Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 VHS and chill. || Ft. Vickybabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 97
Emploi : Etudiante, 12th grade.
Sur ton walkman : Madonna - Material Girl
MessageSujet: VHS and chill. || Ft. Vickybabe   Ven 15 Juin - 17:27









BFF?.




Mackenzie inspira profondément. Ce soir, c’était le grand soir. Il fallait absolument que ça se passe bien et qu’elle ne foire pas tout. Elle avait tout prévu. Matelas, couettes, coussins, peluches, films d’horreurs, snacks à gogo et boissons en tout genre, tout était prêt dans le poolhouse. Elle avait l’impression que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas organisé une soirée de la sorte. Et c’était un peu le cas… Les derniers mois avaient été… Chaotiques. D’abord, il y avait eu la dispute, ensuite la guerre. Et puis… Tout ce qui s’était passé. Sa disparition, les interrogatoires, les médecins… Ses “ vacances forcées en Italie “ dont elle était revenue aussi blanche que de la porcelaine et avec des bleus… Mais elle ne préférait pas y penser. Après tout, si ce mois passé là-bas lui avait appris quelque chose, c’était que pour une fois, faire profil bas c’était peut être ce qu’il y avait de mieux.

Mais peu importe ! Ce n’était pas le soir pour broyer du noir. Ce soir, elle avait réussi à marchander une soirée pyjama avec Victoria. Tout comme elles le faisaient avant. Ce soir, elle regagnait sa meilleure amie. Ou du moins, c’était ce qu’elle espérait. Elle ne savait pas encore exactement comme elle allait faire ça, mais elle allait faire tout ce qui est en son pouvoir pour ça. Mais ce que Mackenzie mettait volontairement de coté dans son plan, c’était les termes du marché.

Si elle avait réussi à négocier cette soirée, c’était en échange de son histoire. Elle devait raconter à Vicky tout ce qui lui était arrivé juste avant l’enterrement d’Amelia. Et ça, Mack n’était pas prête à lâcher le morceau. Cela faisait plus d’un mois qu’on lui répétait qu’elle était folle, alors à force, elle finissait par le croire un petit peu. Même si tout lui avait semblé si réel… Elle ne savait plus quoi en penser à force. Alors, comme tout ce qui la contrariait, elle n’y pensait plus. Elle l’ignorait. Tout simplement. Elle préférait plutôt courir à la porte en entendant son amie arriver.

Son sourire fut radieux lorsqu’elle l’ouvrit et elle serra brièvement son amie dans ses bras. Enfin, techniquement, elle ne savait pas si c’était redevenue son amie ou non… Mais elle avait décidé de faire comme si. C’était toujours ce qu’elle faisait quand elle voulait quelque chose, elle prétendait que c’était le cas, jusqu’à ce que ce soit la vérité.

« Vick ! Entre ! »

Mack l’attrapa par la main pour la tirer à l’intérieur tout en continuant de parler.

« Je suis contente que tu sois venue, ça faisait longtemps, il était temps. Tu veux commencer par quoi, plutôt 16 bougies ou Breakfast Club ? Ou sinon on a aussi Ferris Buller. Et puis j’ai évidemment prévu du chocolat et j’ai même de l’alcool si tu te sens d’humeur festive ! »

La rouquine ne l’aurait avoué pour rien au monde, mais elle avait rarement été aussi nerveuse, et pour une fois, ce n’était pas très difficile de voir que son enthousiasme n’était qu’une façade visant à dissimuler sa peur. Elle voulait vraiment que cette soirée se passe bien.






_________________

::Secret::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 660
Emploi : Lycéenne (senior) et animatrice sur Radio Aster Cove.
Sur ton walkman : Laura Branigan - Self Control
MessageSujet: Re: VHS and chill. || Ft. Vickybabe   Mer 11 Juil - 0:47



VHS and chill
Vick & Mack
Si tu veux savoir, il faut que tu acceptes une pyjama party avec moi ! Comme au bon vieux temps... Tu sais.

Le bon vieux temps... je ne savais pas si j'étais encore capable de l'appeler comme ça. Il y avait eu du bon, beaucoup de bon. Mais visiblement... pas assez.
Je ne savais pas vraiment ce qui était arrivé à Mackenzie depuis son retour, mais mon hypothèse était qu'elle se soit reçu un gros coup sur la tête, ou peut-être un coup de tonnerre. Quelques mois auparavant, elle m'aurait envoyé au diable si je lui avais demandé ce que je lui ai demandé. Il fallait dire qu'elle m'avait inquiété à l'église. Elle était dans un état pas possible, je ne l'avais jamais vue comme ça. Et je ne parle pas que de l'extérieur... Et lorsqu'elle disparut pendant des semaines, je n'en étais pas moins calmée. Moi qui pensait que c'était l'occasion d'avoir une discussion, enfin, il n'y avait plus de trace de la queen bee au lycée. Nous étions tous un peu perdus... comme si nous avions besoin d'un chef pour nous mener à la baguette. J'avais même l'impression de ne plus être si déchue qu'auparavant. Je ne saurais dire si les choses étaient redevenues comme elles étaient lorsque la chevelure rousse fut enfin à nouveau aperçue dans les couloirs d'Aster Cove High.

J'avais même été chez elle. Ses parents étaient là, mais pas Mack. Une cure en Italie, qu'ils m'avaient dit... chez sa tante ou je sais plus quoi. J'imaginais qu'après ce qu'il lui était arrivé, elle avait besoin de prendre du recul sur Aster Cove. Mais... je sais pas. J'aimais pas le regard qu'avaient ses parents. Sa mère. Comme si elle cachait quelque chose.
Enfin, peu importe, cette nuit, j'allais enfin savoir ce qui était arrivé. Enfin, je l'espérais. Ça me faisait bizarre de retourner ici après tout ce temps. La fois où j'avais été voir ses parents pendant son absence ne comptait pas vraiment. Là, c'était une fameuse pyjama party chez Mackenzie Chandler. C'était pas rien. Du tout. Je me demande encore comment elle a pu avoir cette idée. Redevenir amie avec moi ? Vraiment, sur quel rocher était-elle tombée en Italie ?

Alors j'étais là, sur le pallier de la porte d'entrée. L'immensité de cette demeure me frappait toujours, même maintenant. Les années passées à jouer, se maquiller et discuter dans cette énorme maison me remplissait tout de même de nostalgie. La nostalgie, c'était dangereux.
Je soufflai un coup puis écrasai mon doigt contre la sonnette, déclenchant un son que je connaissais par cœur. J'avais peur de retomber sur ses parents. J'étais partie avec un gros sentiment de malaise la dernière fois. Je sais que je ne serais pas dans mon élément. Même si, de toute façon... je ne le serai pas quoi qu'il arrive.
Des pas précipités se firent entendre derrière les murs, et en quelques secondes, Mackenzie m'ouvrit la porte. Un grand sourire aux lèvres, cette dernière me prit dans les bras. Cela ne dura que quelques secondes, mais la surprise m'avais crispé jusqu'aux orteils. Wow... C'était un GROS caillou qu'elle avait reçu.

« Vick ! Entre !

C'était bizarre... Comme si de rien n'était. Et en même temps... J'avais l'impression d'être le personnage d'une pièce de théâtre. Jouée par des marionnettes. La main de Mack m'entraîna à l'intérieur, faisant rouler les décors de papiers pour faire apparaître celui d'une glorieuse maison immaculée. Bienvenue chez les Chandler.

- Je suis contente que tu sois venue, ça faisait longtemps, il était temps. Tu veux commencer par quoi, plutôt 16 bougies ou Breakfast Club ? Ou sinon on a aussi Ferris Buller. Et puis j’ai évidemment prévu du chocolat et j’ai même de l’alcool si tu te sens d’humeur festive !

Il était temps ? Notre division digne de Moïse et la mer rouge arrivait à expiration ? Je ne comprenais pas tout, à vrai dire, cette fois c'était moi qui avait l'impression d'avoir reçu un coup sur la tête.

- Euh... euh... ouais ? peinais-je à articuler. Tout me va... j'imagine.

Elle me connaissait bien, la bougresse. Tout ce que j'aimais, bien évidemment. C'était quoi, une sorte de piège ? J'avançais sur des œufs... J'imaginais qu'on allait se diriger vers la chambre, même si je ne voyais aucune trace de Mr. et Mrs. Chandler.

- Tes parents sont là ce soir ?

Question à moitié polie, à moitié inquiète. Ça m'aurait rassurée de nous savoir seules, plus je pensais au regard de sa mère la dernière fois, moins j'étais à mon aise. Enfin, c'était pas comme si c'était la détente totale dans ma tête de base, mais bon. N'empêche que j'avais mes cartes en main, et il fallait que je les joue. Est-ce que je me braquais au risque de ne rien entendre à ce qu'elle avait à dire, ou je jouais son jeu ? Comme si de rien n'était pour un soir ? Dit comme ça, ça avait pas l'air très difficile.

- Allez, va pour Ferris Bueller. Ça fait longtemps que j'ai pas vu la tête de Matthew Broderick au drive-in, ça commence à me manquer. »

Il fallait dire que les beaux gosses têtes à claques, c'était plutôt mon type.

_________________

    And I'm head over heels
    First time in years to drench your skin in lover's rosy stain. A chance to find the phoenix for the flame. A chance to die, but can we dance into the fire ? That fatal kiss is all we need. Dance into the fire to fatal sounds of broken dreams.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
VHS and chill. || Ft. Vickybabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [One Shot - Initiation ] Chill
» entre aix et avignon ainsi qu' en ardéche et lozére [Ajouté]
» T'es juste une imitation de jeune chilly chill.
» Netflix and chill [Artelynn]
» #18 netflix and chill, but for real - Leonardo,Seung-Jin & Danny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Logements-
Sauter vers: