Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 24 Juil - 21:08

Rappel du premier message :

It's you or me. And I've already make my choice.clickEvent surprise
- Phase 1 -
« Quand les hommes choisissent de tuer des innocents pour parvenir à leurs fins, il s’agit toujours de meurtre. »« ...-est bon pour celle-ci ! »

Des bribes de voix, l'élan lointain d'une vie qu'elle ne connaît pas. Des parois, tout autour d'elle. Un océan de couleurs floues, toutes plus intangibles les unes que les autres. Des silhouettes, là-bas, qui déjà disparaissent. L'impression de ne rien comprendre. L'impression de ne pas savoir. L'impression de ne pas être au bon endroit.

Le bruit de sa respiration. Un. Deux. Trois clignements d'yeux. Des formes qui se dessinent. Deux mains qui se tendent à l'assaut d'un monde inconnu et rencontrent un mur de verre. Enfermée. Dans un tube. La panique qui se dessine à l'horizon tandis que la vue lui revient. Des vêtements d'une pâleur absolue. Les cheveux relevés en un chignon. Puis le silence.

Les lumières se tamisent tandis que Jessica attrape les contours d'une salle. Elle fouille sa mémoire cherche à deviner ce qu'elle fait là, creusant des souvenirs qu'elle n'a pas. Tout est noir. Avant l'instant où elle a ouvert les yeux, il n'y a rien d'autre qu'Aster Cove.

« I-il y a quelqu'un ? »

Personne. Le noir avale tout et les lampes achèvent de s'éteindre. Jessica ne voit rien. L'obscurité est absolue. Soudain, un mouvement. Elle se rattrape contre une paroi tandis que sa prison se met en branle. Jessica sent vaguement qu'elle est en train de monter.

Puis tout s'éclaire.

« Bonjour, Jessica. »

La concernée sursaute. La voix vient de derrière elle. Alors, doucement, elle fait volte-face, craignant un danger qu'elle ne comprend pas. Sur la paroi précédemment transparente, un homme dans une tenue plus qu'extravagante la regarde. Lorsqu'il sent qu'elle l'a bel et bien remarqué, il lui adresse un sourire.

« Bienvenue aux 125èmes Hunger Games. »

Le front de la jeune femme se plisse, ce qui provoque une moue attendrie chez son interlocuteur.

« Oh, tu ne sais pas de quoi il s'agit, hein... ? Je vais t'expliquer. Prends une longue inspiration. Vas-y. Ça risque d'être un peu compliqué à assimiler d'un seul coup. »

Jessica s'exécute sans vraiment savoir pourquoi. Aussitôt, l'homme reprend.

« Il s'agit d'un jeu télévisé, Jessica. Il fut inventé afin de maintenir l'ordre et de rappeler aux différents districts que Le Capitole peut tout. En bien comme en mal. Chaque année, nous prélevons des tributs. Cette année est un peu particulière, et tu devineras aisément pourquoi... »

Son regard scintille brièvement d'amusement. Il poursuit.

« Le but, c'est de survivre. Tu peux d'ailleurs recevoir l'aide de sponsors, des gens qui t'aiment et aimeront te voir lutter pour ta vie. Car il s'agit d'un jeu à mort. Il n'y aura qu'un survivant, Jessica. Pas davantage. »

La compréhension se fait dans l'esprit brumeux de la jeune femme.

« Je suppose que tu souhaites t'en sortir, pas vrai... ? Rassure-toi, tu ne seras pas seule. Du moins, pas au début... Tu as un co-équipier. Quelqu'un qui lutte pour sa vie et qui porte les mêmes couleurs que les tiennes. »

Les sourcils de Jessica se froncent, mais pour une raison inconnue, elle n'a pas besoin de formuler ses questions pour que celles-ci trouvent des réponses.

« Tu le reconnaîtras. Regarde ton poignet. Tu vois ce bracelet ? C'est une nouvelle fantaisie, créée à l'occasion de cette année ! Il s'illuminera d'une couleur bien particulière lorsque tu arriveras en haut. Quelqu'un d'autre possédera le bracelet correspondant, et pendant toute la première étape, vous devrez rester à plus ou moins cent mètres ! Si vous vous éloignez trop... Il explosera et vous mourrez ! »

Un éclat de rire.

« Bien entendu, vous bénéficierez de cinq minutes pour vous retrouver lorsque nous vous annoncerons le début des jeux. Nous ne sommes pas des monstres, voyons ! »

De ça, Jessica n'en est pas persuadée.

« Ah, ça me fait penser... Nos technologies sont bien plus avancées que les vôtres. Au cours de ton périple, tu risques d'avoir quelques surprises... De l'eau qui n'est pas de l'eau, des créatures à l'agressivité prédominante sur le reste, des conditions climatiques extrêmes, … Bref ! L'habituel, en somme. Je te souhaite bon courage, et n'oublie pas ! Souris aux caméras, ça t'aidera à survivre ! »

Un dernier clin d'oeil, puis l'homme s'efface. L'écran disparaît tandis que les parois redeviennent de verre. Du moins le suppose-t-elle. L'obscurité est à nouveau absolue et sa prison monte en douceur vers un endroit qu'elle appréhende. Elle ne sait pas ce qu'elle fait ici. Elle ne comprend pas. Elle voudrait rentrer.

Soudain, le tube s'immobilise et Jessica entend distinctement un mécanisme s'ouvrir. Elle ne voit toujours rien. Doit-elle chercher à tâtons un interrupteur ? Et si elle avance et qu'elle tombe dans un trou ? Ou pire, sur l'un de ces monstres que cet homme a rapidement évoqué ?

Jessica serait tentée de ne pas croire aux mots de cet individu, mais elle ne s'explique toujours pas comment une simple paroi a pu se transformer en écran. De toute façon, les secondes suivantes balaieront tous ses doutes.

Dans le noir absolu, la jeune femme capte plusieurs respirations distinctes. Dans le noir absolu, son poignet s'éclaire en rouge vif. Dans le noir absolu, des lueurs semblables à la sienne entreprennent d'illuminer les environs, bleues, jaunes, oranges, vertes, violettes, claires, vives ou plus sombres. Le cœur de la jeune femme se serre tandis qu'elle repère un autre bras, plus loin, teinté pareillement au sien. Cinq minutes. C'est tout ce qu'ils ont pour se retrouver, peu importe de qui il s'agira. Elle n'est même pas sûre de le connaître et craint le pire sur son futur coéquipier. Dans tous les cas, le plus tôt sera le mieux. Elle ne se souvient que trop bien des propos de l'homme.

« Le bracelet explosera et vous mourrez. »

La phrase est trop vivace dans son esprit pour qu'elle se soucie davantage du terrain sur lequel elle s'élance. Mais alors qu'elle tente un premier pas, une, puis deux, puis dix, puis cent, puis mille lucioles s'illuminent dans les airs. Le lieu s'éclaire peu à peu et laisse apparaître une corne que Jessica reconnaît comme étant d'abondance. Elle est située au centre de ce qui se trouve être une caverne. Un peu d'eau l'entoure, dont la profondeur n'excède pas les chevilles. De tous les côtés, derrière elle y compris, se trouvent des tunnels qui semblent monter en pente douce vers la surface. Jessica comprend bien vite que cet endroit n'est que transitoire. L'essentiel est donc la corne d'abondance. À l'intérieur de celle-ci, des sacs, des vivres, des bouteilles d'eau, des gourdes, mais surtout des armes. La corne en est pleine à craquer et soudain, le cœur de Jessica se retrouve à hésiter. Comment choisir, comment savoir si elle doit rejoindre ou non son coéquipier au risque de perdre l'avantage sur les objets présents là-bas ?


To be continued...
©️ 2981 12289 0





Petits éclaircissements :

Le MDJ a écrit:



→ Vous l'aurez compris : vos personnages viennent d'apparaître dans l'univers des Hunger Games auxquels ils s'apprêtent à participer. Il s'agit de la 125ème édition des jeux, ce qui signifie que nous ne suivons pas l’œuvre. Merci de ne pas faire référence aux personnages de l’œuvre originale.

→ L'explication reçue par Jessica est à peu de choses près la même que votre personnage aura reçu. Vous n'en savez ni plus, ni moins qu'elle. Les consignes ont été très claires : il s'agissait de vous donner les bases essentielles qui garantiraient votre survie un minimum.

→ L'endroit où vous atterrissez est une caverne dans laquelle se trouve la célèbre corne d'abondance. L'obscurité vous a permis de repérer en un coup d’œil votre coéquipier. À vous de choisir si vous le rejoignez au plus vite ou si vous prenez le risque de vous éloigner en direction du centre. L'eau ne vous arrive pas plus loin que les chevilles et il n'y a pas de piège dans celle-ci. Il s'agit juste d'eau.

→ Pour ce tour, il vous sera demandé de ne pas vous emparer d'objets sans avoir tiré au sort votre réussite au préalable. Pour ce faire, rien de plus simple, vous lancerez un dé spécialement conçu pour l'occasion ! (Si vous n'avez jamais utilisé cette option, n'hésitez pas à faire un passage dans le tutoriel prévu à cet effet !) Vous risquez alors quatre résultats :

  • Réussite critique : Vous réussissez l'action entreprise comme vous le souhaitiez + vous obtenez un bonus. Pour mon arc, vous obtenez des flèches pour tirer avec.
  • Réussite modérée : Vous réussissez votre action. Pour mon arc, vous l'obtenez. C'est tout.
  • Echec modéré : Vous ne réussissez pas votre action. Pour mon arc, vous ne l'obtenez pas. C'est tout.
  • Echec critique : Vous ne réussissez pas votre action + vous subissez un malus. Pour mon arc, vous ne l'obtenez pas et pire encore, celui-ci se brise.
    Ce ne sont que des exemples pour vous donner une idée de la signification de chaque face. La même règle s'applique lorsque vous essayez de tuer ou de blesser quelqu'un.


→ Les objets que vous pouvez trouver dans la corne sont très nombreux. Néanmoins, il vous sera impossible de trouver la moindre arme à feu. Merci de votre compréhension.

→ Vos posts seront donc plutôt courts, au moins pour cette première étape. La durée de cette étape sera laissée à l'appréciation du MDJ.

→ Les tunnels sont au nombre de sept et vont tous dans des directions différentes. Vous pouvez les emprunter en équipe ou en groupe de plusieurs équipes. Deux équipes peuvent successivement passer dans le même tunnel. Une fois arrivé en haut, vous ne pouvez pas retourner sur vos pas.

→ Rappelez-vous que vous devez rejoindre à tout prix votre coéquipier dans les cinq premières minutes. La salle est gigantesque, afin que vous soyez en difficulté si vous faites le choix de d'abord vous rendre à la corne.

→ Ah, et petit rappel : vos personnages peuvent mourir. Le jeu finira d'ailleurs lorsqu'il n'en restera qu'un. Mais nous y reviendrons.

→ Je me suis réservée une équipe de PNJs afin de pouvoir mouvementer la partie au besoin. Gare à vous !

→ Andrew Dean a un malus pour cette phase : Les cinq premières répliques de son personnage devront être rédigées en langage soutenu ET en alexandrins ! (Ne plus me défier ♥️)


Les équipes:
 


→ Tout a évidemment été tiré au sort.

→ L'équipe rose a également été choisie plus ou moins au hasard. Il s'agit de PNJs de ce monde. Ils connaissent donc sans doute mieux que vous le terrain. Leur caractère sera tiré au sort prochainement.

→ La couleur de votre équipe correspond en fait à celle de votre bracelet. Pour rappel, il s'illumine dans cette couleur et vous étiez plongés dans le noir, à la toute base. Vous avez donc pu repérer votre coéquipier aisément.
→ Si vous tuez votre coéquipier dans cette phase, votre bracelet explosera. Il est équipé d'un lecteur qui lui permet de détecter s'il s'agit du bracelet jumeau au sien qui porte le coup ou pas.
Points essentiels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com

AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 133
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 31 Juil - 0:33

« C'était pas l'été, hier ?
- Si, mon cœur. »


Mais hier, elles n'étaient pas enfermées par un cinglé dans un jeu où la mort pouvait vous tomber dessus sans prévenir. Une moue amère se greffa les traits de Sandra tandis qu'elle passait une main affectueuse dans les cheveux de son aînée. Elle était définitivement trop petite pour avoir à participer à cette mascarade, mais la jeune mère se doutait qu'elle pourrait le hurler tant qu'elle voulait aux organisateurs. Ça ne changerait rien. Au lieu de ça, Sandra se jura de donner cent fois sa vie pour elle, si cela s'avérait nécessaire. À commencer par céder sa part de nourriture à la petite afin qu'elle puisse survivre plus longtemps qu'elle. Le mieux était de traverser les bois. Gelés ou non, elle se doutait qu'ils devaient avoir une fin, et si tel n'était pas le cas, elles finiraient forcément par trouver un moyen de subsister. Les organisateurs de tout ça étaient trop pervers, trop avides de sang pour laisser mourir chacun de leurs candidats dans le froid. Ils voulaient de la violence. Ils voulaient des coups. Sinon, ils n'auraient pas fait en sorte que les différents groupes se rencontrent. Ils n'auraient même pas créé de groupes. À deux, les chances de survie augmentaient. Ça n'avait pas d'intérêt, si on voulait simplement voir des gens agoniser. Et puis... Sandra se rappelait trop bien les instructions reçues dans le tube. Un soupir lui échappa, qui produisit un nuage d'une blancheur à faire peur.

Blancheur qui ne détonna pas, dans le paysage de glace qui leur faisait face. Partout autour d'elles, des arbres gelés jusqu'aux racines les fixaient depuis leur lente agonie. La glace tapissait tout et Sandra ne doutait pas que sous la neige qu'elles foulaient ne se trouvait rien d'autre qu'un sol rendu stérile par le froid. Au moins, leur repas des prochains jours était garanti : ce n'était pas ici que les aliments allaient périmer trop vite. Ils allaient au contraire se conserver plus longtemps que jamais.

Ce furent les tremblements de sa fille qui alertèrent la scientifique, dont l'esprit tournait à cent à l'heure. Sa petite, son trésor, mourait de froid et le bout de son nez était résolument rouge. Dans d'autres circonstances, Sandra aurait trouvé ça mignon. Actuellement, elle trouvait ça plus qu'inquiétant. La question qui suivit les quelques exclamations émerveillées d'April lui serra le cœur. Elle n'eut pas le courage de lui exprimer ses doutes.

« Oui mon cœur, on va s'en sortir. »

Il fallait qu'au moins elle, son bébé, sa grande, grande fille, s'en sorte. April était tout ce qui comptait. Hugh n'était pas un mauvais père, lorsqu'il ne vidait pas ses bouteilles. Sandra était persuadée qu'il prendrait ses responsabilités. Ou alors, un de ses amis à elle le ferait.

Pour l'heure, de telles pensées ne les aiderait pas. Au lieu de ça, Sandra s'arrêta et ouvrit la trousse de secours qu'elle avait réussi à récupérer au milieu de la cohue. Heureusement, il semblait que les organisateurs étaient suffisamment tordus pour faire durer le plaisir. La trousse était loin d'être vide. Mieux encore, elle était bien garnie. Sandra sentit son cœur accélérer lorsqu'elle attrapa leur sésame. Deux couvertures de survie apparurent entre ses mains au milieu d'un sourire. Elle lança un clin d'oeil à sa fille.

« Tu vois ? On va s'en sortir. »

Doucement, elle entoura les épaules d'April. Elles s'en sortiraient. Ou plutôt, elle s'en sortirait. April survivrait. Elle se le promettait.

« Il va falloir commencer à avancer. On aura moins froid, maintenant, et sous les arbres encore moins. Ce soir, on essayera d'allumer un feu. Quand tu trouves une branche, donne-la moi, on essayera de les porter. Peut-être que le froid les fera sécher. »


Du moins l'espérait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 389
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 31 Juil - 1:17

« Tu ne mourras pas. Tu es trop belle, trop intelligente, trop forte. Tu as toutes tes chances, Scarlett. Crois en toi. »

La réponse fuse, évidente, face au sous-entendu glissé dans les mots de Scarlett. Elle ne mourra pas. Scarlett est de ceux qui survivent. Jessica, pour sa part... Porte dans ses gênes la marque de ceux qui abandonnent, de ceux qui meurent avant l'heure. Doucement, elle avale sa salive tandis qu'elles avancent plus en amont dans cette forêt inhospitalière où la vie bat tant son plein que Jessica craint de rencontrer la mort à chaque virage. Le silence n'a pas le temps de planer bien longtemps. Jessica a le besoin presque vital de toucher un sujet qu'elle maîtrise. Si elle intellectualise, tout est plus simple. Sur son conseil, Scarlett renchérit, prouvant simplement qu'elle n'a besoin de personne pour survivre.

« Oui, les grenouilles. À éviter absolument. »

Maintenant qu'elles le savent et qu'elles se sont rappelées de ces choses, elles sont préparées. Jessica avance encore, soulevant les lianes ou se baissant pour les dépasser. Un coin de sa tête ne peut s'empêcher d'imaginer les jaguars, serpents et autres joyeusetés qu'elles sont susceptibles de trouver. Et ça fait peur.

Perdue dans ses pensées et concentrée sur l'odeur caractéristique de la citronnelle comme elle l'est, Jessica loupe un son précieux. Heureusement pour elle, sa coéquipière guette. Le bruit de l'eau. Scarlett semble motivée à la rejoindre. Aussi Jessica la suit-elle. Pourtant, la brunette doute. De l'eau... C'est l'une des premières choses que l'homme a mentionné, lorsqu'il a parlé des dangers de ce monde. Elle ne sait pas quelles sont les informations reçues par Scarlett, mais elle refuse de boire l'eau sur laquelle elles tomberont sans avoir vu un animal y boire au préalable.

« Scarlett, quand on sera arrivées à la source... Je pense qu'il faut éviter de boire l'eau qu'on y trouvera, sauf si on a un signe qui nous prouve qu'elle est potable. C'est trop risqué, sinon. J-... »

C'est alors qu'elle l'entend. Un cri, précisément dans la direction qu'elles suivent. Une voix trop connue, qui ajoute un peu d'ironie à l'ensemble de l'aventure dans laquelle elle se trouve. Cinq lettres qui tuent son cœur à petit feu après se l'être approprié. Cinq lettres qui hurlent si fort le nom de la faiblesse de Scarlett que Jessica lance un regard à son amie. S'il est arrivé malheur à celui dont on prononce actuellement le nom... Elle ne s'en relèvera peut être pas. Alors, Jessica laisse de côté ses propres sentiments et avance plus vite encore. Alors, Jessica glisse à nouveau son âme dans un coffre dont elle n'a jamais possédé la clé, sous les yeux rieurs d'un malin génie.

Lorsqu'elles arrivent enfin, après deux autres cris, Andrew est assis sur un rocher, l'air dévasté. L'eau dans laquelle il s'est baigné est claire. Nulle trace de sang ne vient la souiller. Kenny n'est pas là. Seul celui qu'elle voudrait ne jamais avoir croisé se trouve ici. L'air dévasté, il fixe un mur de pierre. L'air dévasté, il semble prêt à abandonner.

« A-Andrew... ? »

Quelque part au fond d'elle-même, un génie éclate de rire tandis que son cœur se serre terriblement. Ses yeux se plissent. Il n'a même pas l'air de l'entendre.

C'est plus fort qu'elle, et Jessica se déteste pour ce qu'elle s'apprête à faire. Elle voudrait le laisser là, poursuivre son chemin, leur chemin, et ne plus jamais se retourner. Elle voudrait lui cracher au visage et lui dire à quel point elle lui en veut. Elle voudrait pouvoir partir, loin, sans un remord. Mais Jessica ne peut pas. Son cœur blessé le lui implore, et elle qui d'ordinaire ne fait que réfléchir ne parvient qu'à lui obéir.

En parallèle, son esprit se met à bouillonner. Les chiffres. Les probabilités. Les faits. Tout est plus simple, lorsqu'elle se laisse aller à rationaliser. Pourtant, alors qu'elle comprend qu'il y a peu de chances qu'elles soient les seules à l'avoir entendu et qu'il faudrait qu'elles fuient, elle ne peut faire taire l'élan de tout son corps.

C'est sans réfléchir qu'elle se jette à sa rencontre. Comme un besoin vital, une faiblesse qu'elle n'assume pas et n'assumera jamais.

« Andrew, il faut partir, s'il y a des jaguars, ils vont venir. Si le fou furieux de l'équipe rose est là, il va venir aussi. Il faut partir. »

Sa main attrape le tshirt du jeune homme et elle tire, tire désespérément dans l'espoir de le faire lever. Jessica sait manier les mots, lorsqu'il ne s'agit pas d'elle, lorsqu'il s'agit de convaincre. Jessica porte le nom des Banner. Elle est la digne fille de son père.

« On va aller chercher Kenny. Il est peut être près d'ici, mais si tu restes là, tu ne le retrouveras pas. Si tu viens avec nous, je te promets qu'on le cherchera. Mais il faut qu'on parte. Je ne sais pas ce que tu crois voir dans ta paroi de pierre, mais il n'y a rien. C'est juste un mur. Kenny n'est pas là. Viens. »

Un craquement dans son dos la fait sursauter. Alors, Jessica tire plus fort. Au fond, sa fidélité est aussi désespérée que celle d'un chien. Elle donnerait sa vie pour un peu d'amour. Et lorsqu'elle aime, c'est à tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 103
Emploi : 7th grade
Sur ton walkman : Toto • Africa
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 31 Juil - 23:39



The Hunger Games
Event surprise

La lumière qui inonda immédiatement leur sortie aveugla l'adolescent l'espace de quelques seconde et il ferma les yeux en fronçant les sourcils, essayant de s'y habituer à travers ses paupières closes. Quand il ouvrit enfin les yeux, le regard de Georgie vint se poser sur la silhouette de sa coéquipière qui s'était placée devant lui mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, la voix bien trop familière de son meilleur ami vint rompre la tension accumulée entre eux.

« GEORGIE ! »

- Roy ...

Ça n'avait été qu'un murmure de la part du petit brun mais avant qu'il ne puisse réellement réagir, le corps de son meilleur ami était pressé contre le sien et il l'enlaça presque aussi fort que lui, laissant tomber sa tête contre son épaule en retenant un sanglot qu'il gardait depuis qu'il avait ouvert les yeux dans ce nouvel enfer. Ce fut Royce qui vint interrompre ce câlin un peu brutal et quand il saisit Georgie par les épaules, celui-ci n'eut d'autre choix que de le regarder dans les yeux, trahissant certainement une angoisse qu'il aurait préférée cacher.

« C'est carrément injuste... Ils ont pas le droit de faire ça... »

Là, le brun fronça les sourcils, attrapant finalement les mains de Royce pour les baisser lentement en secouant la tête.

- La ferme... Dis pas n'importe quoi ... C'est toi qui devrait pas être là...

Personne en réalité. Personne ne méritait de se retrouver dans un tel jeu, mais Royce était la personne la plus douce et gentille qu'il connaisse, il ne ferait jamais de mal que ce soit à un innocent ou a quelqu'un qui le mérite réellement ... Le petit brun poussa un soupir avant de lancer un regard en direction de sa partenaire qui reprit la parole.

« Ils sont persuadés d’avoir tous les droits et qu’on fera tout ce qu’ils demandent. »

C'est vrai... mais une part du jeune adolescent était prêt à tout pour rester en vie ou du moins pour garder son meilleur ami en vie, et si ça signifiait tuer pour se défendre... Il le ferait, il en était presque sûr.

Cette pensée terrifiante lui fit baisser les yeux et il essaya de penser un instant à ce qui avait pu le pousser à réagir comme ça... mais au fond il connaissait déjà la réponse, son père, son père qui lui répétait depuis toujours à quel point il était faible et inutile, son père qui lui faisait comprendre jour après jour qu'il n'était qu'une petite merde qui méritait tout ce qu'il lui faisait endurer...

« On ne sait pas qui d’autre pourrait débarquer. Je pense qu’il vaudrait mieux qu’on commence à bouger. Trouver un endroit pas trop loin d’une source d’eau où s’installer avant qu’il fasse nuit. »

La voix de sa partenaire lui fit relever les yeux et il fronça un instant les sourcils avant de regarder autour d'eux, laissant son regard s'attarder un instant sur celle qui accompagnait Royce.

- Mon père et mes frères pêchent et chassent... J'ai appris quelques trucs en allant avec eux.

Il avait toujours été forcé de les suivre mais lui détestait ça, pourtant si il pouvait se rappeler du minimum qu'on lui avait enseigné ça pouvait toujours leur être utile...
Georgie passa une nouvelle fois son regard sur les trois autres avant de s'attarder un peu plus longtemps sur Royce. Si ils étaient seuls ou au moins un peu plus éloignés des deux filles, il lui avouerait ne pas leur faire confiance, rien de personnel mais il avait bien compris une chose, un seul sortirait vainqueur et si ces filles parvenaient à retrouver des gens qu'elles connaissaient, des amis ... de la famille ? Royce et lui se retrouveraient en infériorité et ils n'auraient clairement pas l'avantage de la force mais pour l'heure il devait garder ses craintes silencieuses et après avoir lancé un regard derrière eux là où se trouvait toujours le tunnel, il afficha une petite grimace.

- Fais chier. On a rien, vous avez réussi à récupérer quelque chose vous ?


code by bat'phanie

_________________
Falling Down
LIKE THESE AUTUMN LEAVES
WE'RE THE UNDERDOGS, IN THIS WORLD ALONE



THE THREE MUSKETEERS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 150
Sur ton walkman : Suspicious mind - Elvis Presley
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 1:37


Hunger Games
Everybody

Ainsi longeant le long tunnel sombre que tu avais emprunté, tu observas ton camarade en grimaçant... Avais-tu rêvé, ou ce gars venait de t'interdire de tuer ? Ton regard s'était plus encore obscurci. Ce cher professeur croyait-il réellement pouvoir s'en sortir en jouant le magnanime ? Ce n'était pas ainsi que tu avais compris les règles débiles de ce jeu... Tu étais tombé dans une grosse merde. Tant qu'à y être, autant s'y enfoncer, et bien... Il n'était évidemment pas question que tu laisses une opportunité t'échapper à la vue d'un adversaire impuissant. Non, tu étais prêt à tuer, et ce mec se permettait de t'en empêcher... Qui était en possession du sabre ici ? Tu te le demandais vraiment... Monsieur stupide Caldwell avait-il vraiment envie de faire mumuse avec les autres participants afin de laisser le temps à la faim et aux monstres de s'immiscer dans votre vie ? Les Hunger Games devaient certainement bien porter leur nom, et tu comptais terminer ce foutu jeu avant d'en arriver à cette mort pathétique... Oh, tu n'aimais vraiment pas ce début de partie, et malgré l'utilité dont avait démontré ton professeur, tu ne l'appréciais que très peu... Franchement, cette histoire de partenaire avec qui faire équipe était ridicule.

La réelle surprise n'avait cependant pas encore été découverte ! Oh, tu pensais avoir déjà vécu assez ? Tu n'étais pas prêt pour ce que tu allais voir... Le premier avant-goût de cette petite surprise avait été l'augmentation signification de la température dans le tunnel. Une atmosphère humide et très peu confortable... Tu avais rapidement compris où ces satanés psychopathes vous avaient envoyé lorsque de gigantesques arbres se dressèrent sur ton chemin. Une nature luxuriante, splendide et effrayante à la fois. Évidemment, tes pensées étaient en cet instant loin de se concentrer sur la beauté du paysage que tu avais la chance de découvrir... Bien au contraire, tu sentais un danger pesant dont tu devrais te méfier.

Un petit élément manquant dans le décor eut le don de t'agacer... Tu étais sûr et certain d'avoir aperçu cette imbécile de Banner entrer dans ce tunnel. Ce fut là ta première raison de l'emprunter... Pourtant, face à toi, seule la densité de la forêt demeurait. C'est que cette petite était rapide... Une soudaine pensée s'était rapidement invité dans ton esprit alors déjà agacé : ton professeur t'aurait de toute façon empêchée de porter atteinte à sa vie... Oui, le boulet que tu transportais semblait réellement se transformer en désavantage... Tu l'avais longuement regardé, observant sa réaction face à la situation. Ton professeur semblait presque confiant, prêt à s'enfoncer plus profondément à travers les arbres...

Allait-il te trahir en comprenant à quel point tu étais prêt à entrer dans ce jeu sanglant ? Monsieur Caldwell serait-il capable de se retourner contre toi au dernier moment, lorsque ta confrontation à ses élèves approcherait ? Ces épreuves semblaient t'avoir complètement grillé le cerveau... Du moins, ton taux de paranoïa s'était soudainement amplifié !

Tu avais réussi à lâcher quelques secondes la pression en repensant aux bracelets qui vous liaient... Pourtant, de larges sueurs froides vinrent rapidement te parcoururent la nuque lorsque tu remarquas l'absence de lumière jusqu'alors présente sur ces derniers. Étaient-ils cassés ? Toute cette manigance faisait-elle partie des jeux ? Quoi qu'il en soit, tes pensées eurent vite fait d'interpréter cet évènement comme un signe... Peut-être les organisateurs souhaitaient-ils te voir à l'action, pour la première fois de la compétition ? Tu te rappelas rapidement de la présence de "sponsors" au fil des jeux... Des personnes sensées -d'après l'homme que tu avais rencontré avant d'atterrir ici- vous venir en aide si vous en valiez le coup...

Tu soupiras longuement, pesant le pour et le contre en observant discrètement l'arme que ton partenaire t'avait gentiment procuré... Une gentillesse qui le perdrait sûrement, car ton esprit fit rapidement un choix... D'un coup de sabre, tu avais visé lâchement les jambes de monsieur Caldwell, prêt à l'amputer afin de l'achever...

Réussite critique:
 
Réussite modérée:
 
Échec modéré:
 
Échec critique :
 
Made by Neon Demon

_________________
aspire to the strengh.
A truly strong person does not need the approval of others any more than a lion needs the approval of sheep. You're the king tho...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 1:37

Le membre 'Stan Alessandro' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 80
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Bringin' On The Heartbreak - Def Leppard
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 13:20




AC Hunger Games

Event surprise

When God is gone and the Devil takes hold, who will have Mercy on your Soul ?

Andrew a l'impression d'attendre depuis une éternité lorsque la voix de Jessica se fait entendre comme un murmure dans son dos. Il a déjà perdu la notion du temps parce que chaque seconde lui semble interminable. Allez Kenny, tu peux le faire ! Encore et encore, il encourage mentalement son frère à traverser la cascade, obstiné par l'idée de le voir reparaître pour se jeter littéralement sur lui et mettre sa promesse de koala à exécution. Il est si concentré à l'analyse de l'eau qui coule qu'il ne réagit donc pas à l'appel de la brunette qui semble émerger d'un autre monde.

Elle insiste pourtant et le force à revenir à la raison. En agrippant son t-shirt, elle le tire de sa léthargie et obtient enfin une réaction. Il attrape son poignet et tourne vers elle un regard plus que déterminé. « Je n'ai pas peur des jaguars. Et l'autre taré... » Un éclat de rancœur passe dans son regard. « ...qu'il vienne ! Je ne me laisserai pas surprendre cette fois. » Il indique la hachette qu'il tient fermement dans son autre main à Jessica. Andrew n'a rien d'un tueur, mais celui-là a clairement affiché sa volonté d'en découdre avec lui. Alors ainsi soit-il, si le destin les réunis, les retrouvailles seront sanglantes. La colère envers cet homme et plus largement envers ce jeu sadique lui fait serrer davantage sa prise sur l'arme. Oui, qu'il vienne ! Le binôme rose paiera de sa vie pour tout le reste. « Allez y, vous. Kenny doit encore traverser. Je lui ai promis de rester avec lui. » Il désigne la cascade et ne les retient pas. Jessica et Scarlett n'ont rien à faire ici. D'un regard triste qu'il leur accorde, il déplore leur présence dans l'arène. La brunette a raison de vouloir fuir, c'est probablement leur meilleure chance de survie.

Pourtant, elle refoule encore son habituel pragmatisme et continue de vouloir tirer sur le vêtement. Et elle lui fait une promesse. Une promesse alléchante qui aurait pu faire lever Andrew d'un bond. Mais il sait qu'elle ne pourra pas la tenir. Il se redresse tout à coup mais ce n'est ni la reconnaissance ni la bienveillance qui l'anime. L'héritier domine Jessica de sa grande taille, et il est en colère. Il perd patience sans comprendre l'acharnement d'une fille qui s'obstine à le détester et à le fuir. « Je suis pas con Jess ! Je viens de traverser cette cascade sans la moindre difficulté ! » Il gronde en désignant l'eau qui coule, imperturbable et innocente. « J'étais au milieu d'un putain de désert avec Kenny, on a sauté dans des galeries pour trouver de l'eau, et je me retrouve dans cette putain de jungle sans lui ! Qu'est ce qui se passe putain ??! » Ce jeu est déjà en train de le rendre fou. Il est dépassé par les événements et incapable de rationaliser. Il sent la détresse qui l'étouffe. Il en a conscience, mais il a beau se débattre, lutter pour trouver du sens à ce qui arrive, l'étau ne fait que se resserrer sur lui.

C'est le danger proche qui finit par donner raison à Jessica. Un craquement qui la fait sursauter et qui attire aussi l'attention d'Andrew. Il est soudainement plongé dans le silence et déjà son cœur bat plus vite pour se préparer au pire. Ça ne sert à rien d'attendre Kenny sous la forme d'un cadavre. Alors il attire Jessica derrière lui parce qu'elle ne semble pas armée et lui fait signer de s'éloigner. Il la suit doucement, sans quitter la jungle des yeux, guettant le danger invisible. Ce n'est peut-être rien, mais c'est peut-être le pire qui les observe à travers un buisson.

Très bien, il va partir. Il va venir avec le duo féminin. La jungle aura eu raison de son obstination. L'instinct de survie le fait battre en retraite. Mais pour cette fois seulement. Avec regret, avant de s'enfoncer dans le chaos vert, il jette un dernier regard à cette cascade maudite. Je suis désolé Kenny. Je vais revenir. Je te le promets. Andrew se le jure, il ne connaîtra pas le repos tant qu'il n'aura pas remis la main sur son frère. « Bon et qu'est ce qu'on va faire maintenant ? » Il questionne finalement lorsqu'il pense avoir mis suffisamment de distance entre le bruit et eux. Le grand blond a besoin d'un but pour continuer. Un objectif à atteindre sur lequel se focaliser pour contenir le flot de pensées qui l'agresse.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 14:12

Tout s'était très bien passé, jusqu'à ce qu'Andrew désigne l'eau. L'atmosphère s'était détendue, les deux jeunes hommes trouvant réconfort dans la présence de l'autre, et ils s'étaient mis à chercher de quoi subsister dans les profondeurs abyssales des souterrains. Ils en avaient oublié alors combien ce jeu sadique cherchait à les rendre fous, à les démunir de chaque once de résistance qui battait encore dans leurs veines. Ils avaient été cons.

Lorsqu'Andrew se pencha sur l'eau, Kenny eut d'abord le réflexe de le retenir. Quelqu'un avait parlé de ça, il s'en souvenait bien que la mémoire soit floue. Ça ne pouvait pas être bon. Il préférait ne pas le perdre à cause d'un liquide empoisonné ou autre facétie tordue. Ils étaient bien assez dans la merde comme ça.

Lorsque son ami parla de jungle, toutefois, il tourna vers lui un regard désarçonné.

« Hein ? »

Un silence brutal s'abattit sur la galerie. Là où il chercha son frère des yeux, il ne trouva rien. Rien du tout. L'obscurité semblait avoir englouti son ami. L'obscurité ou, s'il en jugeait les frémissements de l'eau, la petite rivière elle-même.

« A-Andrew... ? »

Un vent de panique déferla sur lui, et il se rua d'un coup d'un seul sur le ruisseau qui ondulait là, fouillant dans les vaguelettes en quête de son meilleur ami. Personne.

« ANDREW ! »

Il avait disparu. Il avait disparu, putain.

Le jeune homme tenta, inspirant profondément, de ne pas se laisser happer par la brusque angoisse qui lui nouait la gorge. Ça ne l'aiderait pas, ça ne le sauverait pas. Au contraire. Il ne serait d'aucune utilité en se laissant aller à la peur. Il fallait se calmer. Respirer.

'Drew avait parlé d'une jungle. Lui-même n'en voyait pas. Deux options s'offraient donc à lui : une hallucination, ou une sorte de portail de téléportation. La seconde lui plaisait davantage. S'il s'était évaporé ainsi, ça voulait dire qu'il vivait. Il vivait forcément. Forcément. Kenny n'avait pas échoué à nouveau.

Poussant un soupir, il se redressa doucement et glissa une main discrète dans l'eau. Celle-ci semblait tout à fait normale, dénuée d'odeur, cristalline. Une véritable aubaine si l'on oubliait qu'elle venait d'engloutir un être cher. Peut-être n'en croiserait-il plus jamais. Il se pencha donc dessus et entreprit de boire de longues gorgées à défaut de pouvoir la transporter. Parce qu'au final, il n'avait rien d'autre que ses maigres poches pour survivre à cet Enfer seul, et cela ne s'annonçait pas de tout repos.

Il devait retrouver Andrew. Il avait besoin de lui. Il avait besoin de quelqu'un. Seul dans l'obscurité des galeries, il se sentait observé. Traqué. Et vu le bruit qu'il venait de faire... Une grimace s'installa durablement sur son visage tandis qu'il songeait à son erreur. Bon sang...

Motivé à faire le moins de bruit possible, il s'extirpa hors de l'eau et s'avança dans les ténèbres à pas de loups. Sa respiration finit par s'estomper, et l'on entendit plus de lui que l'effleurement de sa main contre la roche, à peine perceptible. Il devait rejoindre un autre point d'eau. Andrew l'attendrait peut-être là-bas, et si ce n'était pas le cas alors il pourrait tenter de le rejoindre.

_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 15:16

POST 0 TIRAGE DU DE. Prochain post = 1


Au vu des oublis successifs du dé du temps, le voici tiré.

- Il vous faut donc prendre en compte le résultat. Si l'on reste dans la journée, vous continuez celle-ci comme si rien n'avait changé. Si l'on passe au soleil levant ou couchant, il vous faudra brièvement raconter ce qu'il s'est passé durant la période journée - soir. ça peut simplement être de la marche. S'il fait nuit, même chose.


EDIT : La journée continue normalement. Nous sommes toujours en plein jour.

-> Merci de numéroter vos posts afin de savoir lorsque nous arrivons à dix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 15:16

Le membre 'ASTER_COVE' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du temps' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 20
Emploi : Détective
Sur ton walkman : Beat it - Michael Jackson
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 20:30

Victoria. Michael se répète le prénom de la petite gamine blonde qui l'accompagne pour le mémoriser, et ils se mettent en marche, maigrement abrités par leurs vestes en guise de parasol. Rapidement, leur discussion cesse car ils sont éprouvés par l'environnement hostile dans lequel ils tentent d'évoluer tant bien que mal. Le détective s'enfonce dans le sable et redouble d'effort en poussant sur ses cuisses pour escalader la dune au plus vite. Le vent semble se lever soudainement juste pour s'efforcer de leur rendre la vie encore plus dure. Connasse de nature, tu verrais comment on te dompte au sein des villes !

Le policier tente cependant de rester calme et de se concentrer sur sa respiration pendant l'effort. Avoir le sang chaud maintenant ne l'aidera en rien. Ça ne pourrait que faire jubiler ceux qui leur veulent du mal. Ces putains d'enfoirés de psychopathes !! De toute sa carrière, il n'a jamais entendu parler d'un truc aussi énorme. Le vivre lui semble irréel, comme l'impression d'être trop immergé dans un cauchemar. Victoria en rajoute une couche en râlant sur son avenir perdu. « Ah oui ? » Il réfléchit un court instant et ajoute : « Oh mais, tu y travailles déjà non ? » Vicky. Vicky soudainement c'est un surnom qui lui revient en tête. Il faut dire qu'il passe la plupart de son temps libre à écouter la radio, il n'y a rien de mieux à faire dans cette stupide ville. « Je serais toi j'irais plutôt chercher un job ailleurs que dans cette ville de malheur. Si seulement on m'y avait pas envoyé pour enquêter, je serais bien loin de ce foutu désert. » Ils passent un moment comme ça, à râler respectivement sur la situation, jusqu'à ce que le sommet soit enfin à leur portée. C'est une technique comme une autre pour faire passer le temps, au moins ils se seront bien trouvés tous les deux sur leur tendance à ronchonner.

Lorsque la fatigue et la chaleur les font enfin taire, ils décident de faire une pause et Victoria tend gentiment une tomate au policier. « Merci, c'est mieux que rien. » Il hausse les épaules avec un sourire et croque dans le fruit avec précaution. La petite a raison, leur situation va rapidement devenir critique si leur seule source d'eau vient d'une tomate trop chaude. Mais alors que Mike en est à soupirer en observant le paysage depuis leur perchoir, Victoria se redresse et s'approche de l'autre côté de la colline. Le policier est en train de mémoriser la position d'un champ de cactus lorsque la lycéenne commence sa descente. « Hé ! Tu vas où ? » Il l'appelle et se lance à sa poursuite pour découvrir son but. DE L'OMBRE. DE LA PUTAIN D'OMBRE.

Ni une ni deux, Michael l'imite et entame sa descente. Avec prudence, parce que le chemin semble moins praticable. Il faut le mériter son abri dans ce saleté de jeu ! Cependant, il a à peine posé les pieds dans le petit abri que la jeune fille a déniché qu'elle pose les lèvres sur le mur de roche et disparaît. Littéralement, elle disparaît. « Quoi ?? » Aussitôt le policier se précipite sur l'endroit où se tenait la lycéenne quelques secondes auparavant, mais plus rien ne subsiste face à lui. Il a beau agiter les bras dans le vide, la lycéenne n'est pas devenue soudainement invisible. Alors le policier observe l'eau qui dégouline timidement avec suspicion. Est-ce que ce drôle de liquide l'a désintégré ? Au moins, il ne lui a pas semblé entendre de cri. La pauvre gosse n'a pas souffert...

Il reste un instant dubitatif face à cette eau qui coule paisiblement, et tout de même, sa théorie de désintégration lui semble de plus en plus ridicule. Alors il prend un caillou qui traîne à ses pieds et tente de le lancer sur le mur piégé. La pierre rebondit et s'effondre grossièrement à nouveau à ses pieds, comme pour se moquer de lui. Fronçant les sourcils, il décide alors de collecter prudemment quelques gouttes avec la lame de son couteau. Il l'observe de plus près, et constate que...se sont des gouttes quoi. Alors il ose enfin les toucher très rapidement avec le bout de son doigt. Il ne ressent effectivement aucune douleur et l'eau n'altère en rien sa peau. Finalement, l'expérience étant concluante, il se décide à risquer à son tour la désintégration plutôt que la mort par manque d'eau - bien plus cruelle selon lui.

Evidemment, rien ne se passe, et sa gorge peut enfin bénéficier d'un peu de fraîcheur. Le soulagement est quasi immédiat et il reste un moment collé à cette précieuse fine source d'eau. Il en profite pour humidifier chacun de ses vêtements qui seront de toute façon bientôt plus secs qu'un cookie cramé et se met aussitôt en quête de nourriture. Il doit profiter de la journée pour se préparer à passer la nuit. Il ne devrait pas avoir trop de mal, il a vu suffisamment de documentaires à la télé à 3h du matin pour savoir que dans le désert, là où on trouve de l'eau, on trouve de la végétation - et donc potentiellement de la nourriture. Oh il ne fera pas le difficile, il sait d'avance qu'on ne lui laissera pas le luxe de l'être. Maintenant qu'il est seul, il ne peut compter plus que sur lui-même, et il n'est pas naïf. Il sait que les psychopathes qui le guettent lui réservent d'autres surprises bien lugubres. Hors de question de perdre des forces donc.

Et en se mettant en quête des fruits promis, il prend soin de mémoriser soigneusement la localisation de la source prometteuse. Il ne doit surtout pas trop s'en éloigner. L'eau est bien trop précieuse dans un environnement pareil pour lui tourner le dos sans s'inquiéter.

DE DU TEMPS : post 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 20:30

Le membre 'Michael Dewitt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Météo | Désert' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 114
Emploi : Miss Teen Maine, future étudiante en arts appliqués au Bates College, cheerleader.
Sur ton walkman : I Wanna Know What Love Is - Foreigner
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 21:12

2
La réponse de Jessica me laissait dubitative. Je doutais sincèrement d’avoir la moindre chance de m’en tirer. J’étais douée pour esquiver, pas pour me battre.

« Je suis loin d’être forte. Je suis lâche tellement lâche… Et tu es plus jolie et bien plus intelligente que moi. »

Chez moi aussi c’est une évidence. J’avais toujours vu Jessica comme le maillon fort de notre duo. C’est pour ça que j’avais si facilement cru que Jessica continuerait son chemin sans moi. J’étais de celles qui ne pouvaient faire face. Mon regard encore hanté en témoignait. Je vivais dans l’angoisse d’apprendre que mon silence avait causé la souffrance d’une autre. C’était ma croix et ma hantise la plus profonde.

Intellectualiser notre environnement m’apporta un répit salutaire. Je me dépêchais donc de surenchérir avant de suggérer qu’on se dirige vers l’eau. J’hoche la tête à la remarque de Jessica. Oui, je suis bien d’accord, je préfère éviter de prendre le moindre risque, surtout que nous sommes en possession d’eau de toute évidence potable.

C’est en chemin qu’un bruit, ou plutôt un mot me fis presser le pas.  Kenny. Kenny. Kenny. C’est un nom qui a alimenté bien des émotions depuis ma petite enfance. Curiosité, premiers émois mais aussi un sentiment inexplicable d’abandon quand il avait disparu. Son retour avait été un soulagement certain et son retour au lycée avait résulté en de nombreuses attaques de papillons dans mon ventre et de bouffées de chaleur un peu ridicules. Rien à voir avec ce que j’expérimentais maintenant. Une peur viscérale tandis que ce prénom résonna dans la forêt tropicale avec un désespoir poignant. Je savais que le sang avait déserté mon visage. Et un murmure digne d’une psalmodie s’échappe presque silencieusement de mes lèvres.

« Non, non, non, pitié pas ça, non. »

Chaque cri est un coup de poignard dans mon cœur et je ne peux empêcher mon visage d’afficher un masque d’angoisse. Avec Jessica, on fini par se retrouver devant Andrew Dean. J’ai suffisamment observé Kenny Holland de loin pour savoir qu’ils sont très proches et son attitude m’inquiète au plus haut point.  Mais pour le moment, la boule dans ma gorge m’empêche d’émettre le moindre son. J’ai bien trop peur de ce qu’il va bien pouvoir annoncer. Alors j’attends. J’attends pendant que Jessica essaie de le faire bouger, le fixant de mes yeux ronds guettant et craignant à la fois ce qui sortira de sa bouche. J’observe leur échange sans vraiment être là. Ce n’est que lorsqu’il mentionne le fait que Kenny doit traverser que je respire enfin. Me rendant par la même compte que j’avais été en apnée tout ce temps.

« Traverser quoi ? La cascade ? »

Je sonde les alentours du regard, fronçant les sourcils, à la recherche d’un passage, d’un signe de vie, de n’importe quoi. Une part de moi se dit que, ce ne serait pas si mal en fait, si dans cet enfer, Il était la dernière chose que je voyais. Je hoche donc la tête avec conviction tandis que Jessica propose d’aller chercher Kenny. Remarquant les vêtements trempés de l’héritier Dean et le fait qu’il était toujours en vie, je m’approche de la paroi pour l’observer. Peu téméraire, j’attrape un caillou pour le lancer en direction de la roche sans que rien ne se passe. Pendant ce temps, la discussion s’envenime à côté mais je l’écoute avec attention. A écouter Andrew pourtant, une image se forme en moi issue des nuits blanches passées à faire des câlins à T.J tout en lisant par-dessus son épaule.

« Le Bifrost ! C’était peut-être une sorte de Bifrost. Un passage temporaire entre les mondes qui ne s’active que dans certaines conditions. »

Je m’empourprai rapidement avant de bafouiller, pour m’expliquer. Ce besoin permanent de justifier mes prises de positions était maladif. Ma première réplique n'est qu'un murmure mais je continue malgré tout.

« Comme dans Thor. On nous a bien dit que leur technologie était différente ici non ? C’est surement leur façon de nous séparer. M-mais, Kenny allait bien quand tu l’as laissé non ? Il n’est pas du genre à rester les bras croisés donc il est surement déjà en route pour te retrouver. »

Pitié, dis-moi qu’il allait bien ! Je m’étais rapproché tout en parlant mais un bruit me fit me ficher. Je lançais un regard effrayé à mes compagnons d’infortune. Je les suis rapidement, dégainant ma machette tout en espérant ne pas avoir à m’en servir. Je tourne sur moi-même essayant de couvrir tous les horizons et n’oubliant pas le sol qui peut cacher de nombreuses bêtes mortelles mais d’apparence inoffensive. Après plusieurs minutes de fuite, Andrew pose à voix haute la question qui résonne dans ma tête. Je laisse à Jessica le soin de répondre, après tout, c’est elle le cerveau de ce trio. Il n’y a aucun doute là-dessus.

Edit : Seulement voilà, à force de tourner sur moi même dans cette végétation drue, je sens quelque chose entailler la chair de mon ventre que les pans déchirés de mon vêtements ont laissé entrer en contact avec la végétation. La douleur est cuisante mais c'est le mal de crâne qui me gagne qui m'inquiète. Un cri sourd s'échappe de mes lèvres tandis que je tombe à genoux la tête entre les mains. J'ai l'impression que mon esprit se vide pour ne laisser que la douleur. Cela ne dure que quelques secondes pourtant avant que la douleur ne se transforme en une colère féroce. Une colère longtemps masqué, longtemps cachée. Une colère contre ceux qui auraient du creuser. Ceux qui auraient du s'inquiéter. Ma petite boite mentale a explosé et réclame vengeance, transformant la colère en rage de tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 21:12

Le membre 'Scarlett King' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Météo | Tropical' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 21:49

It's you or me. And I've already make my choice.clickEvent surprise
- Phase 1 -
« Quand les hommes choisissent de tuer des innocents pour parvenir à leurs fins, il s’agit toujours de meurtre. »
ForêtRoyce, River, Georges, Topaz, Victoria : Vous vous réjouissez trop vite. Vos cris de joie ont attiré quelque chose de gigantesque. Un couple de sangliers géants, difformes et agressifs vient de décider de vous charger. Tirez le dé du danger pour savoir à quel point ils sont dangereux.
Spoiler:
 


SouterrainsKenny : Tu as hurlé ta douleur et cette douleur a trouvé un écho inattendu. Des grognements s'élèvent bientôt de derrière toi. Un chien, noir, les yeux luisants de haine et rouges sang te fixe dans la pénombre. Son agressivité ne fait aucun doute. Tire le dé du danger pour savoir à quel point il est dangereux.
Spoiler:
 


Forêt Tropicale
 – Scarlett, Jessica, Andrew, Bartholomew, Stan : En reculant face à la tornade, l'un d'entre vous s'est blessé au contact d'une plante. Scarlett, c'est de toi qu'il s'agit. Cette plante a été spécialement créée pour les gens comme toi : elle se sert de tes émotions et te donnent des envies de meurtre à l'égard des gens autour de toi. Tant que tu n'auras pas tué quelqu'un, ton désir de mort ne diminuera pas. Tes sens sont aussi plus développés. Peu importe la distance, tu es capable d'entendre ceux qui sont dans ton biome. Alors qui d'Andrew, Jessica, Stan ou Bartholomew tueras-tu ?


Glace – Sandra, April : Alors que vous trouvez tout juste un peu de chaleur dans laquelle vous blottir, des pas dans la neige vous informent que quelque chose ne va pas. Il ne vous faut que très peu de temps pour l'apercevoir. Une sorte de gigantesque créature dont le souffle est gelé grogne à votre encontre. Tirez le dé du danger pour savoir à quel point elle est dangereuse.
Spoiler:
 


Forêt de pierre – Evie, Mackenzie, Kahina, Dorian, Estelle : Mauvaise nouvelle. Une odeur nauséabonde se répand dans les airs, et cela vient de vos provisions. Sans que vous puissiez vous l'expliquer, toutes celles-ci sont gâtées, immangeables. Désormais, vous n'avez plus rien pour vous nourrir.


Désert  – Michael : Alors que tu pensais que la chaleur ne pouvait pas grimper davantage, tu commences à avoir de plus en plus chaud. Ta peau rougit à vive allure et tu crois même deviner une cloque sur celle-ci. L'endroit où tu te trouves n'est pas assez renfoncé dans la roche pour te protéger. Si tu ne te dépêches pas, tu vas mourir de chaud. Et cette envie d'eau qui ne tardera pas à te prendre ne dira pas le contraire...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 389
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 1 Aoû - 23:32

Ne pas avoir peur. Ne pas craindre Andrew. Il est simplement en colère contre la vie, pas contre toi. Il ne veut pas te faire de mal. Il veut montrer à quel point il est mécontent. Il n'est pas ton père. Pas. Ton. Père.

Les mots résonnent dans mon esprit à la manière d'un refrain, en vain. Mes yeux s'écarquillent tandis que j'esquisse un pas en arrière. Bref. Mesuré. Pas suffisant pour être remarqué. Personne ne devinera à quel point j'ai eu peur. Personne, sauf moi-même.

Ce n'est pas important. Je ne suis pas importante. Je ne l'ai jamais été, et ce n'est pas maintenant que ça va commencer. Un soupire. Une inspiration. Une autre. Mon regard croise les prunelles de cet homme qui ne m'aimera jamais et mon cœur se fissure un peu plus qu'il ne l'est déjà. Pourtant, je ne peux pas le laisser mourir. C'est plus fort que moi. C'est plus fort que tout. Le silence retombe malgré tout. C'est fou, comme je suis incapable de réagir, lorsque la violence est en jeu. C'est fou, comme je deviens docile, lorsque les coups s'apprêtent à pleuvoir. Derrière moi, le craquement d'une branche me fait sursauter. C'est ce qui, au delà de tous mes discours, décide Andrew à me suivre.

Encore une fois, ce n'est pas moi. Encore une fois, je ne suis rien. Il faudra bien que je m'y fasse. Ce sera toujours ainsi.

Mais la vie n'a jamais rien eu de bienveillant, avec moi. Andrew m'attire à lui et me protège brusquement de son corps, comme pour mieux broyer un peu plus de ce morceau d'âme qu'il m'a arraché. Le bruit passe et ne revient pas. Fausse alerte. Nous commençons à marcher dans les fourrés, nous éloignant au cas où. Une fois que la source n'est plus qu'un souvenir, celui qui ne cessera jamais de me hanter marque une pause. La question qu'il nous adresse alors remet un peu de mon esprit en place.

« On cherche de la citronnelle. Pour les moustiques. J-... »

Je ne finirai jamais ma phrase. Derrière moi, comme dans un mauvais rêve, Scarlett hurle de douleur. C'est un cri glaçant d'effroi, qui fait baisser la température de plusieurs degrés. J'écarquille les yeux et me jette à sa rencontre alors qu'elle s'agenouille au sol.

« SCARLEEETT ! »

Mon cri vient du cœur. Mon cri n'atteindra cependant jamais personne. Le bruit du vent qui se soulève et hurle à travers les arbres est plus fort. Alors que je lève les yeux rien qu'une seconde pour voir de quoi il retourne, j'ai le déplaisir de voir un palmier manquer de s'envoler. Ma main posée dans le dos de Scarlett, je secoue la tête, bloquée devant l'horrible spectacle. Le mauvais rêve vient de franchir l'étape supérieure et de se muer en cauchemar.

« I-il faut qu'on y aille, Scarlett. J'ai besoin que tu me dises où tu as mal. Je vais t'aider à marcher. Je vais t'aider à survivre. O-on est une équipe, tu te souviens ? Une équipe. Je t'aime, Scarlett. Alors s'il te plaît, viens avec moi. »

Mes murmures sont des cris lancés à la face du vent qui déjà, obstrue ma vision. Mes pensées fusent, éclatent et transpercent le monde. Il va très vite nous falloir un abri à tous les trois. Heureusement, j'ai déjà une idée. Mais maintenant, la priorité, c'est Scarlett.


DE DU TEMPS : post 3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 180
Emploi : 10th grade
Sur ton walkman : Perfect day - Lou Reed
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 2:16

Hunger Games
Everybody

« La ferme... Dis pas n'importe quoi ... C'est toi qui devrait pas être là... »

Tu avais seulement soupiré à la réflexion de ton ami, évitant d'en faire un long débat, dont tu serais évidemment sorti vainqueur, de toute façon. Non, il était maintenant temps de savoir vos prochaines actions dans l'équiquier géant qu'étaient ces stupides Hunger Games. Georgie et sa coéquipière s'étaient d'ailleurs rapidement mis en tête de quitter les lieux. Il fallait en effet rester en mouvement... Vous ne saviez pas quelle genre d'horreur tout droit sorti des enfers pouvaient bien vous tomber dessus. Georgie vous assura qu'il connaissait quelques astuces en pêche et en chasse. C'était toujours bon à prendre... Dans ton cas, tu n'étais qu'un petit garçon riche et sans réel abilités à survivre dans la forêt... Toutes tes connaissances scientifiques et tes cours semblaient bien stupides une fois sur le terrain. Oui, tu étais complétement inutile pour cette équipe... Tu essayerais pourtant par n'importe quel moyen de les aider à survivre -particulièrement ton ami, il fallait dire tout de même...-.

Tu les avais laissé parler sans dire un mot. À vrai dire, tu te sentais légèrement honteux de n'avoir rien à revendre... Même lorsque Georgie vous demanda à toi et ta coéquipière si vous aviez réussi à récupérer quelque chose à la fameuse corne d'abondance, tu avais baissé les yeux...

« Rien du tout... On a eu peur de se retrouver en plein combat... »

Tu attendais vainement une bonne nouvelle de la part de n'importe qui, lorsque le sol sous tes pieds se mit à trembler. Des fracas rapides, de plus en plus proches... Ton cerveau s'était mis à travailler à une vitesse affolante. Tu étais déjà prêt à n'importe quel cas de figure. Le danger était là et tu le savais... Tu avais peur, ton coeur se remettant à frapper fortement ta cage thoracique... D'un coup d'oeil, tu observas chacun de tes coéquipiers. Il fallait réagir immédiatement, et ce même si le danger n'avait pas encore montré ses crocs... Ironiquement, l'image subliminale de ta mort s'était rapidement immiscé dans ton esprit. Tu la chassas d'un coup d'adrénaline, prêt à aider tes camarades à affronter l'enfer...

Les gardiens des limbes étaient énormes. Tu n'avais pas vraiment pris le temps de bien observer ces monstres informes, mais leurs gigantesques défenses et leur groin immondes t'avaient rapidement fait penser à des sangliers... Ils devaient vous avoir senti de très loin, et s'étaient alors rué sur vous, prêt à vous éventrer comme ces jeux de l'horreur vous l'avaient promis !

Ton souffle était court. La peur était omniprésente... Face à toi, les deux créatures colossales avaient arrêté leur course afin de vous observer. Leurs yeux semblaient emplis de folie. D'animalité destructrice et meurtrière... Tu ne savais pas vraiment d'où t'était venu cette soudaine poussée de courage. Peut-être l'image de ta mort t'avait-elle complètement insensibilisé face à cette peur... Pour être honnête, tu savais pertinemment ne jamais pouvoir sortir vivant des enfers, ainsi savais-tu ta future mort proche... Quoi qu'il en soit, c'est sans un mot à tes coéquipiers que tu t'étais écarté de leur côté... Tu t'étais éloigné d'eux comme pour fuir...

Cette idée était pourtant loin de traverser ton esprit. L'excès de courage que Georgie t'avait transmis par sa seule présence avait été suffisant pour te faire courir un si gros risques... C'est sans crier gare que tu te mis à hurler face aux monstres. Une exclamation rauque, presque égale à un rugissement... Tu avais crié de toutes tes forces afin d'attirer les deux colosses vers ta seule personne. Il était ici question de laisser tes coéquipiers s'échapper afin de leur garantir une victoire plus proche...

Réussite critique:
 
Réussite modérée:
 
Échec modéré:
 
Échec Critique:
 
Made by Neon Demon



DE DU TEMPS : post 4.

_________________
boys don't cry ♫
It's such a perfect day, I'm glad I spend it with you... Oh such a perfect day... You just keep me hanging on....
c by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 2:16

Le membre 'Royce Standall' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Météo | Forestier' :


--------------------------------

#2 'Dé du danger' :


--------------------------------

#3 'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 12:30

Dans l'obscurité se perdait la sensation du temps. Dans les ténèbres se propageait une paranoïa croissante. Dans le noir s'étouffait la perception des directions. Kenny avait décidé de tenir la gauche, une main frôlant en permanence la roche moite tandis qu'il avançait, aux aguets, ne distinguant ses alentours qu'aux quelques pauses lumineuses qu'offraient les trous creusés vers le ciel. Alors, il regardait vers le haut, cherchant à discerner le soleil. Il ne savait pas depuis combien de temps il marchait. Les minutes se transformaient en heures lorsqu'il s'enfonçait dans les abysses, perclus de ses propres cauchemars. Il se sentait prisonnier de son traumatisme, soudain, là où seules les ombres pouvaient continuer de le hanter. Une pression croissante bondissait en sa poitrine, vorace, crispante, effrayante. Il se sentait traqué depuis qu'il avait eu la stupidité de crier le nom d'Andrew. Quelle idée, aussi... Avait-il donc tout oublié de son périple de deux ans ? Son corps avait-il achevé de se réhabituer à la vie bien confortable qu'il avait retrouvée à Aster Cove ? Peu importe la réponse, il avait été stupide. Débile. Mais il n'avait pas le temps de se concentrer sur ça.

Sa respiration rendue imperceptible par ses efforts, il prenait régulièrement des pauses dans sa marche pour écouter les alentours sans être perturbé par le bruit de ses propres pas, pourtant feutrés. Au maximum, il s'avançait depuis dix minutes dans les galeries. C'était sa quatrième halte. À croire que la paranoïa refusait désormais de le quitter. Un soupir lui échappa.

C'est là qu'il entendit.

Le son n'était pas majeur en soi. On eut d'ailleurs pu l'oublier sans soucis tant il était minime. En fait, n'eut-il évoqué en Kenny des souvenirs bienheureux, celui-ci n'eut sans doute même pas réussi à le percevoir. Pourtant, ce fut le cas, et bien qu'il peina d'abord à en discerner la provenance, la réalisation ne tarda pas à lui venir. Comme une gifle.

Et merde.

Le bruit des coussinets contre le sol, accompagné par celui, plus distinct, des griffes raclant légèrement la roche. Un chien approchait. Un chien, ou un loup. Peu importait. Dans ces conditions, le jeune homme ne se faisait aucune illusion : il venait de devenir une proie. Face à un prédateur contre lequel il n'avait aucune arme.

Doucement, aussi silencieusement que l'urgence le permit, il commença à courir. Sa main frôlait toujours la roche à sa gauche. Il accéléra. Puis de nouveau. Encore. Bientôt, c'est dans un sprint endiablé que Kenny essayait de fuir la bête qui approchait, toujours plus rapidement. Il entendait désormais son souffle lourd résonner contre les murs de la galerie où il se trouvait. Putain. Putain, putain, putain... Désespéré de fuir, il suivi un virage sculpté dans la roche. Ses jambes buttèrent dedans. Une cavité.

Il ne réfléchit pas et, à l'aveuglette, entreprit d'y grimper. Le trou, presque trop petit pour qu'il y rentre, trônait à un mètre cinquante environ du sol et remontait jusqu'à deux mètres. Il rampa jusqu'à en être au sommet, espérant faire le moins de bruit possible, se retenant de vomir lorsqu'une odeur nauséabonde assaille ses narines. Il refuse de réfléchir à où il se trouve. La bête se rapprochait, il le sentait. Elle venait de derrière, avait curieusement ralenti l'allure. Plus aucun doute désormais : elle chassait.

L'animal était tout proche. Trop proche peut-être. Il ne voyait rien, lui, trop éloigné de la source de lumière qu'il devinait pourtant à une vingtaine de mètres de là. La lueur semblait presque glauque, de là où il se trouvait, inatteignable et fantomatique. Lui était plongé au cœur des ténèbres, condamné à fuir un animal qui voulait manifestement sa peau. Son cœur se logea dans sa gorge à mesure qu'il sentait approcher le prédateur. À ce stade, il ne pouvait qu'espérer être caché trop loin des crocs du prédateur. Survivre. Rassemblant son courage, il décida donc d'estimer la distance qui le séparait de son adversaire. C'était nécessaire. Il devait être prêt. Inspiration, expiration. Il lança un regard vers la droite. Et eut l'impression d'être déjà mort.

Deux yeux rouge sang luisaient dans le noir.

Le monstre était là. À quelques dizaines de mètres tout au plus. Il était là, et il traquait, cherchait, sentait. Son souffle rauque retentissait dans le tunnel comme un requiem. À cet instant, Kenny sut. S'il était mal caché, il était mort.

Le monstre était là, et il était là pour lui.

Réussite ou Echec ?:
 



DE DU TEMPS : post 5

_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 12:30

Le membre 'Kenny Holland' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Météo | Souterrain' :


--------------------------------

#2 'Dé du danger' :


--------------------------------

#3 'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 660
Emploi : Lycéenne (senior) et animatrice sur Radio Aster Cove.
Sur ton walkman : Laura Branigan - Self Control
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 14:46




Hunger Games

Event surprise

Were we born to abuse, shoot a gun and run, or has something deep inside of us come undone? Is it a human trait, or is it learned behavior, are you killing for yourself, or killing for your savior?

Je comprenais toujours pas comment j'étais arrivée ici. C'était pas possible de traverser une grotte comme ça et débarquer dans une forêt alors que j'étais au beau milieu du Sahara. C'était quoi, une hallucination ? J'étais dans une sorte d'oasis et je n'avais pas bu d'eau ? Pour l'instant j'avais bien l'impression d'en avoir bu. Les organisateurs de ce jeu morbide allaient beaucoup trop loin. Un frisson. Pourquoi n'iraient-ils pas trop loin, au vu du but du jeu ? J'étais sur le point de découvrir à quel point leur sadisme était gigantesque.

Alors que je marchais vers la silhouette que je voyais entre les feuillages, de la brume commença à s'élever dans les airs. Non, il ne fallait pas que je perde la personne de vue...

« Mike ? appelai-je encore une fois, même si je me doutais que ce ne serait pas lui.

La silhouette était beaucoup plus petite. Je fronçai les sourcils. Plus petite que moi, même. Débarquant des fourrés embrumés, je posai doucement ma main sur l'épaule de la personne. Je me doutais que j'allais lui faire peur, alors je me montrai, l'index posé sur ma bouche, susurrant un shhhht.

- C'est que moi... j'arrêtai ma phrase en réalisant qui j'avais rejoint.

Georgie ? Le gamin qui avait disparu ? Mais... il avait même pas plus de quinze ans ou quoi... Mon expression vira à l'horreur lorsque je réalisai qu'ils y avaient aussi mis des enfants. J'avais été alertée quand j'avais remarqué la taille de la silhouette, mais là je réalisais à coup de parpaing dans la tronche. Mon regard balaya le groupe que je venais d'infiltrer. Topaz, River... et le petit Standall... mon visage rougi par le soleil du désert vira au blanc. Notre moyenne d'âge dépassait pas le lycée. Mon petit frère aurait pu se retrouver ici...
Mais je n'eus pas le temps de mesurer l'ampleur de la situation. Je ne les avais pas vus tout de suite à cause de toute cette brume, mais deux formes beaucoup plus imposantes se trouvaient en face de nous. Avant que je ne pus faire quoi que ce soit, Royce se mit sur le côté et cria pour attirer... c'étaient des sangliers... de combien de mètres ?! Mes cheveux se hérissèrent et mes poings se serrèrent. Qu'est-ce qu'il faisait ?! Une bestiole de cette taille allait le piétiner sans aucune difficulté. Heureusement, ils n'en avaient pas grand chose à faire de ce petit bout. Malheureusement, ils se dirigeaient droit vers nous. Je poussai doucement Georgie en direction de son camarade.

- Il faut partir d'ici, ordonnai-je d'une voix légèrement paniquée. Go, reste proche de Royce ! »

Le conseil valait également pour les filles, je ne savais pas si elles étaient armées. Moi, j'avais toujours mon lance-pierres. Mon sang ne fit qu'un tour, et je m'empressai de ramasser un caillou à mes pieds. Je n'allais pas faire grand chose d'une pierre contre un sanglier géant, mais ils avaient des yeux. Si je pouvais en éborgner un, on aurait plus de chances de s'en sortir. Rapidement, je choisis celui le plus proche du petit Standall. Plaçant le caillou dans l'élastique, je visai alors l’œil droit du sanglier. Que la précision de David soit avec moi !

Réussite critique:
 

Réussite modérée:
 

Échec modéré:
 

Échec critique:
 
(c) DΛNDELION


DE DU TEMPS : post 6.

_________________

    And I'm head over heels
    First time in years to drench your skin in lover's rosy stain. A chance to find the phoenix for the flame. A chance to die, but can we dance into the fire ? That fatal kiss is all we need. Dance into the fire to fatal sounds of broken dreams.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 14:46

Le membre 'Victoria McNamara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 15:35




Hunger Games

Event surprise

We live, we die, we steal, we kill, we lie just like animals but with far less grace. We laugh, we cry like babies in the night, forever running wild in the human race.

Comme d'habitude, maman avait une solution. C'était pas aujourd'hui qu'elle allait me décevoir. C'est pas qu'elle m'aurait déçue si elle avait pas eu de couverture dans sa trousse, mais c'était à point nommé. Maman, c'était Wonder Woman. En puissance. Alors je souris en sentant la chaleur de la couverture sur mes épaules, le clin d’œil rassurant de maman en prime. Ça allait aller, ouais. On allait s'en sortir. Il fallait.

« Il va falloir commencer à avancer. On aura moins froid, maintenant, et sous les arbres encore moins. Ce soir, on essayera d'allumer un feu. Quand tu trouves une branche, donne-la moi, on essayera de les porter. Peut-être que le froid les fera sécher.

Déterminée, j'hochai la tête et regardai immédiatement autour de moi si je voyais ce que maman demandait. Les crissements de la neige sous nos pas étaient agréables, dommage qu'il fasse un froid infernal... on pouvait dire ça ? Enfin bref. Après quelques mètres, je trouvai une sorte de bois mort échoué sur le côté de nos pas. Prenant l'ananas sous le bras qui tenait la lance, je libérai ma main pour l'attraper, cependant je distinguai d'autres pas que les miens et... ils étaient vraiment gros. C'était pas une de nous deux qui avait fait ça. Suivant les traces de mes yeux, ces derniers s'ouvrirent avec de plus en plus de terreur. Là, à quelques mètres se trouvait une horrible créature géante, expirant sa fumée. Son aspect me dégoûtait, il avait quoi... des tentacules ? Oubliant totalement le bout de bois, je me mis à crier, paniquer.

- FAUT QU'ON COURRE, M'MAN !! je pointai la chose du doigt. UN MONSTRE !

Je resserrai la couverture autour de mon cou avec ma main désormais libre, puis attrapa le poignet de maman avant de commencer à détaler.

- Le yéti ou j'sais pas quoi !! » tremblotais-je en continuant ma course.

Pas question qu'on l'affronte, il faisait dix mètres de plus que nous, ou j'sais pas. C'était pas avec ma petite lance que j'allais lui mettre la misère. Je savais même pas ce que c'était !! Malheureusement, je dus lâcher maman, sentant ma couverture glisser sur mes épaules. Toi, pas question que tu me suives pas non plus.
(c) DΛNDELION


DE DU TEMPS : post 7.

_________________

    I'd rather be me
    We're supposed to all be ladies and be nurturing, and care. Is that really fair ?  Boys get to fight we have to share. So here's my right finger, to how girls should behave. Sometimes what's meant to break you makes you brave.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 15:35

Le membre 'April Lane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Météo [ Glace' :


--------------------------------

#2 'Dé du danger' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 15:39

+ Danger de la tempête :

please please please

_________________

    I'd rather be me
    We're supposed to all be ladies and be nurturing, and care. Is that really fair ?  Boys get to fight we have to share. So here's my right finger, to how girls should behave. Sometimes what's meant to break you makes you brave.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 2 Aoû - 15:40

Le membre 'April Lane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du danger' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   

Revenir en haut Aller en bas
 
SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» N' oubliez pas d 'écrire
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Flood :: Jeux & Autres :: Event surprise-
Sauter vers: