Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event #4 - The Forest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar
Messages : 114
MessageSujet: Event #4 - The Forest    Mer 6 Juin - 19:32


Ce matin, toutes les boîtes aux lettres d'Aster Cove ont reçu un message. Petit papier glissé dans chacun des box de métal, ou même inséré entre des essuie-glaces, peut-être que vous l'avez même récupéré par terre, alors que le vent essayait de le porter, coincé entre deux graviers à vos pieds. En tout cas, une chose est sûre. Cette nuit, quelqu'un a traversé toute la ville pour délivrer l'information. Une information apparemment indigne de l'Aster Cover.

Citation :
Aster Cove,
Il est temps d'agir. Toute la ville nous ment. Les disparitions, la mort d'Amelia Pike, l'arrestation de Barrow, la fuite de gaz et la soi-disant normalité de la brume ? Vous n'y croyez pas non plus ? Alors ce message est pour vous.
Au dos de ce mot, vous verrez la chose qui a été prise en photo la nuit dernière. Celle de trop. Peut-être que vous l'avez vue avant de lire ces mots. Si vous vous demandez ce que c'est, voici votre réponse : la preuve que quelque chose de louche se passe en ville. Et ça commence par la forêt.

Rendez-vous demain à 23h à l'orée de la forêt côté ouest.

Je sais que la police sera au courant. Assistez-nous pour cette battue et prouvez nous que vous n'avez rien à cacher.

Le mot est écrit au dos d'un polaroïd photocopié et marqué :

Spoiler:
 

***

Que vous croyiez à tout cela ou non, que vous pensiez que ce coup n'est qu'un canular de mauvais goût, que vous ayez trouvé vingt explications rationnelles depuis, le fait est là : le jour est arrivé, et il est certain qu'une bonne partie de la ville sera au rendez-vous. Les premiers arrivants commencent à s'entasser discrètement, se demandant si c'est le bon endroit. C'est bien là. Certains se seront munis d'armes de fortune pour affronter une bonne fois pour toutes le mal d'Aster Cove. Vous regardant les uns les autres, vous vous demanderez sûrement qui a diffusé cette photo dans toute la ville. Qui a donné le rendez-vous. Piège ou bénédiction ? Qu'allez-vous trouver dans cette nuit du 6 juin à Lost Pine ?


Citation :
- Event guidé par maître de jeu qui interviendra tous les dix jours.
- Prochaine intervention du PNJ: le 16/06.
Event #4 - The Forest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 572
Emploi : Lycéenne (senior) et animatrice sur Radio Aster Cove.
Sur ton walkman : Laura Branigan - Self Control
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Jeu 7 Juin - 0:02



The Forest
Event #4
Enfin. Je commençais vraiment à désespérer. Je me doutais que pour la plupart des gens, ça allait vite devenir une grosse blague, mais pour moi c’était une main tendue. Des mots qui lisaient dans mes pensées et dans, je l’espérais, plusieurs personnes dans la ville. C’était le moment de savoir qui était de quel côté à Aster Cove. Et il était temps. J’étais contente d’avoir récupéré le mot dans la boîte aux lettres avant ma mère et mon frère. D’un côté, je n’avais pas envie de les impliquer dans des histoires comme ça… Maman en avait déjà assez vu le jour des funérailles, ça m’avait fait assez mal d’avoir compris qu’elle avait vécu la même chose que moi, à sa manière. Elle ne m’a jamais parlé de ce qu’elle avait vu jusque là. J’avais abandonné l’idée de le savoir un jour. Et Oliver… j’étais déjà bien assez soulagée qu’il ne soit pas venu avec nous ce jour là. Pas question de l’embarquer ce soir non plus.

Instinctivement, j’avais glissé le mot dans ma poche à la lecture des premières lignes pour aller le déchiffrer dans ma chambre. Toutes ces lettres reflétaient ce que je pensais vraiment depuis des mois. C’était pas arrivé souvent. Je m’étais sentie comprise. J’avais même souri sous la surprise. Comme un sentiment de… soulagement. De pas être seule dans cette psychose. Au final, je me rendais compte que c’était important. Comme quand je discutais avec Jay, comme quand j’ai été voir Miss Bloodshire qui était pas si bizarre finalement, et comme quand Mack s’était un peu plus ouverte depuis son retour. Mais tout ça, c’était pas sans danger. Si le mot réchauffait un peu mon âme, le dos du carré de papier me flanquait une frousse incroyable. La chose entourée par le rouge du feutre était aussi familière qu’étrangère, et la qualité n’aidait en rien. Une bête sauvage ? Mais ça ne ressemblait pas du tout à un quelconque animal connu… Et puis… je sais pas. Plus je regardais l’image, plus je me sentais… Je sais pas… inconfortable ? J’avais fini par la retourner, puis la ranger. Je n’avais pas bien dormi cette nuit là. Alors que je recommençais à avoir un sommeil à peu près normal depuis février…

C’était peut-être depuis que j’avais acheté la batte, à vrai dire. J’avais même commencé à dormir avec, ayant presque peur que quelque chose vienne vraiment me rendre visite la nuit. Tout ça m’était monté à la tête, mais le fait de pouvoir frapper n’importe qui ou n’importe quoi qui pouvait interrompre mon sommeil me rassurait grandement. Heureusement, je ne m’en étais jamais servie. Mais cette nuit, même elle n’arrivait pas à me calmer. Ni elle, ni mon nouveau job à la radio n’arrivaient à occuper mon esprit après ça. Il y avait qu’une solution : affronter ce qu’il y avait dans la forêt et faire virevolter cette batte une bonne fois pour toutes.

Alors j’étais venue. 23h, à l’heure, sur mon vélo, armée de ma batte qui dépassait de mon sac à dos. Je ne savais vraiment pas dans quoi je m’embarquais, mais j’étais persuadée qu’il fallait que je le fasse. Je m’arrêtai à l’endroit du rendez-vous sans partir tout de suite de mon vélo, prête à détaler si quelque chose sortait des bois. J’étais une des premières, et l’endroit était vraiment sombre à cette heure-ci… Seul un vieux lampadaire éclairait faiblement les alentours, mais la lumière de la lune allait devoir suffire une fois le chemin emprunté vers Lost Pine. Mon coeur battait la chamade. La peur et la curiosité s’entremêlaient dans ma tête.

_________________

    Allez vous fer... mer les yeux ?
    I wish your mom had been a little stronger. I wish she stayed around a little longer. I wish your dad were good, I wish grown-ups understood. I wish we met before they convinced you life is war. I wish you'd come with me... — I wish I had more TNT.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Emploi : Officiellement météorologue. Officieusement Physicien pour une société privée.
Sur ton walkman : Is There Anybody Out There? - Pink Floyd x UFO - Nina Hagen x Walking on the Moon - The Police x 99 Luftballons - Nena x
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Ven 8 Juin - 12:54



THE FOREST
Event #4
Le réveil sonne dans un bip désagréable lorsque mon poing s'écrase dessus. Une nouvelle journée commence dans cette petite ville étrange, une nouvelle journée où ma seule interaction sociale ce sera Oksana. Une journée comme les autres, en soi. Après m'être douché, avoir enfilé un sweat-shirt sombre et avoir pris un million de choses inutiles dans mon sac à dos, je referme la porte de chez moi pour y trouver un mot coincé. La note virevolte, n'attendant rien d'autre que sa liberté. Je me penche pour l'attraper délicatement et poser mes yeux dessus.

Depuis qu'on est ici, il s'en passe des choses étranges. Faut dire, c'est pour ça qu'on est ici, mais celle-ci, je ne m'y attendais pas. Je froisse le papier entre mes mains, le glisse dans ma poche et cours chez Oksana, soit quelques mètres plus loin. Pas le temps d'attendre au laboratoire pour lui montrer ça, pas le temps d'attendre ce soir pour avoir son avis. Je serre les dents, rentre chez elle, lui colle le mot à quelques centimètres de la figure. J'en suis persuadé, on nous a découvert. J'en suis persuadé, le monde est contre nous et les habitants de cette ville vont nous vider de nos entrailles pour en faire des offrandes à la brume, ou un truc du genre.

Ou alors je regarde trop de choses bizarres. Du moins c'est l'avis d'Oksana. D'un commun accord dans lequel elle est bien plus d'accord que moi, on décide de s'y rendre, tâter le terrain. Elle dit qu'il faut se fondre dans la masse, elle articule probablement que tout ira bien. Personnellement, je mise plus sur le piège. Celui qui fait que des tonnes de gens sont réunis et les extraterrestres les enlèvent. Ou alors, pire que ça, on se retrouve à s'entre-tuer parce que tout le monde est persuadé que celui d'en face est le problème. Statistiquement, il y a quatre vingt quatorze pour-cent de chances que ça tourne mal.

Après une journée passée ensemble, à débattre, à élaborer des plans et des non plans, nous voilà désormais à quelques minutes de l'heure convenue. Mon doigt s'écrase sur l'épaule d'Oksana, comme un gamin terrifié et je murmure, la voix qui déraille. « Faut y aller, on va être en retard. ». Quelques secondes et nous voilà partis. Rien de compromettant sur nous, du moins sur moi, et Oksana m'a promis qu'elle ferait pareil, mais c'est Oksana, alors on sait jamais trop.

Dans ma poche de veste, un simple trousseau de clefs que je serre violemment entre mes doigts, comme un poing américain de fortune. De quoi faussement me rassurer, faussement se sentir protéger. Lorsque l'on arrive, une silhouette se dessine peu à peu. Raclant ma gorge pour lui signifier notre présence – cherchant à éviter une réaction disproportionnée ou que sais-je, je finis par continuer de m'avancer vers la blonde qui a tout, sauf l'air rassuré.

Un sourire un peu maladroit qui s'affiche sur mes lèvres et toute mon énergie qui se regroupe pour ne pas faire n'importe quoi, rester cet humain normal, capable de sociabiliser correctement. Elle est jeune, la belle, trop jeune pour risquer sa vie ce soir. Je me mords la lèvre et maladroitement, je finis par dire. « Salut... J'suis Evans et elle, Oksana. T'attends quelqu'un ? »
code by bat'phanie

_________________

Conquest Of Spaces
after the gates of prophecies a million light years away from me straight for the eye of destiny reaching the point of tears behind the dreams of mastery love dies silently torn to the flesh as the fire bleeds echoes of history
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 211
Emploi : professeur d'anglais/théâtre au lycée
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Sam 9 Juin - 19:13

Assis sur mon fauteuil, je tournais dans tous les sens la photo que j'avais trouvé ce matin dans ma boîte au lettre. Au début je m'étais demandé pourquoi on m'avais donné une image prise dans la forêt. La lecture du mot inscrite au dos m'avais ensuite guidé et je m'étais retenu de m'asseoir sur le perron suite au choc, au souvenir que cela m'avais fait. J'allai un peu mieux depuis l'attaque à l'église, je n'avais parlé de ça à personne en dehors de Camelia et puis voilà que quelques mois plus tard, quelqu'un revenait à la charge. Blague ou non ? Peut être. Il y avait bien quelque chose d'étrange sur cette photo mais pas assez nette pour que je puisse dire qu'il s'agissait de cette créature. Celle qui avait partagé mes nuits sans mon consentement. Je pensais le pour et le contre, y aller ou non. L'idée de faire face à nouveau à ce monstre et à ses griffes, ne m'inspirais pas vraiment. Et si ils mangeait les habitants ? On était beaucoup ce jour là, mais il y avait de fortes chances que des étrangers aux funérailles y soient, en quête d'adrénaline. C'était mon rôle de professeur de les avertir du danger.
Le lendemain, après que la nuit était tombé sur Aster Cove, je foulais l'orée de la forêt. Je n'avais pas pris d'arme avec moi, me souvenant des coups de feu inutile de l'agent. A vrai dire, je ne savais plus trop comment elle était partie. Il n'y avait pas encore beaucoup de monde, je reconnaissais Victoria, qui était accompagné d'un jeune homme et d'une jeune femme que je ne connaissais pas. Visage familier dans cette nuit qui s'annonçait surement agitée, je m'approchais de mon élève.

- Victoria ! Bonsoir, je suis Bartholomew mais vous pouvez m'appeler Bart

Me présentais je aux deux autres adultes, après être arrivé au côté de l'adolescente. Est ce que ses parents étaient au courant qu'elle était ici ? Surement que non. Qui laisserait sa fille partir à la chasse au monstre en pleine nuit ?

_________________
I believe in nothing
But the truth in who we are  ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t242-barthou-i-want-to-break-fre
avatar
Messages : 47
Emploi : Miss Teen Maine, cheer squad, Triade & 12th grade
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Dim 10 Juin - 12:04

C’était complètement stupide, je le savais. Suivre les indications d’un polaroïd qui convenait d’un rendez-vous dans un endroit louche ? Est-ce que j’avais complètement perdu la tête ? Mais la personne qui avait rédigé ce mot m’avait eu au mot disparition. Parce que je voulais savoir. Je voulais connaître la raison qui m’avait privée de sa présence pendant si longtemps. Et comme bien souvent, penser à lui me donnait un courage que je n’avais pas. Je savais que le monde était peuplé de monstres tapis dans l’ombre. Jusqu’à ce cliché, je pensais simplement que tous les monstres avaient visage humain. J’avais beau ne pas y croire, ne pas vouloir y croire. J’étais quand même venue. Comme si au milieu de tous mes silences, de tous mes mensonges, une part de moi commençait enfin à exiger la vérité et commençait par quelque chose d’extérieur. Un jour, peut-être, cette graine de courage pourrait fleurir et j’arriverais à raconter mon histoire. Mais ce jour n’était pas arrivé.

J’avais trouvé le message sur mon pare-brise alors que je faisais des courses pour ma mère. Un rapide coup d’œil aux alentours m’avait fait réaliser que tous les autres véhicules avaient subi le même traitement. Quelqu’un s’était semble-t-il donné beaucoup de mal pour rassembler la population. Une fois de retour à la maison, j’en avais aperçu un exemplaire dans la poubelle. J’avais interrogé ma mère qui parlait d’un canular, d’une idiotie des gosses du quartier. Probablement nos nouveaux voisins. J’en doutais fort mais je gardais mes impressions pour moi. Maman n’aimait ni le désordre ni qu’on ne soit pas de son avis. Elle était bien trop têtue. J’avais lu et relu le message jusqu’à le froisser. Et puis, j’avais fini par prendre ma décision.

Rassemblant le peu de courage que j’avais, je m’étais faufilé hors de la maison, mes clés à la main. C’était la première fois que je faisais le mur. Ma vie sociale s’était largement améliorée depuis le début de l’année mais ma mère ne me refusait jamais une soirée, trop contente que je sois enfin sortie de ma coquille. Ce soit, c’était différent. Les battues ne faisaient pas vraiment partie de ce que ma mère trouvait convenable pour une jeune fille. Je me garais donc non loin du point de rendez-vous. J’avais enfilé une tenue moins sophistiquée que ce dont j’avais l’habitude sans pour autant paraitre négligée. J’étais maquillée pourtant, ne pouvant faire face au monde sans cette armure protectrice. Mes peintures de guerre comme disait mon petit frère. S’il savait seulement à quel point il avait raison.

D’un pas incertain, je me dirigeais vers les quelques voix que je pouvais entendre avant de me figer, effrayée. J’avais d’abord aperçu les deux hommes, ce qui provoqua chez moi un pic de terreur tandis que je me figeais, tremblante, à quelques mètres d’eux. Je connaissais bien l’un d’eux, professeur de mon lycée, mais la vie m’avait appris que ce n’était pas parce qu’on pensait connaître une figure d’autorité qu’elle ne pouvait pas nous faire du mal. Je serais donc très fort mon fidèle coupe papier, aiguisé comme jamais, qui ne quittait plus ma poche depuis des années.

Ces alors que je les aperçu, la femme d’abord, ce qui me permis de reprendre ma respiration que j’avais stoppée sans même m’en rendre compte, puis Victoria un peu plus loin. Mon regard se verrouilla sur le sien. Je restais néanmoins tendue, silencieuse. Pas vraiment sure de savoir ce que je faisais et pourquoi j’avais décidé de venir ici. Seigneur, venez moi en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 11
Emploi : Officiellement météorologue. Officieusement biochimiste mycologue pour une société privée.
Sur ton walkman : Africa - Toto
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Mar 12 Juin - 23:13

Dix heures du matin et, déjà, Evans qui jacassait à lui en filer mal au crâne. Tentant de lorgner sur la note qu'il agitait au bout de son poing, Oksana finit par la lui arracher. Quelques mots, une photo. Rien de très probant, si ce n'était cette étrange silhouette qui se dessinait entre les arbres. La cryptozoologie, ce n'était pas franchement son domaine d'expertise, et pourtant. Pourtant son cœur avait fait un bond et elle avait répondu aux élucubrations insensées d'Evans avec un sourire plein de dents, parée à étudier la photo pour analyser toute trace de falsification.
Parce que si elle était vraie, elle était là, la première piste concrète qu'exigeait ACME. Après des mois entiers sans grand chose de particulièrement probant à se mettre sous la dent, le courrier anonyme avait de faux airs de providence. Alors peu importaient toutes les grandes théories de son partenaire. Il y avait quelque chose à creuser, et si la note disait vrai, ils avaient tout intérêt à attendre vingt-trois heures tapantes et rejoindre le point de rendez-vous.

Bien évidemment, elle n'avait rien écouté de ce que disait son compagnon. Parce qu'Oksana était déjà partie, dans sa tête comme dans son cœur. A mesure que la journée filait et que le petit blond blêmissait à vue d’œil, l'excitation montait en flèche. Jusqu'à ce que le gong finisse par sonner, qu'elle fourre une paire de gants, une paire de minuscules boites hermétiques en plastique, une pince à épiler et un scalpel enroulé dans son foulard au fond de ses poches. Son fort accent avait peut-être enrobé son injonction lorsqu'elle annonça qu'ils filaient. A moins qu'elle ne se soit tue et se soit contentée d'attraper Evans par le bras pour le tirer à sa suite, un sourire dément menaçant d'envahir son visage rond, comme à leur habitude.

La nuit était douce, malgré le climat. Dégagée, suffisamment pour parvenir à remarquer qu'ils n'étaient pas seuls en arrivant sur les lieux. Une blondinette plutôt mignonne attendait déjà à l'orée de la forêt, ses grands yeux balayant les alentours. La Russe retint un grognement, se tenant volontairement en retrait derrière son collègue. Fourrant ses mains au fond des poches de son blouson, elle laissa à Evans le plaisir de faire les présentations. Embrassa les lieux d'un regard circulaire avant que son attention ne soit captée par un nouvel arrivant. Nouveau grognement.
Plus on est de fous, plus on rit, il paraît. Sauf qu'en ce qui concernait leurs petites affaires, et, surtout, leurs recherches, plus ils étaient de fous et moins Evans et elle-même auraient de possibilités d'explorer tranquillement leur piste.
Quand l'homme s'annonça, elle dévisagea une seconde les grands yeux clairs et les longs cheveux bouclés avant de tenter un sourire tordu. Tendit une main prétendument civile vers le fameux Barry... Bartholo... Bart. Victoria. Il fallait retenir tous ces noms, chose ardue en sachant qu'il lui avait fallu plus de deux mois avant de se souvenir qu'Evans préférait s'appeler Evans et non pas Aristotle Johnovitch. Les Américains et leur incivilité crasse. Elle était toutefois reconnaissante au chevelu de vouloir se faire raccourcir son prénom. Avec son accent à couper au couteau, le prénom du gourgandin était imprononçable pour la Russe.

Une autre jeune femme finit par approcher, l'air incertain. Silencieuse, timide ? Oksana l'évalua posément à son tour, capta le regard qu'elle lançait à la jolie blondinette. Si elles semblaient se connaître, peut-être que la première arrivée finirait par faire gracieusement les présentations pour sa camarade méfiante. Ou peut-être que ce n'était pas à l'ordre du jour.

-Vous aussi vous avez eu le mot ?

Non, en vérité c'était tout sauf l'ordre du jour. La question était partie toute seule, lourde de sens. Après tout elle n'avait pas vérifié sa propre boite aux lettres, Evans ayant été suffisamment persuasif pour qu'elle prenne son courrier pour argent comptant. Avec toute cette population à l'orée de la forêt, à vingt-trois heures par une nuit fraîche, il ne pouvait pas y avoir d'autre explication. Mais dans le doute, autant savoir si sa théorie était exacte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 92
Emploi : Etudiante, 12th grade.
Sur ton walkman : Madonna - Material Girl
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Ven 15 Juin - 17:37









Event #4



Merde.

C’était tout ce qui venait à l’esprit de Mackenzie depuis qu’elle avait lu ce fichu mot au dos d’un polaroid. Elle se répétait ce juron en boucle dans sa tête, ça et qu’elle n’irait pas. Elle avait déjà donné dans toutes ces conneries surnaturelles, c’est bon. Elle n’était pas prête de remettre les pieds dans un traquenard si évident. Elle s’était déjà retrouvé couverte de mucus une fois et gardait une marque sur son bras de ce fâcheux incident. Et puis au fond, elle était aussi terrifiée que si elle se mettait à reparler de tout ça, autrement que dans l’intimité d’un poolhouse avec sa meilleure amie, ses parents la renvoie en “ Italie”.

En réalité, elle n’avait même pas quitté l’état. Ses parents l’avaient fait enfermer, jusqu’à ce qu’elle arrête de raconter ses “ bêtises “ farfelues. Pourtant, des preuves concrètes, elles n’en manquaient pas. Elle n’arrivait pas à croire que les lacérations de son bras aient été faites par un Aster Covien en train d’halluciner. Et puis, il y avait son arc. Même si elle n’avait jamais pu récupérer celui qu’elle avait ramené de cet… Autre monde, perdu dans l’église, elle savait qu’il était réel. Et pourtant, une fois rentré chez elle, son arc l’attendait à sa place, et comme neuf, pas décrépit comme celui qu’elle avait prit pour se défendre. Et enfin, il y avait le mucus. Ca, ils ne s’étaient même pas dérangés à essayer d’y trouver une quelconque explication…

Alors au début, elle ne lâchait rien. Elle racontait son histoire en boucle, elle hurlait, se débattait. Mais rien n’y faisait. Personne ne voulait la croire, on lui expliquait en boucle qu’elle s’était cognée la tête et avait halluciné. Parfois gentiment, parfois en y mettant un peu plus de force quand elle insistait trop. Elle avait mit environs un mois, avant d’abonner totalement. Elle avait finit par comprendre que pour partir, il fallait qu’elle garde un profil bas et se taise. Qu’elle s’éloigne le plus possible de tout ça. Et une fois revenue chez elle, elle avait sagement écouté ses parents qui lui avaient conseillé de continuer comme ça. Et ils avaient raison après tout, tout ça, c’était mauvais pour la campagne de son père comme la sienne.

Alors elle avait repris ses petites habitudes et était revenue comme une fleur au lycée, après un sois disant voyage en Italie fait pour aller mieux après ces traumatisants événements. Elle faisait comme si de rien n’était, comme si elle n’était jamais partie. A la différence peut être qu’elle s’intéressait de moins en moins à faire des plus faibles ses martyrs. Oh, elle n’empêchait pas les autres de le faire pour autant, mais disons qu’elle en était moins l’instigatrice qu’avant. Elle avait bien mieux à faire de toute façon, il fallait qu’elle rattrape le temps perdu pour sa campagne. Tout ça n’allait pas l’empêcher de devenir Prom Queen après tout.

Alors elle n’allait certainement pas écouter ce fichu polaroid qui lui donnait rendez vous, ça non. Où peut être que… Non. Elle refusait. Mais il fallait bien l’admettre, ça titillait sa curiosité. Même si elle s’était elle-même plongé dans le déni, elle savait que ce qu’elle avait vu était vrai. Et même si elle avait peur d’empirer les choses, c’était peut-être sa chance de prouver à ses parents, et à elle-même, qu’elle n’était pas folle… Et de le voir une seconde fois par elle-même. Et merde. Elle allait sûrement le regretter, mais finalement, elle décida d’y aller. Avant de partir, elle attrapa son arc. Cette fois, elle n’aurait pas peur. Cette fois, elle n’hésiterait pas.

Lorsqu’elle arriva, elle aperçut un petit groupe de personne au loin. Son estomac se tordit légèrement, c’était peut-être un piège après tout. Mais son coeur se réchauffa en distinguant de petites tête blondes parmi les gens. Scarlet et Victoria. Il ne manquait plus que Claire et sa triade au complet serait là, à ses cotés. Enfin, maintenant qu’elles étaient quatre, triade n’était peut-être plus approprié, mais elle s’en fichait, ce n’était pas ce qui comptait. Sans un bruit et sans un mot, elle se glissa au côté de Victoria, faisant face à leur… Professeur d’anglais. Toute la ville avait elle reçut le même mot qu’elle ? Remarque, il était à l’église lui aussi, elle s’en souvenait… Elle décida tout de même de garder le silence, ne sachant pas trop quoi dire, de toute façon.






_________________

::Secret::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 8
Emploi : Détective
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Ven 15 Juin - 23:16

"AH PUTAIN DE MERDE !" Grâce aux fenêtres grandes ouvertes, les voisins ont probablement pu entendre ce cri sorti du cœur. Michael vient de se cogner l'orteil sur le bord d'un meuble de la salle à manger en transportant un carton trop gros pour lui permettre une vue dégagée sur son chemin. Il n'est pas encore habitué aux murs de cette maison, et il ne s'y habituera jamais. Ça non, têtu comme une vieille mule, il mettra un point d'honneur à ne jamais se sentir chez lui ici. Il a détesté Aster Cove dès la première seconde et il la détestera jusqu'à la dernière. C'est décidé et écrit dans son destin, il le sait, il le sent.

Furieux dès le commencement de sa journée, il abandonne son carton en plein milieu de la pièce, bondit maladroitement quelques instants à cloche-pied en pressant son pied douloureux dans ses mains, et finit par s'échouer sur le canapé salvateur. Lui, il est à la bonne place. Le détective soupire comme un survivant affalé sur le sable chaud d'un îlot perdu après un terrible naufrage. Il est tellement désespéré que les larmes auraient pu lui monter aux yeux s'il n'était pas si fâché.

En laissant sa tête reposer un instant sur l'accoudoir du canapé, il finit cependant par retrouver la paix. Il prête un peu attention aux bruits extérieurs et s'amuse à essayer de les identifier. Il n'est pas là depuis longtemps, il ne distingue pas encore les voix du quartier de celles des gens de passage. Finalement, son petit jeu prend fin lorsque l'estomac crie famine. Alors il quitte son refuge confortable et va chercher son courrier. C'est un rituel qui ne prendra pas fin, même ici : le petit-déjeuner s'accompagne de la lecture du journal du jour. Alors la première chose qu'il a fait en arrivant dans ce trou perdu, c'est s'abonner au journal du coin. Inintéressant la plupart du temps, à l'image de la ville.

Mais aujourd'hui, il y a plus dans son courrier. Il y a cette drôle de photo, qu'il manque de jeter avant de remarquer un mot inscrit au dos. Un drôle de mot. Le genre qui fait froid dans le dos mais qui reste assez excitant pour vous rendre curieux. Il l'observe un long moment, le lit et le relit. Il analyse chaque phrase en mangeant ses biscottes. En quelques minutes, il est convaincu : il ira. De toute façon, il n'y a rien de mieux à faire dans ce bled. Avec un peu de chance, il y rencontrera les tarés et les paumés du coin. C'est toujours bien de se familiariser rapidement avec eux quand on bosse pour la police.

Le soir, il prend soin de verrouiller sa porte à double-tour, au cas où ce mot soit une astuce pour le faire sortir de chez lui un moment - le temps de choper ses cartons de valeur par exemple. Faut croire que ce foutu métier l'a rendu parano. D'ailleurs, il n'a pas pu se résoudre à venir les mains dans les poches. Il a fallu qu'il prenne son arme, bien que cachée sous son sweater. Il ne veut pas se montrer désagréable, mais préfère tout de même se prémunir contre le gang de dealers d'organes du coin - on sait jamais, c'est plus courant qu'on ne le croit !

D'ailleurs, lorsqu'il arrive à l'orée de la forêt, il se félicite vraiment d'avoir été méfiant. C'est flippant comme endroit, et pas du tout aménagé de manière légale pour une réunion du soir. Où sont les lumières et les encadrants ? La musique et le buffet ? Bon, ok le mot ne faisait pas vraiment mention de buffet. Mais tout de même, les gens semblaient arriver de manière spontanée et peu joyeuse. Putain Mike tu es tombé dans une ville de tarés. Si ça se trouve, c'est un rite d'initiation pour les nouveaux arrivants, on va te forcer à livrer ton âme à Satan ou une connerie du genre... ! Pas vraiment à son aise, le détective continue tout de même à avancer d'un pas lent vers ces habitants peu chaleureux. La plupart parlent entre eux à voix-basse, mais ne semblent pas s'inquiéter particulièrement de sa présence. Bon...

"Euh... Excusez-moi, ça arrive souvent à Aster Cove ce genre de...truc ?" Il est hésitant sur le dernier mot, mais c'est tout ce qui lui vient. En espérant que la personne qu'il a choisi au pif pour poser sa question ne se sentira pas offensé par son manque d’enthousiasme pour leur soirée cheloue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 187
Emploi : Journaliste à l'Aster Cover.
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Sam 16 Juin - 16:24



The Forest
Event #4
Pour une fois que j’étais en avance, c’était quelque chose à marquer sur le calendrier. J’avais même garé ma voiture à quelques mètres du point de rendez-vous, histoire de pas être trop loin ni trop près non plus. Question de prudence anormale. J’imaginais déjà Walter se moquer gentiment de moi en disant que ça ne me ressemblait pas. Effectivement, mon cousin aurait tapé dans le mille. Mais je n’ai pas eu de conversation avec lui sur ce polaroïd qui mentionnait même la police. Le connaissant, je m’attendais même à ce qu’il soit le premier sur place. Est-ce que le contraire allait m’inquiéter ? Peut-être bien.

Posée dans ma vieille voiture, la fenêtre ouverte pour finir ma cigarette, je regardai une dernière fois la photo pulvérisée dans tout Aster Cove. Évidemment, ma curiosité avait été piquée, il en fallait bien moins que ça pour que Penelope Bishop aille investiguer les lieux. Néanmoins, je n’arrivais pas à croire à cette photo. N’importe qui pouvait truquer ça, d’autant plus que ce n’étaient que des photocopies. Pratique à diffuser, facile à arnaquer. C’était mon réflexe de journaliste de vérifier ma source, que voulez-vous. Non, ce qui m’intriguait le plus, c’était la personne derrière cette photo. Qui avait fait ça ? Est-ce que c’était un vieux fou à la Barrow ? Un malchanceux à la Josh ? Ou encore… carrément celui, celle ou ceux qui étaient derrière ces foutues disparitions ? Cette pensée me mettait un coup de fouet rien que d’imaginer toucher le mystère du doigt et coincer les maléfiques fils de p*te responsables de tout le bordel de la ville. Surtout que quelque chose sur la photo m’avait interpellée à force de la regarder. J’y voyais une silhouette et deux yeux. Au départ je me disais que c’était juste mon imagination qui comblait la répétition machinale des arbres. Mais au bout d’un moment, j’étais en train de me confirmer que quelqu’un était derrière tout ça. Et je rêvais de pouvoir le livrer dès demain matin à l’Aster Cover.

Relevant les yeux, je m’étais aperçue que les premiers arrivants étaient là. Enfin ! Mon visage s’illumina un peu. Je fourrai la photo dans mon sac à dos (j’avais aussi amené une lampe torche et un appareil bizarre que je voulais tester depuis longtemps) sur le siège passager et ouvrit la portière. Fermant la voiture et gardant les clés dans la poche de mon jean, j’entrepris de rejoindre le groupe tout en terminant ma clope. Le temps que je me rapproche, plusieurs personnes rejoignaient la troupe au compte-goutte, et une partie de moi était plutôt satisfaite de voir les personnes qui se souciaient du sort de la ville. Parfois bien trop jeunes, cependant. Mais il y avait Barth, mon cher voisin et d’autres gens qui m’intéressaient particulièrement…

« Euh... Excusez-moi, ça arrive souvent à Aster Cove ce genre de… truc ? demanda Mike à quelqu’un au moment où je rejoignis le groupe.

- Seulement quand la moitié de la ville disparaît, j’imagine, répondis-je sans y être invitée en lui tapant amicalement l’épaule. Penelope Bishop, enchantée.

Bien évidemment, je m’étais présentée aux deux seules personnes que je ne connaissais pas en ville. Ma main s’était tendue vers le jeune homme qui était plus proche à ce moment, mais mon salut valait également pour sa comparse. C’étaient eux qui m’avaient poussée à sortir si tôt de mon abri à quatre roues. Pour une fois, ils ne pouvaient pas m’éviter. Cette promenade nocturne s’avérait encore plus intéressante que jamais !
Cependant, je n’arrivais pas à me concentrer seulement sur eux. Les trois plus jeunes filles qui nous accompagnaient n’étaient qu’au lycée, et ça me dérangeait pas mal. J’arquai un sourcil en m’adressant à Barth.

- Je ne savais pas que vous aviez prévu d’en faire une sortie scolaire… »

Rien d’amer dans ma voix, j’étais tout simplement inquiète pour elles. Je ne savais pas ce qu’il y aurait à l’intérieur de cette forêt, et être responsable de gamines curieuses me mettait mal à l’aise. Moi, j’avais pas grand chose à perdre, au final… Mais elles...

_________________

    never queen of the hill
    Youth is like diamonds in the sun, and diamonds are forever. So many adventures couldn't happen today, so many songs we forgot to play. So many dreams are swinging out of the blue. We let them come true.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Messages : 114
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Sam 16 Juin - 23:32


Très vite, le groupe plutôt conséquent des premiers arrivés se forme et les yeux scrutent les visages de chacun. Êtes-vous ici pour la même raison que votre voisin ? Est-ce que parmi ce petit échantillon des habitants d'Aster Cove, l'un d'entre vous est la source-même du polaroïd qui vous a guidé jusqu'ici ?

Une chose est sûre : vous ne le saurez pas en restant ici indéfiniment. Après l'arrivée du dernier protagoniste, ceux ayant eu la jugeotte d'amener une lampe torche l'allument, et c'est le signal que l'expédition peut commencer. Votre groupe est assez grand pour vous donner du courage et avancer, ou pour tout simplement suivre la masse et ne pas rester à la traîne. Même à l'orée de la forêt, qui sait ce qui peut vous arriver la nuit tombée ?
Votre groupe s'enfonce alors dans Lost Pine, l'entrée des bois formant une bouche noire béante vous attend et accueille vos pas crépitants de feuilles mortes et branchages perdus. Les lampes torches deviennent vos seuls moyens de vision au bout de quelques mètres seulement, et il faut dire que ce n'est pas le meilleur moyen de se rassurer. Les faisceaux lumineux projettent des ombres çà et là, et il va falloir commencer à rassembler son sang-froid pour ne pas tomber dans la psychose nocturne. Peut-être que la présence du groupe rassurera certains d'entre vous.

À mesure que vos pas unis vous enfoncent plus loin dans la forêt, vous pourrez vous rendre compte à quel point les bois sont vivants la nuit. Les chouettes se réveillent, gémissant des hululements sordides. Les bruissements qu'émettent quelques lapins tout proches vous indiquent un faux danger. Parfois, une silhouette de biche pourra même vous attirer l’œil avant d'avoir peur de votre escadron. Rien n'est rassurant, mais rien ne se passe de dangereux pour l'instant. Aucun signe véritable de la créature de la photo. Même si ce n'est que le début... Profitez-en pour habituer vos yeux à la lumière de la lune qui transperce les feuilles d'arbres, et à mieux connaître les membres de votre troupe. Peut-être que cela s'avérera utile, n'est-ce pas ?

Pour les retardataires, il est toujours temps de rejoindre la battue organisée. Si vous vous dépêchez, vous pourrez toujours apercevoir les lumières à quelques mètres, un pas de course suffira à ne pas vous perdre. Néanmoins, prenez garde pour la suite.

Citation :
- Event guidé par maître de jeu qui interviendra tous les dix jours.
- Prochaine intervention du PNJ: le 26/06.
Event #4 - The Forest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com
Admin
avatar
Messages : 572
Emploi : Lycéenne (senior) et animatrice sur Radio Aster Cove.
Sur ton walkman : Laura Branigan - Self Control
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    Lun 18 Juin - 22:28



The Forest
Event #4
Je m'attendais pas vraiment à pas connaître les deux premières personnes qui allaient me rejoindre. Depuis le temps que je vivais ici, je pensais avoir déjà rencontré tout le monde. Mais bon, les gens déménagent tout le temps, pas vrai ? Ça voulait pas dire que je tombais dans un piège, moi, toute seule la nuit à l'orée des bois... hein ? Un homme et une femme. Ce fut le premier qui se présenta.

« Salut... J'suis Evans et elle, Oksana. T'attends quelqu'un ?

Ils avaient pas l'air hostiles. Mais justement... il fallait peut-être s'en inquiéter ? Instinctivement, j'hochai la tête à la question de l'inconnu. Pas question d'avouer à qui que ce soit que j'étais venue seule ici, surtout pas à quelqu'un que je connaissais pas, à 23 heures.
Par contre, si je devais pédaler jusqu'à mourir sur mon vélo pour leur échapper, mon nom leur servirait probablement à pas grand chose.

- Victoria. Enchantée... j'imagine...

Pas le temps de poursuivre ma phrase maladroite, car une voix me coupa pour le pire ou peut-être le meilleur. Faisant écho à ma décision réduite à néant, il s'avérait que le prof d'anglais avait décidé de dévoiler mon identité de toute manière.

- Victoria ! Bonsoir, je suis Bartholomew mais vous pouvez m'appeler Bart.

Je ne cachai pas ma surprise de le voir ici, levant des sourcils inquiets. Merde, il m'avait décemment reconnue et c'était jamais bon de se retrouver après un prof après les cours... quoi ? J'avais mes principes. Mais ce qui m'étonnait le plus, c'est qu'il agissait comme si tout ça était normal. Bart ? Mais jamais j'aurais les balls de l'appeler Bart...
Ni moi, ni peut-être Scarlett et Mackenzie qui venaient également de se rejoindre au groupe. Ma mâchoire manqua de se décrocher. Voir mon... est-ce que je pouvais l'appeler encore meilleure amie ? ... ici, me paraissait plutôt logique, mais... Scarlett. Est-ce qu'elle l'avait emmenée ici pour s'en servir de bouclier ? Non, je rigole, je suis méchante là, mais... Damn. Le pire, c'est qu'elle s'était glissée là, sans un bruit. Pas d'entrée fracassante, Mackenzie style. C'est à ce moment là que j'abandonnai mon vélo une bonne fois pour toutes sur l'herbe en pagaille. Ici, personne ne volait un vélo en pleine nuit. Pas le temps de s'adonner à des retrouvailles, le groupe s'agrandissait à vue d’œil et le commencement sentait à plein nez. L'appréhension aussi.

- Vous aussi vous avez eu le mot ? demanda l'inconnue avec un fort accent russe qui me fit plisser le nez.

J'hochai lentement, naturellement la tête. Bon Dieu, et quel groupe on était... Rien de tout ça n'arrivait à me rassurer, mis à part la présence de Mack, qui avait même réussi à coordonner nos vêtements sans le savoir. Sacrée Mack...

- Je ne savais pas que vous aviez prévu d’en faire une sortie scolaire…

La voix de la journaliste ranima très vite mon anxiété. Néanmoins, il était temps d'avancer et les lampes torches s'allumèrent à l'entrée des bois. La bouche de la forêt... elle était vraiment effrayante la nuit. Mais il n'y avait pas que Lost Pine qui me faisait peur ce soir. Effectivement, elle n'avait pas encore commencé à me montrer ce qu'elle avait dans le ventre, mon esprit avait toujours le loisir de se balader ailleurs. Alors que l'expédition entrait tout juste dans les bois, je me rapprochai du professeur Caldwell en marchant.

- Dites... vous n'allez pas dire à mes... je portai un regard sur Scarlett et Mackenzie... nos parents... qu'on était là, hein ? Ma mère ferait une crise cardiaque ! »


_________________

    Allez vous fer... mer les yeux ?
    I wish your mom had been a little stronger. I wish she stayed around a little longer. I wish your dad were good, I wish grown-ups understood. I wish we met before they convinced you life is war. I wish you'd come with me... — I wish I had more TNT.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Event #4 - The Forest    

Revenir en haut Aller en bas
 
Event #4 - The Forest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» [Partenariat] Forgotten Forest [manque 1 avis]
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Sud :: Forêt de Lost Pine-
Sauter vers: