Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Let's be alone together. [Georges]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louy Henderson
Let's be alone together. [Georges] Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 188
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] EmptySam 14 Juil - 21:38


Let's be alone together.
Être seul. Cela arrivait souvent de l'être pour le jeune homme. A vrai dire, certaines fois, ça lui faisait du bien de réfléchir et de s'isoler pour pouvoir penser à tout et rien. Souvent, Louy prenait son carnet à dessin et son crayon fétiche pour pouvoir faire des dessins de ce qui l'entourait. Ses dessins changeaient de style selon ses humeurs. Lorsqu'il était heureux, ils étaient joyeux et clairs. Lorsqu'il était triste ou pas bien, ses dessins étaient noirs et très sombres. Vous allez dire : C'est normal pour un adolescent de déprimer, ce sont les hormones et l'adolescence, tout le monde passe par là, arrêtez de vouloir paraitre plus intéressant que les autres ! Or, Lou ne déprimait pas parce qu'il se sentait moche ou pas bien dans sa peau comme le faisait la majorité des adolescents. Non, le jeune homme subissait la dure loi de la vie. Être différent, ça fait peur. Aimer les garçons quand on est un garçon, c'est être différent, et donc, ça fait peur. La peur du genre de personnes qu'était Louy provoquait une certaine méfiance et même de la violence. En effet, il ne comptait plus le nombre de fois où des idiots se mettaient à lui taper dessus. Il devait désormais constamment faire attention même si tout le monde n'était pas au courant de son terrible secret.

Après quelques instants de marche dans une direction quelconque, il finit par s'arrêter pour ensuite s'avancer alors vers un banc et s'installa sur celui pour gribouiller dans son carnet. Il commença à dessiner les courbes d'un visage, une mâchoire anguleuse comme il savait si bien les dessiner et de beaux yeux perçants. Cela restait assez brouillon mais il appréciait son dessin malgré tout.

Louy garda son nez plongé dans son carnet jusqu'à ce qu'il soit satisfait des finitions des traits du visage. Mais il fut soudainement sorti de ses pensées quand il entendit des rires moqueurs. Le bègue releva la tête et chercha d'où venait ces rires qu'il connaissait trop bien. C'était les débiles de l'école qui se prenaient pour des brutes. Ils s'en prenaient à un garçon plus jeune qu'eux mais du même âge que lui. En y regardant plus précisément, Lou reconnut le garçon. C'était celui qui avait disparu, mais aussi un des meilleurs amis de Jimmy avec qui ils trainaient dans les magasins de comics et à la salle d'arcade. Il ne le connaissait pas plus que ça, mais il ne pouvait pas rester ici à ne rien faire pendant que Georges se faisait taper dessus par des garçons sans cervelles. Le jeune bègue fourra son carnet dans sa poche avant de marcher en direction de l'altercation. Ils commençaient à s'en prendre au brun, alors il arriva et poussa l'un des garçons.

Laissez le t-t-tranquille !

Par malheur, il reçut un coup dans le nez. Celui se mit à légèrement saigner mais il n'en fit rien et attrapa Georges par le poignet pour s'éloigner des brutes. Il l'emmena dans une ruelle après les avoir semés. Louy reprit sa respiration avant se tourner vers le brun.

Je pen-pense qu'on les a semé ! Il passa sa main sur son nez et vit ensuite le sang sur ses doigts, Aïe, aïe, aïe... Tu-Tu aurais un mou-mouchoir?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges E. McGalaan
Let's be alone together. [Georges] 5313059f9d92f93e8a27d4e76a6b4c5544cc7070_00
Messages : 234
Emploi : 8th grade
Sur ton walkman : Take on me • a-ha | Africa • Toto
MessageSujet: Re: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] EmptyJeu 19 Juil - 22:02



Let's be alone together
Louy Henderson

Les après-midi à traîner en ville étaient loin d'être rares pour l'adolescent, à vrai dire c'était une habitude qu'il avait attrapé depuis de nombreuses années, depuis que Jimmy pouvait se balader seul et quand Royce pouvait les accompagner. Ça avait toujours été ainsi, eux trois fourrés ensemble, inespérables, pourtant depuis son retour les choses avaient un peu changées. Evidemment Royce et Jimmy restaient fidèle à eux même, ils étaient toujours ses meilleurs amis, les personnes qu'il aimait le plus au monde et pour qui il ferait tout mais ils s'étaient éloignés. Pas que ce soit de leur faute, à vrai dire c'était Georgie qui mettait un peu de distance comme avec le reste du monde d'ailleurs et être dans des classes séparées n'aidait en rien, ils n'avaient plus les mêmes horaires, ne vivaient plus les mêmes journées de cours ennuyeuses et ne fréquentaient plus les mêmes personnes. L'arrivée de l'été lui donnait au moins l'espoir qu'ils puissent de nouveaux se retrouver tous les trois, retrouver cette dynamique qui les animaient depuis l'enfance, mais à côté de ça il avait pris l'habitude de rester seul, loin des autres. Ça n'avait rien de vraiment étonnant son père n'était pas très bien vu en ville, lui non plus d'ailleurs et cette histoire de disparition... Georges n'avait simplement pas envie qu'on lui pose des questions auxquelles il ne pourrait de toute façon pas répondre alors la solitude était devenue la meilleure solution.

Ses pas l'avaient guidés à travers la ville bien qu'il ne réfléchissait pas réellement à sa destination, tout était mieux que de rester enfermé chez lui de toute façon et la seule règle qu'il s'était imposée était de ne pas traîner aux alentours du magasin de pêche de peur d'y croiser l'un de ses aînés ou pire, son père. Georgie était perdu dans ses pensées quand un sifflement l'en sorti mais avant qu'il ne puisse tourner la tête dans sa direction, il sentit une pression sur son sac à dos avant d'être repoussé vers l'arrière, entraîné dans une chute qu'il ne pu interrompre. Le contact avec le bitume le fit grimacer bien qu'une partie du choc avait été amortit par son sac et avant même de voir qui se dressait devant lui, il fronça les sourcils en sentant son sang ne faire qu'un tour.

- C'est quoi ton putain de problème asshole !?

Presque immédiatement, le brun s'était remit sur ses pieds, levant la tête pour affronter le regards des adolescents plus âgés. Si ils avaient ricané au début, sa repartie semblait les avoir légèrement irrités. Il devait remercier Jimmy pour avoir contribué à l'épanouissement de sa mauvaise langue mais le fait de s'écraser constamment chez lui y était aussi pour quelque chose, à l'extérieur, loin de l'homme qui le terrorisait, il n'était qu'une petite boule de nerfs prête à exploser. Les railleries avaient très vite repris le dessus et à vrai dire, Georgie n'y prêtait plus vraiment attention sachant très bien que les thèmes abordés étaient toujours les mêmes. Même les surnoms qu'on lui collait ne semblait plus réellement l'atteindre mais évidemment la colère était toujours présente et ce genre d’événements restaient tout de même dans un coin de sa mémoire, prêt à resurgir lorsqu'il ne pourrait tout simplement plus les pousser au fond de son esprit. Si Jimmy était là les choses seraient probablement pires mais il prendrait à sa place, comme toujours et lui au moins se battrait, Royce ... Royce tenterait probablement de désamorcer les choses et d'éviter le conflit mais quand il était seul, Georgie ne pouvait pas s'empêcher de garder la tête haute, de soutenir les regards en crachant des insultes.

Sa colère ne faisait que grandir lorsque l'un des gars vint le bousculer, d'abord doucement puis plus fort et plus fréquemment, il n'était pas de taille à se battre, il le savait très bien et alors qu'il était certain qu'un nouveau coup allait tomber, cette fois dirigé directement vers son visage, il ferma simplement les yeux, prêt à encaisser le choc.

Le coup ne vint jamais et le brun fronça les sourcils, ouvrant les yeux face à cet éclat de voix inconnu. Il aurait pu reconnaître le bégaiement familier de Louy, après tout il était le seul bègue qu'il "connaissait" mais ce n'est qu'en apercevant le jeune garçon que le cadet McGalaan reconnu son sauveur.

- Qu'est-ce qu....

Tout s'était passé rapidement, un coup était parti, pas pour lui, et avant même qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, il s'était retrouvé à courir, traîné derrière l'autre adolescent. Ce n'est qu'une fois loin de l'agitation des grandes rues que Georges pu récupérer son poignet et il se pencha légèrement, appuyant ses mains sur ses genoux pour reprendre sa respiration.

- Ouais ...

Georgie finit par se redresser, fronçant les sourcils et le nez en voyant le liquide rougeâtre sur les doigts de l'adolescent. Sans attendre il avait passé l'une des lanières de son sac sur le côté pour pouvoir l'ouvrir tout en s'accroupissant, fouillant à l'intérieur en poussant ses affaires scolaires et les autres bricoles qui pouvaient s'y trouver. Le brun finit par en tirer un paquet de mouchoir chiffonné et il en prit un avant de se relever une fois encore, comblant les quelques centimètres qui le séparait de Louy.

- Bouge pas.

C'était peut-être triste mais toutes ces années à devoir cacher la violence de son père lui avait apprit à camoufler ou s'occuper de petites blessures, évidemment il était loin d'être médecin mais il se débrouillait comme il le pouvait, comme il l'avait toujours fait.
Après une rapide analyse, Georgie vint tapoter légèrement le mouchoir juste au dessus des lèvres du bègue, pour éponger le sang qui coulait toujours dans un fin filet.

- Faudrait que tu t'assoie un peu, penche la tête en avant et compresse le mouchoir sur ton nez

Après ces conseils, Georges était prêt à refermer son sac pour foutre le camp, c'était déjà plutôt inhabituel pour lui de ne pas avoir simplement agressé l'adolescent pour être intervenu et s'être occupé de lui alors qu'il n'avait rien demandé mais quelque part il n'avait pas réellement l'habitude qu'on vienne à son secours, du moins en dehors de ses meilleurs amis et il se retrouvait à s'en vouloir pour le coup que c'était ramassé le bègue.

- Merci... mais je gérais, t'avais pas besoin d'intervenir.

Le brun haussa vaguement les épaules, remettant son sac correctement sur son dos. Si Louy n'était pas intervenu il se serait certainement pris une petite raclée, rien de bien méchant mais il avait au moins évité ça.
Son regard ne pouvait s'empêcher de faire des aller retour entre le bout de la ruelle et l'adolescent toujours face à lui, une petite voix au fond de lui l'incitait à partir, il avait été assez gentil, il avait même réussi à cracher un petit merci et quelque part il était un peu mal à l'aise face à Louy, pas avec lui directement plutôt parce que maintenant qu'il était seul avec, il ne pouvait empêcher la voix de son père lui répéter ces horribles choses à propos des garçons comme Louy, et parfois même il parlait directement du garçon ou même de sa famille qui n'avait pas honte de ça. D'un autre côté, le bègue n'avait jamais été méchant avec lui, il ne lui avait même jamais fait de tord et était pote avec Jimmy ce qui irritait par moment Georgie comme à chaque fois que l'un de ses meilleurs amis traînait avec d'autres personnes.

- ... Ça va aller ?

Evidemment que ça allait aller, il n'était pas aux portes de la mort, mais quelque chose chez ce garçon le poussait à essayer d'être sympa avec lui, certainement le même visage angélique que Royce portait en permanence et qui réussissait à le tirer de beaucoup de mauvaises situations.

code by bat'phanie

_________________
I am a lost boy from Neverland
There was a time when I was alone, nowhere to go and no place to call home. "Run, run, lost boy" they say to me, "Away from all of reality. " Neverland is home to lost boys like me and lost boys like me are free ▬ Punny Boy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louy Henderson
Let's be alone together. [Georges] Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 188
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] EmptyMar 11 Sep - 20:38


Let's be alone together.
A vrai dire, Louy connaissait tellement bien ce genre de situation. Il ne comptait plus le nombre de fois que des garçons plus âgés que lui s'en prenait à lui, enfin, c'était surtout le fameux Stan, cette brute sans cervelle qui lui tapait dessus parce que d'après lui Lou était une "tapette", un "pd", ou tout autre surnoms blessants. Il ne comprenait pas ce genre de comportement. Oui, il était différent. Mais qu'y avait-il de mal à aimer ? Ce n'était qu'une histoire de ce qu'on avait entre les jambes, apparement fallait que ce soit différent là bas en bas. Encore une fois, il trouvait cela absurde. Malheureusement, ce n'était pas la seule chose qui poussait ce genre de personne à s'en prendre aux autres. La sexualité n'était pas la cause unique, il suffisait d'être différent, peu importe ce qui te différenciait des autres. Pour Georgie, c'était sa disparition et tout ça. C'était un peu comme si les deux garçons se trouvaient un point commun pour la première fois. Ils se connaissaient, oui, mais uniquement de loin. Le bègue avait déjà essayé quelques fois de se rapprocher du petit brun, mais en vain. Peut être que les rumeurs qui lui tournaient autour ne l'attirait pas trop et il n'allait pas le forcer à l'apprécier.

Louy baissa le regard vers ses mains qui étaient couvertes de tâches de sang. De grosses goûtes tombaient petit à petit de son nez en attendant que Georgie ne lui passe un mouchoir. Il regarda celui-ci s'approcher pour observer son nez amoché pour ensuite tapoter la zone sous ce dernier pour retirer le sang. Le bègue prit ensuite le mouchoir pour le presser sur son nez, enfonçant une partie dans sa narine afin d'arrêter les goûtes de couler puis il pencha un peu la tête en avant comme conseillé plus tôt.

Merci..

Il le regarda fermer son sac. Un peu déçu, à vrai dire. Il pensait que cet acte de bravoure pour le sauver des bullies pourrait peut être les rapprocher. Il n'avait pas beaucoup d'amis et aurait aimé que Georgie en fasse parti, surtout que Royce et Jimmy faisaient partis des siens. Pourquoi pas le troisième mousquetaire ? Louy releva le regard vers l'autre garçon quand celui-ci le remercia puis il haussa les épaules.

C'est normal, jj-j'allais pas te laisser te faire bo-botter cul par ces cons.

Cela aurait été horrible de la part du bègue de laisser le garçon se faire frapper par ces mecs, surtout qu'il les avait entendu de lui. Il s'en aurait voulu d'avoir laisser les choses comme ça et de retrouver Georgie le lendemain avec un oeil au beurre noir. De plus, il était du genre à venir en aide aux autres quand il le pouvait, c'était comme instinctif même si franchement, il se serait bien passé du coup de poing dans le nez.

Ouais, ouais.. T'inquiète, c'est mon t-t-troisième sur la semaine. dit-il, pointant son mouchoir rouge de sang.

C'était bizarre, de se retrouver avec le garçon qui avait disparu, il savait que Georges avait du entendre les rumeurs mais pour être honnête, il en avait entendu sur lui aussi. Ils étaient un peu sur le même piédestal.

Soudainement, quelque chose le frappa. Il tourna sur lui-même, les sourcils haussés et une moue se formant sur son visage. Louy fouilla les poches de sa veste avant mais... rien.

Mon carnet !

Son carnet à dessin avait du tomber dans la bagarre, mais Lou tenait vraiment à ses dessins, même ses gribouillis. Il passa à côté de Georgie et sortit rapidement de la ruelle. Au loin, il voyait des feuilles voler à cause du vent qui soufflait depuis peu. Il courut jusque là-bas, et tomba nez à nez avec ses dessins tout chiffonnés et déchirés. Le jeune bègue sentit sa lèvre inférieure trembler et passa la manche de sa veste sur ses yeux alors qu'il s'agenouillait pour les ramasser directement même s'il n'en restait presque rien.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges E. McGalaan
Let's be alone together. [Georges] 5313059f9d92f93e8a27d4e76a6b4c5544cc7070_00
Messages : 234
Emploi : 8th grade
Sur ton walkman : Take on me • a-ha | Africa • Toto
MessageSujet: Re: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] EmptyMer 7 Nov - 8:27



Let's be alone together
Louy Henderson

Dire que Georgie était mal à l'aise serait un euphémisme bien qu'il n'arrivait pas à mettre ça sur le fait d'avoir été aidé par Louy, de se dire qu'il n'avait lui même pas été très sympa de le "détester" au point d'interdire à Jimmy d'être pote avec lui ou à causes des rumeurs au sujet de l'autre garçon.

Le petit brun bougeait nerveusement sur ses pieds, serrant l'une des lanières de son sac à dos tout en détournant le regard, répondant au bègue par de petits grognements pour lui faire comprendre qu'il écoutait toujours.

Georgie avait reporté son attention sur lui quand le plus grand s'était mis à s'agiter et il avait arqué un sourcil avant de le voir s'enfuir presque en courant.

" Hey  !  "

L'adolescent roula presque des yeux en abandonnant son sac dans la ruelle pour se mettre à courir après Louy, après tout il l'avait aidé juste avant, autant lui rendre l'appareil, au moins ils seraient quitte.

En le voyant accroupi par terre, Georgie était resté un instant debout les bras pendant bêtement le long de son corps. L'autre garçon semblait sur le point de pleurer et le plus petit n'arrivait pas réellement à comprendre pourquoi. C'était qu'un foutu carnet, il pouvait toujours demander à ses parents de lui en racheter un, à moins qu'il ai justement peur de leur annoncer qu'il avait perdu ses affaires mais c'est pas dans le genre de famille qu'étaient les Henderson que les parents lèveraient la main sur leur gosse pour une chose aussi futile.

Le brun fini par se pincer les lèvres, fronçant légèrement le nez avant de se tourner pour aller ramasser quelques morceaux de papier chiffonnés. Ils ne pourraient pas tous les avoir mais c'était déjà mieux que rien. Son regard s'arrêta finalement sur l'une des pages, un portrait inachevé, et il observa les traits de crayon pendant un moment avant de se relever pour se diriger vers Louy.

Une fois face à lui, le plus petit tandis les feuilles qu'il avait réussi à sauver, détournant une nouvelle fois les yeux.

" 's'cuse ... J'peux essayer d't'en avoir un autre si tu veux. "

Autrement dit je demanderai à Roy ou Jimmy s'en acheter un.

Le petit brun se pinça une fois de plus les lèvres avant de regarder Louy puis les pages dans ses mains.

" Mais ... C'est cool. 'Fin tu dessine bien. "

Il grimaça légèrement sachant très bien qu'il n'était pas doué avec les compliments ou même pour tenir une conversation en général, faut dire que chez lui c'était plutôt des insultes à tout va, des grognements et un langage pas très sophistiqué.

" T'as appris tout seul  ? "

Peut être que discuter lui changerait assez les idées pour qu'il n'ai plus cet air abattu sur le visage mais cette pensée fit légèrement froncé les sourcils du petit brun qui savait très bien qu'habituellement il aurait laissé tombé, il serait parti en se disant "chacun sa merde. "

code by bat'phanie

_________________
I am a lost boy from Neverland
There was a time when I was alone, nowhere to go and no place to call home. "Run, run, lost boy" they say to me, "Away from all of reality. " Neverland is home to lost boys like me and lost boys like me are free ▬ Punny Boy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louy Henderson
Let's be alone together. [Georges] Tumblr_p586nhnujd1usqyc3o4_400
Messages : 188
Emploi : Lycéen, Sophomore, 10th grade.
Sur ton walkman : Don't you - Simple Minds.
MessageSujet: Re: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] EmptyMar 13 Nov - 21:50


Let's be alone together.
Je me trouvais un peu idiot de pleurer, même si ce n'était pas les larmes de crocodile, devant un garçon que je connaissais qu'un petit peu, juste de loin et parce qu'il avait disparu pendant tout un temps. Mais je tenais vraiment à mes dessins, c'était ma façon de m'exprimer et j'aimais bien finir toutes les pages d'un carnet pour le ranger avec tous les autres. Certains de mes dessins étaient déchirés, d'autres seulement arrachés du carnet et encore quelques uns étaient tombés dans une flaque d'eau. C'était vraiment mon jour, décidément. Je fourrai le peu que j'avais dans mon carnet avant de prendre ce que Georgie avait lui aussi ramasser pour tout mettre dans le carnet et le refermer afin de ne pas abimer encore plus ses dessins.

Aux paroles de l'autre garçon, je secouai la tête. C'était pas de sa faute de toute façon, j'avais moi seul décidé d'aller l'aider. Si je voulais, je l'aurais laissé dans son merdier. Mais je ne pouvais pas me résigner de passer à côté de quelqu'un qui pourrait être blessé fortement. Je m'en serais voulu si le lendemain je l'avais retrouvé avec un coquard à la figure alors que j'aurais pu l'aider. Mais soit, c'était ainsi.

"T'inquiète, j-j'en achèterai un autre a-avec mon argent de p-poche du mois pro-prochain, avec mes n-nouveaux crayons aussi."

Je m'en fichais un peu de devoir en acheter un moi-même. En plus, si ça se trouvait, mes parents m'en achèteraient un eux-même parce qu'ils comprendraient que ce n'était pas vraiment de ma faute. Mes parents n'étaient pas vraiment des tyrans et ma maman ne savait jamais dire non si je lui faisais les yeux de petit chien battu, ça passait toujours. Ce qui m'ennuyait le plus était que mon dessin, fait un peu plus tôt sur mon petit banc tranquille, était tout déchiré, en plein de morceaux. C'était du gâchis. Les idiots de l'école pourrissaient la vie des autres mais gâchaient aussi le travail des autres.

"Oh, me-merci. D'habitude je-je n'aime pas les montrer mais b-bon, c'était un p-peu contre mon gré." dit-il suivi d'un petit rire, qui sonnait un peu nerveux.

Je finis par me relever en fourrant son carnet dans mon sac pour ne pas l'amocher plus que ça avant de hocher rapidement la tête à sa question. Je trouvais ça étrange mais drôle de voir quelqu'un qui s'intéressait à mes dessins. Généralement, ça n'intéressait pas beaucoup. Les jeux vidéos étaient beaucoup plus intéressants, enfin, j'avoue, j'aime bien les jeux vidéos moi aussi.


"Ouais, à ff-force, on s'améliore, même ss-si au début, ça re-ressemblait à que dalle."
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
we're far from the shallow
Tell me something, boy Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm falling in all the good times. I find myself longing for change and, in the bad times, I fear myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges E. McGalaan
Let's be alone together. [Georges] 5313059f9d92f93e8a27d4e76a6b4c5544cc7070_00
Messages : 234
Emploi : 8th grade
Sur ton walkman : Take on me • a-ha | Africa • Toto
MessageSujet: Re: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] EmptyLun 3 Déc - 8:49

- ouais, j'suppose que t'as raison.

Ça faisait longtemps qu'il n'avait plus dessiné ou en tout cas de lui même. Lorsqu'il voyait encore sa psy elle lui mettait parfois un crayon entre les doigts et lui demandait de dessiner ce qui lui passait par la tête pendant qu'elle essayait de le faire parler. Ça fonctionnait, plus ou moins, mais tout ce qui ressortait de ses dessins n'étaient que des monstres hideux qu'il voyait parfois dans ses cauchemars et qui lui semblaient bien trop réels pour n'être que le fruit de son imagination.

- Pourquoi tu parles comme ça ?

C'est bizarre aurait-il voulu rajouter, mais une voix au fond de son esprit, sembable à celle de Roy l'en avait empêché. Le tact ça n'avait jamais été son fort parce qu'on l'avait élevé comme ça, à cracher les choses sans se soucier du résultat et lui il avait toujours été curieux et posait souvent des questions sûrement stupides mais c'est pas chez lui qu'on lui donnerait des réponses.

- J'vais me chercher un truc à bouffer. Tu viens ?

Si Louy voulait répondre à sa première question il pourrait très bien le faire en marchant. Georgie s'était de nouveau dirigé vers la ruelle où il avait abandonné son sac, simplement pour le récupérer, et une fois qu'il l'avait sur les épaules il avait lancé un regard en direction de l'adolescent comme pour s'assurer qu'il le suivait toujours.

Il était hors de question d'acheter quoi que ce soit, de toute façon il devait lui rester 2 ou 3 dollar tout au plus alors, le brun s'était dirigé vers l'une des épiceries du coin avant de s'arrêter pour se tourner vers le bègue.

- Tu m'suis et tu la ferme ok ?

Georgie n'avait pas réellement attendu de réponse claire avant de lancer un regard par la vitrine du magasin et après s'être assuré que le vendeur ne regardait pas dans leur direction il avait poussé la porte. Le tintement de la cloche avait certainement allerté l'épicier mais l'adolescent avait déjà attrapé la manche de l'autre garçon pour le trainer dans l'un des rayons à l'abris des regards.

- bouge pas, j'reviens.

Entrer librement dans les commerces ne suffisait plus, parce que maintenant on le connaissait et on se méfiait de lui, on l'avait à l'oeil, d'ailleurs il était plutôt surpris que Walter ne lui soit pas encore tombé dessus.

Malgré ce qu'on pouvait croire, Georgie savait se montrer très discret, il l'avait appris à ses dépends, un instant de survie en quelque sorte et c'est avec cette même discrétion qu'il se déplaçait entre les rayons attrapant au passage un sachet de bonbons en gélatine qu'il fourra dans la poche de son pull.

Ce n'est qu'une fois au rayon alcool que l'adolescent s'arrêta et il pencha rapidement la tête sur le côté pour apercevoir le vendeur toujours derrière son comptoir avant de regarder les bouteilles face à lui.

Sans hésitation, il balaya le bord de l'étagère à l'aide de son bras, souriant fièrement quand les bouteilles vinrent s'écraser sur le sol avec fracas et sans plus attendre il se mit à presque courir dans l'autre direction.

Ce ne fut pas une réelle surprise quand le vendeur quitta son poste pour aller voir ce qui s'était passé et c'est à ce moment que le brun se présenta devant le comptoir, sautant à moitié dessus pour atteindre la caisse qu'il deverouilla avec une habitude déconcertante, pour s'emparer de quelques dollars.

Après avoir récupérer son butin, Georgie se remit au sol sur ses pieds et attrapa quelques paquets de gâteaux et bonbons qui traînaient sur le présentoir avant de se retourner en direction de Louy.

Il revient presque en courant vers l'autre garçon et le poussa d'un geste brusque d'épaule en riant légèrement.

- Allez bouge toi ! On s'casse !



_________________
I am a lost boy from Neverland
There was a time when I was alone, nowhere to go and no place to call home. "Run, run, lost boy" they say to me, "Away from all of reality. " Neverland is home to lost boys like me and lost boys like me are free ▬ Punny Boy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's be alone together. [Georges]   Let's be alone together. [Georges] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's be alone together. [Georges]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» yes!!!!!!!!
» La Poly Normande (1.1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Anciens rps-
Sauter vers: