Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IT'S TIME FOR BIG FUN! (the a-list)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Emploi : senior student à aster high.
Sur ton walkman : bruce springsteen, darkness on the edge of town (1978).
MessageSujet: IT'S TIME FOR BIG FUN! (the a-list)   Ven 11 Mai - 2:41

Citation :
helloooo je me suis de permis de poster comme ça se passe chez jay, juste pour planter le décor hihi j'espère que c'est ok puppy
comme c'est un rp de groupe aussi, je me suis dit que ça serait sympa de faire des textes courts sans ordre de rp, un peu comme un event histoire de privilégier l'action, voire de supposer (légèrement) l'action de certains personnages et aussi... j'ai envie de dire qu'on s'amuse hésiter pas à faire en sorte que cette soirée devienne folle hihi (j'ai trop envie que ça parte en couille arrow )
des bisous coeur




Monsieur et Madame Sowerberry étaient particulièrement fiers d’être les propriétaires d’une large et élégante villa, idéalement située dans une rue bordée d’arbres, une des rares à Aster Cove qu’on pouvait qualifier d’affluente. Il y a encore quelques années, les Sowerberry étaient des voisins particulièrement appréciés, charmants et discrets, ils étaient des gens à l’exemplarité remarquable et dont le quotidien n’avait jamais fait beaucoup de bruit. Jusqu’à l’entrée de Jasper dans l’âge doré de l’adolescence. En effet, depuis maintenant près d’un an, les voisins des Sowerberry subissaient à répétition le capharnaüm notoire qui accompagnait chacune des soirées organisée par le jeune homme. De la maison des Collins recouverte de papier toilette à l’intervention de la police en septembre dernier, Edge Avenue en avait depuis vu de belles et, après une longue trêve saisonnière (les garden party en plein hiver manquent étonnement d’attrait), se préparait au pire.

Car en effet, les beaux jours étaient de retours et les parents Sowerberry, partis. Pour les résidents de Edge Avenue, c’était une combinaison mortelle, pour Jay, un cadeau tombé du ciel. Il était  passé maître dans l’art de recevoir et d’organiser toute sortes de soirées. C’était sur ce pilier fragile qu’il avait construit sa réputation et grâce auquel il se maintenait sur l’échelle sociale d’Aster High; c’est-à-dire, pour un adolescent tel que lui, une question de vie ou de mort. Mais tout irait pour le mieux, Jay avait tout prévu. La piscine avait été nettoyée, le ponch avait été corsé par ses soins et la musique retentissait dans tout le jardin. Tout était parfait et Jay attendait avec impatience que sur les pavés brûlant de la terrasse se réunisse l’élite de Aster High pour une après-midi et une nuit où les intrigues de ces derniers mois mènerait à un dénouement dont il ignorait l’issue - mais une chose était sûre. De même que les pneus de la Bentley de son père en ce jour de canicule, la soirée promettait d’être explosive.

AVENGEDINCHAINS

_________________
cause when you're really by yourself
it's hard to find someone to hold your hand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 660
Emploi : Lycéenne (senior) et animatrice sur Radio Aster Cove.
Sur ton walkman : Laura Branigan - Self Control
MessageSujet: Re: IT'S TIME FOR BIG FUN! (the a-list)   Mar 15 Mai - 21:40

Citation :
J'AI PAS FAIT COURT DU TOUT OMG MDR !! mdr Désolé j'avais trop trop envie de caser cette intro quelque part, c'est tombé ici haha oops ! coeur Promis je me retiendrai pour les prochains posts. class

REJOIGNEZ NOUS LES POPUS  superman





IT’S TIME FOR BIG FUN !

« Blast the bass, turn out the light, ain't nobody home tonight ! »


« Sérieux ?! Vous l’avez toujours pas ?!
- J’sais pas… on a pas de nouvelles du fournisseur. Ca fait plusieurs semaines qu’on est en retard en fait… Mh.

Bon, c’était clair que le disquaire s’en contrebalançait royalement de ma quête du vinyle des Dead or Alive, mais franchement ça commençait à me peser. J’en avais marre d’écouter ma version cassette enregistrée sur la radio locale où j’avais encore un bout de ASTER COOOVE RADIIIOOOOOOW entrecoupé avant que ça se lance (mais merde ils l’avaient calqué sur le début de la musique aussi, comment je faisais, moi). Like a record, ouais, record que j’avais absolument pas, belle ironie.

- Ben écoute, si tu le veux vraiment t’as qu’à postuler à la radio, hein.

Le regard que je lui lançai le poussa à continuer sa phrase.

- Non, mais je rigole pas, hein ! Ils cherchent quelqu’un en ce moment. »

Le doute disparut de mon visage pour faire place à l’intérêt. C’était pas comme si j’avais besoin d’argent maintenant que j’avais plus de petit copain riche pour me payer les sorties… Woaw ça sonnait tellement vénale cette pensée. Mais bon, c’était la dure loi de la réalité capitaliste.


J’y étais allée le lendemain en fin d’après-midi, ma mère m’avait laissée prendre sa voiture pour l’occasion. Et puis c’était le week-end. Elle m’avait souhaité bonne chance, plus excitée que moi des opportunités que ça pouvait m’ouvrir alors que j’avais même pas passé d’entretien. Ma mère, quoi. Et au final, c’était super rapide. À peine arrivée à la radio que j’étais presque déjà employée.

« Y’a pas beaucoup de personnes qui se sont présentées, m’avait dit un des DJ. À vrai dire on n’a pas eu trop le temps de faire des petites annonces. Alors tant mieux si tu nous tombes du ciel, gamine ! Justement, on cherche quelqu’un de jeune pour animer deux heures après les cours. La rengaine c’est qu’on veut s’ouvrir à la jeunesse branchée d’Aster Cove, la vérité c’est qu’on a p’tain de trou… il finit par rire en regardant des feuilles de papier. Ca te dit ?

- Carrément ! avais-je répliqué, avant que mon enthousiasme se transforme en puissante perplexité. C’est juste que…

Le DJ avait relevé la tête, attendant que je continue.

- Je suis pas… méga appréciée au lycée, en ce moment. Je sais pas si c’est une bonne idée qu’on m’entende sur les ondes. J’avais fini par me frotter nerveusement l’arrière de la tête.

Le DJ haussa les épaules.

- Bah. T’as rien à perdre alors, non ? Tu préfères animer une radio et te refaire apprécier ou te morfondre dans ta chambre sans rien y faire ?

Il avait pas tort… je pensais pas qu’il allait y prêter aussi peu d’attention. ‘Fin c’est vrai que les emmerdes de lycée… en général c’est que les lycéens que ça inquiète vraiment.

- On les emmerde. » avait lancé un gars barbu assis à quelques mètres.

Je ris, soulagée, et j’étais en train de me dire que j’étais effectivement bien mieux ici.


La radio hurlait à fond dans ma voiture, noyant le fait que j’étais en train de chanter à tue-tête, balançant ma tête et mes cheveux, chose assez dangereuse à faire au volant. Mais j’étais pas tout à fait sur la route du retour, à aller annoncer la nouvelle à ma mère. Non. Jay faisait une fête ce soir, et j’avais bien l’intention d’y aller. J’avais bien choisi la seule personne à qui je parlais encore, tiens… Mais je mourrais d’envie de lui dire. Et surtout, je ne venais pas les mains vides.
Je garai la voiture de ma mère dans un apaisant bruit de gravillons (quoique mon arrêt fut un peu abrupt) et m’empressai de rejoindre la maison des Sowerberry. Il faisait encore jour à cette heure, ça faisait bizarre. C’était déjà plein de bons souvenirs et de promesses de soirée inoubliable, comme toujours. Par chance, j’étais la première arrivée même si ce n’était pas du tout prévu. Folle de joie, je ne réfléchis pas trop avant de sauter au cou de l’hôte de la soirée qui venait de m’ouvrir la porte. Ouais, j’étais vraiment TROP surexcitée et j’avais vraiment trop peu d’amis. Qui s’en fiche, Jay était un vrai. Je me dépêchai de cacher mon offrande pas du tout discrète derrière mon dos avant de procéder à de plus amples explications.

« Jay… tu te trouves devant la nouvelle animatrice radio d’Aster Cove !

Je ne pus retenir un sourire exalté avant de dévoiler la pochette de vinyle au chanteur aux cheveux crêpés et au bandeau de pirate. Je plaquai le disque contre moi avant de tourner sur moi-même. Ca faisait vraiment longtemps que j’avais pas été aussi contente, et où je n’avais pas eu une aussi bonne journée ! Un job de rêve, le disque que je cherchais depuis des lustres, et une soirée chez Jay ! La folie de cette ville me rendait gaga des petites choses…

- Ils me l'ont prêté ! Si t’as de quoi le lire on pourra le passer, si tu veux, et je te promet ma meilleure danse.

Promesse extrêmement périlleuse, mais je n’étais pas du genre peureuse. Ou qui savait mâcher ses mots. Enfin bref. Je tendis la pochette à Jay avant de prendre un air un peu plus gêné.

- Désolé, j’étais censée passer plus tard… Je peux repasser chez moi entre temps si tu veux, ou me cacher dans un placard histoire que personne de sobre ne crie en me voyant, ha ha. »

Mon rire était franc, mais il trahissait une vérité un peu cruelle. C’est vrai, je n’avais plus vraiment ma place ici, et j’espérais que Jay était vraiment un tant soit peu content que je sois de la partie. Pas envie d’être son boulet, pour lui comme pour moi… Mais je comptais sur l’effervescence d’une soirée à la Sowerberry pour oublier et faire oublier ma réputation à deux balles. Comme l’avait si bien dit le barbu de la radio : on les emmerde.


_________________

    And I'm head over heels
    First time in years to drench your skin in lover's rosy stain. A chance to find the phoenix for the flame. A chance to die, but can we dance into the fire ? That fatal kiss is all we need. Dance into the fire to fatal sounds of broken dreams.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
IT'S TIME FOR BIG FUN! (the a-list)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Logements-
Sauter vers: