Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 143
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   Dim 1 Avr - 16:04





Come and play, but I might shoot you in your face

« Do you ever want to catch me ? Right now I'm feeling ignored. So can you try a little harder ? I'm really getting bored. »


Dans cette ville, il semblait que je n'aimais rien de plus que le son de la cloche en fin de journée de cours. Un peu triste, en soi. Mais c'était jusqu'à ce que je me souvienne de l'existence de l'arcade, et là, je commençais à avoir un peu d'espoir. Je savais que c'était temporaire, mais c'était déjà ça. P'tain, je commençais à penser comme ma mère. J'avais déjà hâte d'avoir l'âge légal pour me tirer d'ici, et tout ce qu'on me disait c'était de donner une chance à Aster Cove. Pourquoi ça ? Ça rendait l'attente moins interminable ? J'étais pas sûre.

Sortant de la classe avec le skate sous le bras, j'attendis d'être en dehors de l'établissement pour pouvoir rouler sur le bitume. Stupide règle de pas de roulettes dans les couloirs. On avait pas besoin de ça pour se bousculer à longueur de journée, alors bon.
Je pris de l'élan avant d'apercevoir des gars qui étaient déjà en train d'entamer une partie de soccer. Enfin... ils essayaient. Je ne connaissais pas la plupart, normal pour une nouvelle, mais deux ou trois de ma classe venaient de courir pour rejoindre le tas. Passant à côté dans un bruit de ronflement, je finis par ralentir quand j'interceptai leurs dires.

« Ok, maintenant il nous manque plus que deux personnes.

Je m'étais carrément arrêtée. Mais je n'avais absolument pas capté leur attention. Mais c'est pas comme si j'allais me débiner, alors je repris le skate sous le bras et avançai dans leur direction.

- Eh, moi j'veux bien jouer ! m'exclamai-je avec assez d'enthousiasme pour pouvoir le regretter par la suite.

Ça faisait depuis New York que j'avais pas joué une partie de quoi que ce soit qui bouge et ça me manquait, visiblement. Mais je déchantai bien vite lorsqu'ils se retournèrent tous vers moi, circonspects. Un ange passe comme disaient les profs quand personne leur répondait. Je les comprenais un peu à ce moment là. Pour une fois.

- Eh tu veux pas plutôt retourner jouer à la poupée ? lança un des gars au fond qui se croyait sûrement très drôle.

Il croisa mon regard scandalisé, et mes sourcils se froncèrent à cet instant. Ils avaient jamais vu une fille faire du sport dans leur patelin de péquenauds ou quoi ? On était juste bonnes à secouer des pompons ou se trimbaler en maillot de bain ? Ma colère monta plus vite que je ne le voulus, mais je savais que j'étais en droit de l'être. J'imaginais déjà maman s'indigner et tirer les oreilles du petit rigolo sexiste en apprenant la nouvelle. Mais elle en saurait rien. J'avais presque 15 ans, merde, et je pouvais me débrouiller toute seule. Alors la provoc' sortit d'un coup.

- Quoi, vous avez peur de vous prendre une raclée par une fille, c'est ça ? répondis-je du tac au tac, presque en rigolant, sans une once d'humour en tout cas.

Un des deux capitaines d'équipe ne sembla pas impressionné par la remarque et souffla, envoyant bouler ma pique en l'air.

- Ouais c'est ça. On est pas à Portland, ici. Passe ton chemin, la nouvelle. »

Non mais la stupidité des gens ici me révoltait de plus en plus. Portland ?! Il était même pas fichu de savoir d'où je venais vraiment. Il fallait qu'ils comprennent qu'il y avait pas que leur Maine pourri dans toute l'Amérique, bordel. Je jetai ma planche dans l'herbe. Mes poings se serrèrent et mes yeux leur lançaient désormais des éclairs. Qu'ils les ignorent si ils voulaient, mais j'étais bien déterminée à leur faire comprendre que les filles aussi pouvaient faire mal. Même si un nouvel inconnu était sur le point de s'incruster dans l'équation. Et ça changeait tout le résultat.


_________________

I'D RATHER BE ME
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 327
Emploi : professeur d'anglais/théâtre au lycée
Sur ton walkman : Rod Stewart – Sailing
MessageSujet: Re: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   Sam 7 Avr - 19:39

La journée était terminé et j'avais hâte de rentrer chez moi, m'allonger sur mon canapé en écoutant en boucle We Are The World. Depuis ce qui s'était passé à l'Eglise j'avais un peu de mal à rester tout seul dans un endroit autre que chez moi. D'habitude je passais encore quelques heures au lycée pour corriger des copies ou discuter avec mes collègues. Mais plus maintenant. J'avais aussi un peu la tête ailleurs - d'après mes élèves. Des absences plus ou moins longues. Certains s'inquiétaient de me voir ainsi, me demandait même si je dormais bien ces temps ci. La vérité ? A chaque fois que je fermais les yeux je revoyais cet enfant. Ce petit garçon qui m'avais appelé Papa. Et puis soudainement la plante carnivore apparaissait et le dévorait. Je me réveillais ensuite en sursaut dans mon lit. J'avais bien sur penser à demander des somnifères à mon médecin mais il m'aurait surement plutôt conseillé d'aller voir un psychologue. Pourtant rien ne clochait dans ma tête.
Je soupirai, passant une main dans mes cheveux légèrement emmêlés. Je voyais au loin la petite nouvelle sur son skate s'arrêter et s'approcher d'un groupe de garçons qui jouait au football. Curieux comme un enfant, je m'étais approché, saisissant la conversation au vol entre April - si ma mémoire était bonne - et l'un des joueurs. Manifestement, il n'était pas pour la mixité dans le sport. C'était fini le temps où les femmes ne travaillaient pas et devaient juste se cantonner à faire les tâches ménagère et élever les gosses. Déjà, la mienne elle aurait même pas eu ça à faire. Si on avait pas déménagé à Aster Cova, une femme de ménage se serait occupé de la maison sans aucun soucis. Comme quand j'étais enfant. Oh bien sur, quand j'étais adolescent j'avais aussi eu mes idées reçues mais en vieillissant, l'esprit s'était ouvert à l'évolution sociale. Avec l'immigration, l'orientation et pleins d'autres choses. Donc une lycéenne qui voulait jouer au foot, ça ne me dérangeait pas du tout.

- Elle vient de New York en fait mais il me semble que tu n'es pas très doué en Géographie Marvin

Déclarais je en me mêlant de ce qui ne me regardait pas - pour changer. Ah New York, c'était certains que ces petits villageois seraient complètement paumés si ils mettaient les pieds dans une ville aussi énorme. C'était bien pour ça que j'avais toujours peur de perdre l'un de mes élèves quand je les emmenais là bas pour aller voir une pièce de théâtre.

- Mais professeur, c'est une fille !
- Et alors ? C'est pas parce qu'elle a un vagin qu'elle peut pas taper dans un ballon

Argumentais je en fronçant les sourcils avant de rajouter.

- Et puis il me semble qu'il vous manque deux joueurs non ? Si elle joue, je joue aussi et vous pourrez faire votre match

Je le voyais réfléchir à pleins régime, et c'était limite si ça ne fumait pas. Haha. Bon, je n'allai tout de même pas devoir faire du chantage avec ses notes en Anglais tout de même ? C'était si compliqué que ça de dire tout simplement oui ?

_________________
I believe in nothing
But the truth in who we are  ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t242-barthou-i-want-to-break-fre En ligne
avatar
Messages : 143
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Re: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   Lun 28 Mai - 22:41



Come and play, but I might shoot you in your face
April | Bartholomew
« Elle vient de New York en fait mais il me semble que tu n'es pas très doué en géographie, Marvin.

Je me retournai d’un saut en entendant la voix. Plusieurs garçons rigolaient à la remarque sarcastique. J’aurais bien voulu aussi, effectivement, c’était bien lancé. Mais j’étais vraiment trop surprise par l’apparition pop up du prof d’anglais. Qu’est-ce qu’il venait faire ici, lui ? …

- Mais professeur, c'est une fille !
- Et alors ? C'est pas parce qu'elle a un vagin qu'elle peut pas taper dans un ballon.

Uggghhhhhh !! Il aurait mieux fait de pas venir, effectivement ! Serrant mes dents, j’essayais de ne pas devenir aussi rouge que mes cheveux. Le premier qui allait faire la remarque était un homme mort, adulte ou pas. Je m’étais même retournée vers mon skate, prête à partir dans un bruit de roulement sur gravillons. Il avait sérieusement… IL AVAIT SERIEUSEMENT PARLE DE MON VAGIN ?! Heureusement, les garçons étaient assez bêtes pour être choqués devant le mot dit avec autant d’allégresse, plutôt que de se moquer de mes attributs… naturels… eww !! Même moi je voulais pas y penser ! Pourquoi les adultes avaient le don de rendre tout embarrassant et insupportable ?!

- Et puis il me semble qu'il vous manque deux joueurs non ? Si elle joue, je joue aussi et vous pourrez faire votre match.

Et en plus il voulait jouer avec nous… Ugh, bien entendu, c’était un stratagème pour me donner ce que je voulais. S’il croyait que j’allais faire ami-ami avec lui parce qu’il m’avait permis de jouer au foot grâce à mon “vagin”, il se mettait le doigt dans l’oeil, pour être polie. Et puis leurs hésitations de mauviettes, ça commençait à me courir.

- C’est bon, j’ai pas besoin de votre aide. Et vous allez jouer avec le concierge si je suis pas assez bien, je vous prendrai des photos souvenirs.
- … D’accord, fais pas la gueule, m… Marvin venait soudain de se souvenir qu’il parlait devant un professeur, à ce qu’on dirait. Tu peux jouer, la rouquine. Parce que j’suis super généreux, comme ça. Des petits rires stupides vinrent se faire entendre après sa remarque carnassière. Mais pas question que tu sois dans mon équipe !

J’esquissai un sourire en coin alors que je m’avançais vers lui. Quelle bande de bébés, ils faisaient les malins mais dès qu’une fille s’approchait à moins de deux mètres, ils reculaient instinctivement.

- T’inquiètes, j’avais justement envie de te mettre la pâtée. »

Des “wouuh” moqueurs commencèrent à se faire entendre alors que je prenais ma place sur le terrain, mais j’étais trop contente d’avoir l’occasion de les humilier. Pas question que ça m’arrive par contre. Malheureusement, le professeur “vagin” était aussi dans mon équipe. Je boudai un peu en croisant son regard, trop fière pour avouer que c’était grâce à lui que je pouvais planter mes chaussures dans le gazon. Mais c’était pas comme s’il s’y était pris de la meilleure des manières. Et j’y serais arrivée seule. Merde.

_________________

I'D RATHER BE ME
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 327
Emploi : professeur d'anglais/théâtre au lycée
Sur ton walkman : Rod Stewart – Sailing
MessageSujet: Re: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   Lun 4 Juin - 21:06

Courir après un ballon. Je ne l'avais pas vraiment fait depuis mon adolescence. Les années 50 me paraissait très loin du haut de mes quarante cinq ans. J'ignorais si j'allai tenir le coup face à cette équipe de petit jeune. A mon avis, ils allaient rapidement m'épuiser même si à mon âge j'avais quand même une bonne endurance. Bon après, j'étais un peu K.O, je risquais fortement de m'évanouir à cause de mon problème. Mais il fallait avouer que c'était tentant de faire une petite partie de football. Surtout que je m'y étais déjà engagé pour permettre à une fille de jouer avec les mecs. J'étais pas vraiment fan de la discrimination fille/garçon et vu que Ange était ma petite protégée, ce n'était pas un secret. La veste qui m'appartenais et que je lui avais donné en témoignait aussi quand elle venait en cours avec. Je me sentais un peu fier en la voyant là dedans, comme un papa heureux que son enfant porte un vêtement qu'on lui a acheté. Sauf que la pauvre, l'avait pas eu dans une boutique mais suite à un harcèlement.
Enfin bref, j'avais réussi à convaincre les garçons de laisser jouer April. Même si celle-ci avait affirmé n'avoir pas besoin de mon aide et vu sa tête, elle avait pas apprécié le fait que j'emploie le mot "vagin". Vraiment les adolescents. Dès qu'on parlait de testicules et tout ça, ils étaient choqués alors que c'était leur corps.

- Good, alors c'est réglé

Marvin avait tout de même continué à faire son gamin en la voulant pas dans son équipe. J'avais les yeux au ciel. Tellement irrécupérable ce gosse. Je plaignais sa copine tout de même. Ca ne semblait pas déranger April, qui en avait profité pour lui lancer une petite pique. J'esquissais un sourire et allai poser mes affaires au bord du terrain avant de rejoindre mon équipe de jeune. J'étais dans la même team que l'adolescente qui continuait de bouder.

- Arrête de faire la moue, on va leur mettre la pâté !

Lui glissais je, quelques secondes avant que le match commence. J'essayais de faire de mon mieux pour ne pas leur faire mal en taclant. Bon il fallait aussi avouer que je ne jouais pas sérieusement et laissais la plupart du temps, les petits avec le ballon dans les pattes.

- Allez papy fais moi la passe !

Je m'étais stoppé dans mon élan quand l'un de mes élèves m'avais interpellé comme ça. "Papy ?". Non mais ce n'était pas parce qu'on jouait au football ensemble qu'il fallait se croire tout permis. Volontairement, je shootais dans le ballon, lui envoyant dans la tête. Papy toi même.

- Oups, désolé le papy a mal visé !

M'écriais je alors qu'il était en train de saigner du nez. Le sport, c'était vraiment dangereux.

_________________
I believe in nothing
But the truth in who we are  ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t242-barthou-i-want-to-break-fre En ligne
avatar
Messages : 143
Emploi : Lycéenne et membre de l'équipe de natation.
Sur ton walkman : Tears for Fears - Shout.
MessageSujet: Re: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   Sam 14 Juil - 21:54



Come and play, but I might shoot you in your face
April | Bartholomew
« Arrête de faire la moue, on va leur mettre la pâté !

Hm... oui, ça j'y comptais bien. Après tout, la présence d'un adulte pouvait m'aider à les humilier une bonne fois pour toutes, même si j'avais pas envie qu'on me reproche d'avoir triché. Au final, j'avais pas choisi, mais c'était sûr qu'ils allaient mettre ça sur le dos de la fille. Obligé. Ces débiles profonds...
Je n'avais pas répondu au professeur, mais je mis ma main en visière pour le regarder, grimaçant à cause du soleil. Est-ce qu'il allait être sérieux ou juste faire le pitre pour s'amuser ? Parfois, les adultes ne prenaient pas les jeux d'enfants pour des vrais trucs... Qu'est-ce que ça pouvait m'énerver, ça. Juste parce qu'on est plus petits, il faut pas être juste avec nous ?

En tout cas, j'étais partie pour que Mr. Caldwell me surprenne d'emblée. C'était lui qui avait la balle, et il fallait que je la surveille dès le départ pour montrer un peu qui j'étais. Pas le droit à l'erreur... peut-être pas. Pas le droit de pas me donner à 100%, c'était certain.
Une fois le jeu commencé, je commençai direct à trotter pas loin de la balle. Un des gars de notre équipe avait déjà ouvert son bec. Et apparemment, ce n'était pas trop au goût du professeur. Sûrement autant vexé par le "papy" que moi par le "vagin", ce dernier shoota sans vergogne et fit atterrir le ballon sur la tête du mec.

- Oups, désolé le papy a mal visé !

Je mis ma main devant ma bouche pour tenter de réprimer un éclat de rire féroce. Woah, il rigolait pas Mr. Caldwell, en fait !! Soudainement, j'étais pas mécontente de l'avoir dans mon équipe. Enfin, il fallait pas qu'il continue trop comme ça, les mauviettes allaient finir par nous gueuler qu'il y a faute. En même temps... la victime du ballon était en train de saigner du nez. Bon, ça va, il avait pas l'air cassé. C'était sur le coup du choc. Il aurait peut-être des fourmis et de bonnes douleurs pendant deux jours et c'est réglé. Pas de quoi en faire un drame. Ma concentration était plutôt sur la balle, de toute manière. Du coup, lui ne l'avait pas réceptionnée, et personne était dans le coin pour la récupérer. Amateurs...

- M'sieur, j'saigne du nez !
- On s'en fiche !! cria Marvin qui était en train de se ruer sur la balle en même temps que moi.

Ah ça, pas question qu'il me la pique ! Rien que pour le pauvre gosse qui souffrait du nez et qu'il venait de salement rembarrer juste pour goûter sa stupide victoire. Crétin de Marvin.
Arrivés presque en même temps sur le ballon, j'avais donné tout mon élan pour caler la balle entre mes pieds, cependant je ne sentais pas mon pied m'arrêter. Marvin avait chouré le ballon juste avant que je l'atteigne, et ma chaussure dérapa sur le gazon jusqu'à ce que je perde l'équilibre, l'autre pied sous ma fesse. CRÉTIN DE MARVIN !

- À la revoyure, la rouquine !

Il allait voir ce qu'il allait voir, celui là ! Ni une ni deux, je me relevai et le coursai aussi vite que je pouvais. Il se dirigeait vers nos buts, et jamais j'aurais accepté qu'ils marquent un point dès le début du jeu ! Fort heureusement, un des gars de mon équipe arriva enfin en face de Marvin.

- VAS-Y !! lui criai-je.

Ce dernier réussit à lui piquer, puis me fit la passe. Mh... c'était pas vraiment idéal, mais bon. Ok ! Cette fois-ci je l'avais, cette fichue balle ! Mais le regard assassin de Marvin m'alertait, et il fallait que je m'en débarrasse fissa avant qu'il ne me tacle grandement. Jetant un bref coup d'oeil derrière moi, j'aperçus la silhouette de Mr. Caldwell. Lui pourrait courir assez vite pour rattraper le ballon et aller dans la zone adverse.

- PROFESSEUR ! » essayais-je de prévenir.

Je shootais aussi fort que possible vers Mr. Caldwell. Malheureusement, je n'avais pas vu qu'un des gars de l'équipe adverse était pas loin du chemin et s'apprêtait à l'attraper avant. Non !!


HRP : Petit RP coupe du monde, allez. mdr

_________________

I'D RATHER BE ME
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 327
Emploi : professeur d'anglais/théâtre au lycée
Sur ton walkman : Rod Stewart – Sailing
MessageSujet: Re: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   Sam 21 Juil - 21:41

A jouer avec ces jeunes, j'avais l'impression d'avoir à nouveau vingt ans. Alors que actuellement c'était plutôt le double que je portais sur les épaules. Peu importe, si mon équipe perdait je sentais que April allait m'en vouloir. Je ne jouais cependant pas aussi à fond que l'adolescente et ses camarades. L'une pour leur prouver que les filles c'était les meilleures et les autres pour lui démontrer que ce n'était pas le cas.
Je me disais que j'avais bien fait de pas avoir d'enfant. Si ça avait été une fille et qu'elle aurait voulu faire du sport et qu'on lui aurait qu'elle pouvait pas parce que c'était une fille. J'aurai déboulé comme un fou furieux pour leur montrer que c'était n'importe quoi comme stéréotype. Du coup à la place, je tâchais de refaire l'éducation mal faites de ces gosses. Pour que que ça devait pas être leur père qui faisait le ménage et la cuisine chez eux. Des futurs hommes qui se croiraient tout permis plus tard. Et ça commençait dès maintenant en devenant familier. Ni une, ni deux, la première tâche de sang venait de couler sur le terrain par un malheureux "accident". J'avais attaqué ma propre équipe mais on allait dire qu'un adulte valait deux adolescents. Cela dit heureusement, il avait pas l'air d'être cassé. J'étais quand même professeur à la base et rejoignais l'élève blessé qui était aussi intelligent que ses copains. Copains qui en avaient rien à faire de lui en passant.

- Va t'asseoir, penche la tête en avant en pressant tes narines avec un mouchoir

Lui ordonnais je en lui tendant un paquet de mouchoir que je sortais de ma poche. Il avait hoché la tête avant de prendre ce que je lui tendais et de sortir du terrain. Bon. Je me replongeais dans le match, juste au moment où l'un des membres de mon équipe piquait la balle à Marvin. Faisait une passe à April qui m'interpellait pour m'envoyer ensuite le ballon. Un adolescent adverse était sur le chemin lui aussi. Avec mes grandes jambes je m'élançait et réussissais à avoir le ballon avant l'autre. Je dribblai ensuite le gamin et courrais loin de notre but pour aller dans la zone adverse. Je finissais par apercevoir April dans mon champ de vision et lui passai la balle en faisant un lob. Le football, c'était comme le vélo finalement. A part que j'avais les cheveux dans la figure à cause du vent qui commençait à se lever. Je n'avais malheureusement pas d'élastique sur moi. Les cheveux longs c'était cool mais gênant. Pis vu la coupe courte d'April elle devait pas se les attacher.

_________________
I believe in nothing
But the truth in who we are  ✽

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astercove.forumactif.com/t242-barthou-i-want-to-break-fre En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Come and play, but I might shoot you in your face ► feat. Bartholomew Caldwell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» Faites nous partager vos play-list Deezer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Lycée d'Aster Cove-
Sauter vers: