Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event 5 - Teenagers part - Prom' bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 340
MessageSujet: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 28 Juil - 13:04

Rappel du premier message :



« Le shérif a enfin donné son accord, c'est officiel ! Appelle Kelly, on va avoir besoin de la trésorière ! »

La voix de Connor est presque trop excitée pour son rôle de président du comité des élèves. Déjà, il bondit de son lit et fouille son placard. Dans une semaine. Une semaine pour tout préparer, pour tout acheter, dont le costume de sa vie. Il sait déjà quelle fille il va inviter. Une blonde fait bondir son cœur depuis deux ans, et aujourd'hui, c'est l'occasion. Elle n'est plus avec cet enfoiré d'Andrew depuis plusieurs mois déjà. Il va se lancer, et le bouquet qu'il lui choisira l'éblouira à jamais. Ce n'est pas parce que tous les imbéciles du lycée la rejettent qu'il en fera de même. Fini, les regards en coin. Ce soir, c'est son soir. Alors qu'il hésite entre un nœud papillon et une cravate, son téléphone se met à vibrer. Avant d'inviter la belle, il devra lui créer une soirée du tonnerre.

« Oui, oui Kelly, je sais, c'est génial.
- …
- Un lâcher de ballons, c'est une super idée ! Tu as une idée du prix ?
- …
- C'est notre dernière année, Kelly. On doit se lâcher. Appelle Claire et les autres. Ce bal doit être le plus beau qu'on n'ait jamais vu à Aster High. Rendez-vous dans deux heures pour s'approprier la salle. »



+


Une semaine plus tard, Connor, le cœur brisé, prend tout de même soin de réussir la soirée de leur vie. Les bouteilles de coca sont subtilement mélangées à du whisky et étiquetées en fonction de leur contenu. Le punch sans alcool fait diversion tandis que quelques gâteaux apéritifs sont placés dans des bols. Ce soir, ça reste la soirée de leur vie. Un sourire aux lèvres, les élèves s'activent. Une gigantesque banderole est accrochée dans le hall et les ballons attendent sagement l'instant de leur lâcher. Le DJ est un bon. Connor s'en est personnellement assuré. Les lumières sont à la pointe de la technologie et les enceintes sont les meilleures du marché. Ce soir, ce sera la soirée de leur vie.

« Connor, pour le reste... ?
- Virgin mojitos pour tromper les adultes. Truque toutes les bouteilles de soft sauf une de chaque. Ça nous servira d'alibi au cas où. »


Un sourire est échangé entre Connor et Steve, qui file s'occuper de rendre la fête encore plus drôle. Même des gens comme Jessica Banner seront obligés de se lâcher, ce soir. Il s'en fait la promesse.


+


Dix minutes. C'est tout ce qui les sépare de la soirée tant attendue. Connor lance un regard entendu à ses acolytes. Tous sont rentrés chez eux il y a une heure pour se préparer pour le moment de leur vie. Ils sont tous arrivés à l'heure pour le lancement. Il sourit au vigile et entre à l'intérieur. Ses pas se dirigent naturellement vers l'urne à côté de laquelle il va rester la plupart de son temps, celle qui décidera du roi et de la reine du bal de promo. Sans se mentir, Connor a déjà en tête le nom de celle qui sera certainement la future gagnante. Mackenzie Chandler.

« LES GARS, LES PREMIERS SONT DEJA LAAA !
- Bah ils patienteront, je suis absolument pas prête !
- Bouge toi Stessy, même le DJ est en place !
- Ouiii, bah c'est bon ! »


Dix minutes plus tard, les portes du bal de promo s'ouvrent enfin. Derrière lui, la musique s'élève, le rendant impatient. Connor se le promet, ce soir, la fête sera folle. N'en déplaise aux adultes.



Le MDJ a écrit:


→ Bienvenue dans la soirée de votre vie ! Après plusieurs semaines à ronger votre frein suite à l'attaque des loups, l'interdiction du bal de promo a enfin été levée. Venez vous éclater !
→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Les posts du DJ viendront changer de musique environ toutes les quatre réponses. Connor interviendra de façon irrégulière durant tout l'event.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ Un concours d'avatars vous est proposé ici"Retour vers le futur. Rendez-vous dans vingt ans!"
Nous sommes en août 1985 et ce qui va bientôt devenir un film culte vient de sortir sur les écrans. Deux possibilités s'offrent à vous pour ce thème. Un retour dans le passé en proposant un avatar en tenue vintage, ou un bon dans le temps avec un avatar en tenue futuriste. Années 60 ou années 2000? A vous de choisir, étonnez nous!
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !

Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com

AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 340
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mer 3 Oct - 19:10

@ASTER_COVE a écrit:


Alex observe les visages, un sourire aux lèvres. Cette soirée est telle qu'il l'avait imaginée. Les gens dansent, quelques retardataires arrivent encore et le son plaît. Lorsqu'il en change, les sourires s'impriment durablement sur les visages et survivent jusqu'à la fin des différents morceaux. Un quart d'heure passe durant lequel tout est idéal. L'alcool coule, mais pas trop fort, les adultes se désintéressent peu à peu des jeunes et les éclats de rire se font plus fréquents. Alex en est désormais certain : il sera invité à l'After. Les mains sur les platines, il glisse un coup d’œil en direction du buffet, confiant.

Mais alors qu'il s'imagine que chacun profite de la fête, le visage contrarié de Scarlett King, suivi de celui de Jessica Banner, l'arrête net. La rouquine de tout à l'heure non plus ne s'est pas déridée. Il ne s'en fait cependant pas pour elle. Ses amis l'entourent et parviendront à lui faire gagner des couleurs.

« JE VOIS DES GENS QUI NE S'AMUSENT PAS ! VOUS VOULEZ QU'ON CHANGE CAAAA ? »


La réponse est rapide. Le reste de la foule est enjouée et c'est un cri de joie qui lui répond.

« JE VOUS ENTENDS PAAAAS ! »

Le oui qui revient est plus fort que jamais. Ça ne suffit pourtant pas à satisfaire Alex.

« JE VOUS ENTENDS TOUJOURS PAAAAAAAAAS ! »

Cette fois, le cri devient hurlement. Alors, Alex lance la musique.

« JE VEUX ENTENDRE TOUT LE MONDE CHANTER AVEC MOI ! MÊME VOUS, JESSICA ET SCARLETT ! »

Et une dernière pensée pour la rouquine.

« ET ÇA VAUT AUSSI POUR TOI, APRIL LANE. ROYCE, RACHEL, JIMMY, JE COMPTE SUR VOUS ! »


Un sourire plus grand que tous les autres au coin des lèvres, Alex entonne lui-même les paroles trop connues d'un titre célèbre. La vie est belle et certains devraient s'en rappeler. En passant, il adresse un clin d’œil à Ange. Il l'a toujours appréciée de loin et ce soir, il espère qu'elle prendra sa revanche sur tous les autres.

Le MDJ a écrit:



→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Il vous reste désormais 45 minutes de jeu. Tous les cinq postes environ, un quart d'heure passera et sera représenté par un nouveau poste d'Alex ou de Connor. À l'issue de ceux-ci, nous dévoileront les résultats du vote du prom'bal. C'est pourquoi il est très important de voter, et si vous remarquez que vos votes précédents n'ont pas passé le recensement, d'adapter votre vote en fonction des présents.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !
Le sondage est à retrouver ici ! Merci de respecter la seule et unique règle de ce sondage !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 41
Emploi : Bénévole à la paroisse.
Sur ton walkman : Plus rien, il est cassé.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Ven 5 Oct - 23:17

J’avais imaginé ma soirée autrement, j’aurai aimé courir toute la nuit par exemple, revenir des heures après qu’il fasse nuit et ne pas faire de bruit juste dans l’hypothèse où River serait à la maison, en train de dormir. Ou demander à mon père s’il travaillait cette nuit, j’aurai adoré regarder un film avec lui et parler pendant qu’il tourne, rien écouter et seulement discuter avec mon père. Mais je suis là, le cul visé sur ma chaise parce que j’ai mal au genou et peut-être que dans quelques heures j’aurai mal à la tête parce que la musique hurle au-dessus de ma tête. D’ailleurs je tourne celle-ci pour regarder où est River, tout à l’heure elle dansait. Que fait-elle maintenant ? C’est plus fort que moi, je m’inquiète parce que je ne la trouve pas alors je m’aide du dossier de ma chaise pour me lever et je me hisse sur mes deux jambes. Je ne voulais pas venir avec des béquilles, qui danse dans cet accoutrement ? Alors j’ai mis ma genouillère autour de mon genou et j’ai bien l’intention d’aller danser.

J’évite les couples qui dansent et je passe à côté d’eux en m’excusant pour qu’ils se poussent un peu, je titube de l’autre côté de la piste et j’arrête de chercher River quand je vois Jessica.

Mes doigts se baladent distraitement au bord du buffet, il y a encore quelques gobelets vides mais je n’ai pas soif (je sais pertinemment qu’il y a de l’alcool dans les boissons et je ne suis pas supposé y toucher puisque je suis sous traitement médicamenteux à cause de mon genou). A propos de quoi se disputent-elles ? C’est l’impression que j’ai parce que la petite blonde hausse le ton en tournant autour de sa copine. Dois-je attendre encore un peu ? La musique changera et je ne veux pas rater le début de la prochaine alors j’y vais.

- Salut Scarlett.

Dis-je en posant ma paume entre les omoplates de la jeune femme, mais mon bras retombe le long de mon corps tout de suite, j’effleure à peine son dos en fait. Je voulais seulement l’interrompre calmement, de quoi vais-je avoir l’air ? Est-ce que ça va être mal interprété ? J’ai quand même envie de prendre le risque quand je regarde la figure de Jessica, elle a l’air malheureuse. Suis-je supposé supporter ça ? Je passe à côté de Scarlett et je vais près de Jessica.

- Jessica Banner, tu veux bien que je t’emmène danser ?

Je lève la paume vers le ciel pour lui offrir ma main, je ne sais pas si elle a l’intention de la prendre et de me suivre, mais je veux qu’elle se déride alors j’insiste : « tu as le droit de refuser bien sûr, mais tu es le dernier souvenir que j’ai envie d’avoir ici »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 136
Emploi : 8th grade
Sur ton walkman : Take on me • a-ha | Africa • Toto
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 6 Oct - 0:28

Prom' Bal
Teenagers

La nuit était tombée depuis un moment, il était même assez tard pour que l’adolescent se demande si la fête n’avait pas d’ores et déjà touché à sa fin, pourtant il pédalait toujours dans les avenues sombres d’Aster Cove se dirigeant vers le lycée. Quelque part au fond de lui Georgie espérait toujours trouver le courage de faire demi-tour mais la petite voix dans sa tête semblait lui souffler « pour aller où ? » Ses deux amis étaient probablement là-bas, en tout cas Royce y était et il était presque certain que Jimmy avait suivit que lui restait-il comme choix, passer la nuit dehors ? ...Hors de question après ce qui était arrivé dans Lost Pine... Rentrer chez lui alors ? Impossible, pas après avoir échappé une fois de plus à son père. Cette fois il devait remercier l’alcool pour avoir rendu son vieux si pitoyable qu’il n’était même plus parvenu à mettre correctement ses coups parce qu’il le savait, c’était uniquement grâce à ça qu’il été parvenu à échapper à son « rappel à l’ordre »

Les mains crispées sur son guidon, le petit brun grogna entre ses dents sentant malgré tout la brûlure de ce dernier affrontement. Il mentirait si il disait qu’il était certain qu’il ne porterait trace de celui-ci, dès que son vieux s’était mit à élever la voix il avait préféré essayer de fuir pour se réfugier dans sa chambre, dans la salle de bain ou n’importe quelle pièce dont la porte comportait une serrure et une clé mais il avait été intercepté dans sa course avec une telle violence que le choc l’avait assez déstabilisé pour qu’il trébuche et que sa tête heurte le bord de la table en bois présente dans la pièce principale. L’adolescent était presque certain que l’hématome autour de son œil était déjà visible bien qu’il serait probablement pire dans les jours à venir mais au moins à part ça et la petite coupure juste en dessous de son arcade, il s’en était plutôt bien tiré.

Les pneus de son vieux vélos avaient crispés un peu trop bruyamment lorsqu’il avait appuyé sur les freins, s’arrêtant devant le bâtiment dont il entendait déjà la musique malgré les portes closes. Quelques jeunes traînaient devant le bahut, probablement en train de fumer ou de se rouler des pelles loin des regards mais lorsqu’un gars s’était mis à rendre ses tripes derrière les buissons, un petit rire lui avait échappé. C’était dégueulasse mais plutôt drôle à voir, peut-être qu’il parviendrait finalement à faire remonter son moral.

Sans plus de cérémonie Georgie abandonna son vélo dans l’herbe, vu son état personne ne prendrait la peine de le voler ou du moins c’est ce qu’il se disait et lorsqu’il voulu arranger sa chemise, ou plutôt celle de Roy, une grimace déforma ses traits.

« Putain ... »

Le tissus s’était légèrement détendu au niveau de l’épaule droite, sûrement lorsque son père l’avait attrapé un peu plus tôt et il espérait sincèrement que Royce ne lui en veuille pas, non en fait c’était ridicule, Roy ne lui en voudrait jamais surtout pour quelque chose d’aussi stupide, mais il n’avait pas réellement envie de s’étaler sur ce qui avait causé ça même si l’état de la chemise était probablement moins alarmante que son œil gauche.

Juste avant d’entrer, l’adolescent tendit son majeur à un deux mecs à peine plus âgés que lui, relevant à peine leur commentaire et moqueries à propos d’un redneck bien fringué mais il devait avouer qu’ils n’avaient pas vraiment tord, même lui se trouvait horriblement « faux » ce soir.

Si il avait pensé qu’un bain de foule était ce dont il avait besoin pour se noyer dans la masse et ne plus penser à rien, la réalité le rattrapa bien trop vite lorsque son regard vint se poser sur des silhouettes bien trop familières et surtout l’état dans lequel se trouvaient ces fameuses personne. Une nouvelle grimace déforma ses traits quand il remarqua la béquille sur laquelle s’appuyait Kenny et presque instantanément il détourna les yeux, sachant très bien qu’il était la cause principale de cette blessure, que sans le jeune homme et la mère d’April, il serait mort à l’heure qu’il est.

Rester immobile et seul au milieu des étudiants ne le mettait pas particulièrement à l’aise et sans réfléchir plus longtemps, Georgie décida de se diriger vers la chose qui l’attirait le plus, le buffet, espérant qu’il restait encore quelque chose de potable à grignoter ou à boire. Ce n’est qu’une fois qu’il eu un gobelet en main et une poignée de chips dans l’autre qu’il se concentra pour trouver ses amis dans la foule tout en portant les chips vers sa bouche pour en fourrer à l’intérieur sans grande classe.

Les boucles brunes de Jimmy furent la première chose qu’il parvint enfin à discerner avec soulagement mais il fronça rapidement les sourcils en le voyant rebondir comme un débile aux côtés d’une fille. Georgie avait finalement roulé des yeux pour balayer la pièce une fois de plus avant d’apercevoir la tête blonde de son ami...accompagné de deux rouquines. Putain d’merde.

Le petit brun grogna une fois de plus entre ses dents, essuyant sa main sur son jean pour faire partir les dernières miettes collées à celle-ci tout en pesant le pour et le contre entre aller chercher Jimmy et l’interrompre dans sa danse ou rejoindre Roy et les deux vipères qui l’accompagnait.
(c) DΛNDELION

_________________
Falling Down
LIKE THESE AUTUMN LEAVES
WE'RE THE UNDERDOGS, IN THIS WORLD ALONE



THE THREE MUSKETEERS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 518
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 6 Oct - 17:35

Elle est là, face à moi, ses grands yeux si parfaits fichés dans les miens. Elle est là et ne regarde que moi, moi et mes doutes idiots, moi et ces insécurités qui me tuent, moi, et cette colère qui me broie jusqu'au fond de mon âme. J'ai mal, mes plaies sont béantes, surinfectées depuis longtemps. J'ai mal, les coups ont frappé plus loin que mon corps et ont trouvé le fond de mon esprit, l'abîmant à jamais.

J'ai mal, et je mords, j'attaque et je dévore, à la manière d'un animal blessé qui ne sait plus comment réagir depuis longtemps déjà. Mes mots trouvent leur cible, l'atteignent et la déchirent. C'est du bouleversement qui illumine les pupilles de Scarlett. Là où je voudrais pouvoir trouver de la joie, je n'y vois que le miroir de ma propre détresse.

« Alors oui, ils ont été dégueulasse mais tu as le choix. T'amuser et leur montrer que malgré tout tu as survécu ou faire la gueule, les laisser gagner et foutre en l'air ma soirée. »

Pour la première fois de ma vie, j'assiste à la colère de celle que j'ai un jour compté parmi mes seuls amis. Je lis dans ses prunelles la rage d'un désespoir trop semblable au mien. J'entends sous ses mots une autre voix, plus vraie, plus nature, qui n'avait jamais quitté ses lèvres auparavant.

« Tu as fait l'effort de venir. Alors peut être que quelque part, toi aussi t'en as besoin. Besoin d'oublier. Oublier les souvenirs qui se transforment en cauchemars, les mensonges, le déploiement de mon père la veille de mon anniversaire. »

C'est là que je tique. Mon histoire se mêle à la sienne, se perd dans ses contours et une étrange saveur emplit ma bouche. Je n'ai pas le temps de répliquer, pas même le temps d'y songer. Scarlett ne le sait pas, mais les paroles qu'elle déverse à travers moi résonnent presque trop durement pour moi.

« T'es pas la seule à avoir un poison qui te ronge de l'intérieur. »

Cette phrase rompt l'ensemble des doutes qui circulaient encore en moi. Le goût métallique qui gorge mes sens se précise et un éclair illumine mon propre regard tandis que je lui rends. J'ai mal. J'ai envie de pleurer. J'ai envie de vomir, même. Mais encore une fois, moi qui n'ai jamais su manier les mots, je ne sais comment faire, comment dire ce que j'ai sur le cœur, comment l'exprimer sans froisser, sans blesser, sans déchirer la jeune femme si délicate que j'ai en face de moi et que je comprends soudain davantage.

« Scarlett, j-... »

Mais ma voix est faible et s'emporte bien vite au loin, face au torrent de choses que ma vis-à-vis a à dire. Elle ne m'entend pas. Je ne m'entends pas non plus. La musique, soudain, m'est insupportable. Lorsque le DJ hurle mon nom, mon visage perd ses couleurs. J'essaye de me remémorer des bleus sur la peau de Scarlett. J'essaye de revoir les images, de retourner en mémoire jusque devant chez elle. J'essaye de trouver, de voir ce que j'ai manqué, de comprendre ce que je n'ai pas vu, pas compris, pas regardé. Je fixe son corps, ses traits, son visage, sa chevelure, son regard, je détaille maintenant et en mémoire le moindre détail, en vain. Alors je m'impatiente, je sens mon cœur qui s'emballe et ma respiration avec lui. Je fouille ses yeux à la recherche de réponses que je ne trouve pas, observe à nouveau ses traits, caressant des yeux une fossette au passage.

Elle est belle, Scarlett, et c'est soudain ce qui me frappe. C'est comme si le monde s'effondrait sur mes épaules, comme si brusquement la réalité s'imprimait sur mes rétines. S'il n'y a pas de bleus, si le poison coule en ses veines, si personne à l'école ne lui fait le moindre mal, c'est que ça vient d'ailleurs. Scarlett est trop belle. Les mots me manquent et ma respiration s'emballe encore davantage. J'ai mal à la gorge, mal à la poitrine, je me sens comme si j'allais m'évanouir, là, sur le sol, face à l'horreur que je crois percevoir au delà des boucles blondes.

« Sc-Scarlett, j-je... »

Mais à nouveau, ma voix se perd dans le murmure de la soirée. L'innocence n'est plus qu'un souvenir et cette envie de vomir me revient, plus tenace que jamais. Mes yeux hurlent tout ce que je ne sais pas dire, ma gorge se serre davantage et j'essaye, j'essaye vraiment de porter ces paroles qui se refusent à moi.

« Je suis désol-...
- Salut Scarlett. »


Le sursaut qui me saisit me fait trembler de tout mon corps. Je n'ai pas vu arriver Braden O'Leary. Mon visage est terrifié et je suis certaine de faire peur à voir. Je cherche à nouveau Scarlett du regard et m'apprête à énoncer ces mots qui me brûlent pour sortir, toujours en vain.

« Jessica Banner, tu veux bien que je t'emmène danser ? »


Les mots du golden boy, adulé de tous, me prennent de court et me font l'effet d'une douche froide. Ma voix se meurt dans ma gorge, ma respiration s'arrête et mes yeux s'écarquillent. Braden O'Leary, m'emmener moi ? Je lance une œillade à Scarlett et Kenny pour voir s'ils ont compris comme moi, puis j'hésite. Je ne veux pas laisser Scarlett, j'ai besoin de lui dire trop de choses, mais je me souviens trop bien de ce qu'elle vient de me demander. Je me tourne vers elle, tandis que le rejeton O'Leary me tend la main.

« J-Je... »


Une inspiration, lente et mesurée.

« Je suis désolée. Je veux qu'on en parle... d-de ce que-... Mais pas ce soir. J-je t'ai entendue et je... vais profiter. Seulement si tu profites aussi. »

Je m'apprête à poursuivre, mais Braden me coupe en plein élan.

« Tu as le droit de refuser bien sûr, mais tu es le dernier souvenir que j’ai envie d’avoir ici. »

Pour un peu, le rouge me serait monté aux joues. Je m'adresse enfin à lui.

« Rien qu'une, alors. »

Tout en prenant sa main, j'ai un dernier mot pour Kenny Holland.

« Invite Scarlett à danser, toi. »

Mon ton n'admet aucun refus. S'il a un soupçon de jugeote, il comprendra qu'elle en a besoin. Et qu'elle en rêve, accessoirement. Pour moi aussi, il est temps de réaliser le rêve de toutes les petites filles du monde. Ce soir, Jessica Horreur s'en va danser au bras du garçon le plus populaire de l'école. Une sorte de revanche sur la vie, sans doute. Il était temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Emploi : Bénévole à la paroisse.
Sur ton walkman : Plus rien, il est cassé.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 6 Oct - 19:36

La voix de Jessica tremble, tout son corps aussi d’ailleurs et elle fuit mon regard, je tourne la tête pour regarder dans le même sens qu’elle et mes yeux vont jusqu’à ceux de Scarlett mais, la petite blonde perchée sur des talons ne me regarde pas, elle dévisage sa copine. Je décolle mes yeux de Scarlett, je regarde Kenny maintenant. A-t-il suivit la conversation des filles ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Ma main était restée bêtement en l’air et les doigts de Jessica s’en approchent et s’y agrippent, je tourne la tête pour la regarder faire, sa paume embrasse la mienne. Ce qui m’étonne le plus ce n’est pas la chaleur de sa peau, c’est plutôt de la sentir frémir. Pourquoi est-elle dans cet état ? Mes doigts vont entre les siens, je serre sa main et je l’emmène dès qu’elle accepte, « rien qu’une alors » dit-elle en jetant après une dernière exigence à Kenny par-dessus mon épaule et nous partons (parce qu’elle veut bien me suivre).

Je regarde derrière moi quelques fois pendant que nous marchons parce que j’ai parfois l’impression de ne plus la sentir au bout de mes doigts, elle est légère dans sa manière d’être elle, comme si elle avait laissé tomber toute sa force, celle qui lui donne envie de vivre comme une acharnée. Je ne connais pas bien Jessica Banner, je sais ce que les autres savent alors, qu’est-ce que je sais vraiment au final ? Quel film aime-t-elle ? Sur quelle musique bouge-t-elle quand personne ne regarde ? Quelle odeur de parfum aime-t-elle mettre sur sa peau ? Quelle auteur aime-t-elle et si elle ne lit pas, qu’est-ce qu’elle fait d'autre ? Je n’ai jamais parlé avec cette fille mais je l’ai croisée un tas de fois au lycée, ça me suffisait pendant longtemps. Mais un jour après l’autre j’ai remarqué quelque chose, elle ne sourit jamais et, je meurs d’envie de voir la forme que prennent ses yeux quand elle rit.
Mais j’en demande déjà trop, c’est l’impression qu’elle me donne quand je me retourne et que je la regarde.

J’étais assis là tout à l’heure, à deux pas des autres qui continuent de se s’agiter bêtement sur de la musique trop déchirée, je ne vais pas être capable de suivre le rythme mais ça tombe bien, j’ai une idée. Mes doigts lâchent ceux de ma cavalière, j’attrape le dossier de la chaise que j’avais tout à l’heure et je la ramène vers nous. Il y a mon walkman dessus, et j’ai laissé le CD à l’intérieur, troisième musique que je répète en boucle, c’est Time after Time de Cyndi Lauper. Je récupère le casque, je démêle les files en tournant la tête pour jeter encore un coup d’œil à Jessica.

- Est-ce que ça t’embête si nous écoutons ma musique plutôt ?

Ma main retourne saisir la sienne et je l’attire gentiment vers moi, juste un pas de plus.
Je me suis redressé, maintenant nos corps sont pratiquement l’un contre l’autre et d’ici je sens l’odeur dans les cheveux de ma cavalière, c’est boisé, je souris.

Je la questionne sans rien lui demander, est-ce que je peux ? Je pose mon casque sur les oreilles de Jessica, c’est vraiment pas grave pour moi, je connais déjà cette musique par cœur et je vais me la chantonner pendant que nous dansons.

Je me penche une dernière fois au-dessus de la chaise à côté de nous et j’allume la musique en écrasant le bouton « play » sous mon index.
Je me redresse et je récupère les mains de ma cavalière, j’abandonne celles-ci quand elles sont sur ma nuque, je les ai posées là et, les miennes vont sur la chute des reins de Jessica.

Je bouge lentement pour ne pas essouffler notre slow, mais j’ai quand même mal au genou.

Elle a dit « rien qu'une alors », dans ce cas, je ne vais pas regarder ailleurs pendant les quatre prochaines minutes, parce qu’après, peut-être que je ne la reverrais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin
avatar
Messages : 205
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 9 Oct - 0:12

Les paroles avaient fusé et, en quelques secondes à peine, l'ambiance s'était flêtrie. Il n'avait rien compris. Tout cela était arrivé bien trop vite pour lui et, l'esprit encore agité de son moment sur la piste, Kenny s'était trouvé pris au dépourvu. Son regard, un instant, revint s'égarer vers les gens qui dansaient à quelques pas de lui, insouciants et heureux. Une étincelle de regret perça son cœur, mêlée d'une colère déraisonnée. Pourquoi devaient-elles toujours tout rendre compliqué ? Pourquoi ne pouvaient-elles pas simplement s'amuser, se laisser aller ? Parce qu'il n'y a que les cons pour faire ça, Kenny. Parce que leurs vies ont l'air merdique et que tu oublies trop souvent que tu n'es pas le seul à souffrir. Un soupir frôla ses lèvres sans les traverser, et il se laissa conforter par le silence dont il ne savait comment sortir.

Les paroles avaient fusé et, en quelques secondes à peine, Kenny en avait appris trop sur trop de choses. Les sujets avaient été effleurés, sans être exposés, cachant la profondeur de leurs stigmates sous une armure infranchissable, les blessures avaient été entrevues, refusant cependant d'être dévoilées, et les deux jeunes femmes s'étaient échangées leurs plaies gangrénées sans oser les révéler. Et pendant ce temps là il se tenait bêtement devant son verre, dont il fixait le contenu orangé avant de le boire, lentement, espérant que le goût légèrement amer du mélange éveille sa capacité à réagir. En vain. On n'avait pas les mots pour ces situations. On n'avait pas les phrases pour exprimer son inquiétude, sa frustration, son impuissance. Le garçon en tout cas ne détenait pas les secrets du réconfort et ne savait jamais comment l'apporter. Ce n'était pourtant pas faute de le vouloir. Il y avait eu tous ces sous-entendus, tous ces mal-êtres dans les recoins de leurs paroles, toutes ces choses qu'il n'avait pas su comprendre dans leur intégralité mais qui ajoutaient à l'angoisse ambiante. Il aurait voulu aider, faire un pas, savoir le faire du moins. Les cartes n'étaient pas en ses mains toutefois, et il dut se contenter de rester planté là, spectateur indésirable d'une amitié recollée au scotch, pas vraiment ressoudée, qui déjà se déchirait. Elles s'aimaient, pourtant, ça se voyait. Et ça l'énervait, lui, de voir combien elles étaient idiotes, combien elles se faisaient du mal pour rien.

La seule chose qui parvint à l'arracher à son mutisme gêné fut le regard hanté de Jessica. Ses mains tremblantes, son corps crispé, sa respiration erratique. Angoisse. Panique. Un monde de cauchemars entrouvert sur la réalité. Kenny ne connaissait que trop bien la liste des symptômes qui l'avaient poursuivi ces derniers mois, à l'insu de tous, et la voir si violemment reflétée sur le visage d'une autre lui fit l'effet d'une gifle.

« Hey, Jessica... »
, tenta-t-il de glisser.

Elle ne l'entendit pas. Ses mots sortaient, puis se coinçaient, et sans doute que son corps était déjà perdu dans un blocage dont elle ignorait peut-être tout. Était-ce la première fois ? C'était toujours la pire. L'incompréhension, l'impression de mourir, d'être prisonnier d'un corps qui refusait de nous obéir... Kenny ne voulait pas que cela arrive. Jessica avait assez de merde comme ça dans sa vie, les crises de panique n'étaient sans doute pas dans sa to-do list.

« Jessica. »

Il avait parlé un peu plus fort cette fois, mais seul le prénom de Scarlett semblait décidé à quitter les lèvres de la demoiselle. Une incroyable frustration se mêla à son inquiétude. Comment faire ? Comment l'atteindre ? Comment empêcher le pire d'arriv-

« Salut Scarlett. »

Kenny manqua de sursauter aussi fort que Jessica mais parvint à s'en retenir, de justesse. Son regard brun se tourna vers le nouveau venu, dont le visage l'emplit à nouveau d'espoir. Braden. Si quelqu'un avait les mots, ce serait lui. Si quelqu'un savait quoi faire, ce serait lui. Il le salua, tentant en vain de dissimuler son soulagement, et laissa la magie opérer.

Et elle le fit. Par miracle, ou par volonté divine, peu importe. Jessica se dirigeait soudain vers la piste, lançant quelques mots maladroits à l'intention de son amie. Et si Kenny ignorait tout des raisons qui avaient pu pousser Braden à inviter la demoiselle sur la piste, il ne put que reconnaître que cela le rassurait. Ça, et la réponse de Jessica. Celle-ci avait su lire bien mieux que lui dans le discours de Scarlett. Elles en reparleraient. Lui n'avait plus à mettre le nez dans leurs affaires. Il n'avait jamais rien eu à y faire, de toute manière.

« Invite Scarlett à danser, toi. »

La normalité était soudain de retour et, avec elle, le rituel de sarcasme auquel s'adonnaient les deux jeunes gens. Il ne le dirait jamais, mais cela le soulagea peut-être davantage que tout le reste.

Levant bien haut son majeur, Kenny rétorqua donc :

« Bah nan, je comptais l'emmener jouer aux dames ! »

Ses yeux jouèrent avec le ciel en un dernier signe de faux agacement, puis il se retourna vers Scarlett. Son regard s'adoucit. Il considéra un instant la jeune femme en silence, détaillant son visage, avant de lui tendre la main. La musique venait finalement d'atteindre ses oreilles. L'envie de danser avait repris. D'oublier, comme l'avait dit la jeune femme, bien que ces mots l'avaient dérangé lorsqu'elle les avait prononcés. La douleur, c'était fini.

« En vrai, on danse ? La chieuse m'a devancé, mais j'comptais déjà demander. J'pense que t'as été assez contrariée pour la soirée, pas vrai ? »


_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 174
Emploi : Miss Teen Maine, étudiante en arts appliqués au Bates College, mannequin publicitaire
Sur ton walkman : I Wanna Know What Love Is - Foreigner
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 9 Oct - 10:27

On est là, au beau milieu du bal, alors que la fête bat son plein et que la joie devrait être de mise. Comment en est-on arrivé là ? J'aurais voulu, bien sûr, effacer d'un coup de baguette magique le gouffre qui s'était créé entre nous pendant cette année scolaire. J'aurais voulu avoir été plus forte, plus intuitive. Alors su voir de l'autre côté du miroir. Mais, comme je le disais, on ne connait jamais vraiment les gens. Jessica était mon amie mais, au fond, je ne lui avait laissé voir que ce que je voulais bien. Et elle avait fait de même. Maintenant, alors que les masques se fissurent et laissent apparaître des vérités trop crues, je me rends compte que je suis sûrement allée trop loin. Ses remarques m'ont blessé mais je n'aurais pas du. Je n'aurais pas du car je sens, dans son regard trop intelligent qu'elle commence à comprendre et ça me fait peur. Si peur. Je sais au fond que ce secret qui m'était chevillé au cœur m'est de plus en plus lourd à porter. Bien trop lourd. Mais Jessica n'a pas besoin du poids de ma douleur en plus du sien alors je m'en veux. Il est trop tard cependant, le mal est déjà fait et je vois bien, alors que ses yeux reflètent les miens que nous avons passé le point de non retour.

J'ai froid tout à coup et je me concentre pour contrôler le tremblement de mes mains. Je me sens plus vulnérable que jamais. Pire encore que quand j'avais partagé l'abominable vérité avec Sandra. Je n'étais pas suffisamment ivre pour que les sensations soient voilées. J'étais juste une boule de nerfs à qui la brûlure de l'alcool avait fait déverser un flot de paroles incendiaires. C'est à peine si j'entends le rappel à l'ordre d'Alex. En fait, plus rien n'a d'importance. J'en oublies la présence de Kenny ou même le fait qu'on soit au bal. Il n'y a plus que Jessica et ce qu'elle pourrait dire. Tout ce que je voulais, c'était qu'elle donne une chance à cette soirée. Qu'elle s'amuse parce que la voir souffrir me faisait souffrir. Et je n'en pouvais plus de la souffrance. Je sens qu'elle me fixe, qu'elle cherche à comprendre et mon corps se crispe, se rebelle. J'ai peur. Peur de ce qu'elle pourrait comprendre et lire entre les lignes. Peur qu'elle découvre à quel point, au fonds, je suis sale et abimée. Peur qu'en me regardant trop longtemps, elle n'expose la coquille vide cachée sous les jolies parures. Qu'elle voit à quel point je suis indigne d'elle et de son amitié. En fait, j'ai peur à en crever.

Jessica aussi va mal, je le vois à son teint pâle et à sa respiration saccadée. Je connais ces symptômes, pour les avoir expérimentés plus d'une fois dans le secret de ma chambre ou derrière les portes closes de salles de bains. Alors que je tends la main dans sa direction, je suis brusquement coupée dans mon élan. Ma main retombe bien vite alors que tout mon corps se crispe involontairement au contact d'une main étrangère dans mon dos. C'est de la terreur pure et simple que reflète mon regard avant que la voix de Braden ne m'apaise, me permettant de retrouver mon calme et de chasser mes vieux démons. C'est Braden. Sans doute le meilleur être humain qui soit. Il n'y a rien à craindre. J'essaie de me recomposer et de chasser toute trace de faiblesse même si j'ai la chair de poule et que mes doigts tremblent toujours.

« Braden... »

Je murmure, avant de poser mes yeux sur lui. Les O'Leary sont vraiment mon oasis dans le désert. Si son Oncle m'avait sauvé de bien des façons, ce soir j'accueillais l'intervention du petit dernier des O'Leary comme un petit miracle. Mes yeux s'arrondissent tandis qu'il invite Jessica à danser. Aurait-on enfin répondu à mes prières ? Si quelqu'un peut dérider Jessica, c'est bien ce garçon. Mon regard passe de l'un à l'autre, à la fois pleine d'appréhension et d'espoir. Les paroles de Jessica me font à la fois beaucoup de bien et beaucoup de mal. Oui, bien sûr que je veux qu'on discute. Elle me manque. Elle m'a manqué tout au long de cette année scolaire. Mais je ne sais pas si je suis prête à lui donner les réponses qu'elle attend. Encore moins à affronter son regard après ça. Alors je me concentre sur sa main qui rencontre celle de Braden et un fin sourire éclaire mon visage. Peut être qu'enfin, après tout, cette soirée allait avoir la magie qu'elle mérite. Puis vient l'ordre de Jessica et le rouge enflamme mes joues. Danser avec Kenny ? Je n'ose même pas en rêver. Ou plutôt si mais cela m'avait toujours semblé inaccessible. Voir que tout retourne à la normale et que Jessica semble décidée à revenir parmi les vivants me mets du baume au cœur. Renvoyant mes démons dans cette petite boite qui leur est réservée au fonds de mon cœur. Je me rendis soudain compte que Kenny avait été aux premières loges de notre altercation. Je m'en veux énormément de l'avoir mis dans cette position et, surtout, j'espère qu'il n'est pas aussi perspicace que Jess.

« Désolée pour tout ça. »

Face à la douceur de son regard, je sens mes joues rosir de nouveau et les derniers vestiges de tristesse me quitter. J'avais toujours été douée pour refouler rapidement les émotions parasites. Quand bien même, la proposition de Kenny aurait de toute façon suffit à mon bonheur. Je fixe sa main tendue avant d'y placer la mienne en espérant qu'elle ne tremble plus. Je relève ensuite mes yeux vers les siens, un sourire éclatant aux lèvres, les yeux pétillants et les joues rosies. Une danse avec Kenny Holland. Je n'aurais jamais cru que ça puisse arriver un jour. Je ne pense pas qu'il m'aurait invité sans l'intervention de Jessica mais je m'en fiche. Je compte bien en profiter et ne cherche même pas à camoufler mon enthousiasme.

« Avec plaisir ! J'adore danser. Je suis suffisamment rassurée pour le faire maintenant. »

Je coule un regard en direction de Jessica qui semble être entre de bonnes mains avant de reporter mon attention sur Kenny et de me laisser entrainer sur la piste de danse. Je me laisse porter par le rythme, grisée par l'ambiance de la soirée que je peux enfin savourer ainsi que mes quelques verres. La danse, le cheerleading et la gymnastique rythmique, c'est un peu la même chose. Du rythme, de la grâce et de la souplesse. Alors mes hanches ondulent au rythme de la musique, mes bras se lèvent et j'entonne les paroles bien connues de la chanson. Parce qu'au fonds, on est en vie et c'est ça qui compte non ?

_________________

   
Can you hear me now?

 
(c)Miss Pie
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 518
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 9 Oct - 17:36

Les pas s'enchaînent, la musique m'entraîne. Dans un soupçon d'éternité, je m'abîme, dans l'espoir que demain ne viendra plus jamais. Mes bras autour de son cou, son regard perdu au creux du mien, c'est un instant irréel, c'est un morceau de rêve qui s'est détaché du ciel.
Sans doute s'est-il trompé de route, sans doute a-t-il accroché la mauvaise personne, le mauvais visage. Sans doute était-il destiné à Claire Shepard, Mackenzie Chandler ou toute autre peste de ce genre. Sans doute ne suis-je pas digne du Golden Boy. Peut-être que Kenny a glissé quelque chose dans mon verre, sans que je ne le vois, et que je me trouve en réalité sur une chaise à observer le monde d'un sourire idiot, sans le comprendre. Peut-être que rien n'est vrai, que je délire sur mon lit d'hôpital à mesure que la morphine s'impose à moi. Peut-être n'ai-je jamais quitté le coma dont je crois m'être éveillée. Mais si tout cela doit se révéler n'être qu'un délire d'une pauvre fille en mal d'affection, alors tant pis. Malgré ces bleus qui couvrent mon corps, malgré ces bleus que je regarde tous les soirs, dégoûtée d'être moi, dégoûtée d'exister, malgré ces plâtres qui m'enlaidissent encore et qui alourdissent ma démarche, je prends ce soupçon de bonheur que quelqu'un, quelque part, a décidé de m'accorder.

Je ne crois plus en Dieu depuis longtemps. Je préfère ça plutôt que d'imaginer qu'il me regarde souffrir sans jamais m'accorder de repos. Mais ce soir, alors que mes larmes ont noyé depuis longtemps le moindre verset en mon cœur, je lui accorde une chance. Il m'a donné le plus doux de ses anges et pour la première fois de ma vie, peut-être, je me sens en sécurité. Pour la première fois de ma vie, dans ces bras inconnus que je ne connais pas, je n'ai plus peur. C'est stupide. Braden m'accorde une danse, pas un avenir, mais il a ce quelque chose qui rassure aussi Scarlett. Lorsqu'il est à proximité, l'idée que puisse surgir le malheur devient soudain sotte, stupide et erronée. Demain, je retournerai d'où je viens. Demain, le rêve s'achèvera. Demain, je repenserai à mon père, à ses poings trop colériques et rêverai les traits déformés de terreur de ma mère. Aujourd'hui, rien qu'une fois, je m'abandonne. Je m'abandonne dans un regard qui m'adoucit, je m'abandonne dans mon tout premier slow. C'est la première fois que je suis aussi près d'un garçon. Mes joues sont rouges écarlates, mon souffle est court, je suis certaine d'être ridicule. Mais le contact, chez moi, produit toujours quelque chose d'extrêmement particulier. Il est comme l'eau qu'on offrirait à celui qui meurt de soif. Mon cœur en crève et s'y accroche précautionneusement fort : j'ai peur de briser cette bulle salvatrice dans laquelle j'ose me perdre d'un grand coup de doutes.

Des doutes, j'en ai des centaines, des milliers, peut-être. Pourquoi moi ? Que va-t-il se passer ? Comment puis-je seulement surmonter ma vie ? Ils se bousculent d'ordinaire dans ma tête et me font craindre demain d'une force qui me met trop souvent à terre. Mais en cet instant, ils s'effacent au profit d'une magie que je ne comprends pas. Braden me sourit et mes yeux se perdent dans les siens un peu plus intensément, avant de se détacher, comme par peur de me brûler. Je fixe ailleurs, je cherche des raisons de ne pas m'égarer davantage dans un semblant de joie dont la durée, déjà, est passée de moitié.

Alors, je ferme les yeux, me laisse porter, entraîner, oublie la douleur qui ronge mes chairs, et les siennes, aussi. J'abandonne la vie rien qu'un instant, rien qu'une seconde. J'abandonne la souffrance, j'oublie la peur et je m'offre à cette sécurité relative qui est vouée à s'évanouir. Mes lèvres murmurent les paroles d'une musique qui, hier encore, me laissait indifférente.

Non, Braden, écouter ta musique ne me dérange pas. Ouvrir un peu la porte de ton monde n'a rien d'une punition. C'est une chance qui ne se reproduira jamais. Demain, tu te réveilleras toi aussi et tu redeviendras celui que tu étais. Tu m'ignoreras et sans doute écouteras-tu Stan lorsqu'il te dira à quel point je suis nulle et à quel point je mérite les malheurs qui me terrassent. Demain, tu m'oublieras, tu effaceras cet instant comme s'il n'avait jamais existé.

Ça ne sera pas mon cas. Ce soir, tu m'as offert un merveilleux cadeau. Et si la fin doit venir, et si ma vie doit finir, alors je pourrai me dire qu'une fois dans mon existence, je me suis sentie en sécurité et heureuse. Merci pour tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Emploi : Bénévole à la paroisse.
Sur ton walkman : Plus rien, il est cassé.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 9 Oct - 20:26

Mon sourire s’élargit un peu plus quand elle détourne le regard, je n’ai pas encore reconnu la couleur dans les yeux de ma cavalière, c’est parce qu’elle tourne toujours la tête, c’est aussi à cause des lumières au-dessus de nos têtes, mais ce n’est pas tant la couleur qu’ils ont qui m’intéresse, plutôt la profondeur dans laquelle ils me plongent quand je veux me jeter dedans. Ce regard n’appartient qu’à Jessica Banner et il me donne le vertige parce que j’ai l’impression que je ne sais pas où il arrête d’être intense. Et les miens, de quoi ont-ils l’air quand il la regarde ? J’ai déjà laissé mourir quelques fois mes yeux sur sa silhouette quand elle passait près de moi dans un couloir au lycée mais, je ne me retournais pas, je ne m’arrêtais pas non plus parce qu’on a pas le même monde même si nous sommes sur la même Terre.

Je peux laisser tourner l’album entier dans le walkman pour qu’elle s’éternise dans mes bras mais, je l’ai prise à Scarlett et je la vole à cette nuit, dois-je vraiment en réclamer encore ?

Elle ferme les yeux et sa bouche s’entrouvre, je regarde ses lèvres, elle répète ce qu’elle écoute, aime-t-elle la musique ? Et aime-t-elle cette nuit ? Je suis heureux et elle ne le saura jamais parce que je ne vais pas lui dire, elle est vraiment très belle et elle ne le saura jamais parce que je ne vais pas lui dire ça non plus. Pourtant je voudrais qu’elle le sache, mais il y a pleins d’autres choses que j’aurai dû lui dire et que je n’ai jamais dit. Par exemple, « je suis désolé » ou seulement « est-ce que ça va ? » parce que je savais et même si j’ai déjà confronté mes amis à leur méchanceté, je n’ai jamais arrêté Jessica au milieu d’un couloir pour lui parler.

Je m’en veux.

Je serre les dents, mes mâchoires se crispent et mes doigts aussi, autour de sa robe, je ne veux pas l’oppresser entre mes bras et contre mon torse alors je décolle lentement mes paumes de ses reins mais je reste près d’elle, je danse encore.

Mon bras s’écarte d’elle, je remonte ma main près de sa joue et je pousse les quelques mèches qu’elle a sur l’épaule, ça étouffe son cou et ça ne laisse pas son parfum quitter sa peau quand elle bouge. Ma deuxième main vient chercher l’une des siennes, j’attrape ses doigts et je lève le bras de Jessica au-dessus de sa tête pour qu’elle tourne sur elle-même, lentement. Mais à cause du file de mon walkman, je dois déjà (et encore) la faire tourner dans l’autre sens pour qu’elle retombe dans mes bras, exactement comme elle était tout à l’heure. Je laisse sa main frêle dans la mienne, mes doigts la serrent et ma deuxième main retourne sur son dos. Je suis en train de presser gentiment son corps contre mon torse.

Je m’en veux toujours, mais je souris à nouveau.

Il y a quelque chose qui attire mon regard, je tourne la tête et je regarde la chaise à côté de nous, l’écran de mon walkman s’allume pour faire apparaître le titre de la musique d’après, ça signifie que la nôtre s’arrête. Je relève la tête, je regarde Jessica et je m’arrête aussi. Je retire le casque des oreilles de ma cavalière mais je le garde dans ma main, mes bras retombent le long de mon corps.

- C’était un honneur de danser avec toi.

Et je le pense sincèrement.

Je reste planté la comme un con parce que j’ai l’impression que tout le reste s’arrête aussi, c’est vraiment terminé ? Je ne parle pas de la musique, je parle d’elle, à cet instant. Demain se lèvera, cette nuit sera hier et tout s’arrête quand je voudrais que ça s’éternise.

Je ne vais pas dire adieu, je ne vais pas dire au revoir, parce que je veux la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin
avatar
Messages : 205
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mer 10 Oct - 17:16

Elle s’excuse. Encore. Pourquoi s’excuse-t-elle tout le temps ? Les pensées de Kenny fusent en même temps que sa main avance, invitation silencieuse avant que les mots ne viennent la couronner, plus maladroits, moins simples. Il s’interroge sur les paroles qui sont sorties de ces jolies lèvres rougies, il se demande ce qui se cache derrière ce qu’elle n’a pas dit, il se questionne sur ce poison qu’elle a décrit. A nouveau, il s’inquiète. Pour la première fois, il a la sensation de lire par-delà le masque soigneusement confectionné de Scarlett King. Pour la première fois, il a l’impression de voir la jeune femme qui se cache derrière le faux-semblant de perfection. Effrayée, peinée, blessée. Ce qu’il croit voir lui fait peur, lui fait envie aussi. Il s’en fout, Kenny, de la perfection. Il n’a jamais pu espérer l’atteindre, ne désire certainement pas la toucher, en a peut-être même esquissé un rejet. Et dans cette demi-seconde de grâce où Scarlett n’est plus dissimulée, il la trouve Belle. Ses doigts le démangent, et il lui prend comme une envie de la dessiner, là, d’emprisonner la vérité pendant qu’il le peut, avant qu’elle ne soit cachée, poudrée, maquillée. A l’heure où le simple mot « masque » le fait frissonner, il lui semble délicieux de lui arracher doucement le sien, crayon contre papier, noir sur blanc. Mais l’heure n’y est pas, l’instant n’est pas le bon, et il se contente de lui décocher un sourire maladroit.

« Tu dis que tu es rassurée, mais tu t’apprêtes à danser avec un gars en béquilles… »

Il rit de ce qui lui fait mal, parce que c’est plus simple, parce que ça l’apaise. Son mollet le brûle encore. La douleur remonte sa jambe et la grignote, lentement. Il sait qu’elle ne tiendra pas la soirée sans repos. Frustration et colère s’entremêlent, et il finit son verre de vodka cul-sec en espérant que l’alcool trouble un peu ses nerfs à vif. Il n’a aucune idée des effets de ce genre de boisson sur la souffrance physique, mais ça ne coûte rien d’essayer, suppose-t-il.

Sa main prend celle de Scarlett. Il la mène lentement vers la piste, les corps pressés et la température trop haute, les lumières tamisées et la musique résonnant jusque dans les tripes. La mélodie est entraînante, les mots trébuchent hors de sa bouche sans qu’il ne s’en rende compte, et il chante en même temps qu’il pose sa main sur la hanche de sa partenaire. L’autre reste obstinément posée sur sa béquille. Un sourire grandissant bourgeonne sur son visage tandis qu’il pose son regard au creux du sien :

« Life is life… Lala lalala… »

Elle est con cette chanson. Elle ne dit pas grand-chose, se contente d’ailleurs de donner envie de chanter, et peut-être que c’est pour ça qu’il l’aime. Elle ne se prend pas la tête, elle reste simple, elle s’amuse. Ils en ont tous besoin.

Son regard parcourt la silhouette gracile de Scarlett, élégante et légère sur ses talons hauts, et il lui offre un nouveau sourire avant de recommencer à chanter. C’est ce qu’Alex a demandé, après tout, non ? Ses propres pas sont absolument ridicules lorsqu’il tente d’en esquisser, il se contente donc de suivre de sa taille celle de Scarlett, ondulant contre elle sans trop se faire mal. La vodka commence doucement à lui monter à la tête, anesthésiant un peu de la douleur qui lui scie la jambe. Son kiné va encore gueuler. Peu importe. Il s’amuse, Scarlett s’amuse, et il la fait tourner sur elle-même pour mieux voir sa robe blanche s’agiter dans les airs.

Finalement, il glisse son bras autour de ses hanches, ne la quittant pas des yeux, et fait le pitre à défaut de pouvoir vraiment faire démonstration de ses talents de danseur. Ses pensées, enfin, s’éloignent des dernières minutes, et il espère qu’il en va de même pour elle. A en croire les rougeurs qui animent ses joues toutefois, il n’en doute pas trop.

_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
my baby shot me down
Messages : 24
Emploi : ❝ private investigator extraordinaire & barista.
Sur ton walkman : ❝ nightcall, kavinsky
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 11 Oct - 1:19

Un souffle vient naturellement, et pourtant Claire se surprenait à le pourchasser sans succès. La blonde n'avait pas l'habitude d'être en retard, ni même fashionably late comme Mackenzie le conseillait si bien. Relaxe, c'est pas ta faute. Xander savait la calmer, mais elle était incapable de lui expliquer ses raisons. Ça n'était pas juste parce qu'elle avait dû aider à la préparation de la fête, ou parce qu'elle n'était pas habituée à tout ça. Ça n'était pas non plus parce qu'elle avait mis des heures à se vêtir, son plâtre désobéissant rebelle face aux mouvements qu'elle tentait, et ses points de suture qui la faisaient encore souffrir. Claire n'avait pas peur des monstres, de la noirceur, ni même de la confrontation. Elle avait grandi, en un certain sens. Mais elle était terrorisée que tout se termine. Si elle mettait son pied boitillant à la fête, ça concrétisait une fin, ça rendait tout ça réel. Et elle avait beau avoir régné pendant des années à Aster High, elle n'avait aucune idée de comment survivre au simple quotidien du monde réel. Et cette absurdité la faisait rire nerveusement. Parce que survivre à Lost Pine, malgré la terreur qui l'habitait encore, parfois, ça semblait presque plus simple. Elle se crispait à l'idée de revoir Scott, aussi.

Elle soupira.

Au moins, le duo faisait son effet. Personne n'avait débarqué sur une moto rugissante. La jeune fille serra un peu plus son cavalier pour se donner du courage, et ça fonctionnait, un peu.

À l'intérieur, la fête battait son plein. Ils avaient fait du bon boulot, et après avoir fait l'aller-retour alors qu'elle n'avait vu que la version vide de cette pièce, Claire en tira une certaine fierté. Peut-être s'était-elle empalée sur son trône, mais au moins, elle pouvait quitter l'époque en laissant une petite trace. Aidée de Xander sur lequel elle s'appuyait, elle avança enfin dans le lieu tant redouté. Ils étaient beaux, et elle le savait bien. Lui, dans ses accoutrements asymétriques sombres et métalliques qui refusait de se cantonner à la thématique. Elle (qui avait hésité longtemps sur quelle partie du thème suivre, le côté vintage ne faisant pas très différent de son style classieux habituel), dans une robe légère et vaporeuse, ses cheveux blonds relâchés et couronnés de fleurs. Elle laissa s'échapper un sourire. Un sourire confiant. Comment avait-elle pu oublier, dans la crainte, qu'elle serait dans son élément le plus parfait ?

Ainsi, telle une princesse et son roi tellurique, elle se laissa emporter dans les festivités. Elle éviscéra Scott d'un regard glacial, salua Vicky (prise dans une idylle qui surpris l'Abeille), échangea quelques complaisances avec ses vieux amis. Nul signe de Mackenzie, et une inquiétude pesante habita Claire pour un instant. Peut-être que ça faisait partie d'un plan. Peut-être que c'était calculé. Oui, il n'y avait rien qui présageait une catastrophe. En tout cas, elle se laissa se convaincre.

Pour la première fois, Claire se sentait... timide. Il n'y avait plus la sécurité de la Triade pour avancer, rien que l'authentique décoré de paillettes. Il ne restait que quelques minutes à la fête, et tout le monde semblait avoir retrouvé leur nature. Et ça donnait l'avant-goût. Elle pouvait s'imaginer, entre les craques du futur, à quoi allaient ressembler ses camarades dans quelques années. Mais Claire ne se trouvait nulle part dans ces histoires.

Elle s'exclama de surprise.

"Regarde !"

Xander ne savait probablement même pas de qui elle parlait. Ni même ce que ça voulait dire. Mais Claire avait le regard fixé sur Jessica et Braden, sur Kenny et Scarlett. Ses craintes s'étaient envolées.

"Ils sont magnifiques."

L'émotion lui noua la gorge. Est-ce que tout pouvait se régler là, maintenant ? N'avaient-ils pas tous assez combattu, entre eux ou contre des monstres venus des Enfers ? Elle était lasse de lutter. Et se jura de garder cette image en tête, peu importe ce qui se passerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 340
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 11 Oct - 16:38



Connor est satisfait. La soirée se déroule comme il faut et les votes pleuvent pour élire le roi et la reine du prom'. Mieux encore : il est incapable  de prévoir qui va gagner, maintenant qu'il est évident que la queen a déserté. Un instant, il se demande ce qui a pu retenir la rouquine mais très vite, ses pensées s'accrochent au profil d'une jeune femme qui pénètre enfin dans la salle.

Claire Shepard vient de débarquer. Avec plusieurs heures de retard. En temps normal, Connor serait allé lui passer le savon de sa vie, mais quelque chose l'arrête, désormais. Il a entendu parler des rumeurs, lui aussi. Il faudrait être sourd pour ne pas écouter les jérémiades de Scott, de toute manière. Une moue amère se greffe sur ses lèvres tandis qu'il se dirige vers la petite blonde, rendue plus frêle encore que d'habitude par le plâtre. Un look de zombie, s'il peut se permettre.

« Claire Shepard, on t'attend depuis des heures ! T'as pratiquement loupé toute la fête ! »

Et le voici lancé dans un compte rendu, dans l'espoir maladroit de lui donner un peu de normalité. Lui fait partie de ceux qui ont choisi de croire Claire. Peu nombreux parmi les populaires mais peut-être plus sincères.

« ...Et Alex est doué. Il aurait fallu faire appel à lui plus tôt dans l'année. Aussi, attention aux bouteilles. Si un chaperon te fait la vie pour goûter, choisis celles avec un... »

Le discours continue, s'accentue, cherche à rappeler une vie d'habitude qui sera révolue après ce soir. Connor aurait voulu qu'elle soit là plus tôt, mais il comprend. Les regards de Kelly et des autres doivent être compliqués à supporter. Il espère avoir réussi à adoucir un peu les pensées  de Claire. Une fois son compte-rendu achevé, il se tourne vers Alexander, qu'il dévisage un instant. Il n'a pas la même affection pour ce mec.

« Oh. Salut, Alexander. »

Dans son dos, le DJ passe à la musique suivante.

« CELLE-CI EST POUR JAEWOON ! »

Connor aura beau en écouter les paroles, il ne comprendra pas le sous-entendu qui s'y cache. Pas plus qu'il ne comprendra qui en était le second destinataire. Il faut être Alex pour tout savoir d'Aster High. Cette ambiance lui manquera, en septembre. De ça, il en est certain.

« File t'amuser, Claire, il te reste trente minutes mais ça vaut le coup de t'éclater ! Ah, et oublie pas d'aller voter, on se voit là-bas de toute façon ! »

Un sourire aux lèvres, il s'éloigne, espérant sincèrement avoir aidé Claire à se détendre.

Le MDJ a écrit:



→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Il vous reste désormais 30 minutes de jeu. Tous les cinq postes environ, un quart d'heure passera et sera représenté par un nouveau poste d'Alex ou de Connor. À l'issue de ceux-ci, nous dévoileront les résultats du vote du prom'bal. C'est pourquoi il est très important de voter, et si vous remarquez que vos votes précédents n'ont pas passé le recensement, d'adapter votre vote en fonction des présents.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !
Le sondage est à retrouver ici ! Merci de respecter la seule et unique règle de ce sondage !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 97
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 11 Oct - 23:15



Event 5 - Teenagers part - Prom' bal


Toujours posté près du buffet, je suivais distraitement du regard une dispute entre Jessica Banner et Scarlett King. Je ne connaissais pas vraiment ces deux filles, j'avais simplement entendu dire que la brune se faisait battre par son père. Mais ce n'était pas mes affaires. Mes parents m'avait toujours dit que pour ne pas m'attirer des ennuis je devais étouffer ma curiosité. Ne pas poser de questions déplacés. Après ma mère se plaignait que je ne ramenais jamais personne à la maison, mais en même temps c'était difficile de tisser des liens avec quelqu'un, quand de un : on était pauvre, et de deux : qu'on devait pas s'intéresser à l'autre.
Même si je serai incapable d'aligner une phrase face à Jessica, j'avais des oreilles. Bien qu'elle devait surement avoir des amis aussi pour ça. Des amis qui ne la plantait pas en plein milieu du bal par exemple. Je soupirai, me servant un nouveau verre d'alcool tandis que la chanson changeait, pour faire résonner Live is Life dans le gymnase. Mouais. Une connaissance était aussi apparu - bien qu'on ne s'était pas parlé depuis très très longtemps. J'étais haut comme trois pommes à vrai dire la dernière fois en réalité. La vie avait fait que nos chemins s'étaient séparés. Comme quoi, j'étais destiné à vivre avec Mère solitude peut être bien. Je regardais Braden partir sur la piste de danse avec Jessica, puis Scarlett avec Kenny. Berk. Je ne savais vraiment pas ce qu'elle pouvait trouver à ce bouffon.

Je n'étais de toute évidence pas le seul à m'ennuyer, vu qu'un autre élève était aussi en train de vider le coca à un rythme encore plus élevé que le mien. De mémoire, il me semblait s'agir de Franz Goldcrown, le toutou des deux abrutis. La chanson était terminée et soudainement les danseurs avaient eu soif, m'obligeant à m'écarter avec mon gobelet à moitié remplie, pour ne pas finir écraser. J'étais arrivé pas loin d'un couple de blonds. Et de Connor qui était partie dans un grand monologue. Pas que j'écoutais au porte mais c'était difficile de ne pas l'entendre.
Je me souvenais maintenant où j'avais déjà vu le jeune homme à l'allure rebelle. C'était le vendeur de vêtements d'une boutique dont les prix de ventes étaient bien trop élevés pour moi. J'avais toujours pensé qu'il était "cool", comme disait les américains. Bien évidemment, je lui avais jamais soufflé un mot. Le nuage noir qui ne cessait de me suivre en avait cependant décidé autrement. Ou devrais je dire le DJ. Non seulement, il venait d'hurler mon nom, mais en plus pour me dédicacer une chanson d'amour. Il sous entendait quoi là dedans ? J'avais personne dans ma vie et encore moins dans mon cœur. Mais c'était tout de même gênant, et le rouge m'était monté aux joues. Confus, je ne m'étais même pas rendue compte que j'avais lâché mon gobelet. Son contenu s'était répandue sur le sol mais aussi sur les chaussures d'Alexander. Oh merde.

- Je suis désolé ! J'ai vraiment pas fait exprès !

C'était la faute du DJ. Et aussi du karma. J'allai me faire trucider vu le regard qu'il venait de me lancer. Celui qui vous rappelle que vous êtes qu'une pauvre merde. Ce qui en soit, n'était pas faux en vérité. Je ne valait rien du tout. La seule chose que je pouvais faire c'était de me confondre en excuse.
(c) proserpina

_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
Admin
avatar
Messages : 518
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 11 Oct - 23:54

Elle tourne. La fête, soudain, n'est qu'un lointain souvenir. Elle tourne. Le tumulte des voix n'est plus, seules les notes se détachent dans les airs alors qu'une nouvelle fois, Braden la rattrape. Ses mains la portent, la caressent, la révèlent alors même que la mélodie s'emballe à la manière de son cœur. À moins que ça ne soit l'inverse. Ce soir est un soir de cristal, un soir de douceur qui déjà s'efface sous les yeux du monde. Ce soir est un fragment de paradis et Jessica l'aurait voulu éternel. Éternel comme on le rêve dans les livres. Éternel comme on l'espère lorsque l'âge nous rattrape. Éternel, sans personne d'autre qu'eux, et la musique, perpétuelle.

Elle espère, Jessica. Elle espère que l'infini se penchera sur elle et prendra la mesure de ce moment. Elle le voudrait absolu, mais n'en aura jamais que la caresse, elle le voudrait égoïste, mais déjà les notes se calment et tendent à mourir au creux de ses oreilles. Ses yeux se rouvrent, puis se perdent dans ceux de Braden, oubliant tout le reste. Le contact de sa main, tout contre son cou, l'électrise d'un bonheur qu'elle ignore.

Elle rêve. La vie ce soir a la saveur de l'éthérique. Elle rêve que cet instant dure toujours, que rien ne l'arrête. Elle voudrait qu'il dure, encore et encore, et un temps, lorsque la musique enfin disparaît, le voile ne se relève pas. Ses yeux se perdent, savourent, accrochent et espèrent le regard auquel ils font face. Dans les bras de cet homme, Jessica goûte à l'inédit, à la sécurité qui lui a toujours manqué. Dans les bras de cet homme, la vie semble un peu moins difficile, un peu moins cruelle aussi. Dans les bras de cet homme, Jessica sent un peu de ses plaies s'apaiser.

Puis le contact de Braden s'éloigne, punition bien cruelle pour celle qui y retrouve ses ailes. La musique s'enfuit à jamais et le bruit reprend, terrible et absolu. Leur moment s'efface à la faveur des souvenirs et leur bulle éclate, presque à regret.

« C'était un honneur de danser avec toi. »

Les mots la touchent, effacent un peu des maux qui l'assaillent et un morceau de son âme s'arrache pour rester accroché aux mains de celui qui demain ne sera plus. Un sourire, léger, mais tellement sincère, plein de cet absolu qu'elle aurait voulu éternel, se glisse contre ses lèvres. Ses yeux s'accrochent, espèrent, appellent ceux du Golden Boy, alors que les mots se glissent hors de sa gorge.

« J'ai adoré ce moment. »

Elle voudrait qu'il ne finisse jamais. Elle voudrait que Braden la reprenne contre lui, la fasse à nouveau tourner, encore et encore, jusqu'à ce que la nuit se meurt au contact du matin. Elle voudrait sentir les premiers rayons du soleil couronner leurs deux têtes mais elle sait bien que c'est impossible. Ils ne sont pas dans un roman. La réalité, amère, acide, la rattrapera et l'emportera dès demain. Un temps, aucun d'entre eux ne bouge, comme si chacun était déchiré à l'idée de se perdre. Un semblant d'espoir caresse la joue de Jessica et la sensation des doigts de Braden s'y retrace avec délice. Son sourire s'élargit, tandis que ses lèvres s'entrouvrent encore et que les mots s'y envolent.

« Merci... C'était le premier slow de ma vie et j'en garderai un souvenir inoubliable. »

Puis, à regret, alors qu'une part d'elle-même s'y refuse, elle esquisse un mouvement de recul, s'éloigne de l'oasis de vie à laquelle elle vient de s'abreuver et tourne une page sertie de diamants. Elle donnerait n'importe quoi pour qu'il la rattrape.

Ce soir, elle en oublierait presque qu'elle n'est pas dans un roman. Et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 174
Emploi : Miss Teen Maine, étudiante en arts appliqués au Bates College, mannequin publicitaire
Sur ton walkman : I Wanna Know What Love Is - Foreigner
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Ven 12 Oct - 0:14

Je voudrais lui dire que, béquilles ou non, le simple contact de nos deux paumes est la chose la plus rassurante qui soit. Cette blessure, il l'a eu en protégeant et c'est la chose la plus noble qui soit. Au fond, n'a-t-il pas toujours été, sans le savoir cette présence rassurante ? Enfant déjà, je lui trouvais cette force, cette aura de pré-adolescent sauvage qui avait fait naître les premières rougeurs sur mes joues. En grandissant, j'avais apprécié qu'il ne soit pas linéaire, froncé les sourcils devant certains comportements mais jamais il ne m'avait fait peur de la façon dont pouvait le faire les autres. Peut être parce qu'il ne feignait pas. Il n'essayait pas d'avoir l'air d'autre chose que lui même. Se dénigrait même parfois, j'avais l'impression. Alors qu'autour de moi, les agneaux s'étaient transformés en loups assoiffés de sang, les loups semblaient ne pas être plus inoffensifs que des chiens d'attelage. La comparaison était hasardeuse à l'époque et bien plus encore maintenant mais telle était la réalité. Son contact ne me faisait pas sursauter. Je ne me sentais pas sur la défensive en permanence comme cela avait pu être le cas avec Billy. Je ne saurais dire si c'était l'effet Kenny ou l'effet bal. Peut être un peu des deux. J'étais bien, tout simplement et je ne voulais pas gacher ce moment. Entre mon altercation un peu plus tôt avec Jessica, mes blessures mises à nues et la béquille de Kenny, rien de tout cela n'aurait du être parfait. Et pourtant ça l'était. Parfait pour moi.

Sa main se pose sur ma hanche et un éclair me traverse. Pas le genre habituel qui précède en général un retour en arrière traumatique. De ceux que j'expérimente à chaque contact que je n'ai pas eu le temps d'anticiper. Non, la sensation est agréable et je retiens de justesse un frisson. Le regard de Kenny vient se greffer au mien et, pour une fois, je ne me détourne pas, faisant abstraction du rouge qui me monte aux joues. Je ne veux pas fuir, me cacher ou craindre que mes yeux puissent me trahir. Je profite. Tout simplement. Inconsciemment, je me rapproche même un peu plu de mon cavalier, grisée par la musique et la vodka. Je chante, je danse et le tout dans les bras de celui que je n'aurais même pas osé rêver d'approcher il y a de cela un an. Il suit mes mouvements de hanches et je crains un peu qu'il ne finisse par en souffrir, alors j'adapte mon rythme et il finit par me faire tourner sur moi même. Un mouvement dans mon dos me rapproche de Kenny et nos corps se frôlent à présent, le bras de Kenny se raffermit autour de ma hanche et mes joues rosissent à nouveau. Sa proximité m’enivre de façon bien plus sûre que n'importe quel alcool. Et quelque part, au fond de moi une frayeur irraisonné s'installe face à ce contact addictif. Ce soir n'était qu'une exception et pourtant je sentais déjà dans ma chair que ce contact imprévu me laisserait des séquelles. Jamais je ne voudrait oublier. Il est beau, il est fort et il me rassure. Mes démons n'ont jamais été aussi silencieux. Il avait toujours eu ce pouvoir étrange de m'anesthésier totalement. Si jusqu'alors j'en perdait tous mes moyens, aujourd’hui, c'était juste ce qu'il me fallait pour devenir une jeune fille comme les autres, sans plaie béante, dansant avec le plus beau garçon de la soirée. Je suis au bord de l’abîme et à deux doigts de me perdre dans ses yeux.

La musique diminue en intensité et je n'entends même pas la voix d'Alex tant je suis perdue dans ses prunelles. Je n’aperçois pas plus l'arrivée de Claire. La nouvelle chanson a un rythme beaucoup plus lent, m'incitant à placer délicatement mes bras autour du cou de Kenny quand soudain, sa béquille me revient en mémoire. Malgré mes talons, quinze bon centimètres nous séparent toujours et je dois donc me hisser sur la point des pieds pour lui glisser à l'oreille.

« Une autre danse? »

C'est une façon détournée de lui demander si sa jambe ne le fait pas trop souffrir. J'ai beau vouloir terminer la soirée ainsi, dans ses bras, je ne veux pas le voir souffrir. Je laisse retomber mes talons au sol, une de mes mains ayant quitté son cou pour glisser jusqu'à son épaule, attendant le verdict.

_________________

   
Can you hear me now?

 
(c)Miss Pie
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Emploi : Bénévole à la paroisse.
Sur ton walkman : Plus rien, il est cassé.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Ven 12 Oct - 7:47

Je ne peux pas laisser un aussi joli sourire s’en aller, c’est la troisième fois que je me le répète et elle a déjà le dos tourné mais mes yeux ne se rappellent que du sourire qu’elle portait sur sa bouche comme un bijou autour de son cou ou à ses lobes d’oreilles, alors, elle a le temps de disparaître entre les autres étudiants. Avant cette nuit, juste avant maintenant, mon cœur ne m’avait jamais parlé, maintenant il hurle, il s’époumone pour que je bouge, seulement un pas devant l’autre, cours lui après, dirait-il s’il pouvait se matérialiser en quelqu’un, il me pousserait sûrement en tapant dans mon dos pour que j’aille plus vite mais pour l’instant c’est dans ma poitrine qu’il tape, j’ai parfois l’impression qu’il va tomber de ma cage thoracique et rouler par terre, peut-être sera-t-il piétiné à ce moment-là par les autres qui dansent sans regarder où ils mettent les pieds ? Veux-tu ramasser mon cœur, Jessica Banner ?

Je remets un pied devant l’autre et j’y vais, j’évite quelques couples derrière lesquels je passe en titubant et mon cœur murmure « merci » ou peut-être « il était temps » mais il ne s’apaise pas quand j’arrive près d’elle.
Un gars qui recule sans regarder derrière lui allait lui rentrer dedans mais j’écrase ma main sur son dos et je vais devant elle, s’il doit tomber sur quelqu’un, ça sera moi. Mais il n’est pas encore ivre alors il se retourne et il s’excuse, je le regarde partir en pensant que ça me laissera plus de temps pour trouver mes mots et dès que je tourne la tête, mes yeux tombent sur elle.

- Tu n’es pas venu à la soirée avec moi mais, j’aimerais que tu la quittes à mon bras.

Les faisceaux de lumières au plafond se baladent sur elle et dansent encore, ils donnent des couleurs à sa peau, un rose froid qui passe devant ses yeux qui avaient l’air heureux tout à l’heure et, un rouge plus intense caresse son bras pour finir entre nos pieds mais il s’y arrête pas, je ne sais pas où il part puisque mes yeux sont figés dans ceux de la jeune femme.

- Alors Jessica Banner, tu veux être ma cavalière et m’accompagner à l’after ?

La voix de Cock Robin fredonne des mots d’amour, je relève la tête, je regarde par-dessus son épaule et je remarque que les couples s’enlacent. D’ailleurs ma cousine est là-bas, je la trouve enfin mais ce n’est pas après elle que j’ai envie de courir et, elle n’est pas toute seule, je reconnais le teint cadavérique de sa copine.
Cette nuit n’est pas celle où je chaperonne River, parce que cette nuit je donne l’occasion à Jessica de pouvoir reparler de son bal et de son slow dans quelques années avec le sourire (mais je suis certainement celui des deux qui sourira le plus, n’est-ce pas déjà le cas ?).

Mes yeux ne retournent pas tout de suite dans ceux de Jessica, je regarde ma main qui s’approche de la sienne. Mes doigts embrassent le bout des siens.

- J’ai encore envie d’abuser de ta gentillesse, dansons une deuxième fois.

Parce que cette fois ce n’est pas une question, mes doigts tiennent ceux de Jessica et je la ramène contre mon torse et quand elle s’y colle gentiment, mes mains viennent la tenir en se pressant sur ses reins.

Et je recommence à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Messages : 233
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Ven 12 Oct - 21:54

Ange m'avait tant manquée. Si la mort de mon père avait aussi fait disparaître la plupart de mes anciennes amies, scandalisées par mon nouveau comportement, j'y avais aussi gagné ma meilleure alliée. Une complicité rare, de celle que rien ne pourrait flétrir. Du moins, je l'espérais de tout mon cœur. J'avais vécu trop d'abandons, ma mère, mon père, Aaron... pour pouvoir en encaisser un autre. C'est sûrement pour ça que j'avais refusé de me laisser abattre par ses refus de me voir. Ma détermination avait fini par toucher l'Oncle de la demoiselle. J'avais eu tellement peur qu'Ange ne se perde. Alors la voir, resplendissante dans sa robe, la tête haute et pleine de fierté, cela me mettait du baume au cœur. Prête à tacler Mackenzie et n'importe quel idiot qui s'aviserait de la regarder de travers. Ça c'était mon Ange !

« Je n'attendais que ça ! »

Je laisse Ange m’entraîner sur la piste, nos talons claquant avec entrain sur le sol de la salle. Nos mains ne se quittent plus, nos corps se mettent en mouvement suivant le rythme. Ce soir c'est notre soir et peu importe qui aura le titre de Reine, les vraies reines de cette piste de danse c'était vraiment nous. Endossant le rôle de cavalier, je fais spontanément tourner ange, l’entraînant dans un rock endiablé tant que le rythme de la musique. Je ne m'étais pas intéressée au drames ambiants que soulignait Alex mais, quand la musique se ralenti alors qu'il apostrophait Jae, mon regard balaya l'assemblée. Un sourire en coin m'échappa en voyant que Kenny dansait bel et bien avec la jolie brune. Mon regard glissa un peu plus loin et ma mâchoire se décrocha presque en voyant Jessica se détacher de Braden. Qu'est ce que quoi ? Le cachottier !

« Braden m'a caché des choses. »

Pointant du menton sa direction en levant un sourcil suggestif, j'indiquais à Ange la cause de mon éclat. Il cachait bien son jeu le Golden Boy. Et moi qui pensait que mes cousins les plus âgés étaient les seuls à savoir jouer de leur charme. On croit connaître les gens et ils nous surprennent encore... Enfin, au moins, pendant qu'il draguait, il n'était pas occupé à régenter ma vie. Donc s'il pouvait se trouver une copine, je n'allais certainement pas freiner la chose. Bien au contraire.

« Dis... si on danse un slow, tu crois que les vipères d'Aster Cove High s'en remettront ? »

J'adressais un clin d’œil à Ange avant de lui tendre la main en une parodie à peine masquée des échanges qui avaient pu avoir lieu autour de nous ces dernières minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 13 Oct - 11:29

Le bal de promo faisait partie de ces choses que je pensais avoir savamment réussi à esquiver. Un peu comme la varicelle ou la rougeole quand on ne les développe pas étant enfant. Et pourtant, ils restent là, tapis dans l'ombre à attendre leur heure. Ici, cela avait pris la forme des yeux pleins d'étoiles de Claire Shepard. J'étais tout bonnement incapable de dire nom à cette fille. Elle me rendait fou. Cinglé même. J'avais été fou de rage et d'impuissance lorsque j'avais appris qu'après avoir fait tout mon possible pour la protéger de ces... choses, là bas à Lost Pine, elle avait trouvé le moyen de se mettre à nouveau en danger. Je pensais être imperméable à la peur mais, quand j'avais appris la nouvelle, j'avais expérimenté la terreur. J'envisageais sérieusement de l'entourer de papier bulle et de ne plus la lâcher d'une semelle. C'était d'ailleurs ce que j'avais fait, imposant à ma patronne plusieurs jours de congés et campant presque à l'hôpital. Une chance que je m'entende bien avec les infirmières. Elles me prévenaient des allées et venues des Shepard pour m'éviter toute rencontre surprise.

J'avais donc sorti ma plus belle création, un costard taillé sur mesure dans un tissu qui reflétait une couleur différente en fonction de la lumière. C'était atypique, élégant et résolument non conventionnel. La griffe Bloomingdale en somme. Nous étions en retard, mais je m'en fichais. Cette soirée était à la fois importante mais aussi un test pour Claire. Ces dernières semaines avaient été particulièrement difficiles et, jamais, je ne l'aurais laissé affronter seule cette jungle. Si l'autre connard de Scott ou une des pimbêches d'Aster Cove High ne faisait ne serait ce que la regarder de travers, je ne répondrai plus de rien. Fête ou pas fête. Je la sentais tendu alors, je passais un bras protecteur autour de ses épaules tandis qu'on se jetait enfin dans la mêlée. Je fusillais du regard tous ceux qui la fixaient de façon un petit peu trop insistante. J'étais cavalier et garde du corps ce soir. Et, ce qui m'aurait rendu furieux il y a quelques mois me laissait aujourd'hui une impression de sérénité. Le regard de Claire devint plus confiant mais je sentais qu'elle cherchait du regard des appuis. Elle m'indiqua deux couples en train de danser. Jessica Banner et Monsieur Parfait. Ce petit con de Kenny et la jolie Scarlett. Elle rendait parfaitement justice à ma création. Un fin sourire orna mes lèvres en la voyant collé à ce voyou. Je me souvenais qu'elle avait semblé sur le point de s'évanouir quand j'avais pris ses mesures. Et pas de la façon dont j'appréciais que les femmes se pâment. Pourtant, elle ne semblait pas redouter la proximité de Holland. Intéressant. Je lui en toucherais peut être deux mots la prochaine fois qu'il aurait besoin de se défouler. Je l'aimais bien au fond cet abruti.

Mes réflexions furent coupées par l'arrivée inopportune de Connor qui me snoba totalement pour ne s'adresser qu'à Claire. Je le fixais de mon regard polaire, jusqu'à ce qu'il tourne enfin la tête vers moi, m'affublant de mon nom complet. Il cherchait vraiment les emmerdes ce con. Serrant les poings, je me contentais d'un signe de tête à peine amical. Il soutenais Claire, c'était l'essentiel et ça venait de lui éviter un poing dans la gueule. Il a quand même trouvé le moyen de m'agacer. Pour peut que je tombe sur Scott et je ne répondrais plus de rien. Le destin m'en voulant certainement – ou le Karma sans doute – mes chaussures furent bientôt inondées. Putain de merde! Ils ne pouvaient pas faire attention ? Je toisais l'importun qui se mit à bafouiller. Je lâchais un profond soupir. Je ne pouvais décemment pas me prendre la tête avec lui. Il semblait sur le point de se pisser dessus. Je secouais mon pied afin de me débarrasser au maximum du liquide avant de planter mon regard bleuté dans celui de l'asiatique.

« Encore heureux ! »

S'il l'avait fait exprès, il aurait déjà la tête dans la flaque. Je n'étais pas un de ses idiots qui se sentaient pousser des couilles en martyrisant les plus faibles. Ce n'est pas pour autant que j'aurais supporté le manque de respect.

« Si les excuses guérissaient tout, on aurait pas besoin de la Police. »

J'avais dit ça d'un ton froid, histoire de le faire flipper quelques instants. Ca, c'était pour avoir ruiné ma paire de pompes. Je claquais ensuite une main rassurante sur son épaule.

« Laisse tomber, je m'en remettrai. »

Sur ces bonnes paroles, je tendais la main à Claire, tout en m'inclinant légèrement.

« Me feriez vous le plaisir de m'accorder, cette danse ? »

Mon regard pétillait de malice contenue, j'étais loin d'être un gentleman et ma jolie blonde le savais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 505
Emploi : Femme à tout faire de Michael D.
Sur ton walkman : Culture Club, Indochine et la BO de Starmania
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 13 Oct - 14:38


La piste de dance s’échauffe, les morceaux s’enchaînent tandis que River et toi, vous vous trémoussez au rythme des tubes qu’Alex passe. Tu t’amuses, tu t’envoles et tu toises du regard les imbéciles qui te jugent. Qu’ils le fassent, tu es là pour t’amuser, pas pour te prendre la tête avec des cons. Ces derniers mois, nous nous étions perdus, tous les deux. Je ne savais plus qui je devais être, qui je voulais être, toi ou moi. La réponse est simple, au final. Je ne suis plus Isaac. Et je serais bientôt Ange. Tu n’as pas envie de laisser les gens jouer sur tes doutes, tu les assumes et tu les modules pour en faire des armes. Qu’ils continuent à se faire violence pour te détruire, tu es déjà haut, au milieu des nuages.

La chanson change, le DJ la dédicace à Jaewoon à qui tu lances un bref regard en souriant. Sourire brièvement tâché d’une mélancolie tandis que les couples se regroupent pour danser un slow. Quand tu étais encore avec Jonah, tu t’imaginais déjà avec lui, pour ce moment. Le bal de prom, le slow, la remise des couronnes. Alex aurait passé une de vos chansons préférées, Blue Eyes d’Elton John. Jonah aurait accroché une fleur de la couleur de ta robe à sa veste. Vous n’auriez pas gagné de couronne mais en sortant de la salle, il t’en aurait sûrement fabriqué une en carton. Tu aurais rit avant de l’embrasser en le traitant d’idiot. Mais au fond, t’aurais juste trouvé ça trop craquant. Et vous auriez fini la soirée au drive-in, comme d’habitude. Ange. Il est temps de passer à autre chose, maintenant. Ça fait déjà deux ans, tournes la page une bonne fois pour toute.

Tes réflexions sont chassées par la voix moqueuse de River qui pointe son cousin. Tu la rejoins dans son observation en ricanant. Tes doigts agrippent son bras alors que tes yeux se posent sur le petit couple.


Eh beh ! Le Golden Boy perd pas de temps, haha ! Regardes-les, ils sont trop mignons.


Tu fais une petite moue émue. Même si tu n’as pas parlé à Jessica depuis longtemps, tu es contente pour elle. Elle mérite un garçon comme Braden, même s’il était un peu coincée et surprotecteur, c’était un mec bien. Mais ta contemplation est de courte durée puisque River te propose à son tour un slow. Tu la regardes en haussant un sourcil avant de rire en prenant sa main.


O’Leary, ma belle, ces pestes passent leur temps à me qualifier de garçon. Faut savoir ce qu’elles veulent !


Elles voulaient voir un garçon ? Soit. Tu saisies délicatement la hanche de River pour mener la danse, gardant la main de River entremêlée à la tienne. Tu regardes ta meilleure amie et tu as envie de pleurer. Tu te sens coupable de l’avoir fuie ces derniers mois, avec Aaron qui est partit, tu aurais adoré les voir danser ensemble ce soir. Mais l’essentiel, c’est que tu étais là pour elle ce soir, et inversement. C’est tout ce qui comptait. Un soupire traverse tes lèvres alors que tu te colles à River en posant un peu ta tête sur son épaule.


Je suis contente d’être là avec toi, Riv. Vraiment.

_________________
† Oh, the boy's a slag, the best you ever had † The best you ever had is just a memory and those dreams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 13 Oct - 15:20

Prom' bal
Everybody

Tu frappas les portes d'entrée comme un bourrin. Oh la soirée avait très mal commencé et ton humeur s'en faisait ressentir... S'agissait-il du caractère pourri de cette princesse de Mackenzie ? Probablement y était-elle pour quelque chose ! "Je nous commanderai une limousine". Quelle conne ! Elle t'avait surtout foutu un lapin oui. Malade, chagrin d'amour ou problèmes familiaux... Flemme peut-être même ! Un second élément venait ajouter à ton humeur affreuse une légère touche pimentée... Ce fut devant la salle de bal que tu avais appris la nouvelle. L'un de tes camarades de football t'avait mis en garde de la surprise que tu croiserais une fois à l'intérieur...

River O'Leary, salope de service. Grande prêtresse des pétasses en devenir et Chamane de la prostitution portait actuellement ton maillot ! Oui parfaitement, ce même habit que tu avais utilisé quelques semaines plus tôt afin de l'empêcher de se vider de son sang. Madame se pavanait vraisemblablement fièrement dedans ! Tu aurais cru rêver en entendant la nouvelle. Ce coup à la tête avait définitivement détruit le reste de neurone que Miss suceuse avait à offrir...

Ainsi entras-tu bruyamment dans la salle, affichant un regard assassin à quiconque osait te dévisager pour le boucan... Oh vraiment, ta seule et unique raison de venir ici était afin de planifier la suite de ce petit bal de merde... Mackenzie te l'avait répété il y avait quelques jours de cela : aujourd'hui c'était l'anniversaire de Scarlett. Dix-huit ans, cela se fêtait ! Et mieux encore, c'était là une parfaite excuse afin de faire les cons dans la ville. Oh il t'en fallait déjà peu... Mais alors ça, c'était parfait ! C'était de même un très bon moment afin de ridiculiser tes camarades.

Tu observas d'un oeil de rapace les nombreux danseurs sur la piste. Certains te faisaient sourire, et ce malgré l'esprit grognon avec lequel tu étais rentré... Scarlett et Kenny s'accomodait particulièrement bien ensemble. Tu aurais bien eu envie d'applaudir outrageusement fort en leur direction, mais tu t'étais abstenu. Si les deux pouvaient passer un semblant de bonne soirée, c'était un bon point pour quelqu'un... Tu allais de toute façon t'occuper de leur cas plus tard dans la soirée.

« Hey le grand.. On se fait particulièrement chier ici hein. »


Tu t'étais incrusté doucement derrière le dos de Georges Mcgalaan, première personne que tu observas l'air perdu dans la salle... Il était question ici de faire passer ce temps laborieux avant de passer aux choses sérieuses.

« Tu serais pas du genre à foutre la merde toi ? Juste comme ça... »
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 16
Emploi : Élève de 9th Grade
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 13 Oct - 17:25

PROM BALL
Rachel roula des yeux en entendant le commentaire de James. Les choses n'étaient jamais faciles entre eux deux, et là, pour couronner le tout, il avait l'air d'avoir bu. Eh bien, tant pis pour lui s'il voulait faire l'idiot : elle préférait rester sérieuse.

Franchement, elle se demandait comment Royce faisait pour le supporter.

Heureusement, il ne resta pas très longtemps dans ses parages, indiquant assez rapidement à son copain qu'il allait danser. "Bon débarras", laissa-t-elle échapper juste assez distinctement pour qu'il entende, avant de se rapprocher d'April. Elle savait que cette dernière n'appréciait pas plus qu'elle les amis de Roy, ce qui, à ses yeux, était une preuve de plus qu'ils étaient insupportables. Elle échangea avec elle ce qu'elle espérait être un regard de compréhension mutuelle. Il l'énervait.

Le DJ mentionna son nom ainsi que ceux de ses compagnons, les incitant à faire chanter April qui avait à priori réellement passé toute la soirée à râler dans un coin (Rachel n'était même pas si surprise que ça). Elle sourit dans sa direction et se mit à bouger un peu au rythme de la musique - elle ne tenait pas à donner l'impression de s'ennuyer.

-"T'as toujours pas envie de bouger un peu ?,"
demanda-t-elle à l'autre rousse par dessus les bruits de la fête. Quoi qu'en dise l'animateur de la soirée, elle pouvait difficilement la forcer à s'amuser.

Au bout d'un moment, la musique changea, pour un slow que le DJ dédicaça à Jaewoon, un étudiant plus vieux que Rachel connaissait de loin. Elle se demanda vaguement pourquoi cette chanson lui était dédiée à lui en particulier. Surtout que c'était une chanson d'amour.

Un slow ? Elle n'avait encore dansé sur aucun slow de la soirée.

-"Royce ?" Rien ne ferait plus rager Jimmy que de la voir danser avec Royce. Et puis, ça ferait plaisir à son père. Et à elle aussi... Elle avait cette idée du "slow", dans sa tête - s'il fallait en croire les films, il ne pouvait y avoir de bal sans. "Tu veux danser ?" Elle tendit la main, souriante.
(c) AMIANTE

_________________
never underestimate

.            an entomologist
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 518
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 13 Oct - 20:37

Quelque chose brûle au fond de ce regard qui me happe toute entière sans que je ne puisse y résister. Quelque chose brûle au fond de ces prunelles qui m'aspirent, m'entraînent et m'attirent sans que je ne puisse lutter. Quelque chose brûle au fond de ces yeux dans lesquels je me perds alors que quelques secondes auparavant, je les quittais durablement.

Il y a de ces rêves irrésolus dont on se tire à contre-coeur. Il y a de ces songes immatériels qu'on voudrait caresser du doigt un peu plus longtemps, de ces volatiles promesses qui accrochent à jamais les cœurs qu'elles traversent. Le regard de Braden est de ceux-là. Le regard de Braden arrache un peu de mon âme pour me la rendre sublimée, à jamais marquée de son nom.

C'est sans doute ça, le coup de foudre, cette sensation étrange de sentir qu'on n'oubliera jamais la personne face à soi, qu'elle laissera un sceau indélébile en soi et qu'on n'y pourra jamais rien. Celui-ci, pourtant, est particulier, exceptionnel, peut-être. Il n'aura que la magie de ce soir pour briller comme je le voudrais. Dès demain, les ombres le prendront, le déchireront et les éclairs repartiront dans des cieux à jamais inaccessibles. Alors, lorsque les mots cent fois imaginés, mille fois espérés durant ces derniers instants quittent les lèvres du jeune homme, mon sourire revient plus fort, plus entier, plus absolu. Pour une fois dans ma vie, je veux m'offrir à la nuit comme je ne l'ai jamais fait auparavant. Pour une fois dans mon existence, je veux retrouver ces bras qui m'apaisent, résolument m'y perdre jusqu'au petit matin, goûter au lever du jour par ces yeux-là qui, miraculeusement, se sont posés sur moi.

« Alors Jessica Banner, tu veux être ma cavalière et m’accompagner à l’after ? »

Mon cœur rate un battement et les lumières qui dansent autour de nous sont le reflet de ces espoirs qui me hantent depuis toujours. Un sourire se glisse à nouveau sur mes traits, aspirant mes peurs, cristallisant mes désirs, inavouables et inavoués, qui ce soir, rien qu'une fois, frôleront la réalité.

Ce n'est pas raisonnable. L'hôpital vient me chercher dans une demi-heure. Ce n'est pas raisonnable. Je ne sais pas comment je rentrerai, si je pose un lapin à la voiture de l'infirmière. Ce n'est pas raisonnable. Je vais inquiéter des gens et créer des ennuis. Mais pour une fois dans ma vie, je n'en ai rien à faire.

« Oui, Braden. J'accepte. »

Trois mots libérateurs. Un accord tacite de bonheur, le temps d'une soirée, avant que les fantômes du passé ne reviennent me hanter. Derrière nous, la musique ralentit, et je ne m'en rends compte que maintenant. Doucement, les doigts de Braden reprennent les miens, emprisonnant un peu plus mon cœur qu'il ne l'est déjà, puis me ramènent à lui alors qu'il m'offre un second souffle d'espoir. Mon regard se perd une dernière fois à l'assaut du sien, puis c'est le contact de son torse qui me happe toute entière. Mes bras tout contre lui, un sourire idiot posé contre mes lèvres, je me laisse aller dans les pas que demain, mon corps me reprochera. Mes yeux se ferment, la musique emplit mes sens et je me colle à lui. Ce soir, je ne rentre pas. Je voudrais que cela ne se termine jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 136
Emploi : 8th grade
Sur ton walkman : Take on me • a-ha | Africa • Toto
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Dim 14 Oct - 5:42

Prom' Bal
Teenagers

La soirée semblait battre son plein, pourtant l'adolescent ne parvenait pas à simplement se laisser aller et profiter comme les jeunes de son âge ou comme les dernières années qui semblait simplement oublier le reste du monde l'espace d'une nuit. Ça craint. C'est ce qui ressonnait dans la tête du cadet McGalaan tandis que son regard ossillait entre ses deux meilleurs amis, pendant un instant il s'était également perdu à regarder la douce et jolie Jessica qui semblait dans sa propre bulle de bonheur, si il détestait la plupart des filles, la brunette semblait différente à ses yeux, il ignorait pourquoi mais elle lui semblait ... Parfaite. Évidemment elle aussi dansait et pas avec n'importe qui, elle le méritait probablement ce "garçon parfait" comme tout le monde s'accordait à dire et au fond ça lui foutait juste un peu plus les nerfs.

Le petit brun était prêt à revenir sur sa décision et à quitter les lieux lorsqu'une voix familière résonna derrière lui. Il roula des yeux face au surnom que lui attribuait Stan, ignorant toujours si il se moquait de lui parce qu'il n'était pas bien grand pour un gamin de presque 15 ans ou si c'était juste un surnom débile comme ça.

" Alessandro ..."

Il allait se retourner quand le blond avait reprit la parole et Georgie avait légèrement froncé les sourcils, son regard parcourant une fois de plus la salle avant qu'il ne se retourne, affichant un petit sourire en coin en levant les yeux vers le plus vieux.

" Et gâcher cette si belle soirée  ?  Tu rigoles. "

Le sarcasme se faisait sûrement entendre dans sa voix tandis qu'il croisait les bras sur son torse. Ce n'était pas une si mauvaise idée,  ou au moins ça lui permettrait de déverser sa frustration sur quelque chose, de lui faire oublier sa propre soirée merdique. Après tout qu'ils aillent se faire foutre tous à danser et s'amuser comme ci cette ville n'était pas maudite, comme ci rien de tout ce qui s'y passait n'avait d'importance, ces crétins qui préférait fermer les yeux et qui surtout décidait que pour ce soir tout pouvait être pardonné ou oublié.

" Tu dois t'sentir vraiment seul, c'est parce que Holland danse avec la princesse ?  "

Le petit brun avait arqué un sourcil, à la fois amusé et intrigué et finalement après avoir lancé un dernier regard derrière lui, il avait reporté son attention sur Stan.
(c) DΛNDELION

_________________
Falling Down
LIKE THESE AUTUMN LEAVES
WE'RE THE UNDERDOGS, IN THIS WORLD ALONE



THE THREE MUSKETEERS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 340
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Dim 14 Oct - 14:10



La nuit est folle et même les plus récalcitrants trouvent chaussure à leurs pieds. Les mines déconfites s'estompent au profit des sourires et Alex ne peut s'empêcher de se répéter qu'il vient de faire la soirée de beaucoup de monde. Peut-être même forme-t-il des couples, si vous voyez ce qu'il veut dire. Mais alors qu'il ne reste plus qu'une demie heure à sa folle soirée, un visage connu pénètre dans la salle. Connu, mais dangereux. Stan Alessandro. Il se souvient de lui, à l'époque où lui-même n'était pas du tout populaire. Son regard s'étrécit tandis qu'il observe le trouble-fête chercher un pion sur lequel s'axer. Georges E. McGalaan. Alex sait de quoi ce gosse est capable. À deux, dans le quart d'heure qu'il reste désormais, ils vont gâcher la fête. Il faut alerter Connor, assez subtilement pour qu'il comprenne. Alex fouille dans ses morceaux à la recherche de celui qui fera mouche. Trouvé.

« MESDAMES ET MESSIEURS, VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAÎT ! »

Les regards se tournent vers lui et Alex sait qu'il risque de le payer très cher. Il espère que ceux qui ont ri ce soir à ses côtés seront enclins à le défendre.

« STAN ALESSANDRO VIENT DE NOUS REJOINDRE CE SOIR... UN TONNERRE D'APPLAUDISSEMENTS POUR LUIIIII ! »

Les applaudissements fusent et résonnent dans la salle. Le public est à l'écoute. C'est le moment.

« VOUS N’ÊTES PAS SANS SAVOIR POUR LUI ET RIVER... C'EST POURQUOI LE MORCEAU SUIVANT EST POUR EUX ! »

Tandis que la musique se répand, il poursuit.

« STAN M'A EXPRESSÉMENT DEMANDE DE LA DÉDIER A RIVER. UNE OVATION POUR STAN QUI EXPRIME ENFIN CE QU'IL RESSEEEEEEEEEEEEENT ! »

Maintenant, c'est au tour de Connor. Alex a tout donné. Pourvu que quelqu'un se rappelle qu'il aimait les jonquilles lorsqu'on viendra fleurir sa tombe.


__

Connor relève les yeux juste à temps pour entendre le nom de Stan hurlé par Alex. Merde. Son regard fouille la foule jusqu'à trouver le visage de l'énergumène, qui peut être sympa lorsqu'il n'est pas décidé à foutre en l'air la soirée de sa vie.

« Kelly, surveille ça. »

D'un pas précipité, il se dirige vers Stan. Il le rejoindra rapidement car il ne lui reste plus beaucoup de temps avant le dépouillement des votes. En chemin, il attrape un verre de... vodka, si sa mémoire est bonne.

« Staaaan ! Comment tu vas, mec ? Oh, et tu dois être... Georges. »

Donc ils sont deux. De pire en pire.

Le MDJ a écrit:



→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Il vous reste désormais 15 minutes de jeu. Tous les cinq postes environ, un quart d'heure passera et sera représenté par un nouveau poste d'Alex ou de Connor. À l'issue de ceux-ci, nous dévoileront les résultats du vote du prom'bal. C'est pourquoi il est très important de voter, et si vous remarquez que vos votes précédents n'ont pas passé le recensement, d'adapter votre vote en fonction des présents.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !
Le sondage est à retrouver ici ! Merci de respecter la seule et unique règle de ce sondage !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 211
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Dim 14 Oct - 15:58

Prom' bal
Everybody

Le sarcasme avec lequel ton interlocuteur te répondit te fit doucement sourire. Très bien, le petit Mcgalaan semblait assez agacé par la soirée afin de souhaiter réellement s'amuser... C'est sans attendre que le petit se mit dans l'humeur de tes attentes. Tu n'avais plus qu'à lui proposer tes coups pourris afin de gâcher le bon temps de quelques élus ! L'impertinent n'hésita pas le moins du monde à te faire part de son ressenti sur la raison de ta venue... Cynique et con. Comme tu les aimais...

« Laissons Kenny passer une bonne soirée. Il en a besoin le garçon. » lâchas-tu, agrémentant tes propos d'un sourire malicieux...

Tu t'apprêtais alors à faire part à ton acolyte du soir de tes plans pour la soirée lorsque ton nom retentit dans toute la salle... Tu levas un sourcil avant de te retourner vers le trouble-fête, caché derrière ses platines. Tu lui faisais face à une dizaine de mètres de distance, le mettant au défi de prononcer quoi que ce soit de dégradant pour ton image... Alex était un petit plaisantin. Une sous-merde que tu ne pouvais pas voir en peinture, mais que tu tolérais... Il en serait vraisemblablement tout autre désormais... Un rictus jaune étira rapidement tes traits lorsque le petit con déballa ce qu'il avait sur le coeur. Était-ce encore là un coup de O'Leary la trainée ? Ton regard noir le dévisageait de loin, et un rire nerveux s'empara de toi lorsque tu entendis finalement la musique qui t'était destinée. Tu offris chaleureusement un pouce levé à cet idiot d'Alex avant de te retourner vers Georgie. Oh, ce sale DJ avait beaucoup à s'en faire. Sûrement avait-il déniché en ce signe que tu lui adressas une mise à mort. C'était le but ! Ce merdeux aurait affaire à toi une prochaine fois.

« Ils sont pas mauvais ces enculés, mais on peut être meilleur qu'eux. » Tu terminas ta phrase par un clin d'oeil, avant de te rapprocher de ton interlocuteur afin de lui faire part de tes idées.
« Le truc, c'est ne laissait aucune façon de savoir que c'est nous. On se fait chopper et la fête est terminée pour nous, alors écoute... » Tu n'avais pas eu le temps de terminer qu'un énième trouble-fête te perturba dans tes explications... Il s'agissait de Connor... Le gars avait de la chance : tu ne le détestais pas...
« Tranquille frère, Mackenzie n'a pas pu v'nir alors j'me retrouve comme un con. Je ne m'attendais pas à cette surprise de mauvais goût ! » Tu tâchas de garder le sourire, mais au fond, tu devais frapper quelque chose... C'était viscéral.
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Event 5 - Teenagers part - Prom' bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poker Theme ♪ - Pway Nami | EVENT. PART I.
» [EVENT] Perdu au milieu de nulle part
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Lycée d'Aster Cove-
Sauter vers: