Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event 5 - Teenagers part - Prom' bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 365
MessageSujet: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 28 Juil - 13:04



« Le shérif a enfin donné son accord, c'est officiel ! Appelle Kelly, on va avoir besoin de la trésorière ! »

La voix de Connor est presque trop excitée pour son rôle de président du comité des élèves. Déjà, il bondit de son lit et fouille son placard. Dans une semaine. Une semaine pour tout préparer, pour tout acheter, dont le costume de sa vie. Il sait déjà quelle fille il va inviter. Une blonde fait bondir son cœur depuis deux ans, et aujourd'hui, c'est l'occasion. Elle n'est plus avec cet enfoiré d'Andrew depuis plusieurs mois déjà. Il va se lancer, et le bouquet qu'il lui choisira l'éblouira à jamais. Ce n'est pas parce que tous les imbéciles du lycée la rejettent qu'il en fera de même. Fini, les regards en coin. Ce soir, c'est son soir. Alors qu'il hésite entre un nœud papillon et une cravate, son téléphone se met à vibrer. Avant d'inviter la belle, il devra lui créer une soirée du tonnerre.

« Oui, oui Kelly, je sais, c'est génial.
- …
- Un lâcher de ballons, c'est une super idée ! Tu as une idée du prix ?
- …
- C'est notre dernière année, Kelly. On doit se lâcher. Appelle Claire et les autres. Ce bal doit être le plus beau qu'on n'ait jamais vu à Aster High. Rendez-vous dans deux heures pour s'approprier la salle. »



+


Une semaine plus tard, Connor, le cœur brisé, prend tout de même soin de réussir la soirée de leur vie. Les bouteilles de coca sont subtilement mélangées à du whisky et étiquetées en fonction de leur contenu. Le punch sans alcool fait diversion tandis que quelques gâteaux apéritifs sont placés dans des bols. Ce soir, ça reste la soirée de leur vie. Un sourire aux lèvres, les élèves s'activent. Une gigantesque banderole est accrochée dans le hall et les ballons attendent sagement l'instant de leur lâcher. Le DJ est un bon. Connor s'en est personnellement assuré. Les lumières sont à la pointe de la technologie et les enceintes sont les meilleures du marché. Ce soir, ce sera la soirée de leur vie.

« Connor, pour le reste... ?
- Virgin mojitos pour tromper les adultes. Truque toutes les bouteilles de soft sauf une de chaque. Ça nous servira d'alibi au cas où. »


Un sourire est échangé entre Connor et Steve, qui file s'occuper de rendre la fête encore plus drôle. Même des gens comme Jessica Banner seront obligés de se lâcher, ce soir. Il s'en fait la promesse.


+


Dix minutes. C'est tout ce qui les sépare de la soirée tant attendue. Connor lance un regard entendu à ses acolytes. Tous sont rentrés chez eux il y a une heure pour se préparer pour le moment de leur vie. Ils sont tous arrivés à l'heure pour le lancement. Il sourit au vigile et entre à l'intérieur. Ses pas se dirigent naturellement vers l'urne à côté de laquelle il va rester la plupart de son temps, celle qui décidera du roi et de la reine du bal de promo. Sans se mentir, Connor a déjà en tête le nom de celle qui sera certainement la future gagnante. Mackenzie Chandler.

« LES GARS, LES PREMIERS SONT DEJA LAAA !
- Bah ils patienteront, je suis absolument pas prête !
- Bouge toi Stessy, même le DJ est en place !
- Ouiii, bah c'est bon ! »


Dix minutes plus tard, les portes du bal de promo s'ouvrent enfin. Derrière lui, la musique s'élève, le rendant impatient. Connor se le promet, ce soir, la fête sera folle. N'en déplaise aux adultes.



Le MDJ a écrit:


→ Bienvenue dans la soirée de votre vie ! Après plusieurs semaines à ronger votre frein suite à l'attaque des loups, l'interdiction du bal de promo a enfin été levée. Venez vous éclater !
→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Les posts du DJ viendront changer de musique environ toutes les quatre réponses. Connor interviendra de façon irrégulière durant tout l'event.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ Un concours d'avatars vous est proposé ici"Retour vers le futur. Rendez-vous dans vingt ans!"
Nous sommes en août 1985 et ce qui va bientôt devenir un film culte vient de sortir sur les écrans. Deux possibilités s'offrent à vous pour ce thème. Un retour dans le passé en proposant un avatar en tenue vintage, ou un bon dans le temps avec un avatar en tenue futuriste. Années 60 ou années 2000? A vous de choisir, étonnez nous!
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !

Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 256
Emploi : Assistante de direction dans l'entreprise familiale
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Dim 29 Juil - 1:11

« Bon écoute Riv, arrête de geindre. Ça ne m’enchante pas plus que toi de te servir de cavalier pour le bal de promo mais on a pas le choix. Je suis éclopé et toi t’es sensée être consignée. Alors agit en adulte pour une fois. »

Ce brutal rappel à l’ordre m’avait momentanément coupé le souffle. C’était rare que Braden hausse la voix après moi. Rare qu’il s’emporte tout court en fait. Mais les événements récents l’avaient rendu plus irritable et je ne pouvais pas lui en vouloir. Le drame était survenu lors du dernier match de la saison de football américain. Lors des toutes dernières minutes de jeu, alors qu’Aster High menait largement au score l’équipe avait tenté une dernière offensive. Ça c’était mal fini. Braden s’était pris un mauvais plaquage et je ne savais pas trop exactement ce qui s’était passé mais il était resté au sol, un masque de douleur sur le visage. On avait dû l’évacuer du terrain et le conduire à l’hôpital. Verdict, rupture des ligaments croisés. Plus jamais de football. Les équipes de l’Ivy League qui avaient repéré Braden avaient retiré leurs propositions. Oh bien sûr, avec ses notes honorables, il pouvait toujours prétendre à une bourse académique mais dans une université plus locale et bien moins prestigieuse. Tout ça avait été dur à encaisser. Pour toute la famille mais surtout pour Braden qui avait toujours tout fait comme il fallait. Il faisait la plupart du temps bonne figure, surtout devant ses parents mais lorsqu’on se retrouvait seul, je voyais bien la lutte permanente qu’il menait. Et parfois, ça explosait aux moments les plus inattendus.

« Je suis désolée Braden. Vraiment. Mais tu sais être adulte, ça craint. »

Cela eu au moins le mérite de le dérider. Je claquais une bise sur sa joue avant de filer me préparer dans ma chambre. Je ne fis pas vraiment plus d’effort que ça. En fait, ma tenue était plus sobre que beaucoup de celle que j’avais arboré ces derniers mois. C’était presque quelque chose que l’ancienne River aurait pu porter. Le décolleté était présent mais plutôt sage. On ne pouvait reprocher que la longueur de la robe. J’agrémentais ma coiffure d’un bandana en guise de bandeau dans un style résolument année soixante. J’attrapai un petit sac dans lequel je fourrai le clou de ma panoplie. Un petit quelque chose que je gardais précieusement caché en attendant le moment parfait pour le rendre à son propriétaire. J’étais tellement fière de ma petite idée.

Je passais ensuite dans la salle de bain pour m’appliquer un maquillage léger, accentuant surtout mon regard mais laissant le reste assez nude. Ne manquait plus que les talons pour compléter ma panoplie. Prête, je retournai dans la chambre de Braden qui avait tant bien que mal réussi à s’habiller malgré son énorme genouillère qui lui immobilisait toute la jambe gauche. Liam et Evan étaient entre temps arrivé au salon. On les avait mandatés pour nous déposer au lycée. A croire que tout le monde dans cette famille oubliait que moi aussi j’avais le permis de conduire.

Pour une fois, en me voyant arriver avec ma tenue de soirée, Braden eu un sourire approbateur, de même que les jumeaux quelques instants plus tard. Son seul froncement de sourcil fut quand il vit à quel point mon petit sac était bombé.

« Qu’est-ce que tu as mis là-dedans ? »

Je haussais les épaules, affichant un sourire angélique ce qui n’eut pas l’air de rassurer mon cousin.

« Oh ? C’est juste un petit quelque chose pour me couvrir les épaules si jamais j’avais froid. »

Je restais en retrait tandis que les jumeaux faisaient de leur mieux pour aider Braden à descendre les escaliers et se hisser dans la voiture. Je voyais bien qu’il détestait devoir être aidé pour des gestes aussi simples. Parti comme c’était, il allait faire la gueule toute la soirée. Surtout vu ce que je préparais.

Pendant le court trajet j’eu le droit au récit du bal de promo des jumeaux ou plutôt de leur après bal de promo. Et je me serais franchement bien passée de ce genre de détails. Apparemment, un cap avait été passé car jamais l’an passé ils n’auraient osé tenir ce genre de discours devant moi. C’est avec soulagement que le parking du lycée apparu dans mon champ de vision. Les jumeaux firent descendre Braden avant de me le confier pour qu’il prenne mon bras et s’en serve d’appui jusqu’à arriver dans la salle. On jette tout les deux un regard au photographe amateur chargé de photographier les couples avant d’éclater de rire en disant qu’il n’y avait pas moyen. On se dirige ensuite vers les boissons pour se servir.

« Allez va t’amuser, c’est pas avec moi que tu vas pouvoir danser. »

Braden me dépose alors un baiser paternaliste sur le front avant de se laisser tomber dans une chaise non loin du buffet et de se lancer dans une grande discussion avec une des membres du comité d’organisation. Du Braden tout craché, il ne restait jamais seul très longtemps.

M’éloignant de sa vue après avoir fini mon verre pour me donner du courage liquide – car ce n’était pas du soft qu’il y avait là-dedans -, je sortais alors le contenu de mon sac. Un maillot de football américain que j’accrochais négligemment autour de mes épaules avant de me balader dans toute la salle. Et ce n’était pas n’importe quel maillot. C’était un maillot de notre équipe avec un numéro et un nom parfaitement identifiable. Alessandro. Et tout le monde connaissait cette coutume bizarre comme quoi un joueur ne confiait son numéro qu’à quelqu’un qui compte n’est-ce pas ? voyons voir qui allait gagner au grand jeu des rumeurs à présent. Game on.

_________________


astra; bb — She was a silent fury who no torment could tame. @Jack London
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 333
Emploi : 10th grade
Sur ton walkman : Perfect day - Lou Reed
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Dim 29 Juil - 2:53

Prom' bal
Everybody

Le bal de promotion était une soirée importante pour les Standall. Autant pour toi que pour tes parents. Il fut de ce fait tout à fait concevable qu'ils t'aient eux-mêmes déposé au lycée en ce soir de fête, et ce malgré leur obligation de se tenir prêts pour la soirée de bienfaisance à l'orphelinat... Tout n'était qu'une question d'apparence. D'image... Chez les Standall, c'est ainsi que les choses marchaient. Exporteurs de haute couture très appréciés de Grande-Bretagne, il était évident que la propreté extérieure soit un élément particulièrement revendiqué par ta famille... Le bal de promotion était pour eux un très bon moyen de se faire voir. Du moins d'apparaître en public à travers ta propre personne... De plus, tes parents avaient tout minutieusement calculé ! Ta cavalière pour ce charmant évènement avait été très explicitement solicité par tes parents... Elle t'attendait d'ailleurs devant la porte du bal, proprement habillé, laissant ses longs cheveux roux couler en boucle le long de sa nuque.

Rachel Grant semblait représenter un très bon parti pour tes parents. Fille du maire actuel d'Aster Cove, il était tout à fait appréciable de la voir à ton bras... Dans ton cas, tu aimais de toute évidence la compagnie de la jeune Rachel. Il n'avait pas été compliqué d'accepter la proposition de tes parents. Pour eux, il était très important de tenir cette image propre et bienséante. Ce fut d'ailleurs dans cette optique qu'ils avaient organisé cette si généreuse récolte de fonds pour l'orphelinat... Oh, tu n'allais certainement pas crier sur tous les toits que tes parents étaient des hypocrites, seulement tu le savais... Ton petit théâtre bénévole pour les orphelins il y a de cela quelques jours devait leur avoir mis la puce à l'oreille. Seulement dans ton cas, il s'agissait d'une réelle attention...

Ta mère ne manqua pas de te déposer un baiser sur les lèvres avant de te lâcher devant le lycée. Il fallait dire que Elizabeth était devenu bien plus affectueuse envers son fils unique depuis la disparition de tes deux petites soeurs... Encore une fois, tu avais ta propre pensée sur le sujet... L'enlèvement de la quasi-totalité de ses enfants avait été nécessaire pour qu'elle se préoccupe du dernier... Quoi qu'il en soit en cet instant, tu n'avais pas plus relevé cette soudaine affection. Non, tu étais bien trop excité à l'idée d'entrer dans le bal. Aussi attrapas-tu rapidement le bras de ta charmante cavalière avant de franchir les portes de la salle principale !

Vous n'étiez certainement pas les premiers. De nombreux lycéens dansaient déjà énergiquement sur un fond efficace de AC/DC ! Tu aimais particulièrement cette ambiance de fête. Ici, les soucis étaient mis de côté ! Les gens en oubliaient rapidement leurs soucis, l'histoire d'une petite soirée... Un élément t'avait particulièrement fait sourire : face à toi, River O'Leary se pavanait affublé du maillot de Stan Alessandro. Tu avais entendu dire il y avait de cela peu que le courant ne passait pas entre ces deux-là. Il fut ainsi encourageant pour toi d'apercevoir leur réconciliation si rapide ! Tu étais content pour eux et pour leur couple...
Made by Neon Demon

_________________
boys don't cry ♫
It's such a perfect day, I'm glad I spend it with you... Oh such a perfect day... You just keep me hanging on....
c by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 93
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Love kills - Freddie Mercury
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 31 Juil - 0:35



EVENT 5
PROM' BAL

« Andrew ! Tu vas être en retard ! » A l’instant même où la voix de Martha retentit dans la maison, le désigné dévale les grands escaliers. « C’est bon j’y vais. » Il râle sur un ton de nonchalance mal maîtrisé car tout en lui trahit sa précipitation. L’année dernière, il ne s’est pas rendu au bal de fin d’année avec la bonne personne. Cette fois-ci, tout doit être parfait, pour les derniers instants de lycéenne de Vicky. Il est sur le point de partir quand Martha le rattrape au dernier moment pour ajuster son col. « C’est bon ! » Andrew râle parce qu’il n’a jamais aimé la laisser jouer ce rôle de mère de remplacement qu’elle essaye parfois de prendre. Pourtant, cette fois, juste pour cette soirée exceptionnelle, il la laisse faire et referme la porte derrière lui sans un salut.

Il connait la route par cœur et fonce sans hésitation entre les rues en murmurant les paroles du tube de l’été qui passe à la radio. Il est l’heure d’ouverture lorsqu’il arrive devant chez Victoria, alors il ne perd pas de temps. Il n’a jamais été du genre à se montrer à l’heure aux soirées de toute façon, mais hors de question de faire attendre la princesse de la soirée. Il salut le chien des McNamara en s’avançant jusqu’à la porte et sonne avant de se retrouver nez à nez face à la mère de Vicky. Il fallait s’y attendre, alors Andrew lui sert son plus beau sourire et lui tend un bouquet de fleur bien garni. « Bonsoir Madame McNamara. Est-ce que vous me permettrez de vous échanger votre fille contre ce bouquet rien que pour une soirée ? » L’instant suivant, les fleurs sont embarquées à l’intérieur et l’héritier est satisfait de constater que son air angélique fonctionne toujours sur la maman pourtant méfiante. Il patiente docilement à la porte le temps que Victoria arrive et questionne la mère sur le programme d’Oliver en proposant de l’embarquer aussi. Mais apparemment, celui-ci est déjà sur les lieux de la fête. Andrew acquiesce silencieusement alors que l’adulte lui explique qu’il préférait y aller seul. Il n’écoute plus que d’une oreille parce qu’il vient d’apercevoir sa jolie blonde qui se montre enfin.

Elle est ravissante comme jamais. La petite robe blanche qu’elle a choisi de porter lui donne immédiatement des allures de princesse. C’est de circonstance cela dit, pour la reine de son cœur. Ses longs cheveux blonds tombent en cascade parfaite sur ses épaules et appellent à passer une main tendre dedans. Son cou dénudé le défie d’oser un déposer un baiser. Il pourrait se perdre des heures dans ses yeux parfaitement maquillés et remplis d’une lueur toute particulière. En un regard, ils se disent déjà tellement de choses. Le sourire timide qu’elle lui accorde pourrait le faire tomber amoureux encore et encore. Avant même de commencer la soirée, Andrew est déjà comblé. Ces retrouvailles étaient inespérées il n’y a pas si longtemps, alors pour une fois que le destin joue en sa faveur, il compte bien en profiter à fond, jusqu’au moindre détail. Il laisse le temps à la jeune lycéenne de saluer sa mère le temps de se remettre de son hypnotisation soudaine et emporte finalement sa princesse avec lui.

La porte est à peine refermée qu’immédiatement Andrew lui prend la main en vrai gentleman et lui avoue dans un murmure : « tu es merveilleuse. » Il fait glisser une main douce sur sa joue et l’attire contre lui pour lui voler un premier baiser tant qu’ils ne sont que rien que tous les deux, protégés par la tranquillité du crépuscule. Et puis il est temps de se mettre en route. La radio lancée à fond et les cheveux au vent, ils roulent jusqu’au lycée en peu de temps. A leur arrivée, la musique se fait déjà entendre et les premiers arrivés sont déjà à l’intérieur. Sans quitter son rôle de gentleman, Andrew prend la main de Victoria et lui accorde un nouveau sourire. « Alors, prête à profiter de la soirée de ta vie ? » Il commente avec un air légèrement malicieux et l’entraîne vers l’entrée.

A l’intérieur, le DJ a l’air bon et met déjà l’ambiance. Ils arrivent à la bonne heure. Mais avant d’aller enflammer la piste de dance, le rituel de la mise en condition s’impose. « Tu veux boire quoi ? » Andrew demande après avoir repéré le stand des boissons. « Je m’en charge. » Un vrai gentleman vous dis-je. En chemin il croise River qui parade fièrement avec le maillot d’Alessandro sur les épaules et la salue d’un mouvement de tête tout en la gratifiant d’un sourire amusé. Elle ne cessera jamais d’étonner son public. Au moins on ne risquait pas de s’ennuyer à cette soirée qui réserve visiblement tout un tas de surprises plus ou moins prévues.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 589
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 31 Juil - 14:11

Elle avait beau se regarder dans le miroir, elle ne parvenait pas à se trouver belle. L'infirmière à ses côtés, pourtant, avait résolument bien fait son travail. Tous les bleus de son visage, heureusement presque invisibles désormais, semblaient n'être qu'un vague souvenir. Elle avait même poussé le vice jusqu'à lui faire un maquillage « naturel », comme elle avait dit, si bien qu'on n'avait pas la sensation qu'elle était apprêtée. La robe qu'on l'avait emmenée choisir quelques jours auparavant était elle aussi très jolie. La veste assortie à celle-ci lui plaisait tout autant.

C'était Alexander, qui l'avait conseillée. Jessica s'était sentie plus que gênée lorsqu'elle avait croisé son regard. Le sempiternel escalier avait alors accroché ses lèvres et ne les avait plus quittées. Elle savait, que les rumeurs couraient à son sujet. C'était comme si, après des années de silence à fermer les fenêtres lorsqu'on entendait son père hurler et elle supplier, ses voisins avaient tous brusquement décidé d'ouvrir les yeux au même moment.

Un fiasco qu'elle ne savait pas comment rattraper. À l'hôpital, tout le personnel soignant se montrait extrêmement gentil avec elle et on lui avait même fait rencontrer une psychologue. Ce qui l'avait sauvée de cette rencontre, c'était son lien avec Scarlett. Impossible de poursuivre les séances. La suivante étant celle de Kenny Holland, le résultat avait été sensiblement le même. Depuis, on attendait de lui trouver quelqu'un d'autre et jusque là, Jessica était tranquille. Elle avait tout le temps d'inventer le mensonge du siècle et d'en peaufiner tous les aspects.

« Tu es magnifique, Jessica. »

Une oeillade à sa gauche lui permit de rencontrer le sourire de son infirmière. Celle-ci tentait tant bien que mal de provoquer l'enthousiasme chez la jeune fille, en vain. Elle ne parvenait pas à se trouver le moindre intérêt. Ce n'était pas la faute de la tenue, pas non plus celle du maquillage, ni même celle des plâtres et autres bandages. C'était la faute des dizaines de fois où elle avait croisé son corps nu, bleuté d'une façon absolument pas naturel, irrémédiablement laid. C'était la faute de son père, qui lui avait répété des centaines de fois à quel point elle était horrible. C'était la faute de ses petits camarades, qui n'avaient rien trouvé de mieux à faire que d'enfoncer tous les clous plantés en elle. Depuis, lorsqu'elle se découvrait dans un miroir, Jessica ne voyait rien d'autre qu'une créature difforme et moche au possible.

« Je ne suis pas sûre de vouloir y aller... »

Les mots étaient tombés presque trop spontanément. L'infirmière secoua doucement la tête tandis qu'elle coiffait ses boucles.

« C'est ta dernière année, Jessica. Ton dernier bal. »


Une moue remplie d'amertume traversa le visage de la jeune femme. Sa dernière année... En vérité, il n'en était rien. En se réveillant, elle avait appris que la vie s'était un peu plus foutue de sa gueule qu'elle ne le faisait déjà. Les examens d'entrée dans les universités qu'elle visait étaient terminés. Elle était coincée en Enfer pour une énième année. Cette vérité la torturait discrètement, depuis qu'elle le savait. Mais pour une obscure raison, Jessica préférait rester dans le déni. C'était sans doute plus facile. Elle savait que lorsque tout cela lui retomberait dessus, elle s'effondrerait. C'était inenvisageable. Pas maintenant, en tout cas. Pas devant tous ces gens pendus à ses lèvres, analysant le moindre de ses mots.

« Et puis... Le garçon de l'autre fois... Tu vas faire chavirer son cœur, belle comme tu es. »

Cette fois, Jessica éclata franchement de rire. Un rire rempli de peine, de remords et de regrets. Andrew. Cinq lettres empoisonnées qui perçaient ce qui restait de son cœur à vive allure. Andrew. Cinq lettres empoisonnées qui la tuaient à petit feu.

« Andrew ? Sérieusement ? »

L'infirmière sentit trop tard qu'elle avait dit la pire bêtise de la soirée. Elle les enchaînait pourtant, mais dans un tel élan de gentillesse que Jessica n'y répondait jamais durement.

« Il me déteste. Et effectivement, il sera bel et bien là, ce soir. »

Au bras d'une autre. Sa voix s'était éteinte, portée par un peu trop de peine. Pas grave. Si le personnel hospitalier parvenait à se dire qu'un déboire amoureux était le plus gros de ses problèmes, ce serait mieux pour elle.

Andrew serait au bras de Victoria. Jessica n'arrivait pas à lui en vouloir totalement. Elle n'avait rien fait de mal, cette fille. Elle était juste... tout ce qu'elle ne serait jamais. C'était de sa faute à elle, et personne d'autre. Elle avait été naïve de s'imaginer un seul instant qu'Andrew tenait à elle, ne serait-ce que d'un point de vue amical. Elle avait été naïve de s'imaginer que ce type en avait quelque chose à faire. Elle avait eu la sensation qu'ils se comprenaient, et que quelque chose les liait. Mais perdre une mère est le dernier des points communs valables sur lesquels construire une amitié. Il n'y avait finalement rien eu. Les lectures, les chocolats, rien n'avait jamais compté pour lui. Tout avait toujours trop compté pour elle. La boîte de chocolats que lui avait fait parvenir son père n'avait pas même été entamée. Elle n'avait pas lu, non plus, le livre qu'on lui avait ramené. Elle changeait tous les soirs le marque-page de place pour n'alerter personne. Mais les faits étaient là, indéniables. Jessica Banner, connue pour passer sa vie à la bibliothèque, toujours le nez dans un bouquin, ne lisait plus.

L'infirmière acheva de la coiffer en silence, ne sachant plus où se mettre. Prise de remords, Jessica se sentit obligée d'abdiquer.

« … Mais il y aura peut être la fille de la dernière fois. Scarlett. »


Cela sembla fonctionner. La femme qui s'occupait de ses cheveux lui adressa un beau sourire.

« Je suis sûre que tu vas t'amuser. »


+

Et maintenant, Jessica était là, face à l'entrée du prom' bal, appuyée sur une béquille qui lui donnait l'air ridicule et concentrée sur les escaliers qu'il lui fallait gravir pour accéder à l'endroit maudit. Elle savait, elle, qu'elle ne s'amuserait pas. Et ce n'était pas parce que son anniversaire tomberait à minuit que quelque chose allait changer.

« Allez Jess'. Tu peux le faire. »

Une seconde plus tard, Jessica tentait d'escalader ce qui ressemblait soudain à l'Everest. Soirée de merde en perspective. Si elle parvenait à l'atteindre un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 365
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 31 Juil - 14:27



Alex était ravi d'être là. Un gigantesque sourire aux lèvres et un énorme casque sur les oreilles, il tapait du pied sur l'estrade où il se trouvait tout en fixant les premiers arrivants. C'était vraiment cool de la part de Connor, de l'avoir choisi. Il savait qu'il avait été en concurrence directe avec un autre mec, qu'il ne connaissait que de vue. Pour l'instant, le concerné n'était même pas là. Peut être qu'il rageait trop pour venir, après tout. À cette pensée, un élan d'enthousiasme s'empara d'Alex qui adressa un clin d'oeil à la gamine O'Leary. Elle avait une réputation sulfureuse, celle-là. Lui savait d'où elle venait, et visiblement, River l'avait récemment appris, vu le t-shirt qu'elle portait sur les épaules. Alex était suffisamment au courant des différents ragots pour savoir qu'ils n'étaient pas ensemble. La jeune femme agissait donc par vengeance, ce qui eut le don de grandement l'amuser. Le premier morceau de la soirée se termina à peu près en même temps qu'il vit arriver l'héritier Standall au bras de la gamine du maire. Pas étonnant en soit, après tout. Les ricos restaient avec les ricos.

« BONSOIR TOUT LE MONDE ! VOUS ÊTES PRÊTS POUR LA MEILLEURE SOIREE DE VOTRE VIE ? PARCE QUE MOI, CARREMENT ! »

Sans laisser à son public du soir le temps de s'essouffler, il lança la musique suivante. L'héritier Dean et son ex redevenue officielle pénétrèrent juste avant le début du second morceau. Un sourire amusé se greffa sur ses lèvres. Le titre qu'il venait de choisir s'accordait plutôt bien avec leur histoire.



Le MDJ a écrit:


→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Les posts du DJ viendront changer de musique environ toutes les quatre réponses. Connor interviendra de façon irrégulière durant tout l'event.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 31 Juil - 19:23



Prom' bal
Event #5
Ok... respire... J'essayais de donner mon plus beau sourire au miroir, mais j'avais l'impression d'être simplement ridicule. Il fallait que je me calme. Pas de raison qu'Andrew ne me trouve pas belle ce soir, non ? Ah... si j'avais su que j'allais aller au prom à son bras, il y a quelques mois... Non, il aurait mieux valu que je ne le sache pas. La vie était forte pour retourner les situations, et j'avais retourné la mienne tellement de fois que ma tête tournait. Mais c'était une sensation de vertige plutôt agréable pour une fois... La discussion salvatrice à la décharge... les discussions interminables au téléphone... la fête foraine où tout avait basculé une nouvelle fois... Cette fois, le sourire de mon reflet était sincère. Ému. Jamais je n'aurais pensé que les choses allaient se dérouler aussi bien. J'avais perdu tout espoir, et... c'était au moment où je m'y attendais le moins que tout s'était progressivement arrangé. Le brasier de la haine avait changé la couleur de ses flammes. Bien sûr, des efforts avaient été fait pour ça, mais. Mais ils étaient facile à faire. Facile de retomber dans les bras d'Andrew Dean. Une partie de moi m'en voulait encore un peu, me trouvait trop faible. Mais je voulais croire en lui. En nous. Rien qu'une dernière fois. Et qu'elle puisse durer aussi longtemps que possible.

J'expirai d'un coup. Mon cœur battait tellement fort, j'avais envie de rire sans pouvoir m'en empêcher. J'allais au bal avec Andrew Dean. Cette information avait le don de me transformer en collégienne transie à nouveau. C'était bête l'amour, quand même. Mais ce soir, j'avais envie de danser pour faire exploser ma joie. Pas pour enfouir des sentiments qui allaient bientôt ressortir tel un phénix. On n'avait pas éteint les cendres de la bonne manière. Alors que la vie et l'amour repartent au galop !
Je finis par entendre une voix supplémentaire en bas, et mon coupe se souffla... mon souffle se coupa. Il était là ! Je me regardai une dernière fois. Je ne pouvais pas être plus prête. J'avais soigneusement bouclé mes cheveux, je m'étais appliquée sur le maquillage, et ma tenue n'avait pas de plis ni de tâches... Est-ce que j'avais mis trop de blush ou j'étais en train de rougir ? Je tapotai un peu mes joues dans l'urgence. Oh, tant pis. Il fallait bien que je descende un jour ou l'autre. Prenant une grande inspiration, j'avalai mon anxiété et mon excitation. Ce soir, ma vie avait changé. Encore. Vicky tourbillonnait, en constant changement. J'aimais ça. Parce que peut-être que cette fois, c'était la fin de la tempête.

Alors je descendis, lentement, presque sans un bruit. Maman discutait avec Andrew. Bien sûr, elle avait été assez réticente à cette idée d'aller au bal avec lui, et surtout de lui ouvrir mon cœur une nouvelle fois. Mais elle me voyait heureuse à nouveau, et elle n'aurait pas voulu se retirer ce plaisir... ce besoin, même. Mon cœur se réchauffa même en l'entendant parler avec enthousiasme, expliquant où était mon frère. Je trouvais ça mignon qu'Andrew pense à lui. Il n'avait rien oublié de toutes ces années... et c'était beau. Assez vite, ses yeux bleu lagon se tournèrent vers moi. Époustouflée devant sa silhouette si élégante en costume, je lui offris le sourire, le deuxième, celui de l'émotion. Malgré ma poitrine qui se soulevait lourdement, j'étais bien. Je me sentais moi-même, dans cette tenue que, pour une fois, j'avais pu choisir sans que Mackenzie ne me donne des instructions. Je voulais être simplement moi. Heureuse, un peu folle, et aucunement inquiétée de ce que penseraient les gens. J'étais fière d'arborer ma jupe en tulle et mon petit bustier pendant que d'autres iraient choisir la plus éblouissante des tenues chez le couturier. Moi, je voulais être moi, avec celui que j'aimais. Et c'était ce que j'allais montrer ce soir.

Les au revoirs furent rapides, ma mère semblant finalement rassurée de me savoir entourée. Les choses avaient été beaucoup plus difficiles après l'épisode de la forêt... Elle ne voulait plus que je sorte aussi souvent qu'avant. Je n'avais pas été blessée mais, il fallait l'avouer, j'avais eu énormément de chance. Des gens avaient disparu, étaient morts... et j'aurais pu en faire partie. Ma mère avait failli s'en rendre malade. Alors pendant les derniers mois de ma scolarité, je ne sortais plus que pour aller travailler à la radio. Ce n'était pas plus mal. J'avais besoin de travailler pour avoir mon année et, je l'avais eue. Ma mère en était très fière. Alors ce soir, j'avais ma récompense.

« Tu es merveilleuse, susurra Andrew une fois la porte refermée.

Je souris de toutes mes dents sous ce compliment à la volée, savourant ses caresses qui me mettaient dans tous mes états. Qu'est-ce que ça m'avait manqué... ses doigts électrisants sur ma peau, ses regards irrésistibles, ses petites expressions qui me donnaient envie de me pendre à son cou... Je ne me rendais pas compte à quel point j'en avais eu besoin. C'était fou d'être accro à ce point à une personne. Pas étonnant que ce soit dangereux. Mais je m'en fichais. Qu'il me prenne tout entière. J'avais résisté à l'étouffement, j'avais montré mes griffes. Mais l’abcès avait été crevé, il m'avait aidé à revenir dans la bulle. Je donnais tout ou rien. Alors me revoilà à m'abandonner avec plaisir. Avec amour, je me laissai embrasser, caressant à mon tour les douces joues de l'héritier. Je voulais que ce baiser ne finisse jamais, enserrée dans ses bras, montrant tout l'amour que j'éprouvais avec autre chose que des mots. Mais la soirée nous attendait, et j'allais ruiner mon maquillage si je continuais à m'exprimer trop langoureusement. Pas que ça me déplaise.

- Vous n'êtes pas mal non plus, monsieur Dean, répondis-je avec un clin d’œil une fois l'échange interrompu.

Maintenant que j'avais le droit de reprendre mon rôle de petite amie espiègle, je n'allais pas m'en priver. Le suivant dans sa voiture bien trop connue de mon derrière, je repris ma place de droit sur le siège passager. Comme au bon vieux temps. La musique à fond, le vent libérateur, je laissai parler mon enthousiasme, levant mes mains en l'air, criant d'excitation lorsque la vitesse était au maximum. C'était bon de retrouver le bonheur. Néanmoins, je replaçai mes cheveux dans le miroir une fois arrivés. C'était pas que j'avais passé un moment à les préparer, mais bon...

- Alors, prête à profiter de la soirée de ta vie ? demanda Andrew en me tendant la main, que je pris sans hésiter.

Lui rendant un regard aussi malicieux que le sien, je m'extirpai du siège pour suivre mon chevalier servant. La soirée de ma vie... il se pourrait bien. Mais par expérience, les soirées mémorables étaient souvent imprévisibles. Néanmoins, mon cavalier avait tout de spécial, alors. J'avais un atout garanti à mes côtés. Je me fichais bien de la fête en soi. J'étais seulement heureuse de vivre mon bal de promo avec lui. Qui d'autre ? Il n'y avait que lui que je voyais prendre ma main, me réchauffer de son regard en détaillant ma tenue et s'afficher publiquement avec moi pour la soirée la plus importante du lycée. Que lui. C'était à la fois surprenant et naturel. En réponse, je commençai par lui poser un baiser sur sa joue. Il était beaucoup trop beau pour que je ne puisse pas en profiter un peu.

- Plus que jamais, répondis-je en essuyant la trace que je lui avait faite avec mon pouce.

En quelques regards traduisant notre renouveau amoureux, nous nous dirigeâmes vers l'entrée, comme sur un nuage. Nous aurions pu aller n'importe où de cette manière. Tout cela me faisait sentir tellement légère.
Une fois à l'intérieur, la musique ayant envahi tout son espace, Andrew me proposa d'aller chercher un verre. Quel gentleman, il pensait déjà à soûler sa copine. Enfin, s'il y avait de l'alcool dans ces verres. J'hochai la tête pour lui signifier mon approbation.

- Prend moi ce que tu veux, ça m'ira » lui dis-je assez fort pour qu'il m'entende par dessus la musique.

Je le regardai s'éloigner ensuite, appréciant jusqu'au bout sa démarche et ses gestes. Je me permis même de soupirer un peu. Je me sentais chanceuse, d'une certaine manière. Oui, j'avais souffert avant d'en arriver jusqu'ici, mais pour avoir ce qu'on avait réussi à créer maintenant... je pense que je l'aurais refait. Traitez-moi de folle si vous voulez.
Une fois seule, je remarquai le DJ s'endiabler sur le morceau de Billy Idol qu'il passait, sans savoir qu'il pouvait avoir un quelconque lien avec moi. Mh... pas mal. Pourquoi ce n'était pas moi le DJ, ce soir, d'ailleurs ?

Oh.

Je venais de me souvenir. Connor... il avait semblé tellement triste après lui avoir refusé sa demander d'aller au bal avec moi que je n'avais pas osé demander de me mettre derrière les platines. Même, de base, ça aurait été mal vu de me voir là bas, mais là ça avait carrément anéanti tous mes espoirs. Connor... il fallait que j'évite de le croiser ce soir, c'était super gênant. J'essayais de repérer quelques visages, mais j'avais tellement peur qu'il capte mon regard que je finis par détourner mes yeux nulle part, essayant de me fondre dans la masse. Je n'ai jamais été douée pour être une wallflower dans une soirée, je devrais peut-être prendre des cours... Après tout, il ne devait pas non plus avoir envie de me parler après ça, donc je ne devais pas me faire trop de souci. J'espérais seulement qu'il ne me voie pas avant le retour d'Andrew.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Messages : 274
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 2 Aoû - 0:35


   

   PROM BALL

     
 ft. everyone

   
La musique résonne fort dans la voiture. Fort comme le tonnerre au cœur d'un orage, comme la colère des dieux antiques envers l'impudence des hommes. Les basses s'échappent des fenêtres en chœur avec la guitare, inondant l'innocent voisinage d'un rock endiablé. Par dessus la voix du chanteur, on devine celles de ceux qui s'amusent, dont le cœur de plomb s'est pourvu d'ailes pour la soirée et dont le sourire a décidé de briller plus fort que la douleur. Ce soir. Rien que ce soir. C'est la dernière.

Mike laisse tomber sa cigarette à l'extérieur en hurlant d'un ton suraigu :

« Aaaaaaaah ah ! Aaaaaaah ah ! »

Les rires de son frère entraînent les siens tandis qu'il cadet reprend, d'un air plus grave.

« The hammer of the gods, We'll drive our ships to new la-ands... »

Leurs voix s'entremêlent sur la fin du couplet, mélange de fausseté et d'hilarité qui les embarque plus encore dans l'euphorie qui s'est emparée d'eux. Kenny augmente le son de la radio à fond, à en briser leurs tympans et ceux des voisins avec. Pour une fois, il laisse faire. Ça fait du bien, d'être comme ça. De ne plus songer au sang, à l'hôpital, aux blessures, aux traumatismes, à la douleur, de ne pas se disputer et d'entretenir une relation qui semblerait presque normale. Presque géniale. Mike se prend brièvement à regretter le chemin qu'ils ont pris mutuellement, fut un temps. Il se demande où il a foiré. Ce qu'il aurait dû changer. Comment ils auraient pu en rester là, à s'amuser ensemble dans une vieille voiture branlante qui vibre sous la mélodie entraînante de l'Immigrant Song. Peut-être auraient-ils dû écouter Led Zeppelin plus souvent, hein ? Ça semble les rapprocher, ce soir. Ça ou la date elle-même. Prom night. La dernière. La vie de lycéen de son petit frère se termine. Le temps est à la fête. Alors Mike oublie les ténèbres de ses songes et arbore un sourire plus grand encore tandis qu'il reprend son ton caricatural, esquissant dans les airs de grands gestes imagés pour imiter un chanteur. Kenny se fout de sa gueule. Ils rient.

« AAAAAAAH AH ! AAAAAAAH AH ! »

Ils font peur à une vieille et ça les amuse comme des cons. Leur hilarité emplit l'habitacle plus que la musique. Ils en redemandent, passent la chanson en boucle et la hurlent de plus en plus fort, si bien qu'ils pleurent tous deux de rire lorsque la voiture s'arrête finalement. L'aîné lance alors un regard bienveillant à son cadet, baissant finalement le volume pour pouvoir lui parler sans crier.

« Profite-bien.
- Ouais.
- Et tu ne te fais pas coffrer. S'il te plaît.
- Ça va là, je me fais pas coffrer tout le temps !
- Mouais.
- Allez, ta gueule.
- Ta gueule toi-même. »

L'échange est plus léger que d'ordinaire. C'est étrange. Ils échangent un regard incertain, message secret dont ils ne parleront jamais. Ce serait cool, d'arrêter de s'engueuler tout le temps. D'arriver à parler sans leurs poings, sans des mots assassins. De passer à nouveau des moments comme ça. Ils ne disent rien mais le pensent tout de même. Comme toujours.

Kenny s'extirpe de la voiture en saisissant sa béquille, grognant lorsqu'un petit éclat de douleur traverse sa bulle de joie. Bon, OK, ce ne sont définitivement pas les meilleures condition pour venir faire la fête, mais il préférerait crever plutôt que de la manquer. Il a enfin fini le lycée, après tout ! Ce n'est pas tous les jours que ça arrive, et il est d'autant plus heureux que cette fin d'année lui en a fait baver. Une période à ce point merdique mérite un enterrement digne de ce nom, et c'est ce qu'il compte lui apporter, bandages ou non, trou dans le mollet ou non. Il est prêt. Il se redresse donc d'un coup et esquisse les premiers pas sans aucun problème. Au dernier moment, il se retourne. Dernier regard à son frère.

« Merci. »

Une expression surprise. Un sourire.

« De rien, p'tit frère. »

Kenny se prend à sourire aussi. Ouais, clairement, il faudrait qu'ils réitèrent. Que son aîné retire le balais trop souvent coincé dans son arrière-train et qu'il apprenne à s'amuser avec lui. Ce serait cool, une vie comme ça. Plus sain. Plus sympa aussi.

C'est fort de cette joie nouvelle que le jeune homme se traîne vers le bâtiment. Sa blessure a beau le ralentir, rien ne saurait le retenir de se rendre sur place, et il avance avec un bon rythme. Au final, il parvient en bas des escaliers quasiment en même temps qu'une demoiselle dont il reconnaît presque immédiatement la longue chevelure bouclée. Pincement au cœur. Sa culpabilité le regarde soudain droit dans les yeux. Il ne les détourne pas, sauf pour lancer une œillade à l'objectif commun qu'ils portent.

Ce soir, pas de tristesse. Ce soir, pas de merde. Ils en ont déjà bien assez comme ça. Surtout elle. Il décide donc de ne pas écouter la voix dans sa tête qui voudrait le briser à nouveau. Pas maintenant. Plus tard, il se laissera submerger par ses idées noires, par la certitude que celle qu'il a appris à presque-apprécier est tabassée sous ses yeux, sous leurs yeux à tous depuis des années tandis qu'il se permettait d'empirer le tout. Ce soir, il se contentera de mieux. Ce soir, il se contentera d'ôter la moue permanente qui tire son visage vers le bas.

« 'Soir, Banner. On tire toujours la gueule à c'que j'vois. »

Une expression blasée, et il s'engage dans la montée. Pas le temps de s'apitoyer.

« Si j'arrive avant toi tu me dois une bière ! », lance-t-il, enthousiaste.

Lorsqu'il se tourne une dernière fois vers elle, c'est pour lui adresser un sourire où pétille une malice indéniable. Cette soirée, il ne la ratera pas. Pour rien au monde. Alors il se dépêche. Déjà parce qu'il veut sa bière, et puis parce qu'il entend AC/DC retentir depuis l'intérieur de la soirée. Louper cette chanson est déjà un crime en soi, il refuse d'en rater une autre. Il ignore donc la douleur, s'amuse de jouer avec Banner et atteint le haut des escaliers plus vite qu'il ne l'aurait cru. Un éclat de rire lui échappe. Il lance un sourire à son adversaire.

« Une bière, n'oublie pas ! »


   

_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Ven 3 Aoû - 15:36



Prom' bal
Event #5
« Promets-moi d'être là quand je viendrai te chercher. Si tu sens une odeur étrange dans une bouteille, tu ne bois pas. D'accord mon cœur ? Je compte sur toi. Tu peux goûter au punch, il sera sans alcool.
- Ouiii, m'man...

J'avais levé les yeux au ciel, pressée que ma mère finisse son discours. C'est bon, j'allais à un bal, pas en mission commando...

- Tu es magnifique mon cœur. Ta robe te va vraiment bien. Je t'aime. Amuse-toi et au moindre soucis, trouve Kenny. D'accord ?
- Moi aussi m'man... répondis-je entre mes dents. Ça va aller, à tout à l'heure. »

Il manquait plus qu'elle me bécote devant toute ma classe. L'horreur ! Fuyante, je lui accordai un signe de la main et partit en direction d'un petit groupe que je connaissais bien : mes camarades de natation. L'enfer, j'avais l'impression que c'était limite le jour de mon mariage, quoi. C'était qu'une stupide fête d'école, pas de quoi en faire un fromage. Et puis ma robe... j'avais l'impression de ressembler à Molly Ringwald avec tout ce rose. Pas que j'aimais pas Molly, mais bon, c'était pas vraiment moi. Enfin bref, ça faisait plaisir, allez, allons nous pavaner en clown selon la tradition de cette ville à la noix. Les lycéens de dernière année avaient la chance de pouvoir se tirer après cette dernière célébration au moins... Moi j'en étais qu'à ma première et c'était déjà interminable. Je me demandais si j'allais devoir jouer à ce manège tous les ans... J'aurais largement préféré rester jouer avec Kevin et Trent à l'arcade. Mais bon, mon camarade de classe avait été un peu forcé de venir lui aussi, et j'étais censée le rejoindre à l'intérieur. Au moins j'aurais quelqu'un avec qui me moquer des gens qui dansent. C'était déjà ça.

Et puis Kenny... pourquoi j'étais censée aller voir Kenny si j'avais un problème ? Je savais très bien me défendre toute seule... Mais j'imagine que ça rassurait ma mère pour une quelconque raison... Même s'il était infirme. Peut-être qu'il pouvait encore mettre des coups de béquille aux gens, qui sait. Ça serait même plutôt drôle. D'ailleurs en parlant du loup... Il était en train de s'engouffrer dans le hall devant une autre fille amochée. C'était la réunion des béquilles anonymes ou quoi ? C'était quoi leur délire de se casser des trucs dans cette ville ? Damn...
Rentrant au même endroit avec mon petit groupe quelques temps plus tard, je fus surprise du choix de musique pas aussi cul cul que ce à quoi je m'attendais. On allait se servir à boire "avant que des garçons viennent nous proposer de danser". Je fis rouler mes yeux. Ouais, c'est ça. Perso, ce soir, je comptais absolument pas vivre tout ce qui se passait dans les films à l'eau de rose pour ados. Non merci, ma "première danse" (d'ailleurs c'était quoi l'importance d'une danse ?), mon "premier amour", urgh, tout le monde était censé vivre le grand amour au bal de promo ? Je laisse ma place.

Assises en rang sur un banc, c'était donc le plan de la soirée. Super... j'avais déjà hâte que ça finisse. J'avais pris du punch comme maman l'avait suggéré, j'imaginais que c'était bien. Du jus de fruit quoi. Kevin était pas encore arrivé, alors je me contentais d'attendre que mes copines se fassent cueillir comme des raisins, même si pour l'instant c'était que le début, et tous les garçons faisaient leurs timides dans leur coin. Ah... pourvu que ça se termine vite... et que je croise pas le chemin des autres losers...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Love kills - Freddie Mercury
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Ven 3 Aoû - 19:33



EVENT 5
PROM' BAL

Connor a bien fait son taff en organisant la soirée. La musique n'est pas mal et il y a du choix dans les boissons. Dur de savoir si les adultes sont vraiment bernés par le peu de boissons vraiment non alcoolisées ou s'ils ferment volontairement les yeux pour cette soirée un peu spéciale. Qu'importe, Andrew profite de sa grande taille pour s'approcher sans grande difficulté de la buvette et s'empare de deux verres sans vraiment réfléchir puisque Victoria ne veut rien de précis. Les petits n'auront qu'à manger plus de soupe pour moins faire la queue.

En parlant de Victoria, elle est vraiment belle ce soir. Andrew a l'impression de ne pas s'être senti aussi chamboulé depuis bien longtemps. Son cœur s'emballe dès qu'il pose les yeux sur cette tenue hors du commun lui va si bien et lui donne un air de poupée parfaite. Il n'a aucun contrôle sur la tête d'amoureux transit qu'il affiche à chaque beau sourire qu'elle a la bonté de lui accorder. Leur complicité retrouvée le fait surfer sur une vague de bonheur à chaque tintement du doux rire de la belle blonde. La voir enfin heureuse suffit à le combler et il compte bien profiter de cette soirée pour en garder un souvenir impérissable.

Il la retrouve aussi vite qu'il l'a laissé et lui tend le verre avec un sourire. « Le DJ se débrouille bien ! » Il commente en sachant pertinemment que Vicky aime tout autant jouer avec la musique. « Mais pas aussi bien que toi. » Il rajoute alors en élargissant son sourire, parce qu'il l'écoute à la radio depuis bien plus longtemps qu'elle ne le sait. Et puis avant même qu'elle n'ait le temps de s'emparer du verre qu'il lui a tendu, il le reprend et fait un pas en arrière. « Mh... Madame McNamara, ce doux breuvage vous coûtera un baiser. C'est un prix d'ami entre vous et moi si vous souhaitez vous rafraîchir. » Il lui lance ce regard malicieux qu'elle seule connaît si bien et se penche pour recevoir son dû avant de céder la boisson.

Il goûte lui-même à son verre et sourit. Connor a bel et bien osé l'alcool dans les boissons. « Ton amant secret a bien organisé la fête. J'espère que tu es impressionnée. » Il se moque gentiment en échappant un rire léger, et cherche autour d'eux pour tenter de l’apercevoir. Est-ce que le pauvre gars les observe ? Il ne serait quand même pas malade à ce point... si ?

Mais ce n'est pas sûr le nouvel ennemi à abattre que son regard perçant se pose. Kenny vient de faire son entrée. Aussitôt, Andrew l'appelle et fait signer à Victoria. Il compte bien profiter d'elle tant que Mackenzie n'aura pas décidé de la lui arracher pour briller avec sa triade renouvelée. « Ah mais c'est le club des éclopés tout entier qui arrive ! » Il s'exclame en apercevant Jessica à sa suite. Il n'accorde pas la moindre importance à la gamine qui les suit en faisant la moue, et ne se rend donc pas compte qu'il s'agit de la fille de Sandra. Qu'importe, il est déjà trop occupé à embarquer les deux lycéens de dernière année avec lui. « On va vous trouver des verres, venez ! » Il est déjà survolé, comme possédé par l'esprit même de la fête et de la bonne humeur. Rien ni personne ne pourra l'empêcher de s'amuser ce soir, et il compte bien entraîner tout le monde avec lui vers le bar, sans prendre le temps de leur demander leur avis.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 365
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 4 Aoû - 1:31



Les groupes se forment et les sourires se détachent des lèvres pour rencontrer les regards. La soirée débute à peine mais Alex sent que les bases sont posées. Elle sera du tonnerre. Un clin d'oeil envoyé à Connor le lui assure. Une rouquine fait son entrée, une moue mécontente au visage. Elle semble de très mauvaise humeur. Ça ne se fait pas, à une soirée aussi importante.

« Allez, je dédie la prochaine à la rouquine sur le banc ! On sourit, mam'zelle ! »

Il enclenche la musique sans plus attendre, apercevant au passage l'arrivée de Kenny Holland et de Jessica Banner. Un élan d'hilarité se saisit de lui lorsqu'il voit approcher l'héritier Dean. Il ne voit sérieusement pas la tension qui émane de cette nana ? Alex en a entendu, des rumeurs, et il paraît qu'elle en pince pour lui. Ça risque de mettre du piment dans la soirée, si Victoria McNamara est au courant... Ouais... Si ça met de l'animation, il leur dédiera une chanson. Mais pour l'heure, il est temps d'inciter le monde à danser.



Le MDJ a écrit:


→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Les posts du DJ viendront changer de musique environ toutes les quatre réponses. Connor interviendra de façon irrégulière durant tout l'event.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 589
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 4 Aoû - 1:52

Je n'avais pas envie d'être là. Face aux marches, mon courage s'était estompé, et j'hésitais même à faire demi-tour. Après tout... qui remarquerait mon absence ? Qui s'en souciait le moins du monde, de toute façon ? Scarlett viendrait avec Mackenzie, sa nouvelle meilleure amie. Andrew... Andrew viendrait avec Victoria. Quant à Kenny, nous n'étions certainement pas assez proches pour que celui-ci en ait quelque chose à faire. Mon cœur se serra discrètement, sous la robe qu'on m'avait poussée à porter. Il semblait que tous les gens que j'aimais finissaient indubitablement par m'abandonner. Pire encore, la plupart du temps, ils le faisaient au profit de ceux qui m'avaient fait du mal. Une moue d'une tristesse infinie se greffa sur mes lèvres tandis que la musique changeait. Adieu ACDC, bonjour Billy Idol. Ma peine, elle, ne disparut pas avec les notes du premier morceau. Soudainement, les escaliers me semblaient une insurmontable épreuve de plus. Je tournais la tête vers les alentours, remarquant la route qui serpentait vers un ailleurs où j'aurais voulu me perdre. Seules deux choses me stoppèrent dans mes projets fantasmés. La première, ce fut l'idée de croiser l'un de ces... monstres qui m'avait attaquée. La seconde, ce fut une voix que j'avais trop entendu retentir, dernièrement. Ce même ton taquin, un brin moqueur, porté par le même visage souriant. Le fameux Kenny Holland.

« Je tire pas la gueule. J'allais me cass-... »

Mais il ne me laissa pas terminer. Au lieu de ça, il m'offrit une raison de gravir les marches honnies, l'air fier et le regard déterminé.

« J'ai un bras plâtré, une jambe plâtrée, le flanc gauche en charpie et une côte ou deux qui me défonce encore. Tu triches, l'unijambiste. »

C'était davantage pour la forme, que je râlais. Alors que je n'avais pas gravi la moindre marche depuis que j'étais arrivée, un formidable élan de volonté me fit monter l'escalier aussi vite que je le pus. Pas assez rapidement, malheureusement. Je lançai un regard noir à Kenny Holland, qui se réjouissait déjà.

« J'ai jamais parié avec toi. »

Mauvaise foi. En commençant à le suivre, j'avais accepté le défi au passage. Une moue mécontente remplaça ma détermination tandis que j'achevais l'ascension. Une fois en haut, le morceau s'acheva. Bowie, donc. L'ironie voulait que le titre m'invite à danser. Hors de question. De toute façon, le DJ avait été clair : c'était à la nouvelle gamine qu'il était adressé.

Soudain, une voix que j'aurais préféré ne pas entendre, appartenant à un sourire que j'aurais voulu ne jamais voir, sur le visage de celui que j'aurais souhaité ne pas croiser, nous alpaga. Andrew Dean. Deux yeux dans lesquels j'avais pris l'habitude de me perdre me lancèrent une oeillade si heureuse que mon cœur se tordit de douleur. C'était cette fille, qui lui faisait tant de bien. Il était loin de moi et ne reviendrait jamais. La gorge sèche et l'âme en friche, je le vis faire demi-tour et se diriger vers le buffet précédemment quitté. Je me détachai du mouvement et en un murmure, me justifiant tout bas, si bas que personne ne put vraiment m'entendre.

« Je préfère m'asseoir. Ma jambe me lance, j'ai trop forcé. »


Sans laisser le temps à quiconque de réagir, je filais à l'anglaise en direction du banc des délaissées. Il y avait la gamine rousse, sur celui-ci, qui attendait visiblement quelqu'un. Moi, je n'attendais personne, sauf la fin de cet instant détestable. J'aurais souhaité être partout ailleurs qu'ici. Partout. Les yeux baissés, je lançai un regard vers la sortie, alors même que je venais d'entrer. Il n'était pas trop tard, pour repartir. Personne ne m'obligeait à rester. De toute manière, personne ne se souciait vraiment de moi. Un bond plus tard, je m'étais redressée. Avec un peu de chance, si je quittais les lieux maintenant, je pourrais être à un endroit que j'affectionne pour minuit. L'espoir était permis. Et avec lui, je retrouvais un semblant de lumière dans mon regard éteint. Partir. C'était la meilleure chose à faire. Je n'étais pas faite pour regarder mes espoirs se décevoir. Je n'étais pas faite pour regarder Scarlett aux côtés de Mackenzie. Je n'étais pas faite pour voir Andrew poser ses lèvres sur celles de Victoria. Mes bourreaux m'avaient tout pris, et il était hors de question que je fasse semblant. J'avais passé ma vie à le faire. Pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 222
Emploi : Miss Teen Maine, étudiante en arts appliqués au Bates College, mannequin publicitaire
Sur ton walkman : I Wanna Know What Love Is - Foreigner
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Sam 4 Aoû - 14:16

Prom Ball
Aster High

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Le bal de promo était sensé être l’apogée de notre vie lycéenne. C’était en tout cas ce que ma mère n’arrêtait pas de répéter. Elle-même avait été Reine de sa promotion en Alabama et cette nuit était gravée comme l’un de ses meilleurs souvenirs. Elle en parlait souvent avec émotion. De mon côté, il aurait de toute façon été impossible de dire à Mackenzie que je n’avais pas envie d’y assister. Déjà qu’elle n’avait pas vraiment bien pris que je refuse toutes les propositions d’invitation au bal. Sauf que les membres de l’équipe de foot, j’avais déjà donné. Billy était adorable mais ça ne l’avait pas empêché de couper les ponts dès que les choses s’étaient un peu compliquées. Il y avait tant d’implication autour du bal de promo. C'était sensé être une soirée magique et je craignais qu'elle ne soit pas à la hauteur de ce que j'en attendais. Oh, si j’étais parfaitement honnête je vous dirais bien que j’avais attendu une invitation en particulier. Mais je n’étais pas idiote, c’était juste une fantaisie irréalisable. Du coup, j’étais aussi bien toute seule, n’en déplaise à Mackenzie.

C’était d’ailleurs elle qui m’avait choisi ma robe. J’avais cru comprendre que c’était Alexander Bloomingdale qui l’avait créée. Cela m’avait surprise et plutôt impressionnée. En amoureuse des arts, toute création était pour moi quelque chose de précieux. La robe était un peu plus révélatrice et moins couvrante que ce que j’aurais choisi de mon plein gré. Mais je devais bien ça à Mack. Surtout que j’avais du me décommander concernant le trajet jusqu’au bal. Il avait toujours été prévu qu’on le fasse toutes ensembles. Seulement voilà, mon père était rentré la semaine dernière. Pile à temps pour l’anniversaire de T.J. Nous n’avions que dix jours d’écart. Cela faisait des mois que je n’avais pas vu mon père et, dans ces moments-là, j’avais l’impression de redevenir une petite fille. Il faut dire qu’avec ses longs mois d’absence, C’était comme s’il n’avait assisté qu’à une moitié de ma vie. Alors, quand il avait insisté pour me conduire jusqu’à mon bal de promo, moi sa jolie Princesse, je n’avais pu qu’accepter quitte à m’attirer les foudres de Mackenzie. C’était peut être idiot à bientôt dix-huit ans de vouloir à ce point partager ce moment avec mon père mais il avait raté tellement de choses… Mon premier concours, ma première couronne, mon premier rencard, l’obtention de mon permis… Tant de choses que j’aurai voulu partager avec lui. Un peu comme la lettre, arrivée dans la boîte aux lettres cet après midi et estampillée de la Bates University que je n’avais pas osé ouvrir. Alors j’avais vraiment eu envie de ce moment à nous.

Seulement, comme souvent avec les promesses de mon père, son travail avait pris le dessus. Il n’était pas un mauvais père, loin de là. Je l’adorais. Mais il était avant tout un soldat et quand l’état major appelait, il disparaissait dans un véhicule de l’armée et on n’entendait plus parler de lui pendant des mois. C’était ça la Delta Force. Des missions secrètes et pas de contact. On sentait qu’il adorait ça. Ma mère ? Elle se faisait une raison, par amour pour lui. Ils étaient fous l’un de l’autre et ça crevait les yeux quand on les voyait ensemble. Ils étaient différents mais complémentaires. Chacun faisant ressortir le meilleur chez l’autre.

L’appel tant redouté avait résonné ce matin et à quatorze heures, mon père était déjà parti. Pas un mot sur sa promesse de me conduire au bal de promo, une enveloppe savamment déposée sur mon bureau à n’ouvrir que demain et il grimpa à l’arrière de l’utilitaire. Il disparaissait pour Dieu sait combien de temps. C’était dur. Si dur. Mais au moins, il avait été là pour l’anniversaire de T.J. et tant pis s’il manquait le mien. Ce jour n’avait jamais tant compté que cela. Ou plutôt, il ne comptait plus.

Ma mère avait surcompensé en se montrant excessivement joyeuse. Elle m’avait pris en photo sous tous les angles en s’extasiant mais aussi en ronchonnant sur mon absence de cavalier.

« C’est vraiment dommage que tu n’ais pas de cavalier. Les photos auraient été tellement plus complètes ! Mais, en te voyant arriver comme ça, aussi belle, ils s’en mordront tous les doigts. »

Elle me tendit ensuite cérémonieusement les clés de la voiture. Ses yeux commençaient à devenir humides de larmes et c’était très gênant.

« Amuse-toi bien ! Et surtout ne rentre pas trop tôt ! Oh et si tu bois de l’alcool, fais toi raccompagner. Passe le bonjour à Mackenzie et Claire. »

J’en profitais pour m’éclipser et filer vers la voiture. A peine installer je lançais de la bonne vieille country et tapotait le volant en rythme. Le trajet jusqu’au lycée fut rapide et je me garais facilement sur le parking. A la demande de Mack, j’avais du sortir le grand jeu ce soir. J’avais presque l’impression de me rendre à un concours. Alexander avait un talent fou pour créer des robes faites pour mettre en avant la féminité. C’était une robe blanche légère, parfaite pour danser en plein été et tout en jeu de transparence. Elle avait l’air longue de loin, mais de près, avec la finesse de la dentelle et son côté asymétrique, c’était sans doute la robe la plus courte que j’avais jamais portée. En particulier en tenant compte de l’échancrure qui se révélait sur le côté gauche alors que je gravissais les marches. Non, cette robe n’aurait pas été réglementaire s’il s’était s’agit d’un concours. Le bustier aussi jouait sur la transparence, soulignant le décolleté et révélant des coins de peau. Pourtant, même si j’avais été un peu gênée au départ, la tenue ne tombait pas dans la vulgarité et restait élégante. J’avais accroché la broche libellule dont m’avait fait cadeau Mack à mon entrée dans la Triade et enfilé des talons d’une hauteur vertigineuse. J’étais la plus petite de la Triade – étions-nous encore seulement une Triade avec le retour de Victoria ? – aussi avais-je choisi de tenter de me mettre à niveau. J’avais de toute façon l’habitude des talons. Avant d’entrer dans la salle, je passais une main dans mes longues boucles blondes pour les remettre en place et pressait inconsciemment mes lèvres l’une contre l’autre pour répartir mon rose à lèvre. Mon maquillage était simple ce soir.  J’avais opté pour ce que ma mère appelait un maquillage ‘œil de biche’ comprendre du mascara qui maximise la taille de vos cils, de l’eyeliner et de l’ombre à paupière sombre bien estompé.

En fait, c’était un peu idiot mais penser maquillage et chiffon était le seul moyen que j’avais trouvé pour calmer mon appréhension de pénétrer seule dans l’arène. J’avais toujours été timide et, dans le sillage de Mackenzie, tout ce qu’on me demandait c’était d’être là, de sourire et de faire quelques remarques ici et là. Son aura faisait le reste. C’était reposant. La flamboyante rousse attirait l’attention et je me satisfaisais de rester dans son ombre. L’ombre, c’était la sécurité. Je prenais une grande inspiration avant de franchir le seuil, plaquant un sourire sur mon visage, revêtant le masque de la fille populaire et heureuse d’être là. Je saluais les gens que je connaissais en échangeant quelques politesses. Comme d’habitude, mon regard fut attiré par une silhouette en particulier, en pleine discussion avec Andrew Dean. Il y avait Victoria aussi. Je serais sans doute allée dans sa direction si je n’avais pas remarqué au même moment Jessica qui leur faussait compagnie. Elle semblait si mélancolique que cela m’avait à mon tour bouleversée. Ma promesse de ne plus l’abandonner il y a quelques semaines à l’hôpital n’étaient pas des paroles en l’air. Mais ce soir, il était temps de les transformer en action. Je me frayais donc un chemin vers les bancs. Du tant que j’arrive, mon amie s’était relevée comme si elle était sur le départ. Pas question que je la laisse faire. Le lycée avait été pour elle un cauchemar, elle méritait sa part de rêve lycéen. Et, si pour ma part je n’y croyais plus, j’avais envie d’en faire une réalité pour elle. Jessica méritait sa dose de bonheur. Sans doute plus que n’importe qui.

« Jessica ! Je suis contente de te voir. Je n’étais pas sure qu’on te laisse venir. En tout cas, cette robe te va à merveille. »

Je tâchais de parler par-dessus la musique et surtout, de ne pas lui laisser une nouvelle chance de tenter de prendre la poudre d’escampette. Je posais alors une main amicale sur son bras valide.

« Tu veux qu’on aille boire quelque chose ou tu préfères ne pas trop forcer et qu’on s’assoit ? »

J’étais bien décidé à lui offrir un refuge. Une bulle hors du temps, hors de la noirceur de ce monde. Elle en avait besoin, j’en avais besoin. Je supposais que Mack m’en voudrait mais après tout… avec le retour en grâce de Victoria, il m’arrivait parfois de me dire que très vite, elle n’aurait plus besoin de moi maintenant que mon rôle de doublure s’achevait. Je n’étais pas forte comme elle, Claire ou Victoria. Mais ce soir, j’avais envie de me montrer forte. Pour Jess. Et advienne que pourra.

La robe et la coiffure/maquillage
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 274
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Lun 6 Aoû - 18:41

La musique donne à Kenny l'envie de danser, et c'est naturellement que son regard coulisse vers la piste, déjà occupée par quelques silhouettes qu'il aimerait rejoindre. Son pied valide tapote tranquillement le rythme de la musique contre le sol. Il lance toutefois un sourire enthousiaste à Andrew lorsque celui-ci s'approche, le saluant d'une accolade tandis qu'il rit à sa phrase d'accroche. Sa main se glisse presque naturellement autour des épaules de Jessica tandis qu'il rapproche leurs deux corps. Il fait semblant de la séduire, comme il l'a déjà fait tant de fois à River devant ses cousins. D'ailleurs, il ne tarde pas à voir celle-ci déambuler dans la fête, paradant dans un T-shirt au nom d'Alessandro. Oh oh... Un nouvel éclat de rire lui échappe, puis il se concentre sur la conversation menée déjà parmi ses amis.

« Sois pas jaloux Andrew, t'es toujours plus moche que nous. »

Jessica, elle, ne semble pas l'entendre de cette oreille. Une part de lui comprend, l'autre la trouve pénible. Elle ne peut pas s'amuser, juste une fois dans sa vie ? Est-elle vraiment obligée de faire la gueule en permanence ? Le temps qu'il songe à la retenir, elle est déjà partie. Nouvel élan d'agacement. Un soupir masque l'inquiétude qui noue son estomac.

« Quelle chieuse celle-là... Je vais la faire danser, ça va peut-être la calmer. »

S'appuyant contre la béquille qui lui sert de troisième jambe, Kenny avance vite au cœur de la foule. C'est un mouvement né d'une triste habitude et qui, bien qu'énervant, parvient à devenir plus aisé. Il ne lui laissera pas le temps de se dérober à la fête. Ce soir, qu'elle le veuille ou non, Jessica s'amusera.

Le garçon arrive aux bancs en même temps qu'un visage connu. Scarlett. La chevelure blond platine de la demoiselle ondule jusqu'à sa robe, qui la rend sacrément désirable. Le regard de Kenny parcourt rapidement sa silhouette avant qu'il ne lui décoche un sourire.

« Ah, tiens, tu peux m'aider à la décoincer s'il te plaît ? Je crois que l'hôpital a oublié un balais dans son cul. »

La cheerleader est plus douce que lui, sans surprise, et c'est avec bien plus de compassion qu'elle traite la fuyarde. Kenny se contente de croiser les bras. Tout ce qu'il veut, c'est s'amuser sans se prendre la tête. Danser. Profiter.

« Vous ne voulez pas plutôt aller danser... ? »

Une main dans ses cheveux. Il lance un nouveau regard sur la piste. Lui, tout ce qu'il désire, c'est d'aller là-bas et de rejoindre la joie ambiante. Il est en train de louper Rebel Yell, en plus. Fais chier. Un nouveau soupir lui échappe. Il prend sa décision sur un coup de tête et se tourne vers les deux demoiselles.

« Bon, je reviens vers vous. Moi je vais m'amuser vite fait. »

Un regard entendu à Scarlett.

« Tu la laisses pas s'échapper, hein ? »

Il hoche la tête pour bien marquer le coup avant de s'éclipser. Scarlett saura s'occuper de la lycéenne mieux que lui, il le sait, de même qu'il a pleinement conscience de ce que pense Jess' à son sujet. Rien de grandiose, rien qui puisse inspirer un sourire. Il reviendra lui faire oublier sa noirceur plus tard, lorsque l'amie de la jeune femme lui aura expliqué que le monde n'est pas contre elle ce soir.

Le bruit de sa béquille s'estompe dans les bruits environnants, et c'est avec grand plaisir qu'il se permet d'oublier qu'elle existe. Juste un peu. Juste une seconde. Il marche presque aussi vite que s'il ne la portait pas, après tout.Le jeune homme finit ainsi par saisir la main de River, la faisant tournoyer sur elle-même avant de la ramener contre son torse. Un sourire charmeur bourgeonne sur ses traits tandis qu'il lui adresse un petit clin d’œil complice.

« On essaie de piquer le cavalier de Mackenzie, Riv' ? »

Spontanément, il se met à se déhancher contre elle et, riant, glisse une main autour de sa taille. Ses lèvres soufflent à son oreille :

« Dis, à ton avis, je mets combien de temps à enrager Braden ? »


_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 148
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Lun 6 Aoû - 23:02



Event 5 - Teenagers part - Prom' bal


Tous les ans c'était la même rengaine. J'essayais à chaque fois de trouver une excuse pour ne pas aller à ce fichu bal. Mais c'était sans compter sur ma mère. Même si je devais m'y rendre avec quarante de fièvre, il était hors de question que je loupe cette occasion de me faire des amis. La pauvre n'avait vraiment aucune idée de comment ça se passait à l'intérieur. Il y avait au final que la musique qui était bien. Pour le reste, voir des adolescente se trémousser sans aucune pudeur devant tout le monde, c'était très peu pour moi. J'avais passé les derniers bals assis sur une chaise, à siroter gobelet après gobelet du jus de fruit. Autant dire que le temps paraissait trèèèès long. Et une fois de retour à la maison, je n'avais plus qu'à inventer une histoire le lendemain matin pour que ma mère soit heureuse.
Mon père lui il s'en fichait un peu de ces histoires de bal. Il me sortait juste sa morale en me promettant d'être gentil avec les filles. Vu que j'étais incapable d'aligner une phrase, elles ne risquaient pas d'être traumatisé par moi. C'était aussi pour ça que j'aimais pas cette soirée. Trop de filles, bien habillés. Parmi elles, des invitations auxquelles je n'avais pas répondu. Du coup, c'était un vrai malaise quand je croisai leur regard. Ce n'était donc pas avec le sourire que j'avais enfilé cette chemise blanche qui nous avait coûté un bras. Par rapport au prix que l'on mettait d'habitude dans les vêtements c'était de la folie. Je soupirai et me regardai une dernière fois dans le miroir pour mettre mes cheveux en place. Une fois en bas, ma mère me sautait directement dessus avec le polaroïd - ça aussi ça nous avait coûté un bras - pour me prendre en photo.

- C'est vraiment dommage que tu n'ai pas une jolie fille à côté

A chaque fois elle essayait de me culpabiliser. Je n'avais aucunement besoin d'y aller accompagné vu que je ne désirai pas m'y rendre du tout. Mais autant parler à une mule.  

- Je n'en ai pas besoin, c'est toi la plus jolie

Rétorquais je avant de mettre mes chaussures, que j'avais ciré hier soir. Avec ce petit compliment, j'espérais qu'elle allait me foutre la paix. Bon j'avais quand même eu le droit à un bisou sur la joue et à des recommandations que je connaissais par cœur. J'aimais ma mère mais ça serait mieux si elle me laissait un peu vivre ma vie. Une fois dehors je retirai ma chemise de mon pantalon noir et allait chercher mon vélo. J'avais réussi à en trouver un d'occasion. La peinture était très abîmé mais ce n'était qu'un détail. Tant qu'il fonctionnait pour aller au lycée je m'en moquait. Au moins on risquait pas de me le voler. Même si beaucoup de mes camarades avaient déjà le permis. Ca faisait beaucoup, beaucoup, beaucoup, de paquet de pâtes.
Une fois arrivé, j'attachais le vélo à un poteau et plissai mes vêtements. Me recoiffais rapidement à l'aide de mon petit miroir et c'était parti pour la pire soirée de ma vie, encore une fois. Je montais les marches aussi lentement que je pouvais tandis que la musique qui venait de l'intérieur résonnait dans mes oreilles. Ah David Bowie...J'étais arrivé au bon moment. Bon, une fois les portes passés, j'avais envie de faire rapidement demi-tour. Je passai au rayon x la salle, jusqu'à trouver une place libre. Bon, ce n'était pas le désert mais l'adolescente au cheveux courts qui était assise avait l'air aussi enchanté que moi d'être là. Je me frayais un chemin jusqu'au buffet pour me servir à boire avant d'aller jusqu'à la case siège. Je bousculai quelqu'un au passage, manquant de peu de lui renverser ma boisson. Je m'inclinais légèrement tout en m'excusant. Les américains ne le faisait pas mais c'était une habitude que j'avais gardé en regardant mes parents.

(c) proserpina

_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
avatar
Messages : 256
Emploi : Assistante de direction dans l'entreprise familiale
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 7 Aoû - 0:08

C’était une bien belle soirée pour dire adieu à nos années lycée. J’observai tous ces visages que j’avais cotoyé tous les jours pendant des années. Ces gens qui m’avaient tour à tour amusée, déçue, étonnée… Et méprisée aussi dernièrement. En partie parce que j’étais sortie du chemin qu’on avait tracé pour moi mais surtout parce qu’un abruti notoire avait trouvé drôle de mettre le feu au poudre à grand renfort de rumeurs grotesque. Le pire, c’était quand même que les gens le croit. Quelle bande de débiles. Alessandro n’avait aucune espèce de remord. Ce sociopathe avait même eu l’air très fier de lui quand je l’avais confronté. Mais les vrais jeux se jouaient à deux et plusieurs de mes pions étaient en marche dans ce grand échiquier. Ce soir n’était qu’un de mes mouvements parmi d’autres. Voir et être vus, c’était ça aussi le but de ce bal de promo.

D’ailleurs, un peu plus loin, j’apercevais Kenny en train de reluquer de façon assez peu subtile la jolie Scarlett.  Cela m’arracha un sourire en coin. Il fallait vraiment être aveugle pour ne pas voir qu’elle en pinçait sévèrement pour lui. Enfin, ce n’était pas vraiment mes affaires mais si l’occasion se présentait, je ne manquerai pas de le charrier la dessus. Enfin sans trop trahir la petite blonde, solidarité féminine oblige.

Je sens une espèce de brûlure caractéristique au niveau de ma nuque et me doute déjà de qui peut bien être la personne en train de me fusiller du regard. Bon, apparemment Braden s’est rendu compte du petit spectacle que j’avais décidé d’offrir. EN me retournant, c’est donc son regard dépité que je croise. Je lui lance donc un petit sourire d’excuse avant qu’il ne secoue la tête de droite à gauche comme pris d’une fatigue soudaine. Pas besoin de mots entre nous, un simple contact visuel pouvait suffir. Et là, Braden était agacé. Mais je n’avais pas envie qu’on se dispute ce soir. On aurait tout le temps pour ça plus tard. Je ne voulais pas qu’il gache mes  plans.

C’est alors que je vis Kenny se diriger vers moi. Je riais doucement tandis qu’il me faisait tournoyer. Avec toutes les années de danse que j’avais derrière moi, c’était facile de le suivre. Je n’avais même pas besoin d’y réfléchir. Je ne me faisait aucune illusion sur son sourire charmeur, c’était un jeu pour lui. Un terrain sur lequel aujourd’hui, au contraire d’avant sa disparition, j’étais toute disposée à le suivre à présent. Plus de River rougissante, moi aussi je savais jouer au jeu du flirt sans conséquence. Je répondais donc à sa remarque en lui chuchotant à l’oreille pour que lui seul en profite.

« Oh non, je le lui laisse. Je veux juste lui pourrir la vie. C’est de bonne guerre étant donné qu’il raconte à tout le monde que je suis la nympho du village. Une histoire de lions et de moutons et de savoir rester à sa place. J’ai pas vraiment suivi son délire mais il mérite que je le remette à sa place. Toute seule. »

J’avais dit cela sur un ton moqueur, pour bien montrer que ça ne me touchait pas tant que ça. En vérité c’était quand même un peu le cas. Mais c’était mon combat et je ne voulais pas que mes cousins ou Kenny ou qui que ce soit le livre à ma place. C’était entre moi et l’Abominable Connard.

Je suivais le rythme imposé par Kenny sans même m’en rendre compte, plus intéressée par sa remarque. J’haussais donc un sourcil amusé.

« Pas très longtemps. Il est plutôt hargneux en ce moment. Mais ça ne risque pas de rendre jalouse la petite cheerleader blonde que je t’ai vu déshabiller du regard tout à l’heure ? »

J’avais bien le droit de le taquiner non ? Et puis extrapoler un peu pour avoir des informations intéressantes n’avait jamais fait de mal à personne. Je me demandais ce qui serait le plus mal vu, piquer le cavalier de Mackenzie ou détourner une de ses précieuses petites suivantes ? Vraiment, cette soirée promettait d’être intéressante. Et ce n'était pas l'air outré que venais d'arborer Braden qui allait m'empêcher d'en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 7 Aoû - 0:22



Prom' bal
Event #5
Pas de Connor dans les parages, et c'est mon prince charmeur qui revient aussi vite qu'il est venu. J'étais assez soulagée de l'avoir à mon bras, à vrai dire. Il était la bouée de sauvetage au milieu de tout ce drama lycéen. Qui l'aurait cru, lui qui y avait tant participé. Je n'avais jamais été aussi heureuse de ce changement drastique de situation qui caractérisait ma vie tous les six mois à peu près. Si ça pouvait s'arrêter maintenant...

« Le DJ se débrouille bien !

J'haussai les épaules. C'était vrai. J'étais juste fière.

- Mais pas aussi bien que toi.

Mon sourire s'agrandit en canon avec le sien. Il savait quoi me dire pour me faire plaisir le bougre. Un compliment, un p'tit verre de dégrisant et la soirée était bien lancée. Il n'avait pas tort. Retroussant mon nez, je vins légèrement pincer le sien de manière affectueuse, joueuse. Comme j'étais heureuse d'avoir retrouvé mon partenaire de jeu préféré. Le seul, l'unique.
Tentant de prendre mon verre, Andrew répliqua en reculant, ce à quoi je m'empêchai de rigoler, mettant mes poings sur mes hanches.

- Mh... Madame McNamara, ce doux breuvage vous coûtera un baiser. C'est un prix d'ami entre vous et moi si vous souhaitez vous rafraîchir.

Son regard... comment je pouvais résister à ça ? Me mordant la lèvre, j'aurais voulu lui répliquer quelque chose de drôle, mais on était déjà bien partis pour que je paye ma rançon. Loin de me débattre, je lui donnai son dû, en bonne et due forme. J'aurais pu faire ça toute la soirée, malheureusement on n'était pas tout seuls ce soir. Une fois séparés, je passai ma langue sur mes lèvres.

- Un prix d'ami, vous dites ? Vous me semblez être un drôle d'ami, rétorquais-je avec un haussement de sourcils loin d'être innocent.

Ne pouvant garder mon sérieux plus longtemps, je ris et récupérai le verre. Instinctivement, je l'approchai de mon nez. Puis je souris. Ils avaient vraiment pensé à tout cette année... Il allait pas être triste, ce bal. Et comme s'il lisait dans mes pensée, Andrew en fit la remarque.

- Ton amant secret a bien organisé la fête. J'espère que tu es impressionnée.
- Hey !!

Je n'avais pas pu m'empêcher d'être hilare malgré ma réplique, profitant tout de même de cette taquinerie pour lui taper dans le dos, faussement fâchée. En attendant, mon "amant secret" était noyé dans l'ombre de mon amant public ce soir, ce qui n'était pas plus mal. Et en parlant d'amants secrets imaginaires...
Nous nous étions dirigés vers Jessica et Kenny sans que je m'en rende compte. Tous deux en béquilles... J'avais assisté à l'accident de l'un, entendu parler de celui de l'autre. Autant dire que l'ambiance avait pris plusieurs kilos en lourdeur, mais Andrew semblait ne pas s'en rendre compte. Il voulait surtout l'alléger à tout prix... Je serrai mon verre avec anxiété lorsqu'il appela le "club des éclopés" et qu'il proposa d'aller boire quelque chose. Est-ce que ça allait vraiment marcher ?... Avant que je me pose cette question, Jessica était déjà partie. Normal en même temps. J'étais là... Vicky, le repousse-tout de Jessica. Andrew, l'attire-Jess. J'étais l'aimant qui l'éloignait dans l'équation... Si Andrew voulait être ami avec elle, il allait sûrement devoir le faire en mon absence... ce qui ne m'enchantait pas vraiment. Je poussai un soupir. Récupérer mon ex-petit-ami voulait sûrement dire accepter qu'une fille qui me déteste le voie dans mon dos pour se soulager de ses souffrances... Et pourtant, j'étais prête à le faire. J'étais prête. Pour lui. Ce qui me peinait le plus dans l'histoire, c'était comment Andrew se sentait à cause de tout ça... C'était vraiment un beau merdier. Mais je m'étais jurée d'être là pour l'épauler. Et je n'allais pas faillir.
J'avais hésité à retenir Jessica de partir, mais je n'arrivais pas à bouger. Je n'avais pas la force de me faire rejeter une énième fois. Je commençais à accepter que cette fille ne m'apprécierais jamais, et je la comprenais. Je n'avais pas été tendre avec elle, elle était sur la défensive pour de très bonnes raisons, et je m'affichais avec le mec qu'elle regardait avec des yeux de biche effarouchée. J'avais hâte que le lycée se termine...
Puis ce fut au tour de Kenny d'aller attraper la fuyarde. Sérieusement ? Depuis quand il avait de bonnes relations avec elle ? Je débarquais carrément. Et c'était bien le sentiment que j'avais. L'intruse qui fait fuir tout le monde. Il ne m'avait même pas calculée.

- Wow, bonsoir à vous aussi, j'imagine... soufflais-je en levant mon verre dans le vide.

Mais peu importe. Je me sentais plus mal qu'Andrew soit planté par ses potes en même pas deux minutes. Allez, il allait devoir se coller la blonde. C'était peut-être pas si désagréable. Je lui fit un sourire désolé, posant une main sur son bras. C'est là que David Bowie se mit en marche dans mes oreilles. Mon visage s'illumina. Je regardai Andrew avec des étoiles dans les yeux.

- Ok, alors là je suis obligée de danser, c'est carrément le but de la chanson ! »

M'approchant de lui, je nous fis trinquer et croiser nos bras pour prendre une grosse première gorgée. On était là pour s'amuser et profiter de notre nouveau bonheur, non ? Alors c'était parti ! J'entraînai Andrew sur la piste et me mis à me déhancher au rythme de la musique, faisant du playback sur les paroles.


Put on your red shoes and dance the blues...


La musique était toujours là pour ça. Oublier les problèmes. Cette ville en avait bien trop, et j'étais prête à danser toute la nuit pour la mettre dans l'ombre de mon cœur en boule disco. Et j'avais quelqu'un d'autre pour me la faire oublier. Prenant une autre gorgée de boisson améliorée, je roulai mes épaules sur les notes du grand Bowie tout en faisant signe à Andrew de venir plus près avec mon index, le dévorant du regard. La soirée de ma vie ? De la sienne aussi, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Messages : 365
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 7 Aoû - 13:25



Alex était aux anges. La soirée se déroulait plutôt bien et si la rouquine ne s'était pas levée, les autres étaient tous plus ou moins partis danser. L'une des petites princesses du lycée venait de faire son entrée et il avait espéré qu'elle trouve les bras de son amant secret. Enfin, secret... Un vrai secret de polichinelle, si vous vouliez son avis. Au lieu de ça, Zombie-boy s'était dirigé vers River O'Leary.

Ah, ça lui faisait penser à Stan, tout ça. Il faisait chier, aussi, lui. Toujours pas là. C'était pas maintenant qu'il allait pouvoir bouffer son pop-corn virtuel en checkant les nouveaux ragots. Au lieu de ça, il allait plutôt honorer les tentatives de pas de danse de Kenny Holland.

Et pour ça... Il avait le morceau idéal.

« Kenny Holland, celui-ci est pour toiiii ! »

Le ton enjoué d'Alex allait bientôt devenir communicatif. Rien de mieux qu'un hit des années 82. C'était assez fou, de se rendre compte que c'était sorti l'année des disparitions... Un signe du destin. Ça pouvait tout simplement pas être autre chose. Se laissant aller sur sa chaise, Alex décida de profiter lui aussi de la musique. Il savait que ça matcherait forcément.



Le MDJ a écrit:


→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Les posts du DJ viendront changer de musique environ toutes les quatre réponses. Connor interviendra de façon irrégulière durant tout l'event.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 93
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Love kills - Freddie Mercury
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mar 7 Aoû - 23:39



EVENT 5
PROM' BAL

Fidèle à elle-même, Jessica murmure une excuse à peine audible par-dessus la musique et s’enfuit aussitôt jusqu’au banc des loosers en traversant la foule. Andrew la regarde disparaître d’un air dubitatif mais ne se risque pas à la rattraper. Voilà un moment qu’elle s’applique à l’éviter et le prom bal n’est certainement pas le moment ni le lieu pour la confronter sur le sujet. De toute façon, personne ne verrait Andrew Dean courir après Jessica Banner en public, et encore moins lorsque Victoria McNamara se tient juste à côté de lui. Alors il la laisse filer, tant pis pour elle. La tentative de l’intégrer à la fête aura été discrète mais aura eu le mérite d’exister.

Cependant, Kenny ne l’entend pas de cette oreille. Avec surprise, le grand blond le voit se lancer à la poursuite de la brune. La soudaine course entre éclopés au milieu des lycéens joyeux à quelque chose d’assez surréaliste qui arrache un rire léger à Andrew malgré la déception de les voir filer. Vicky les salue après coup et aussitôt l’héritier l’attire contre lui en prolongeant son rire. « Faut croire que l’hôpital ça les a rapprochés. On va pas aller les déranger, hein ! » Il hausse les sourcils de manière suggestive, surtout pour se moquer gentiment, et ajoute d’un regard complice : « Apparemment ce sera juste toi et moi, ce soir. »

Et comme si le DJ avait voulu lui donner raison, la musique change et c’est Let’s dance qui résonne dans leurs oreilles. Aussitôt, le visage de Victoria s’éclaire et Andrew devine son intention avant même qu’elle ne s’exclame. Il lui répond en rigolant et en répondant à l’écho de David Bowie : « Let’s dance ! » La soirée ne fait que commencer, et elle commence drôlement bien. Comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, Vicky et Andrew avalent les trois quarts de leur verre à l’unisson avant de rejoindre la piste de dance.

Il ne leur faut pas longtemps pour que Victoria lance un de ses regards irrésistibles au grand blond, aussitôt attiré à elle. Il lui répond par la même intensité dans les pupilles et attrape sa main libre pour la faire danser au rythme de la musique. Mais les choses ne font que commencer, car la musique suivante – ironiquement dédiée à Kenny – rappelle des souvenirs qui arrachent un rire joyeux à Andrew. Non, il n’a pas oublié cette fichue choré qu’il s’est efforcé d’apprendre juste pour faire plaisir à Victoria pendant la fête d’Halloween de l’an 82, et il s’empresse de le lui démontrer en dansant encore avec elle. Et les voilà redevenus les enfants innocents qu’ils étaient à l’époque pour le temps d’une chanson.

Andrew ne s’est pas autant amusé depuis longtemps. Il a laissé ses problèmes derrière lui pour une fois, et avoir les épaules aussi légères lui colle un sourire heureux qui ne quitte plus ses lèvres. Vicky est vraiment la meilleure de toutes les cavalières. Elle au moins, sait s’amuser. Elle ne prête pas attention aux préjugés et aux qu’en-dira-t-on. Andrew a été élevé dans la culture de la représentation. Savoir déconnecter des autres pour s’amuser sans limite, c’est Vicky qui le lui a appris. Alors avant même que la chanson ne finisse, il se rapproche encore de sa demoiselle en pseudo-détresse pour jouer le rôle de ce sauveur venu la faire frissonner en l’honneur de cette nuit très spéciale… Encore une fois, un excellent choix de chanson de la part du DJ.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Mer 8 Aoû - 18:03



Prom' bal
Event #5
« Allez, je dédie la prochaine à la rouquine sur le banc ! On sourit, mam'zelle !

Je crachai immédiatement ce que je venais de boire, sentant le punch brûler mes sinus. Quoi ?? Je devenais rouge de honte et de colère alors que mes amies prenaient un malin plaisir à rigoler de la situation. "Oh tu vas avoir du succès après cette annonce, toi !" "Le DJ en pince pour April !" "Elle est trop jeune pour toi !"
Leur hilarité ne me vexait pas, au contraire c'était plutôt marrant effectivement, mais ceux qui pensaient que j'allais en rire de bon cœur ne me connaissaient pas. Je m'étais retenue tellement, tellement fort d'offrir un joli doigt d'honneur au DJ que je fixais avec toute la haine du monde. Mais je venais d'arriver... je le garderais dans ma poche si j'aperçois cet idiot de Jimmy, peut-être.

- S'il croit que je vais bouger mes fesses de là, il se fourre le doigt dans l’œil ! m'exclamais-je sous les piaffements et les tapes dans le dos de mon petit groupe.

Je me contentais de lancer un dernier regard assassin à celui qui se croyait si drôle en prenant une nouvelle gorgée, puis je détournai ma tête dédaigneusement. Il en fallait plus pour m'attirer sur la piste de danse. Sans se prendre un coup de pied quelque part, c'était encore plus difficile. La fille en béquille que j'avais croisé passa alors devant moi, voulant visiblement se casser de cet enfer. Purée je la comprenais... Mais une poupée Barbie était déjà venue la retenir. Ma parole, c'était pire qu'un complot sectaire ce bal à la noix... Ça me rassurait pas trop si jamais j'avais envie d'écourter l'expérience, surtout que Kenny semblait trimbaler sa patte folle partout et, même si ça m'aurait fait rire qu'il me courre après avec son plâtre, j'avais pas envie d'attirer l'attention du chien de garde.

Quelques temps après, ce fut un garçon qui vint vers nous, et je priais pour que ça ne nous concerne pas. Ce qui n'était pas du goût de mes amies. "Regardez, regardez ! Peut-être qu'il va demander à l'une de nous d'aller danser !" "Il est mignon." "April, il a peut-être entendu ton appel !" Mon appel, mais... urrghh. Déjà il avait l'air quand même plus vieux que nous, et puis...

- Je vous ai dit que je voulais pas danser de toute façon ! Je vous le laisse.

Certaines étaient déçues, d'autres totalement excitées à l'idée que le beau gosse asiatique puisse leur accorder une danse. Moi, j'étais nerveuse. Je me serais cachée derrière les rideaux s'il s'agissait vraiment de ça. Tendue sur ma chaise, je fus soulagée lorsque ce dernier s'assit simplement à côté, sans un mot. Je fus même amusée. Un sourire en coin, je me retournai vers mes comparses de natation.

- Voyez ? Je suis pas la seule !

Un sentiment de désillusion intense se posa sur mon groupe, à mon plus grand bonheur. Satisfaite de ce retournement de situation, je me redressai, faisant face à la piste en regardant les lycéens danser comme des idiots, et pris une gorgée de la victoire. Power move.

- Allez, vous verrez, c'est super drôle de se moquer des gens dans notre coin en attendant que la soirée passe. »

Les copines n'étaient pas franchement contentes de cette pique, mais c'était de bonne guerre. Chacun son tour. Pour l'instant aucune n'avait décollé les fesses d'ici. Même Royce, que j'apercevais au milieu de la foule, semblait déjà avoir une cavalière. Courage à celles qui pensaient que le prom serait la soirée de leurs rêves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 333
Emploi : 10th grade
Sur ton walkman : Perfect day - Lou Reed
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 9 Aoû - 18:23

Prom' bal
Everybody

Accompagné de ta cavalière Rachel, il ne te fallut que très peu de temps avant de te mêler à la foule dansante. Bien évidemment, tes parents t'avaient plus aisément habitués aux danses de salon qu'à ce genre de gesticulations sans réelle technique. Pourtant tu y avais rapidement pris goût. Il fallait dire que la grande majorité des convives se montraient très sympathiques les uns envers les autres. Instinctivement, ta danse t'avait fait rencontrer de nombreux visages ! Si ton unique cavalière devait être le seul objet de ton attention, c'était raté... Rachel de son côté aussi avait parfois quitté ton entourage de danse afin de se dandiner en compagnie d'inconnus. Vous vous rejoigniez ainsi tout naturellement au milieu de la pièce.

C'est à la fin de la musique, lorsque Michael Jackson anima la piste que ta cavalière quitta finalement la danse pour rejoindre ses amies. Tu aurais souhaité en faire de même, seulement Jimmy et Georgie n'avaient toujours pas montré le bout de leur nez... Après tout, cela aurait été étonnant... Quoi qu'il en soit, tu te résignas à accompagner Rachel vers son petit groupe. Toutes semblaient évidemment ravies de la fête. La chose te paraissait logique. Pourquoi venir autrement ? Eh bien... L'un des grands mystères de ton lycée cassa rapidement tes idées préconçues...

Face à toi se tenait la trouble-fête. Du moins sûrement l'était-elle pour certaine... Le DJ lui-même l'avait repéré au milieu de tous les lycéens. Assise nonchalamment sur une chaise, la jeune fille ne semblait pas prête à rejoindre les autres.

« Et si le bal se déroulait dans une piscine géante, tu y aurais participé ? »

Un grand sourire animait ton visage... Il fallait dire que les piques que tu envoyais étaient plutôt très légères. Et ce même envers l'ennemie naturelle de ton meilleur ami Jimmy... April n'avait jamais été quelqu'un que tu redoutais, et l'apercevoir aussi bougonne ne t'étonnait pas le moins du monde.
Made by Neon Demon

_________________
boys don't cry ♫
It's such a perfect day, I'm glad I spend it with you... Oh such a perfect day... You just keep me hanging on....
c by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 148
Emploi : 12th grade/ vendeur au disqu'ère
Sur ton walkman : Never Ending Story - Limahl
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Lun 13 Aoû - 21:31



Event 5 - Teenagers part - Prom' bal


Etre assis à un bal de promo c'était comme assister à un film en version théâtre. On était spectateur des scènes extérieurs, et on pouvait penser des choses sans se sentir coupable. De toute façon, la majorité des mâles de dernière année du lycée sentait la testostérone et se croyait les plus beaux et les plus forts. Ah ça allait être un vrai plaisir de ne plus voir la tête de certains lycéens. Après je risquais de les croiser à la boutique mais c'était nettement moins facile de martyriser un vendeur avec un collègue qui pouvait me servir de témoin.
Bien évidemment, je n'avais pas non plus louper le regard de déception des copines de la jeune rouquine. Elles avaient dû tellement croire que je venais en inviter une à danser. Malheureusement pour ces adolescentes , c'était une chose qui n'arriverait surement jamais. La danse était loin d'être mon activité favorite. Je préférais aller me mettre dans un coin tranquille, la musique dans les oreilles plutôt que...d'assister à ce genre d'évènement. Comme je l'avais pensé, celle qui tirait une tronche comme moi, faisait partie des personnes qui s'étaient inscrites à l'activité de l'observation. Un sourire avait étiré mes lèvres en la voyant essayer de rallier ses amis à sa cause.

- C'est peine perdu...tu vois bien que, elles, elles ne veulent pas rester assise toute la soirée mais faire comme...ces deux là, là bas


Je ne m'étais pas rendu compte que j'avais parlé à voix haute au début, alors j'avais continué ma tirade, un brin gêné tout de même. Je parlais bien sur de Victoria - que je connaissais plus ou moins - et du mec avec qui elle était en train de s'éclater sur la piste. Venait ensuite s'enchaîner le fameux titre Thriller, qui passait sur toutes les radios. En hommage à Kenny. Personnellement, je lui aurai plutôt décerner le titre de Super Connard mais malheureusement, personne n'avait pensé à écrire ce genre de chanson. Ce n'était en tous les cas pas le petit Standall qui en serait l'auteur. Ce dernier venait de nous rejoindre, demandant à la rousse si elle aurait plus participé dans une piscine. Déjà que certaines adolescentes avaient abusé au niveau des robes, si en plus elles s'étaient toutes ameuté en maillot de bains. Aucun moyen pour moi de me rendre à ce type de soirée. De toute façon pour moi une piscine s'était fait pour y nager pas pour faire des soirées loufoques. Je savais que les riches américains s'amusaient à y faire couler du champagne, malheureusement.
(c) proserpina

_________________
Sometimes, I get scared, I’m afraid of tomorrow
So I wordlessly wander around alone ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t612-jaewoon-le-timide
avatar
Messages : 172
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Jeu 16 Aoû - 18:21


Prom - Event 5
Ses doigts plein de gel trituraient ses cheveux afin de se donner un petit look des années soixantes, comme était le thème du bal. Il ne se voyait pas trop venir habillé d'une tenue qui serait peut être du futur, lui il préférait les couleurs fantaisistes qu'on pouvait voir il y avait quelques années. Le garçon avait opté pour veste en jeans ouverte avec en dessous une chemise verte claire qu'il avait fourré dans son short beige qui semblait un peu trop grand pour lui, et pour finir une ceinture marron qui tenait le tout ensemble. Parce que pour être honnête, sans la ceinture, le pantalon lui tombait aux pieds. Il avait également de hautes chaussettes blanches qui lui remontaient jusqu'en dessous des genoux. Mais il avait eu envie de se donner à fond dans sa tenue, lui qui adorait porter les costumes aux spectacles de théâtre, il n'avait pas hésité une minute. Le bègue prit ensuite quelques instants pour se regarder dans la glace, c'était marrant de se voir comme ça, ce n'était pas habituel pour lui de porter ce genre de vêtements mais bizarrement, ça lui plaisait bien.

-Dépêche toi, Louy! Tu vas finir par être en retard, tu aurais pu t'y prendre un peu plus tôt, non ?

A vrai dire, la ponctualité n'était pas dans les habitudes du jeune homme. Mais s'il continuait comme ça, il allait vraiment être en retard au bal du lycée. Il n'était le cavalier de personne, et à vrai dire, tant mieux, il ne se voyait pas aller avec une fille au hasard pour essayer de combler les rumeurs qui lui tournaient autour, il se disait qu'il y retrouverait sûrement ses quelques amis. Il descendit les marches des escaliers deux à deux, avant de sauter de la dernière marche en prenant rapidement la pose à la réception puisqu'il savait que sa mère ferait des photos, comme à chaque fois qu'il allait à ce genre de soirée ou qu'il portait ses costumes de théâtres. Elle en prit une, deux..trois...quatre, jusqu'à ce que Louy se mette à pester en levant les yeux au ciel :

-Et ap-après c'est moi qui-qui nous met en ret-retard ?

Son regard dévia ensuite sur l'horloge au mur. Le bal venait d'ouvrir ses portes. Louy haussa les sourcils avant de pousser sa maman en dehors de la maison pour entrer dans la voiture. Heureusement pour eux, le lycée n'était pas trop loin de là où les Henderson habitaient. Il ne leur fallut que quelques minutes pour arriver, heureusement, il n'était pas le seul à arriver un peu en retard. Sa mère embrassa rapidement le front de son fils avant de le laisser partir pour la fête. Lorsqu'il entra dans la grande salle, il pouvait entendre la chanson Thriller de Michael Jackson, un grand classique mais jamais égalé. Lou se mêla petit à petit à la file, profitant de la musique pour marcher en rythme. Il avait pris la direction du buffet afin d'aller se chercher à boire avant de se mettre à chercher ses amis. Il se pencha pour passer sa commande avec un léger sourire qui ornait ses lèvres, espérant qu'il se fera comprendre malgré le bruit tout autour.

-Un v-v-verre de punch, sss-s'il vous plait.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Spoiler:
 

_________________
ce monde qui est le mien
j'ai souvent rêvé d'un lointain pays, où tous les gens m'aimeraient comme le plus précieux des amis. milles échos de leur joie montent à l'infini et leur voix chantent en moi : "tu es né pour cette vie!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 365
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Dim 19 Aoû - 20:46



La soirée était trop belle. Des couples s'étaient formés sur la piste, et de nouveaux visages arrivaient sans arrêt. Tout se passait au mieux et Alex souriait à s'en décrocher la mâchoire. Mais alors qu'il s'apprêtait à choisir le morceau suivant, Connor vint le retrouver en courant au bas de l'estrade. Alex lui lança un regard étonné et lui indiqua de grimper. Connor s'exécuta comme si sa vie en dépendait.

« Alex, j'ai besoin que tu annonces à tout le monde le début du vote !
Compris, chef ! »


Un grand sourire aux lèvres, il s'empara du micro tandis que le président du conseil des élèves redescendait.

« EST-CE-QUE TOUT LE MONDE M'ENTEND ? »

Le cri enthousiaste qui lui répondit valut tous les aveux du monde. Plus heureux que jamais, il hurla toute sa joie au monde.

« LES VOTES POUR ELIRE LE COUPLE DE LA SOIREE VONT COMMENCER ! ALLEZ VITE TROUVER CONNOR POUR VOTER POUR LE ROI ET LA REINE DU BAAAAAL ! »

Connor adressa de grands signes à la foule, derrière l'urne sur laquelle il veillait. Alex l'indiqua tout de même, afin d'être certain que tous puissent le situer. Une fois cela fait, il reprit la parole.

« Et tout de suite, messieurs dames, en l'honneur de cette annonce, le premier slow du soir ! »

La musique, plus douce que jamais, se répandit dans la salle. Il avait hâte de les voir danser.

Le MDJ a écrit:


→ A chaque fois que le mot « musique » apparaîtra dans un post, cliquez dessus, vous obtiendrez une musique des 80's qui correspondra au morceau en cours.
→ Les posts du DJ viendront changer de musique environ toutes les quatre réponses. Connor interviendra de façon irrégulière durant tout l'event.
→ Seuls les lycéens et les jeunes invités par ceux-ci sont autorisés à participer à l'événement. Les autres sont invités par ici
→ N'oubliez pas, il y a de l'alcool dans la plupart des bouteilles, sauf dans le punch et les mojitos. Amusez-vous bien !
→ Le sondage est à retrouver ici ! Merci de respecter la seule et unique règle de ce sondage !



Event 5 – teenagers part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   Lun 20 Aoû - 15:09



Prom' bal
Event #5
« C'est peine perdu...tu vois bien que, elles, elles ne veulent pas rester assise toute la soirée mais faire comme...ces deux là, là bas.

J'étais assez étonnée que le garçon me parle, aussi vite en plus. Comment il s'appelait déjà ? Jay ? Je crois... j'avais pas trop le courage de demander son nom. Mais en tout cas, sa remarque me fit rire assez vite. Se moquer des gens, c'était bien ma forme d'humour préférée. Enfin, ceux qui le méritaient.

- Haha, c'est clair. On dirait qu'ils vont se jeter dessus, j'y crois pas. Le temps que je parle, la musique était en train de changer, et les choses étaient encore plus intéressantes. Ooooh, regarde, ils ont appris la choré, comme c'est mignon, prononçai-je avec la plus grande ironie.

Après ça, Rachel fit son apparition, et je ne pus m'empêcher de lui rendre son sourire. C'était peut-être la première fois que j'effectuai un rictus de la soirée. J'aimais bien Rachel. Même si elle semblait vachement plus populaire que moi et était très douée à la nage... Mais bon, c'est pas comme si j'y accordais de l'importance à tout ça... Mh. En tout cas, elle avait crée assez de distraction pour que les filles se concentrent sur elle. C'était pas plus mal. Fini les railleries sur le DJ qui-ferai-mieux-de-se-mêler-de-son-cul. Néanmoins, ce fut Royce qui apparut dans mon champ de vision. Oui, évidemment, si Rachel était là... Mais si les deux autres gus étaient là aussi... Pour l'instant non, pas de trace de qui que ce soit. Royce avait au moins le mérite d'être celui que le tolérais le plus dans le trio.

- Et si le bal se déroulait dans une piscine géante, tu y aurais participé ?

Ma bouche se mua en une moue boudeuse. Il allait pas s'y mettre, lui aussi ? Mais quand Royce se moquait, il le faisait gentiment, lui. C'était fou, dans tout ce qu'il faisait, il arrivait à être gentil. Je ne comprenais pas comment des personnes comme ça pouvaient fonctionner. C'était impossible de lui en vouloir, et j'étais pas une exception. Croisant les bras, je lui répondis sans le regarder dans les yeux.

- Ça aurait été nettement plus drôle, en effet... fis-je sans trop d'enthousiasme, toujours peu encline à être sympa avec un membre du trio infernal.

Mais je n'étais pas non plus du genre à me faire battre si facilement. Si Royce avait envie de jouer aux railleries à son tour, je n'allais pas me laisser faire si facilement sous prétexte qu'il était gentil ! Ça n'aurait rien à voir avec les piques qu'on se lançait avec Jimmy et parfois Georgie, qui étaient très souvent teintes d'une colère maladive... Mais au moins, la soirée serait peut-être moins ennuyante. Puis, comme si le DJ lisait dans mes pensées (pour une fois qu'il faisait quelque chose de bien, celui là), l'annonce du vote fut lancée ainsi que... le premier slow. Un air narquois apparut sur mon visage parsemé de tâches de rousseur, et je me retournai enfin vers le petit blond.

- Allons, dépêche toi d'inviter ta petite amie, Royce ! Est-ce que c'est officiel, d'ailleurs ? »

Je me plaçai contre le dossier de ma chaise, fière de ma petite remarque. Dans quelques années, je ne serais pas surprise de voir Rachel et Royce avec une couronne sur la tête à leur tour. Ils étaient bien partis pour être le couple populaire d'Aster High. À côté de moi, je sentais la tension des filles exploser  alors qu'une petite poignée de garçons se dirigeait vers elle. C'est bon, le monstre allait être apaisé. Seules quelques unes allaient être déçues. Moi, non. J'avais mon verre non alcoolisé, une personne pour juger les gens avec moi, et... j'aperçus Louy au loin. Est-ce que Jamie était avec lui ? Je n'arrivais pas à savoir. J'espérais qu'il ne m'en veuille pas d'avoir trouvé un autre partenaire de moqueries après m'avoir lâchement abandonnée à ce bal...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Event 5 - Teenagers part - Prom' bal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Event 5 - Teenagers part - Prom' bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poker Theme ♪ - Pway Nami | EVENT. PART I.
» [EVENT] Perdu au milieu de nulle part
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Lycée d'Aster Cove-
Sauter vers: