Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 24 Juil - 21:08

Rappel du premier message :

It's you or me. And I've already make my choice.clickEvent surprise
- Phase 1 -
« Quand les hommes choisissent de tuer des innocents pour parvenir à leurs fins, il s’agit toujours de meurtre. »« ...-est bon pour celle-ci ! »

Des bribes de voix, l'élan lointain d'une vie qu'elle ne connaît pas. Des parois, tout autour d'elle. Un océan de couleurs floues, toutes plus intangibles les unes que les autres. Des silhouettes, là-bas, qui déjà disparaissent. L'impression de ne rien comprendre. L'impression de ne pas savoir. L'impression de ne pas être au bon endroit.

Le bruit de sa respiration. Un. Deux. Trois clignements d'yeux. Des formes qui se dessinent. Deux mains qui se tendent à l'assaut d'un monde inconnu et rencontrent un mur de verre. Enfermée. Dans un tube. La panique qui se dessine à l'horizon tandis que la vue lui revient. Des vêtements d'une pâleur absolue. Les cheveux relevés en un chignon. Puis le silence.

Les lumières se tamisent tandis que Jessica attrape les contours d'une salle. Elle fouille sa mémoire cherche à deviner ce qu'elle fait là, creusant des souvenirs qu'elle n'a pas. Tout est noir. Avant l'instant où elle a ouvert les yeux, il n'y a rien d'autre qu'Aster Cove.

« I-il y a quelqu'un ? »

Personne. Le noir avale tout et les lampes achèvent de s'éteindre. Jessica ne voit rien. L'obscurité est absolue. Soudain, un mouvement. Elle se rattrape contre une paroi tandis que sa prison se met en branle. Jessica sent vaguement qu'elle est en train de monter.

Puis tout s'éclaire.

« Bonjour, Jessica. »

La concernée sursaute. La voix vient de derrière elle. Alors, doucement, elle fait volte-face, craignant un danger qu'elle ne comprend pas. Sur la paroi précédemment transparente, un homme dans une tenue plus qu'extravagante la regarde. Lorsqu'il sent qu'elle l'a bel et bien remarqué, il lui adresse un sourire.

« Bienvenue aux 125èmes Hunger Games. »

Le front de la jeune femme se plisse, ce qui provoque une moue attendrie chez son interlocuteur.

« Oh, tu ne sais pas de quoi il s'agit, hein... ? Je vais t'expliquer. Prends une longue inspiration. Vas-y. Ça risque d'être un peu compliqué à assimiler d'un seul coup. »

Jessica s'exécute sans vraiment savoir pourquoi. Aussitôt, l'homme reprend.

« Il s'agit d'un jeu télévisé, Jessica. Il fut inventé afin de maintenir l'ordre et de rappeler aux différents districts que Le Capitole peut tout. En bien comme en mal. Chaque année, nous prélevons des tributs. Cette année est un peu particulière, et tu devineras aisément pourquoi... »

Son regard scintille brièvement d'amusement. Il poursuit.

« Le but, c'est de survivre. Tu peux d'ailleurs recevoir l'aide de sponsors, des gens qui t'aiment et aimeront te voir lutter pour ta vie. Car il s'agit d'un jeu à mort. Il n'y aura qu'un survivant, Jessica. Pas davantage. »

La compréhension se fait dans l'esprit brumeux de la jeune femme.

« Je suppose que tu souhaites t'en sortir, pas vrai... ? Rassure-toi, tu ne seras pas seule. Du moins, pas au début... Tu as un co-équipier. Quelqu'un qui lutte pour sa vie et qui porte les mêmes couleurs que les tiennes. »

Les sourcils de Jessica se froncent, mais pour une raison inconnue, elle n'a pas besoin de formuler ses questions pour que celles-ci trouvent des réponses.

« Tu le reconnaîtras. Regarde ton poignet. Tu vois ce bracelet ? C'est une nouvelle fantaisie, créée à l'occasion de cette année ! Il s'illuminera d'une couleur bien particulière lorsque tu arriveras en haut. Quelqu'un d'autre possédera le bracelet correspondant, et pendant toute la première étape, vous devrez rester à plus ou moins cent mètres ! Si vous vous éloignez trop... Il explosera et vous mourrez ! »

Un éclat de rire.

« Bien entendu, vous bénéficierez de cinq minutes pour vous retrouver lorsque nous vous annoncerons le début des jeux. Nous ne sommes pas des monstres, voyons ! »

De ça, Jessica n'en est pas persuadée.

« Ah, ça me fait penser... Nos technologies sont bien plus avancées que les vôtres. Au cours de ton périple, tu risques d'avoir quelques surprises... De l'eau qui n'est pas de l'eau, des créatures à l'agressivité prédominante sur le reste, des conditions climatiques extrêmes, … Bref ! L'habituel, en somme. Je te souhaite bon courage, et n'oublie pas ! Souris aux caméras, ça t'aidera à survivre ! »

Un dernier clin d'oeil, puis l'homme s'efface. L'écran disparaît tandis que les parois redeviennent de verre. Du moins le suppose-t-elle. L'obscurité est à nouveau absolue et sa prison monte en douceur vers un endroit qu'elle appréhende. Elle ne sait pas ce qu'elle fait ici. Elle ne comprend pas. Elle voudrait rentrer.

Soudain, le tube s'immobilise et Jessica entend distinctement un mécanisme s'ouvrir. Elle ne voit toujours rien. Doit-elle chercher à tâtons un interrupteur ? Et si elle avance et qu'elle tombe dans un trou ? Ou pire, sur l'un de ces monstres que cet homme a rapidement évoqué ?

Jessica serait tentée de ne pas croire aux mots de cet individu, mais elle ne s'explique toujours pas comment une simple paroi a pu se transformer en écran. De toute façon, les secondes suivantes balaieront tous ses doutes.

Dans le noir absolu, la jeune femme capte plusieurs respirations distinctes. Dans le noir absolu, son poignet s'éclaire en rouge vif. Dans le noir absolu, des lueurs semblables à la sienne entreprennent d'illuminer les environs, bleues, jaunes, oranges, vertes, violettes, claires, vives ou plus sombres. Le cœur de la jeune femme se serre tandis qu'elle repère un autre bras, plus loin, teinté pareillement au sien. Cinq minutes. C'est tout ce qu'ils ont pour se retrouver, peu importe de qui il s'agira. Elle n'est même pas sûre de le connaître et craint le pire sur son futur coéquipier. Dans tous les cas, le plus tôt sera le mieux. Elle ne se souvient que trop bien des propos de l'homme.

« Le bracelet explosera et vous mourrez. »

La phrase est trop vivace dans son esprit pour qu'elle se soucie davantage du terrain sur lequel elle s'élance. Mais alors qu'elle tente un premier pas, une, puis deux, puis dix, puis cent, puis mille lucioles s'illuminent dans les airs. Le lieu s'éclaire peu à peu et laisse apparaître une corne que Jessica reconnaît comme étant d'abondance. Elle est située au centre de ce qui se trouve être une caverne. Un peu d'eau l'entoure, dont la profondeur n'excède pas les chevilles. De tous les côtés, derrière elle y compris, se trouvent des tunnels qui semblent monter en pente douce vers la surface. Jessica comprend bien vite que cet endroit n'est que transitoire. L'essentiel est donc la corne d'abondance. À l'intérieur de celle-ci, des sacs, des vivres, des bouteilles d'eau, des gourdes, mais surtout des armes. La corne en est pleine à craquer et soudain, le cœur de Jessica se retrouve à hésiter. Comment choisir, comment savoir si elle doit rejoindre ou non son coéquipier au risque de perdre l'avantage sur les objets présents là-bas ?


To be continued...
©️ 2981 12289 0





Petits éclaircissements :

Le MDJ a écrit:



→ Vous l'aurez compris : vos personnages viennent d'apparaître dans l'univers des Hunger Games auxquels ils s'apprêtent à participer. Il s'agit de la 125ème édition des jeux, ce qui signifie que nous ne suivons pas l’œuvre. Merci de ne pas faire référence aux personnages de l’œuvre originale.

→ L'explication reçue par Jessica est à peu de choses près la même que votre personnage aura reçu. Vous n'en savez ni plus, ni moins qu'elle. Les consignes ont été très claires : il s'agissait de vous donner les bases essentielles qui garantiraient votre survie un minimum.

→ L'endroit où vous atterrissez est une caverne dans laquelle se trouve la célèbre corne d'abondance. L'obscurité vous a permis de repérer en un coup d’œil votre coéquipier. À vous de choisir si vous le rejoignez au plus vite ou si vous prenez le risque de vous éloigner en direction du centre. L'eau ne vous arrive pas plus loin que les chevilles et il n'y a pas de piège dans celle-ci. Il s'agit juste d'eau.

→ Pour ce tour, il vous sera demandé de ne pas vous emparer d'objets sans avoir tiré au sort votre réussite au préalable. Pour ce faire, rien de plus simple, vous lancerez un dé spécialement conçu pour l'occasion ! (Si vous n'avez jamais utilisé cette option, n'hésitez pas à faire un passage dans le tutoriel prévu à cet effet !) Vous risquez alors quatre résultats :

  • Réussite critique : Vous réussissez l'action entreprise comme vous le souhaitiez + vous obtenez un bonus. Pour mon arc, vous obtenez des flèches pour tirer avec.
  • Réussite modérée : Vous réussissez votre action. Pour mon arc, vous l'obtenez. C'est tout.
  • Echec modéré : Vous ne réussissez pas votre action. Pour mon arc, vous ne l'obtenez pas. C'est tout.
  • Echec critique : Vous ne réussissez pas votre action + vous subissez un malus. Pour mon arc, vous ne l'obtenez pas et pire encore, celui-ci se brise.
    Ce ne sont que des exemples pour vous donner une idée de la signification de chaque face. La même règle s'applique lorsque vous essayez de tuer ou de blesser quelqu'un.


→ Les objets que vous pouvez trouver dans la corne sont très nombreux. Néanmoins, il vous sera impossible de trouver la moindre arme à feu. Merci de votre compréhension.

→ Vos posts seront donc plutôt courts, au moins pour cette première étape. La durée de cette étape sera laissée à l'appréciation du MDJ.

→ Les tunnels sont au nombre de sept et vont tous dans des directions différentes. Vous pouvez les emprunter en équipe ou en groupe de plusieurs équipes. Deux équipes peuvent successivement passer dans le même tunnel. Une fois arrivé en haut, vous ne pouvez pas retourner sur vos pas.

→ Rappelez-vous que vous devez rejoindre à tout prix votre coéquipier dans les cinq premières minutes. La salle est gigantesque, afin que vous soyez en difficulté si vous faites le choix de d'abord vous rendre à la corne.

→ Ah, et petit rappel : vos personnages peuvent mourir. Le jeu finira d'ailleurs lorsqu'il n'en restera qu'un. Mais nous y reviendrons.

→ Je me suis réservée une équipe de PNJs afin de pouvoir mouvementer la partie au besoin. Gare à vous !

→ Andrew Dean a un malus pour cette phase : Les cinq premières répliques de son personnage devront être rédigées en langage soutenu ET en alexandrins ! (Ne plus me défier ♥️)


Les équipes:
 


→ Tout a évidemment été tiré au sort.

→ L'équipe rose a également été choisie plus ou moins au hasard. Il s'agit de PNJs de ce monde. Ils connaissent donc sans doute mieux que vous le terrain. Leur caractère sera tiré au sort prochainement.

→ La couleur de votre équipe correspond en fait à celle de votre bracelet. Pour rappel, il s'illumine dans cette couleur et vous étiez plongés dans le noir, à la toute base. Vous avez donc pu repérer votre coéquipier aisément.
→ Si vous tuez votre coéquipier dans cette phase, votre bracelet explosera. Il est équipé d'un lecteur qui lui permet de détecter s'il s'agit du bracelet jumeau au sien qui porte le coup ou pas.
Points essentiels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com

AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Dim 5 Aoû - 23:31

Le membre 'Kahina Shafir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé du temps' :


--------------------------------

#2 'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 389
Emploi : Aucun.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 0:21

La main qui vient se glisser dans ses cheveux a quelque chose d'absolument réconfortant. Elle vient combler un manque, immense, désespéré, qui s'est progressivement creusé en elle sans que personne ne le remarque. Alors, Jessica pleure. Elle pleure dans les bras de celui qu'elle aurait voulu réussir à détester et qu'elle ne parvient qu'à aimer davantage. Elle s'accroche à lui, au milieu du vent et de la pluie, verse des larmes pour des années de perte et de deuil, pour des années de souffrance. Elle sanglote tout contre son torse et supplie Andrew de ne plus jamais l'abandonner, sans réussir à prononcer le moindre mot.

Tout, autour d'eux, est victime d'un chaos sans précédent. Tout, au fond d'elle, subit le courroux des mêmes vents. Elle s'accroche au t-shirt du jeune homme, et pleure, pleure tout ce qu'elle sait, tout ce qu'elle croit, tout ce qu'elle espère, pendant de longues minutes qui lui semblent durer des heures. Andrew promet tout contre son oreille qu'il ne l'abandonnera pas. Mais Jessica ne sait pas comment y croire, ne sait plus comment y croire. Elle voudrait que tout soit facile et que ce genre d'engagement puisse tenir, mais la vie, dans sa grande mansuétude, s'est déjà appliquée trop de fois à lui démontrer le contraire.

Pourtant, au cœur de ce monde qui semble ne souhaiter que leur mort, Jessica cède et se blottit davantage contre celui qui lui a arraché le cœur après qu'elle y ait glissé trop d'espoirs.

« N-ne me laisse pas, ne me laisse pas, ne me laisse pas... »

Les mots résonnent comme une sombre litanie, une incantation obscure dont on aurait oublié la signification depuis longtemps. Ils quittent ses lèvres en boucle, prennent des allures de supplications et ne gagnent l'ouïe d'Andrew que par miracle. Elle ne veut pas le perdre. Elle ne peut pas le perdre.

Pas après avoir à nouveau perdu Scarlett.

Cette réalité lui fait mal, la torture un peu plus à chaque fois qu'elle y pense. C'est comme si, quelqu'un, quelque part, décidait de lui rendre ses proches pour mieux les lui arracher. C'est comme si la vie, dans une ironie folle, cicatrisait les douleurs pour mieux les rouvrir. Et Jessica n'en peut plus. Imaginer Scarlett, seule, perdue, là, quelque part au milieu de l'Enfer, a quelque chose d'intolérable. Les pleurs se font plus forts, et Andrew cherche les mots à lui offrir pour la consoler. Il la connaît, Andrew. Il sait quoi lui dire pour lui rendre rien qu'un peu d'espoir.

Un léger rire, au milieu du torrent de ses pleurs, trouve le moyen de se frayer un chemin. Scarlett est une battante, oui. Elle est plus forte qu'elle-même ne le sera jamais. Elle est plus courageuse que toutes les personnes qu'elle connaît. Il y a quelque chose en elle qui brille de toutes ses forces, comme une toute petite voix gorgée d'espoir qui attend le jour où elle pourra hurler tout ce qu'elle retient en elle depuis trop longtemps. Jessica sait que Scarlett est forte, mais la douleur qui marquait les traits de son visage ne quitte pas sa mémoire. Dès qu'elle ferme les yeux, et malgré le bruit du vent, elle entend le cri qu'elle a poussé avant de les fuir.

Et ce son lui scie la tête. Andrew, encore une fois, la sort du cauchemar dans lequel elle s'enferme. Il lui adresse un sourire, et Jessica voudrait le croire sincère de toutes ses forces. Elle a peur, pourtant. Elle a tellement peur qu'il l'abandonne... Elle hoche la tête en douceur.

« M-merci... »

Le mot est à peine murmuré qu'il est déjà soufflé par le vent. Celui-ci continue de faire rage autour de lui. Il arrache les arbres et fait même bouger le leur. Mais il résiste. Il est fait du même bois que Scarlett. Jessica veut croire en lui. Jessica veut se dire qu'il y a encore un peu d'espoir. Alors, Jessica ferme les yeux.

C'est un bip sonore qui la sort de sa torpeur, bien des heures plus tard, alors que la nuit s'apprête à tomber. Jessica sursaute, mais celui-ci n'est qu'un signal émis pour qu'elle le remarque. À l'instant où elle pose les yeux sur un petit sachet qui semble ignorer la tornade qui habite les lieux, celui-ci se met à rayonner en rouge.

Jessica comprend immédiatement qu'il lui est destiné et prie pour qu'il s'agisse d'un geste des sponsors plutôt que d'une bombe posée là par les organisateurs de ce jeu malsain. Une moue inquiète se dessine sur ses traits tandis qu'elle s'éloigne à regret des bras chéris.

« T-Tu devrais reculer... Au cas où... »

Suggère-t-elle à Andrew avant de poser un doigt sur le paquet. Lorsqu'elle rouvre les yeux, elle a le plaisir de découvrir qu'ils sont toujours entiers. Le bip s'est arrêté et la lumière s'est éteinte avec lui. Alors, doucement, Jessica ouvre le colis qui lui est adressé. Un mot s'y trouve glissé. La jeune femme l'attrape avant qu'il n'ait le temps de s'envoler et le consulte. Les quelques mots qui le composent lui arrachent un sourire.

« Quelqu'un veille sur nous... »

Sont la seule justification qu'elle offre à Andrew. Du sachet, elle extrait deux colliers d'un beau rouge vif serti de brun. Une petite notice explicative complète le tout. Son bienfaiteur est joueur. C'est une charade qui détient la clé de l'énigme.

Après quelques minutes à lire et relire le document, elle comprend enfin. La peine est oubliée, lorsqu'elle attrape doucement le doigt d'Andrew. La peur est passée, quand elle pose son index sur le bijou le plus brun des deux. Un hologramme sort alors du collier, qu'elle passe autour du cou du jeune homme. Sur celui-ci, un point rouge, statique.

« C'est une carte électronique. Tu es ce point là. Moi... »

Elle réitère la manipulation, pour elle, cette fois. Un second point se glisse sur l'hologramme d'Andrew, juste à côté du premier. Il clignote.

« Je suis celui-ci. »

Son collier produit à son tour la petite carte circulaire. Impossible de savoir ce qui les attend, cependant. Ils savent juste que l'arène est ronde et où se trouver. Les points s'affichent en inversé. Andrew clignote tandis qu'elle-même est statique.

« On ne se perdra plus jamais. »

Un peu de confiance s'immisce dans le regard qu'elle rend à Andrew. Elle se tourne vers l'extérieur de leur abri, cherche des yeux une caméra quelconque en souriant.

« Merci. »

Peu importe si le destin choisit de les séparer. Tant qu'ils porteront les bijoux, ils pourront toujours se retrouver.

Edit : Alors, comme si la vie elle-même s'est sentie inspirée par les pensées de Jessica, le vent tombe aussi vite qu'il s'est levé. Les nuages s'estompent et le soleil mourant illumine une dernière fois le monde. La tornade est passée. L'espoir est définitivement permis.


Dé du temps : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 0:21

Le membre 'Jessica Banner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Météo | Tropical' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéen, il suppose.
Sur ton walkman : Billy Idol - Hot In The City
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 0:40

Kenny chancelle un peu plus à chaque pas qu'il esquisse dans sa fuite, laissant de belles tâches de sang là où les grosses gouttes pourpres se sont écrasées sur le sol qu'il foule de ses pieds peu assurés. Sa vision se trouble, dévorée par les ténèbres qui planent sur sa conscience. Il trébuche trop régulièrement, ses foulées s'entremêlant sans qu'il n'y puisse rien. Il sait ce qu'il se passe. Hémorragie. Son pauvre T-shirt n'est pas suffisant pour panser une plaie aussi sale. Rien ne l'est. La Mort étend ses mains glacées vers lui, s'approchant à chaque seconde, et il sait qu'il doit réagir vite sous peine de se laisser emporter par ses blessures. Son souffle rauque racle ses côtes, résonnant dans le silence ambiant en un morbide ostinato.

Après une cinquantaine de mètres, c'est le pas de trop. Les genoux du garçon se perdent dans un soubresaut qui le fait choir doucement sur lui-même, les yeux perdus dans le vague. Putain... C'est pas juste... Il ne veut pas crever comme ça, vaincu par son incapacité à se soigner, pas après tout ce qu'il a traversé... Un soupir lui échappe, et il lance un regard furieux vers le ciel. Un ultime défi. Il lui promet de vivre, à ce foutu soleil. Il lui promet de s'en sortir et d'aller tout droit en Enfer s'il le faut, juste pour pouvoir lui botter le derrière. Il ne peut pas mourir là. Pas comme ça. Il le refuse.

Soupirant, Kenny s'apprête à se redresser lorsque ses yeux tombent sur un petit paquet. À celui-ci est accroché un mot soigneusement cartonné, qu'il saisit entre ses doigts tremblants afin de pouvoir le lire. Les lettres se confondent sous le choc. Impossible d'abord de prendre compte du surnom ridicule dont l'a affublé le sponsor. Sa respiration s'accélère, et c'est une expression rongée par l'incrédulité qu'il lance sur l'emballage. Celui-ci est déchiqueté en une seconde pour révéler un petit flacon d'apparence modeste. Un baume. Son cœur se broie d'un espoir auquel il n'ose croire. Est-ce possible ? Ça peut marcher ? Pour de vrai... ?

Il ne lui faut pas plus d'une seconde pour décider qu'il s'en fout. Il n'a pas le temps de se poser ces questions. S'il a une chance de vivre, la moindre putain de chance de vivre, il la prend. Peu importe la douleur, peu importe l'humiliation d'être un pantin pour les sponsors. Il. La. Prend.

Le baume est décapuchonné à coup de dents. Kenny ôte le vêtement qui entrave sa blessure avec urgence et maladresse, tremblant d'une fatigue fiévreuse. Immédiatement, il verse le contenu de la fiole sur le moignon sanguinolent. La vision lui donne envie de pleurer. Il l'oublie cependant bien vite. Ça brûle un peu, qu'ils ont dit...

Il hurle. Il crie, se tord, lutte contre un mal invisible qui le ronge soudain tout entier. La douleur est abominable. Elle le ronge de l'intérieur, le bouffe, le dévore pour mieux le réduire à néant. La torture est absolue. Sa vision se noircie, son dos s'arque contre les rochers qui jonchent le sol. Des larmes dévalent ses joues. La sensation dure tout juste dix secondes.

Puis plus rien.

Kenny est haletant contre le sol aride, ses yeux gonflés fixés sur le ciel, tremblant tout entier, mais il n'a plus mal. Plus du tout. Son regard descend sur sa main. Enfin, ce qui l'avait été un jour...

Il n'y a plus de plaie.

Un soulagement immense s'écrase sur ses épaules. Il ferme ses paupières et laisse un soupir lui échapper avant de rire. C'est un rire beau et fort, plus fort que tout, un rire gorgé d'espoir, un rire qui oublie le supplice pour savourer la vie. Il étend les bras pour sentir le vent contre son corps. Il va vivre. Il va vivre, putain.

*Dé du temps : 2*

_________________
WHO IS IN CONTROL ?

By COM


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 0:40

Le membre 'Kenny Holland' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Météo | Souterrain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 0:52

It's you or me. And I've already make my choice.clickEvent surprise
- Phase 1 -
« Quand les hommes choisissent de tuer des innocents pour parvenir à leurs fins, il s’agit toujours de meurtre. »


Bonus individuel pour Kenny Holland :

Alors que tu redescends dans une galerie éloignée, tu tombes au milieu de trois buissons garnis à souhait. Sur ceux-ci, des framboises par dizaine te font les yeux doux et le mieux dans tout ça, c'est qu'il s'agit vraiment de fruits. Un rongeur affamé qui grignote l'une d'entre elles te permet de te rendre compte qu'il ne s'agit pas d'un piège. Bon appétit, champion !


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 23:30




Hunger Games

Event surprise

We live, we die, we steal, we kill, we lie just like animals but with far less grace. We laugh, we cry like babies in the night, forever running wild in the human race.

C'était une blague... ils nous regardaient là haut, et ils avaient fait exprès de nous foutre une tempête de neige pile quand on voulait échapper à un monstre tout droit sorti des jeux de rôle de ma sœur. C'était pas possible, c'était pas possible ! Je protégeais mes yeux des flocons fous avec un stupide ananas. Ils devaient bien se marrer au chaud, les téléspectateurs cannibales ! Bordel. Je grognai d'effort lorsque maman me reprit le poignet, luttant pour ne pas perdre ma couverture. Et en plus de ça, il fallait aller vite pour pas se faire bouffer ! C'était probablement le pire moment de mon existence.

« APRIL ! DROITE !

Uh ? Sans réfléchir, j'obéis à ma mère, ce qui était plutôt rare en ce moment. Très vite, je repérai ce qu'elle avait vu. Un passage. Ni une ni deux, je m'engouffrai dedans en m'accrochant à notre seul vivre et au bâton de chasse. Quoiqu'il y ait à l'intérieur, je l'embrochais sans demander mon reste. Mais il n'y avait rien. J'avais effectué le mouvement avec tellement de grâce que je me demandais par quel miracle le bâton n'avait pas cédé. Mais maman et moi étions passées dans le trou glacé, et le monstre ne pouvait pas nous suivre. Un sentiment de soulagement mêlé au froid engourdit mon corps... On pouvait souffler un peu... Heureusement que j'étais sportive, mais autant de tension d'un coup, c'était pas humain. Je me repris un instant, mains (ou ce qu'elles tenaient) sur les genoux, soufflant de la fumée de dragon.

- J'espère qu'il est pas assez intelligent pour faire le tour...

C'était une angoisse, ou plutôt un risque, que je n'allais pas prendre à la légère. Après l'apparition de ce cauchemar, j'allais être sur mes gardes et ne pas être tranquille avant d'avoir trouvé un abri. Quoique... ici, c'était un peu étroit mais peut-être pas plus mal ? Je sentais le vent souffler de l'autre côté. Me hissant dans le tunnel comme je le pouvais avec mon attirail encombrant, je parvins à jeter un œil au dehors. La nuit commençait déjà à tomber... et la tempête était en train d'empirer. Pas question de sortir ! Dans un souffle exaspéré, je m'assis contre une paroi du tunnel, essayant d'ouvrir l'ananas gelé avec la pointe de ma lance sans trop de succès. Même sa plaie béante avait durci.

- J'imagine qu'on va rester là un moment... on va avoir le temps d'essayer de déjeuner... »

Au moins j'étais avec maman, à l'abri. Pas plus mal que ce monstre nous ait poussé à nous terrer là dedans... Cependant, j'espérais qu'il n'essaie pas de nous chasser et de casser l'endroit où nous étions... si c'était possible. À cette pensée, je jetai des coups d’œil anxieux vers le trou d'où nous avions atterri ici.

(c) DΛNDELION


DE DU TEMPS : post 3.

_________________

    I'd rather be me
    We're supposed to all be ladies and be nurturing, and care. Is that really fair ?  Boys get to fight we have to share. So here's my right finger, to how girls should behave. Sometimes what's meant to break you makes you brave.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 23:30

Le membre 'April Lane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Météo [ Glace' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 127
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 23:31

+ Danger de la tempête, parce que j'aime bien pécho des tempêtes de neige goddamnn

_________________

    I'd rather be me
    We're supposed to all be ladies and be nurturing, and care. Is that really fair ?  Boys get to fight we have to share. So here's my right finger, to how girls should behave. Sometimes what's meant to break you makes you brave.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Lun 6 Aoû - 23:31

Le membre 'April Lane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du danger' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 192
Emploi : Lycéenne
Sur ton walkman : Lionel Richie - All night long
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 7 Aoû - 23:08

Je n’avais aucune idée de ce qui se passait dans l’esprit de toutes ces têtes blondes. Ils étaient bien trop jeune pour être là. Même pas majeurs et déjà forcés à tuer pour leur survie. Enfin, si on en croyait les informations qui nous avait été données. Qu’est-ce qu’on en savait après tout ? Et si tout ça n’était qu’une vaste blague ? Un genre d’expérience psychologique pour voir comment on réagissait sous la pression de l’autorité ? Qui tuerait pour sauver sa peau ? Qui resterait fidèle à ses convictions ? Ce serait tout aussi tordu mais au moins pas mortel. Au fond, je cherchais comme d’habitude à rationnaliser l’impensable.

Déjà, avant même de penser à notre mort prochaine, il fallait être pragmatique. Trouver de quoi manger, boire et dormir. Mon coéquipier (mais se considérait-il encore comme tel maintenant que nos lumières s’étaient éteintes ?) semblait pouvoir nous aider sur ce second point. Alors qu’il se plaignait que notre équipe n’avait rien récupéré, je le corrigeais.

« En fait on a un sac. Je n’ai pas encore regardé ce qu’il y avait dedans. »

Joignant le geste à la parole, je le tirais de mon épaule pour regarder à l’intérieur. C’était un hamac double. Cela pourrait s’avérer pratique.

« Un grand hamac apparemment. Au moins on pourra se protéger la nuit. »

Je replaçais mon sac sur mon dos après avoir fait ce constat. J’aurais bien voulu rassurer le petit Royce mais déjà, le sol se mit brutalement à trembler. C’était comme si une cavalcade se dirigeait droit sur nous ou les prémices d’un tremblement de terre. En tout cas, ça ne me disait rien qui vaille. J’échangeais un regard peu rassuré avec le petit Royce tandis que je sentais mes petits cheveux se dresser sur ma tête. Et bien vite la source de tout ce bruit apparu devant nous. C’était des monstres. Des genres de cochons mutants absolument terrifiants. Ils avaient le regard fou de ceux qui veulent tuer et tout mon être ne voulait qu’une chose. Fuir.

« Fuyez ! Vite ! »

Au même moment, Royce avait hurlé pour attirer l’attention des monstres. Etait il complètement suicidaire ? C’était pourtant inutile, les monstres n’étaient pas si bêtes c’était notre groupe entier qui les intéressait. Entre temps, la brume c’était levée et j’avais presque raté l’arrivée de Victoria McNamara. Elle tenta même d’attaquer la bête mais sans grand succès. La fuite, il n’y avait que ça qui pourrait nous aider.

J’attrapais donc Topaz et Victoria avant de les tirer à ma suite. Il fallait à tout prix qu’on se cache. J’espérai juste qu’on puisse profiter du brouillard mais vu leur énorme groin, j’avais comme un doute.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Echec modéré : Je tente d’entrainer Victoria et Topaz à ma suite et nous parvenons à slalomer entre les arbres aussi vite que nos jambes nous le permettent seulement dans l’effort, je finis par les perdre. Ma course folle avec les sangliers continue. J’ai toujours l’impression qu’ils sont là derrière moi et j’espère juste ne pas avoir trop distancé les autres alors que le soleil se couche.

Spoiler:
 

Dé du temps : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mar 7 Aoû - 23:08

Le membre 'River O'Leary' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Réussite ou échec' :


--------------------------------

#2 'Météo | Forestier' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 80
Emploi : Apprenti directeur au sein de l'entreprise familiale.
Sur ton walkman : Bringin' On The Heartbreak - Def Leppard
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 8 Aoû - 21:50




AC Hunger Games

Event surprise

When God is gone and the Devil takes hold, who will have Mercy on your Soul ?

Les deux jeunes sont pris au piège, protégés de la tornade par les racines de l’arbre salvateur qui délimite le périmètre de leur refuge. Il va falloir prendre son mal en patience, alors Andrew s’efforce de consoler Jessica soudainement obsédée par la peur de la solitude. Elle est secouée un moment par de lourds sanglots, mais les mots du garçon finissent par l’apaiser. Il ne lui faut pas longtemps pour sombrer, vaincue par la fatigue des émotions fortes.

Le fils Dean n’ose plus bouger pour ne pas troubler le repos de la lycéenne, alors il se contente d’observer silencieusement la tempête ravager la jungle autour d’eux. C’est la première fois qu’il a l’occasion d’en voir une d’aussi près, et l’événement a quelque chose de fascinant malgré les circonstances. Et puis maintenant qu’il ne se sent plus en danger, il peut profiter un peu de cette vision. Après de longues minutes de silence comblé seulement par le bruit de la nature déchaînée, l’esprit d’Andrew finit par errer d’une idée à l’autre sans chemin prédéfini. Il pense à Kenny et lui envoie une nouvelle dose d’encouragements. Il pense à Victoria et son cœur s’affole alors qu’il prie pour qu’elle aille bien et qu’ils se retrouvent bientôt. Il pense à son père et le supplie de déployer les moyens qu’il faudra pour les sortir tous de là. Il pense à Dorian et lui réserve le plus d’ondes négatives possible. Il pense à Scarlett et se demande s’ils parviendront vraiment à la retrouver à travers une nature si dense. Il espère qu’elle a pu échapper au déchaînement qu’il admire depuis sa cachette. Il ne semble y avoir aucun moyen de survivre sans une protection solide. Il pense aussi à Jessica dont la respiration s’est calmée et s’interroge sur leurs chances de survie. Est-ce que le plan de Kenny fonctionnera ? Est-ce qu’ils pourront survivre s’ils décident de ne pas s’entretuer ? Et si les organisateurs refusent de les laisser sortir de cet enfer tant que le sang n’est pas versé ? Qu’adviendra-t-il ? Devrait-il abandonner Jessica et rompre sa promesse ? Ou la soulager de sa peine rapidement alors qu’elle dort ? Cette idée lui soulève brutalement le cœur. Il ne sera jamais capable de tuer de sang-froid quelqu’un qu’il apprécie, peu importe les conditions qu’on lui impose.

Rendu nerveux par ses réflexions hasardeuses, il s’empare d’une brindille qui vient virevolter à ses pieds et la fait tourner dans ses doigts en l’observant minutieusement pour s’occuper l’esprit. Petit à petit, le calme lui revient et finalement, il se décide à suivre le conseil qu’il a donné à Jessica un peu plus tôt. La tempête n’a pas l’air de vouloir se calmer de sitôt, autant en profiter pour se reposer un peu. Alors il ferme les yeux à son tour, la main sur sa hachette, et s’efforce de trouver le sommeil – même léger.

Il émerge brutalement lorsque Jessica sursaute et ses doigts se referment machinalement sur son arme. Mais ce n’est qu’une petite boîte parachutée qui avance vers eux en clignotant. Andrew l’observe pourtant avec méfiance alors que la brunette s’approche pour la collecter en plein vol. Sous ses conseils il s’écarte à peine, soumis à la taille de leur petit refuge, mais Jessica n’a pas l’air inquiète lorsqu’elle découvre le contenu de la boîte. « Quoi ? » Andrew fronce les sourcils. C’est une blague ?? Ces putains de sponsors sont contents de les voir désespérer, alors ils envoient un cadeau ? C’est ça leur délire ?? Andrew est furieux, il cherche dans les alentours une caméra pour hurler leurs quatre vérités à ces hypocrites de la pire espèce, mais la jeune Banner revient rapidement vers lui pour lui prendre la main. « Qu’est-ce que tu fa- » Il n’a pas le temps de terminer sa phrase que Jessica lui passe un collier magique autour du cou. Il y a une petite image flottante qui le suit. Le jeune Dean ouvre des yeux stupéfaits devant le bijou qui semble sortir tout droit d’un film de science-fiction. Est-ce que c’est un test de l’armée cet endroit ou quoi ? Ils inventent des armes pour envahir la Russie ???

Il est sûr le point de râler à voix haute sur sa condition de citoyen américain bafouée, mais Jessica enchaîne les explications et empêche l’expression de son agacement profond. Oh. Une carte. La jeune fille a l’air soulagé, mais le garçon reste outré. « S’ils veillent sur nous ils feraient mieux de nous indiquer la sortie de cet enfer plutôt que notre localisation. » Cette fois il n’a pas pu se retenir. Il fallait que ça sorte. Il a envie de jeter l’objet par terre, de le piétiner et de cracher dessus. Il n’en veut pas, de cette hypocrisie malsaine autour de son cou. Pire, il est scandalisé à l’idée de participer contre son gré à un test secret. Est-ce qu’ils tiendront seulement parole et laisseront sortir le vainqueur ? Tout ça n’est peut-être qu’une mascarade lugubre à la fin forcément dramatique. Est-ce que les disparus d’Aster Cove sont déjà passés par là auparavant ? Pourquoi ont-ils gardé le silence sur l’existence d’un tel événement ? …Non, Kenny lui en aurait parlé, Andrew en est persuadé. Et puis même si c’était le cas, pourquoi lui faire subir une deuxième fois cette épreuve ? Ça n’a pas de sens… Ce jeu malsain, ça doit être autre chose…

Andrew a hâte de découvrir qui est capable d’une telle monstruosité. Il a hâte de découvrir le visage du démon et de le mordre en retour, comme un animal furieux d’avoir été dérangé. Et comme pour répondre à cette force nouvelle qui s’empare de lui et le réveille tout à fait, la tempête se calme enfin. Aussitôt, il empoigne sa hachette et se résout à tolérer le collier contre lui pour rassurer Jessica. « Bon, on dirait que les choses sérieuses reprennent. » Il déclare en faisant courir un regard perçant sur la nature qui termine de s’agiter. « On a intérêt à chercher de quoi manger en même temps que Scarlett si on veut tenir. » Il prévient alors en quittant enfin les larges racines qui leur ont offert un abri efficace. « On devrait peut-être essayer de grimper à un arbre pour essayer d’y voir plus loin ? » Il alors propose en se tournant vers Jessica. Impossible de savoir vers où lancer leurs recherches sans un minimum de repères.

Dé du temps : 5
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Emploi : Détective
Sur ton walkman : Beat it - Michael Jackson
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 8 Aoû - 23:10

Michael ouvre les yeux au fond d'une cavité sombre. Aussitôt, il est saisit par l'impression farouche d'avoir été enterré vivant. Une migraine atroce lui écrase le cerveau et un grognement lui échappe alors qu'il revient douloureusement à lui. Tous ses muscles sont meurtris, traumatisés par ce qu'ils ont éprouvé plus tôt. Sa gorge plus sèche que le désert lui-même est irritée au point qu'il perçoit le goût du sang dans sa bouche. Ses poumons brûlent comme s'ils abritaient le feu de l'enfer. Chaque inspiration est pénible, alors le détective s'efforce d'expirer tout doucement pour minimiser la souffrance. Il va aussi devoir s'habituer à la douleur constante de ses brûlures, particulièrement celle de sa main qu'il s'efforce de préserver en la ramenant contre lui.

Le bilan du réveil est mauvais. Au moins, il a retrouvé ses esprits, et la douleur avec. Chaque geste est difficile et il met plusieurs minutes avant de se redresser. Assis, misérable et seul, il soupire et se donne un instant pour que sa tête cesse de tourner comme une girouette en pleine tempête. Il se sent lourd et épuisé, perdu et démoralisé au milieu de ces rochers inhospitaliers.

Pourtant, il n'est pas du genre à abandonner. Il connait la solitude dans la galère depuis de nombreuses années. Ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Bientôt, la police remarquera qu'il manque l'un des leurs et ils enverront du renfort.....comme ils ont envoyé de l'aide pour venir en aide à Walter... ? Un nouveau soupir échappe à Michael. Il est seul sur le coup, comme d'habitude. Et alors que l'agacement envers ses collègues revient, il retrouve un minimum de forces. Oui, râler contre les autres lui a souvent servi de motivation. Il ne peut compter que sur lui-même. Il le sait depuis qu'il est tout petit. Alors résigné, il se redresse tant bien que mal en s'appuyant contre la roche fraîche qui lui a servi d'abri. C'était vraiment moins une.

Mais il ne préfère pas penser à ce qu’il a subit un peu plus tôt dans la journée. Lorsqu’il se risque enfin à se traîner jusqu’à la sortie de son refuge, il réalise que le soleil est en train de se coucher. « Bon débarras. » Il grogne sans regret et constate avec soulagement que la température est redescendue. Il n’a pas vraiment le temps de se réjouir cependant, car en ayant passé la plupart de sa journée à comater dans la roche, sa soif s’est faite plus qu’urgente. Elle est devenue nécessaire à sa survie. Il déglutit avec peine en réalisant à quel point l’idée de boire obsède son esprit. Boire. Boire. Boire. Boire. BOIRE. Il serait prêt à boire n’importe quoi, pourvu que ça le soulage de l’intérieur.

Alors il n’y a plus de temps à perdre. Il entreprend aussitôt de descendre très prudemment de son perchoir pour se mettre en quête du champ de cactus qu’il avait repéré au début de la journée avec Victoria. Le vent souffle doucement et la fraîcheur du crépuscule rend l’air plus respirable. La marche est bien moins pénible que celle qu’il a éprouvé sous le soleil meurtrier. Par chance, son sens de l’orientation ne le trompe pas et rapidement il aperçoit les premiers cactus au loin. BOIRE. L’idée de boire le fait accélérer machinalement. Il n’y a pas de sentiment plus atroce que celui d’être assoiffé. L’impression d’avaler des milliers de petits morceaux de verre qui le cisaillent de l’intérieur se fait sentir à chaque inspiration. Il n’a plus de salive, et pendant un instant l’idée de s’entailler le poignet pour étancher temporairement sa soif avec son propre sang lui traverse l’esprit. BOIRE. C’est une nécessité. Un besoin immédiat. Une question de survie.

RC:
 

RM:
 

EM:
 

EC:
 

Dé du temps : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 8 Aoû - 23:10

Le membre 'Michael Dewitt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 114
Emploi : Miss Teen Maine, future étudiante en arts appliqués au Bates College, cheerleader.
Sur ton walkman : I Wanna Know What Love Is - Foreigner
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 8 Aoû - 23:20

Il y avait difficilement la place pour deux dans mon arbre étroit. Dans mon état normal, j’aurai pourtant sans doute partagé mon maigre espace avec le hibou qui malgré sa présence dans cette jungle incongrue restait un être vivant que je n’avais pas le droit de jeter dehors pour affronter un cataclysme dont il avait peu de chances de réchapper. Mais je n’étais pas dans mon état normal, les traces de sangs encore présente sur mes vêtements malgré la pluie qui s’était abattue sur moi pendant que je cherchais un abri en témoignait. En cet instant, j’avais besoin de cet espace et je ne souhaitais pas le partager avec un rapace potentiellement dangereux. Il fallait donc que je m’en débarrasse pour pouvoir reculer plus avant dans l’arbre et me mettre définitivement à l’abri. Je tentais donc de saisir le volatile.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Echec critique
: Je tentais d’attraper le hibou mais celui-ci était plus rapide que moi. Il me fonça dessus dans une tornade de plumes, déchirant un nouveau pan de mes vêtements de son bec. Je devais être dans un bel état ! L’animal se logea ensuite dans mes cheveux, prêt à y faire son nid. Je pouvais sentir ses serres contre mon cuir chevelu. Installé là-haut, il semblait ululer de plaisir. De mon côté, je n’avais plus la force de lutter et décidais d’accepter mon compagnon d’infortune. Je reculais dans mon abri toujours aussi étroit pour me protéger un peu plus des intempéries.

Alors que le vent et la pluie continuaient de faire rage, les effets de la plante se dissipèrent peu à peu et avec eux ma rage qui obstruait tout autre sentiment. Vint alors la conscience du bien et du mal, l’empathie et surtout une culpabilité profonde qui me déchira le cœur à mesure que je prenais conscience de ce que j’avais fait. J’avais ôté une vie. Tuer, j’étais une tueuse. J’avais toujours su que j’étais une mauvaise personne tout au fond de moi. Que je faisais du mal aux gens autour de moi. Pourtant, je n’aurais jamais cru être capable de ça. De profonds sanglots m’échappèrent alors, tandis que mon corps était pris de spasmes nerveux. Je m’en voulais, Ô Seigneur, je m’en voulais terriblement. Qu’est-ce qui avait bien pu me faire sombrer dans une telle folie meurtrière ? Qu’est ce qu’ils avaient bien pu me faire ? Est-ce que toute cette haine, cette rage était déjà là en moi ? Est-ce qu’elle pourrait ressortir à nouveau ? Terrifiée et encore un peu plus traumatisée, je me roulais en boule contre la paroi boisée tenant pourtant farouchement en main l’objet de mon crime. A me repasser des heures durant ce que j'avais fait, imaginant d'autres scénario. Cherchant une issue.

J’aurais dû vouloir mourir après ce que j’avais fait et une partie de moi le souhaitait. Mais pourtant, au fond, je savais bien que je voulais vivre malgré tout. Je devais vivre. J’avais encore tellement de choses à faire, tellement de crimes à confesser. Sombrer maintenant, ce serait le choix du lâche et j’avais été bien trop lâche dans ma vie. Telle était ma réalisation alors que tombait la nuit.

Dé du temps 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Mer 8 Aoû - 23:20

Le membre 'Scarlett King' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 13:59

It's you or me. And I've already make my choice.clickEvent surprise
- Phase 11 -
« Quand les hommes choisissent de tuer des innocents pour parvenir à leurs fins, il s’agit toujours de meurtre. »Le brouillard avait empli toute la zone, d'un coup, sans prévenir. Il avait serpenté entre les pierres, entre les rares arbres encore en vie, avait tout pris et tout volé. Il avait dévoré leur visibilité presque immédiatement, rendant leur découverte du milieu dans lequel ils étaient arrivés particulièrement difficile. Dorian avait soupiré, puis une odeur horrible s'était répandue depuis le sac qui contenait leurs vivres. Un rictus de rage avait animé ses traits lorsqu'il avait découvert la nourriture pourrie. Il avait consciencieusement vidé le sac tandis qu'Estelle faisait le guet. Hors de question qu'ils se fassent tuer par surprise alors qu'ils commençaient tout juste à jouer.

« Dorian... ? J'entends un drôle de bruit, à l'Est. »

Le jeune homme avait saisi son poignard d'une main tandis qu'il se relevait de l'autre. Il s'était approché de la jeune femme à qui il avait fait signe de reculer.

« Reste sur tes gardes. Avec ce brouillard, la rouquine pourrait venir de nulle part. »

Estelle avait hoché la tête. Dorian était presque triste, qu'ils aient été choisis pour la même édition. C'était une fille intelligente qui méritait d'être connue. Il aurait voulu éviter d'avoir à la tuer tôt ou tard.

Le bruit s'était révélé être celui d'un colis des sponsors. Celui-ci s'était approché de lui presque mollement et il avait eu le plaisir d'admirer l'ombre d'une énorme caisse flotter jusqu'à lui.

« Estelle. Viens voir. »

La jeune femme avait approché, et tous deux avaient découvert ensemble le contenu de la boîte. Seize repas. Et un mot. Un sourire carnassier s'était glissé sur les lèvres de Dorian, à la lecture de celui-ci. Il l'avait fourré dans le sac en même temps qu'il avait rangé la nourriture à l'intérieur. Les barres complètes qu'ils avaient reçu constituaient des repas rapides et faciles à ingurgiter. Ils ne mourraient pas de faim. Pas ici, en tout cas. Ragaillardi par le présent, Dorian avait souri à sa partenaire.

« On va trouver la rouquine. Si elle ne veut pas nous rejoindre, on la tuera. Passe devant, si y a le moindre risque, cache-toi.
- Je n'ai aucune visibilité, Dorian.
- Elle non plus n'en aura pas. Sers-toi du brouillard comme d'une arme. Il est là pour ça. »


Et maintenant, Dorian et Estelle étaient là, dissimulés aux abords d'une grotte d'où leur provenaient trop de voix. Contre toute attente, la blessée avait réussi à s'extirper des eaux. En d'autres circonstances, Dorian aurait été impressionné. Mais désormais, elle représentait une menace mortelle qu'il leur fallait éliminer. Pour ça, rien de plus efficace qu'une attaque surprise. Mais au moment où ils s'apprêtaient à s'élancer, une troisième voix résonna dans la grotte. C'était une voix inconnue, d'un niveau de danger inconnu lui aussi. Dorian décida que, plus que la rouquine du début, c'était sur cette voix qu'ils devaient se concentrer. Il leur fallait éliminer les menaces incalculables. Il fit signe à Estelle. Celle-ci tirerait sur Kahina, dont ils avaient identifié la silhouette, tandis qu'il poignarderait la nouvelle venue. Evie viendrait plus tard.


Estelle:
 


Dorian:
 
©️ 2981 12289 0




→ L'équipe rose revient dans la course et est plus agressive que jamais !
→ Pour rappel :


  • Les réussites critiques de cette équipe sont potentiellement mortelles. S'il y a déjà eu beaucoup de morts, elles le seront moins. Mais vu qu'il n'y a eu qu'un seul mort, ce tour-ci, elles sont mortelles. Vous ne pouvez pas répliquer.
  • Les réussites modérées de cette équipe provoquent des blessures graves. Vous ne pouvez pas répliquer.
  • Les échecs modérés de cette équipe provoquent des blessures légères à tendance moyenne. Vous pouvez répliquer si vous voulez, mais vous subirez une autre attaque juste derrière.
  • Les échecs critiques vous épargne. Il vous est donc conseillé de fuir, ou de tenter de répliquer. MAIS ATTENTION !


→ Dans le cas où vous choisissez de répliquer seule une réussite critique vous permettra de les blesser, et pas mortellement. Un échec critique vous coûtera une blessure moyenne, comme celle de Kahina actuellement. La réussite modérée vous permettra de fuir, sauf si elle est précédée d'un échec modéré de la part des roses.
→ Pour toute question veuillez me trouver en mp.
→ Vous ne pouvez pas aller contre un résultat de dé, pas plus que je ne le peux. Merci de rester fairplay, il s'agit des Hunger Games, pas d'une sortie scolaire.
→ Pour l'instant les roses sont difficilement atteignables, mais plus il y aura de morts, plus ils seront à votre niveau.

Points essentiels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 13:59

Le membre 'ASTER_COVE' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Réussite ou échec' :


--------------------------------

#2 'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 110
Emploi : Serveuse à l'Aster Clover
Sur ton walkman : Led Zeppelin - Immigrant Song
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 15:45

Kahina était vraiment la femme la plus courageuse qu'elle connaisse. Une battante. Une guerrière. Evie se sentait fière d'évoluer à ses côtés, et elle se promit silencieusement de la suivre jusqu'au bout de l'Enfer où on les avait plongées. Ensemble. Bien entendu, elle n'oubliait pas la pauvre gamine que la malchance avait poussée en leur direction. Monde de merde... C'était injuste. Toute cette situation était injuste. Elles n'avaient rien demandé, rien fait de mal, et pourtant le destin choisissait de les mettre à l'épreuve de la pire des manières.

Le regard de la jeune femme croisa celui de sa meilleure amie et s'endurcit. Très bien. Ils voulaient jouer, elles allaient jouer. Elles allaient jouer et démonter leur putain de jeu pervers. Elle ferait tout pour, c'était un engagement qu'elle prenait en elle-même.

Saisissant la main de Kahina, Evie plissa les yeux pour tenter de distinguer des formes dans la brume opaque qui s'était levée dans la forêt de pierres. Rien ne s'offrait pourtant à son regard qu'une couleur blafarde. Il leur faudrait donc se contenter de leurs oreilles et de leurs nez, de leurs mains aussi. Une boule de nervosité se noua dans la poitrine de la rouquine. Elle se sentait épiée. Elle n'osait pas le dire trop fort, mais tous ses sens hurlaient au danger. Et si l'équipe de psychopathes était encore là ? Et s'ils attaquaient ?

Non, non. Ils étaient partis en avance. Ce qui leur laissait tout le loisir de tendre une embuscade.

« Putain de merde... », jura-t-elle, son murmure perdu dans la brise qui soufflait entre les rochers.

Sa meilleure amie, elle, se rendit bien plus utile, et les trois partenaires s'enfonçaient bientôt dans une petite grotte qui, bien qu'envahie elle aussi par la brume, offrait au moins un abri contre une éventuelle tempête. Ou un éventuel danger.

À l'instant où la pensée lui vint, elle perçut un sifflement. Le son était négligeable en soi, feutré, à peine audible. Evie ne comprit ce dont il s'agissait qu'en voyant Kahina s'affaisser à ses côtés. Immédiatement, elle se précipita sur elle. Bordel. Bordel bordel bordel !

La flèche avait pénétré l'emplacement précis de la blessure de sa meilleure amie, histoire de causer le maximum de douleur. Pourriture. Si Evie choppait la salope qui avait osé lui faire ça, elle allait la réduire en bouillie. Le regard qu'elle tourna vers la brume était animé d'un brasier meurtrier. Trop. C'en était trop. Mais l'assaut n'était pas terminé et, dans son urgence, la jeune femme en avait oublié le danger que représentait le coéquipier de l'ordure. Mackenzie, elle, n'en aurait jamais l'occasion. Le sang qui se répandit sur le sol, son sang, lui promettait les pires douleurs ou la mort.

Non.
Non, Evie ne laisserait plus ça arriver.
Elle se pencha au hasard et s'empara de ce qui semblait être une pierre, pointue l'espérait-elle. Dissimulée par la brume, elle apercevait toutefois en contre jour l'immense silhouette du lâche qui avait attaqué une gamine par derrière. La jeune femme se mit à quatre pattes et s'avança dans la pénombre, couverte par le brouillard. Lorsqu'elle arriva vers les jambes de l'homme, elle attaqua. Ses deux mains plantées sur la pierre, elle frappa de toutes ses forces au creux de son genou, poussant un cri de rage afin de se donner plus de force.

RC : Dorian sent une violente douleur éclater dans son genou. La pierre, belle et bien pointue, vient de le blesser au niveau de l'articulation.
RM : Dorian sent une violente douleur éclater dans son genou. La pierre, toutefois, n'est pas assez tranchante pour l'avoir blessé. Il est simplement distrait, le temps de quelques secondes.
EM : La pierre n'est pas tranchante. Evie a beau frapper, tout ce qu'elle obtient est un petit réflexe nerveux au niveau du genou du colosse. Elle a tout juste le temps de reculer pour éviter le poignard qui frôle son flanc.
EC : La pierre n'est pas tranchante. Evie a beau frapper, tout ce qu'elle obtient est un petit réflexe nerveux au niveau du genou du colosse. Celui-ci réagit plus vite que la lumière, et son poignard, impitoyable, s'enfonce dans son flanc. Si la blessure n'est pas mortelle, elle n'en est pas moins douloureuse. Evie hurle.


DE DU TEMPS 8

_________________

Freedom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 15:45

Le membre 'Evie Knott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 660
Emploi : Lycéenne (senior) et animatrice sur Radio Aster Cove.
Sur ton walkman : Laura Branigan - Self Control
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 18:22




Hunger Games

Event surprise

Were we born to abuse, shoot a gun and run, or has something deep inside of us come undone? Is it a human trait, or is it learned behavior, are you killing for yourself, or killing for your savior?

Si ce maudit sanglier n'avait pas fermé les yeux, je l'aurais eu à coup sûr. Irritée par cet échec, je serrai mon poing et avalai ma salive, regardant à tour de rôle River et Topaz. Royce venait de recevoir une curieuse boîte venue de nulle part, ce qui me fit froncer les sourcils. J'espérais qu'il allait faire attention avec quoi que ce soit qui se trouvait là dedans... En tout cas nous n'étions pas parties pour riposter plus longtemps contre les deux bêtes géantes. River avait attrapé mon poignet et nous étions engagées dans une course qui, j'espérais, allait pouvoir semer les géants.

« Suivez-nous !! fis-je à Royce et Georgie au passage.

Notre choix avait été fait, on allait courir. L'adrénaline jusque dans la gorge, je suivais les traces de River comme je le pouvais. La brume était loin d'aider, et parfois je ne voyais que vaguement sa silhouette, essayant de ne pas me prendre des troncs d'arbre dans la tronche. Je courais, courais, dans la direction où River allait... Ou plutôt, où j'imaginais qu'elle allait... Car bientôt je la perdis de vue. Un regard sur le côté me permit de constater que Topaz n'était pas dans mon angle de vue non plus. Est-ce qu'elle avait réussi à la rejoindre ? Plus je courrais, plus la brume se levait... dès que je commençais à avoir un champ de vision décent, je m'arrêtai. Plus personne. Merde, j'étais allée où ?!

- Hey ! Où vous êtes ?

Je n'osais pas trop crier de peur d'attirer les bestioles qui étaient sûrement pas loin, mais plus les secondes s’égrainaient, plus la terrible fatalité prenait de l'ampleur : j'étais perdue.

- Georgie ? Royce ? River ? Topaz !! »

Seul le chant des oiseaux me répondait, ainsi que le soleil qui commençait à se coucher, tâchant la lumière de faisceaux rouge sang. Et merde. C'était bien ma veine, putain, j'étais perdue dans une forêt avec des sangliers géants et la nuit commençait à tomber. Il fallait que je trouve un endroit où dormir avant tout. Et vu que je ne savais pas où se trouvaient les sangliers et qu'ils pouvaient venir d'une minute à l'autre, je décidai de monter à un arbre. Ils ne pourraient probablement pas m'atteindre ici, à moins qu'ils aient l'idée de le défoncer pour me faire tomber, mais j'espérais fortement que non. Au pire, je pourrai toujours m'entraîner au lance-pierre sur mon perchoir. Trouvant l'arbre parfait, je commençai alors à escalader le tronc.

Réussite critique:
 


Réussite modérée:
 


Échec modéré:
 


Échec critique:
 
(c) DΛNDELION


DE DU TEMPS : post 9.

_________________

    And I'm head over heels
    First time in years to drench your skin in lover's rosy stain. A chance to find the phoenix for the flame. A chance to die, but can we dance into the fire ? That fatal kiss is all we need. Dance into the fire to fatal sounds of broken dreams.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 18:22

Le membre 'Victoria McNamara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé du destin' :


--------------------------------

#2 'Réussite ou échec' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 244
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 19:20

It's you or me. And I've already make my choice.clickEvent surprise
- Phase 11 -
« Quand les hommes choisissent de tuer des innocents pour parvenir à leurs fins, il s’agit toujours de meurtre. »


Biome Forêt, malus individuel :

Le vent semble tourner et alors que vous fuyez, vous vous rendez étrangement compte que les sangliers ne vous suivent pas. Ils sont là, tétanisés, mais ce n'est pas à cause du sifflet de Royce. Ils regardent un endroit précis, et soudain, le monde entier se met à trembler. Les arbres se secouent dans tous les sens sous les vagues successives d'un puissant séisme. Un écureuil tombe au sol, mais ne remonte pas dans son arbre. Au lieu de ça, vous l'apercevez qui court dans le sens inverse de la montagne. Et pour cause. Lorsque vous levez les yeux vers celle-ci, quelque chose vous frappe. Au milieu du brouillard qui emplit tous vos sens, vous apercevez tout de même une drôle de colonne de fumée qui semble s'élever de celle-ci... Comme s'il-... Non... Tout de même pas... Le séisme redouble d'intensité, et soudain, la montagne s'éventre. Dans les airs se répand un nuage de cendres noires et quelque chose de très rouge, de brûlant, se met lentement à couler sur ses flancs. De la lave. Pâteuse, en plus. Le nuage de cendres semble s'intensifier, et c'est sans doute celui-ci qui est le plus alarmant. Si vous ne fuyez pas, vous allez mourir. C'est maintenant une certitude.


Spoiler:
 
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
avatar
Messages : 180
Emploi : 10th grade
Sur ton walkman : Perfect day - Lou Reed
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   Jeu 9 Aoû - 20:18

Hunger Games
Everybody

La honte que tu éprouvais en ce moment avais été rapidement remplacé par la peur ambiante que ces monstres insufflaient. Ton plan était complètement tombé à l'eau... Avec le boucan que tu avais livré aux sangliers, tu avais aisément cru pouvoir les attirer... Comme quoi, les monstres n'étaient pas tous si crétins que ça ! Non, bien au contraire, les bêtes se mirent à charger en direction que tes amis. Quelques instants durant, tu les imaginas écrasés sous les sabots des deux créatures... Une vision d'horreur qui ne put s'estomper malgré le courage dont Victoria faisait preuve. Toute la scène s'était déroulé en quelques secondes... Tu avais rapidement aperçu une flèche frôlée l'un des deux monstres. À vrai dire, tu n'avais pas réellement compris d'où elle provenait, ni où elle avait atterri, seulement l'attitude totalement désintéressée du sanglier te fit comprendre que cette tentative était un échec...

Continuant sur sa lancée héroïque, Victoria -car tu imaginais facilement qu'elle est pue être la lanceuse de flèches- poussa Georgie vers ta position... Outre le léger soulagement que la présence de ton ami t'insuffla, une grande part d'angoisse demeurait... Les deux gigantesques créatures venaient tout juste de terminer leur course destructrice sur la position de vos camarades ! Ainsi légèrement caché derrière les feuillages, tu tentas d'observer leur position... En cet instant, tout pouvait alimenter ta peur grandissante, et le fait de n'apercevoir aucune trace de vos pairs ne manqua pas de te donner de grandes sueurs froides. Tu ne souhaitais pas du tout les imaginer en bouillie sous les sabots des sangliers... Pourtant, ton esprit s'était déjà chargé de ça... Tu espéras réellement qu'il ne leur soit rien arrivé, et qu'elles aient pu s'échapper à travers les fougères.

Tes espoirs de les voir en vie cependant laissèrent bien rapidement place à ta propre survie... Le temps de quelques instants, tu aurais cru te faire courser par ces deux sangliers fous... Pourtant, bien pire se préparait derrière les grands arbres de la forêt. Un volcan sorti comme magiquement de terre ! Du moins, la montagne que tu n'avais jusqu'alors pas même remarqué se mit dans un erruption extrême et plus précipité que tu n'avais jamais imaginé... Oh, tu en avais lu des documentaires sur ce genre de phénomènes ! Il t'était pourtant -d'après tes souvenirs- impossible d'assister à un saut d'humeur volcanique si rapide ! Non, vraiment, tu avais toutes les cartes en main afin d'affirmer baigner actuellement dans les enfers. Les vrais.

Il n'y avait plus d'autre choix. Tu attrapas le bras de Georgie et te mit à courir en contresens de la lave, noyant bientôt les arbres alentour... Ta course te conduisit sans aucun doute en compagnie de vos deux charmants amis les sangliers... Oh bien sûr, ces deux abominations étaient bien trop alarmées par la situation pour vous prêter une quelconque attention. C'est avec toute la volonté du monde que tu te frayas un chemin au milieu des pattes gigantesques des monstres terrifiés. Peut-être tomberais-tu sur tes anciens alliés, épargné par la mort... S'il y avait bien un chemin par lequel tu pouvais les croiser, c'était inévitablement par là. L'espoir de les revoir se concrétisa réellement lorsque tu remarquas n'avoir vu aucun cadavre sur le sol... Ainsi continuas-tu ta course en compagnie de Georgie, tentant de quitter la forêt au plus vite...
Made by Neon Demon

_________________
boys don't cry ♫
It's such a perfect day, I'm glad I spend it with you... Oh such a perfect day... You just keep me hanging on....
c by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"   

Revenir en haut Aller en bas
 
SURPRISE - N'oubliez pas le lien musical sur "click"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» N' oubliez pas d 'écrire
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Flood :: Jeux & Autres :: Event surprise-
Sauter vers: