tu tentas de contenir ta surprise, et par-dessus tout ton agacement pour ne pas tout casser face à ta mère. Vraiment, tu étais plutôt assez habilement piégé...

Tu pensais alors que le pire était présent. Que tu devrais désormais t'asseoir face à cette fille de joie, et lui parler face à ta mère sans aucune haine... Cela pendant quoi ? Vingt minutes ? Une heure ? Il fallait dire que les Italiens, et particulièrement ta mère, savaient utiliser n'importe quel sujet à apporter sur la table... Mme Alessandro était une professionnelle de la parlote... Cependant non ! Non évidemment ! Il y avait toujours pire avec River, et tu le compris rapidement... Ta mère t'avait lancé un regard assez amusé. Ses yeux étaient comme animés par une certaine malice, qu'elle offrit de même à ton ennemie.

« Alors angelo mio ? On m'avait toujours pas présenté ? »

Ton coeur s'était comme arrêté... Que voulait-elle dire par là ? Tu sentais très bien que ta mère n'était pas comme d'habitude. Oh, cette femme ne faisait que très peu attention à toi. Rien à voir avec un manque d'affection, du tout... Mme Alessandro avait beaucoup d'amour à revendre. Cependant, une certaine flemmardise l'empêchait de vraiment prendre connaissance de tes activités en dehors de la maison. Évidemment, cela t'allait parfaitement ! C'était grâce à cette paresse que tu te permettais de commettre tout tes rackettes, ainsi que mettre en place ton petit trafic dans le lycée... Seulement là, madame déniait te prêter une quelconque attention. Tu n'y voyais rien de bon...

« Une fille dans sa vie, ça ne peut que lui faire du bien à Stan ! Et si elle a du caractère c'est encore mieux... Moooh, mia cara ! J'suis très contente de te voir à la maison ! » cette follasse de Alessandro s'était tournée vers River, comme ravi de pouvoir rencontrer la copine de son fils.

Vraiment, rien ne pouvait être pire... Ta mère était plus dangereuse encore que River ! Plus dangereux encore que toi, lorsqu'il s'agissait de colporter une information... Oh, tu savais très bien que cette conne s'empresserait d'aller rapporter cette information à ses amis les parents d'élèves... Avec elle, tu ne savais vraiment pas jusqu'où cela pouvait aller. Évidemment, tu n'avais rien à dire dans cette affaire... Tu étais encore pour elle le "piccolo angelo".

Tu avais failli tomber dans les pommes. Ton coeur avait chuté de dix étages. Franchement, rien ne pouvait être pire ! Tu ne pouvais pas reculer... Tu ne savais pas comment pouvait réagir cette conne de O'Leary face à ça, et la seule façon de s'en sortir pour l'instant était de laisser passer... Tu t'étais simplement assis à la table familiale sans dire un mot, lançant un regard meurtrier à River. Il n'était pas question de répondre à ta mère, et d'alimenter ses fantasmes... Non mais... "Mia cara" ? Ta mère venait vraiment de donner un surnom affectif à cette pute ?

« C'est le maillot de l'équipe de foot, c'est ça ? » lâchas-tu sans conviction.
« C'est la mère du petit Alex qui m'a mise au courant ! J'étais vraiment triste de pas avoir assisté à ça ! »

Quelle conne.
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 192
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan   Mer 8 Aoû - 21:14

En relevant les yeux, j’avais pu croiser le regard noir d’Alessandro. Savoir que je le dérangeais là où il se sentait en sécurité, dans sa propre maison, avait quelque chose de jouissif. Oui, j’étais plutôt fière de moi. Savoir que j’avais réussi à le désarçonner, même un peu était étonnamment agréable. Je ne pensais pas que ce petit jeu me plairait autant. Je n’étais pas du genre à vouloir pourrir la vie des autres en temps normal. Il faut croire que Stan était une exception. Ou que son comportement de petit con avait réveillé le pire en moi. Malgré son manque d’enthousiasme, c’est avec dynamisme et un grand sourire que j’accueillais son arrivée.

« Stan ! »

Je lui adressai un regard malicieux et plutôt content de moi. Je sentais bien que ma présence dérangeait cet abruti. J’étais donc bien décidée à faire durer ma visite. Et puis c’était l’occasion d’observer le Stan dans son milieu naturel. Vous savez ce qu’on dit… Connait ton ennemi. C’est donc tout sourire que j’attendais la suite. La remarque de Madame Alessandro me laissa pantoise quelques secondes mais je me reprenais vite. Apparemment, Stan n’avait pas encore tout à fait percuté donc c’était ma chance. J’adressai donc un sourire complice à sa mère qui poursuivit, m’obligeant à faire preuve de tout mon self control pour ne pas éclater de rire. Parce que franchement, moi, en couple avec Stan ? Mais c’était une aubaine pour ma vengeance et j’étais bien décidée à en profiter pendant que ma némésis était encore sous le choc. A la guerre comme à la guerre. On m’avait même déjà trouvé un petit nom. C’était adorable. Comment une femme aussi charmante avait-elle pu engendrer une telle abomination ? Il était maintenant temps de jouer les parfaites futures belles filles. C'était un rôle que j'avais joué quasiment toute ma vie, il serait donc facile d'y revenir.

« Je suis ravie que vous m’ayez invitée. Ça me fait vraiment plaisir de voir l’endroit où Stan a grandi. »

Et pendant ce temps, l’objet de ma vengeance s’était lourdement laissé tomber sur la chaise à côté de la mienne dans un silence quasi mortifère. Une chance que sa mère ne semble pas le remarquer toute rayonnante qu’elle était. Je profitais que Stan s’adresse à sa mère pour rapprocher discrètement ma chaise de la sienne. J’en aurai besoin pour la suite. Mon petit cinéma lors du bal de promo avait vraiment été un coup de génie. Et on pouvait toujours compter sur ce bon vieil Alex pour mettre le feu aux poudres. Surtout qu’il savait très bien que je ne sortais pas avec Stan. Il faudrait que je pense à le remercier à l’occasion. Cet accro aux ragots savait toujours repérer les coups fourrés. Il était maintenant temps de m’amuser un peu aux dépends de Stan, tout en reprenant à mon compte l’adorable petit surnom dont l’affublait sa mère. Il ne parlait certainement pas la langue de mes ancêtres, aussi ne se rendrait-il sans doute pas compte de la plaisanterie.

« Ne sois pas fâché, m’aingeal. Avec la saison finie, ça ne servait plus à rien de cacher notre amour. Braden s’y fera. »

Je déposais un doux baiser sur sa joue, l’air amoureux ce qui fit soupirer sa mère d’aise. Apparemment elle aimait le spectacle que je lui offrais. Ce qu’elle ne savait pas, c’était la force avec laquelle je serais le bras de Stan sur lequel je m’étais appuyée pour appui afin de lui faire ce petit bisou. C’était un rappel subtil de ce pourquoi j’étais là. Le faire chuter de son trône en papier mâché et, surtout, lui rendre la monnaie de sa pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wait by the River | Stan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wait by the River | Stan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» It's Gonna Be Legen..wait for it..Dairy ! (or not)
» Une histoire de clés! [Stan & Gwen ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Logements-
Sauter vers: