Dans la petite ville d'Aster Cove, des choses étranges se passent...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 31
Emploi : Enseignant en mathématiques/Personnificateur féminin
Sur ton walkman : Cher - Hell on Wheels
MessageSujet: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Ven 22 Déc - 15:54

Soirée Drag queen pour public averti…ft. Penelope Bishop

    Délice souriait à Christopher dans le miroir alors que la transformation était presque complétée. Le résultat était toujours impressionnant et l’habileté de ce dernier à utiliser le maquillage faisait déjà l’envie de plusieurs autres personnificateurs féminins. Délice se pencha légèrement vers le miroir, rejoignant ses mains devant elle pour serrer entre ses bras la fausse poitrine qu’elle portait fièrement; son décolleté était parfait. Elle se redressa avec grâce, bombant les fesses rembourrées sous sa robe à paillettes. Délice porta les mains de chaque côté de ses hanches pour admirer l’illusion de femme qui se reflétait devant elle. Alors que cette dernière poursuivait l’admiration de sa personne, Bonbon, l’une des Drag queens favorite du public, s’approcha de sa collègue et d’un geste rapide, lui donna une fessée. Délice surjoua le sursaut alors qu’il lui était complètement impossible de ressentir quoi que ce soit avec ses fausses fesses. Les deux complices échangèrent un regard et éclatèrent de leur rire masculin à l’unisson; si Délice était la rivale de Bonbon sur scène, Christopher et Billy s’entendaient à l’inverse merveilleusement bien. « Tu es parfaite! Laisse-moi la place maintenant! ». Bonbon poussa Délice du coude. « Même si tu passais des heures devant ce miroir, tu ne serais jamais aussi belle que moi, ma chère Bonbon… ». Délice roula les épaules puis s’éloigna de son amie, ignorant les insultes qu’elle lui lançait à présent, pour se diriger vers la sortie de la petite pièce qui leur servait de loge…

… Les représentations de Drag queen ne débutaient jamais avant 23 h pour être réservées à une clientèle avertie, mais étaient toujours très populaires. Le public, déjà ivre depuis plusieurs heures, se composait d’autant de femmes que d’hommes et ceux-ci provenaient de tous les milieux sociaux. Dans une grande ville comme New York, il était rare de reconnaitre un visage familier, mais ici, à Aster Cove, tout le monde se connaissait ou presque. Heureusement pour Christopher, son absence de vie sociale permettait à son public de garder un certain anonymat, ce qui facilitait son travail.

Délice attrapa un micro et monta sur la scène. Ses talons hauts claquèrent sur le bois et furent comme un appel au silence; le public, jusqu’à ce moment occupé à festoyer, tournait maintenant son attention vers la scène, un sourire suspendu à leurs lèvres alors que la Drag queen personnifiant la célèbre chanteuse Cher apparaissait. Ce soir, Délice était l’animatrice de la soirée, rôle qui lui plaisait particulièrement. Si Christopher était timide et ne parlait que lorsque nécessaire, Délice aimait jouer avec le public, rire avec lui (et de lui), critiquer les sujets les plus chauds de l’actualité, créer des malaises et se donner en spectacle, ce qui était sa spécialité. « Est-ce que je vous ai dit de ne faire aucun bruit? ». Certains éclats de rire se firent entendre alors que Délice s’approchait du bord de la scène pour regarder les gens présents, une main au-dessus de ses yeux pour les cacher de la forte luminosité de la scène. « Hey! Bel oiseau! Tu veux m’aveugler ou quoi? » La lumière de la scène augmenta d’intensité et Délice laissa sortir d’entre ses lèvres rouges un cri aigu, plaquant la paume de sa main sur ses yeux pour les couvrir. Le public réagit positivement et les lumières furent tamisées. Avec prudence, Délice regarda autour d’elle, mais parue perdre patience : « Tu te moques de moi? Je ne vois plus rien maintenant! ». La Drag queen élancée entreprit de descendre de la scène, vers le public du bar pour rejoindre le technicien de scène, mais le fils de son micro n’étant pas bien long, elle ne put aller bien loin. Délice marmonna quelques jurons se voulant parfaitement audibles pour le public. L’effet fut celui voulu; si le public répondait déjà bien à la mise en scène devant eux, ce serait une très belle soirée.

Bonbon apparu à son tour sur la scène en saluant chaudement le public. Délice, se battant toujours avec le fils de son micro leva les yeux vers sa collègue et souffla fortement en l’apercevant. « Ah non! Pas toi! ». Bonbon s’avança sur la scène alors que les premières notes de Mamma Mia, succès du groupe Abba, sortaient par les colonnes de son. Aussitôt, Délice remonta sur scène avec aise alors que la hauteur de ses talons aurait rendue impossible la marche pour bien des femmes. Les deux Drag queens se firent face à la manière d’un duel musical dès que les premières paroles commencèrent. Il était hors de question de laisser Bonbon attirer seule l’attention des gens présents dans le bar! Le spectacle commençait plutôt bien…


_________________
I am what I am
I am my own special creation
So come take a look
Give me the hook or the ovation.
©Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 192
Emploi : Journaliste à l'Aster Cover.
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Sam 30 Déc - 0:58


SOIRÉE DRAG QUEEN POUR PUBLIC AVERTI
« Ah bon, vous voulez faire ça ?

- Non mais absolument, attend, les mecs vont faire la fête toute la nuit, pourquoi on y aurait pas droit nous non plus ? Une amie m'a raconté qu'elle avait organisé ça pour la sœur de son mari et ça avait l'air gé-nial !

- Je veux bien te croire. J'imagine que ça va lui plaire, la connaissant.

- Et attend, tu sais pas encore ce que j'ai prévu ! C'est un peu... un peu fou.

- Dis toujours.

Je terminai d'entortiller le fil du téléphone entre mes doigts et roulai mes yeux sans que mon interlocutrice ne puisse me voir. Qu'est-ce qu'elle avait prévu, encore ? Je savais bien que Helen était prête à tout pour impressionner la galerie, c'était un défaut aussi agaçant qu'hilarant souvent, et je ne savais pas si elle se rendait compte à quel point elle était prévisible à mes yeux. Mais en effet. En effet... elle avait piqué ma curiosité. Je pris une gorgée d'eau de mon verre.

- On va l'emmener dans une soirée drag queen !

J'avalai mon eau de travers et me mis à tousser violemment, manquant de renverser le verre au sol mais parvenant à le poser sur la table in extremis.

- Penny ? Ça va ?

Je continuai de tousser, à moitié étouffée par la surprise et le rire qui était en train de me monter. J'essayai tant bien que mal de reprendre le contrôle entre deux quintes.

- Vous ? Vous allez là bas ? fis-je avant d'éclater de rire et de finir le tout en... toux.

- Mais oui ! me répondit Helen, contaminée par mon hilarité. T'as pas idée, je suis pas sortie faire la fête depuis des mois ! Je veux marquer le coup. Puis pour notre Nini, quoi ! Attend, elle se marie ET t'es en ville au même moment, non je veux pas laisser passer l'occasion. Viens avec nous allez, on sera plein de copines ensemble ! Je te jure ça se fait. Et puis t'es partante pour tout, toi aussi.

- Ah, super la réputation, fis-je en relevant un sourcil.

- Non, allez, ça nous fera super plaisir que tu viennes avec nous ! Je paie à boire, parole de demoiselle d'honneur !

- Haha, bien sûr que je viens. Je vais pas vous laisser vous offusquer dans votre coin.

- Eh, on est plus ouvertes d'esprit que ça quand même ! La preuve.

- Oui, oui, t'inquiètes. Compte moi dans le lot.

Je me demandais vraiment comment elles allaient réagir face à des hommes mieux habillés et plus maquillés que nous. J'avais jamais été voir un tel spectacle mais j'en avais déjà croisé quelques unes dans les rues de New York, les soirs de fête. Et on pouvait dire qu'une drag queen était jamais ennuyeuse. Ça m'avait bien amusé, pour le peu dont je me souvienne.

Alors ouais, j'étais venue. En vrai, j'aurais raté ça pour rien au monde. Et j'étais même pas au courant qu'il y avait des drag queen à Aster Cove. Finalement, ma ville natale avait toujours de quoi m'étonner. Qui a dit que c'était ennuyeux de vivre dans une petite bourgade du Maine, au final ?
J'avais donc retrouvé Helen et Nini, deux de mes amies d'enfance. La première était mariée, l'autre allait l'être dans quelques jours. Ça me faisait tout drôle de voir deux têtes avec qui j'avais appris mes tables de multiplication parler bébés et maris alors que moi... Eh bien, j'avais juste un chat, une maison à retaper et des disparitions à enquêter. Bon, c'était pas non plus insurmontable dit comme ça, mais j'avais un peu de mal à trouver ma place au milieu de leurs amies, qui avaient presque toutes un visage criant "parent d'élève". Autant dire que j'avais commencé à boire tôt, et beaucoup. Là la soirée commençait à devenir intéressante lorsqu'on sortit de chez Helen et qu'on chantait Wake me up before you go go qui passait à la radio pendant notre trajet en voiture. Au final, après quelques verres, on avait toutes à peu près le même âge mental.

Je sais pas si l'ambiance était électrique une fois rentrées dans la salle ou si les vapeurs de l'alcool me rendaient euphorique, mais je savais que j'allais en garder un bon souvenir après ça. Les filles étaient complètement fofolles et j'avais l'impression d'avoir retrouvé ma bande du lycée. Dans ces moments là, j'avais juste envie que ça s'arrête jamais. Le mal de tête allait me guetter demain, mais je laissais ça à la Penny du futur. Ce soir, je voulais juste une nuit sans fin.
Et le spectacle ne tarda pas à commencer. Une drag queen flamboyante aux airs de Cher apparut et l'ambiance changea tout à coup, chargée de suspens. On pouvait sentir que tout le monde attendait ce qui allait arriver. Enfin, c'était ce je pensais, moi qui était complètement novice ici. Alors je riais aux mimiques et au blagues de la magnifique artiste, complètement réceptive, les yeux grands ouverts. Dans ma tête, c'était magique. J'aurais pu la regarder pendant des heures et trouver encore des détails dans sa tenue. Je me souciais même plus des réactions de mes amies, alors que j'étais principalement venue pour ça. Mais de ce qui me revenait dans les oreilles, elles avaient l'air aussi enthousiastes que moi. Une nouvelle drag queen fit son entrée et Abba résonna dans la salle, ce qui valut une réaction tout à fait festive de notre part. On se regardait, on dansait, on riait. Et le spectacle burlesque des hôtes de la soirée nous régalait.

- C'est fou, cette Cher est dix fois plus belle que moi », lançai-je en faisant une fausse moue boudeuse.

Ma boutade fit son effet, le pire c'est que mes amies ne me contredirent même pas, ce qui valut un grand rire de ma part. Puis je me reconcentrai sur le spectacle, bougeant mon corps au rythme de la musique, le sourire aux lèvres. Non, mais c'était vrai. Je ne savais pas si l'homme en dessous était vraiment beau ou si son maquillage était vraiment très réussi, même si c'était exagéré, mais bon, c'était le propre d'une drag queen. En tout cas c'était une vision que je n'oublierai pas de si tôt. Au final, malgré ma blague qui était destinée à amuser ma bande de nouvelles copines d'un soir (on allait pas se mentir, le lendemain nos conversations allaient diverger une nouvelle fois, alors autant en profiter), j'étais loin d'être jalouse. Non, c'était l'admiration qui se voyait sur mon visage aux joues rougies par la chaleur et la boisson.

_________________

    never queen of the hill
    Youth is like diamonds in the sun, and diamonds are forever. So many adventures couldn't happen today, so many songs we forgot to play. So many dreams are swinging out of the blue. We let them come true.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 31
Emploi : Enseignant en mathématiques/Personnificateur féminin
Sur ton walkman : Cher - Hell on Wheels
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Sam 30 Déc - 16:05

Soirée Drag queen pour public averti…ft. Penelope Bishop

   

Lorsque la chanson se termina, les deux personnificateurs féminins furent chaudement applaudis par le public survolté de ce soir. Christopher, sous les faux cils de Délice, fit un clin d’œil à Billy qu’il ne reconnaissait presque pas sous les traits de Bonbon. Le technicien de scène exécuta quelques prouesses artistiques avec les lumières de toutes les couleurs qui avaient aveuglé Délice et Bonbon avant de les diriger vers le public du bar. Instantanément, les deux Drag queens aperçurent certaines personnes se couvrir le visage de leurs mains, d’autre mimant de se cacher sous leur table; les habitués savaient ce qui allait suivre…

Amusé par la situation, Christopher éclata de rire, de son rire personnel, masculin et contagieux. Aussitôt, Délice plaqua une main contre sa bouche et une autre sur son estomac, les yeux écarquillés alors que Bonbon profitait de la situation pour improviser un peu : « Tu viens de muer? » Demanda-t-elle en pouffant de son rire féminin. « C’est quelque chose que tu as mangé ou… AH! » Bonbon surjoua la crainte d’être sur le point de découvrir un terrible secret alors que le public riait. Ces moments d’improvisations étaient toujours un pur délice pour les spectateurs, du bonbon pour les personnificateurs qui y voyaient souvent un moyen de gagner les plus timides… c’était bien le cas de le dire…

Bonbon s’approcha de Délice avec hésitation et s’exclama : « Ne me dis pas que tu es un homme!? ». Cette fois, Christopher et Billy éclatèrent de rire, accompagnés par le public qui réagissait trop bien lors de cette soirée. Certains imaginèrent même que les intentions de Délices, au moment que les lumières s’étaient tournées vers eux, avaient été oubliées, mais ils se trompaient. Après avoir ri un bon coup, Délice se racla la gorge, secoua les épaules à la manière d’une diva et replaça une mèche rebelle de sa volumineuse perruque avant de prendre à nouveau la parole dans son micro : « Mesdames et messieurs, mais surtout messieurs (Délice passa sa langue sur ses lèvres en regardant l’homme le plus près de la scène sur laquelle elle se trouvait), le moment est venu de passer à la partie plus… intime… du spectacle… ». Bonbon disparu alors derrière le rideau; elle profiterait de cette diversion pour changer son costume, sa perruque et peut-être même son maquillage pour son prochain numéro.

Délice se dirigea vers l’extrémité droite de la scène et entreprit d’y descendre pour rejoindre le public. Cette fois, le fils de son micro serait suffisamment long. Aussitôt, elle s’approcha d’une première table à laquelle se trouvait un petit groupe d’hommes d’âge mûr. Roulant les hanches, elle repéra celui qui semblait être le plus timide du groupe et déposa ses fesses rembourrées sur sa cuisse. Le pauvre homme riait aux larmes alors que ses copains lui promettaient d’en parler dès lundi au bureau. « Bonsoir bel oiseau… ». L’homme, sans oser regarder la Drag queen assise sur lui, la salua à son tour. « Oh attends! Je ne t’avais pas tendu le micro! » S’exclama Délice en jetant un regard complice aux gens autour d’elle. L’homme répéta ses salutations, sa voix raisonnant dans tout le bar. « Hum… si tu prenais le micro dans ta main, ce serait peut-être mieux… » Délice tendit son micro à l’homme qui le prit pour répéter à nouveau. La Drag queen posa les yeux sur la main de l’homme qui tenait fermement l’objet, se mordillant la lèvre puis, dans un soupire de désir, elle murmura dans le micro, après l’avoir récupéré, pour que le public l’entende bien : « Oh… c’est comme ça que tu l’empoignerais… » Comprenant aussitôt la référence à laquelle Délice faisait allusion, l’homme laissa tomber sa tête vers l’arrière, riant à gorge déployée alors que ses amis étaient hilares.

Délice se releva avec grâce et se dirigea vers une seconde table. Cette fois, même les novices n’ignoraient plus ce qu’il était en train de se passer et que la Drag queen ne remonterait pas sur scène avant d’avoir visité chacune des tables du bar, blaguant sur différents sujets à chaque fois. C’était le moment que Christopher préférait toujours; lui, de nature si timide à l’ordinaire, pouvait alors parler avec pleins de gens, rire avec eux, rire d’eux et se gonfler d’orgueil en réalisant que malgré tout le flafla du costume et du maquillage, il était le génie d’artiste derrière tout cela… Après quelques tables (il ne devait pas en avoir plus d’une quinzaine dans tout le bar), Délice se tourna vers une table où étaient assises trois jeunes femmes et qui s’étaient montrées très enthousiasmes lors de la chanson d’Abba. Le regard maquillé de la Drag queen passa sur l’une, puis sur une autre, avant de s’arrêter sur la troisième. Si le public s’imagina alors qu’elle venait de choisir sa cible, il était loin de se douter qu’à cet instant, Christopher venait de faire une crise cardiaque sous sa fausse poitrine.

Penelope… Que faisait-elle ici? Pourquoi n’était-elle pas à New York? Pendant un instant, Délice faillit disparaitre pour laisser sa place à un homme troublé, sans mots et déguisé en femme. Un bref instant, tout de même. Christopher était un professionnel et il n’y avait aucune chance pour que la jeune femme le reconnaisse. Ainsi, en posant la main sur le dossier l’unique chaise vide autour de cette table, Délice la tira vers elle pour s’y assoir. Son regard, pourtant, ne semblait pas lui obéir et ne pouvait se détacher du visage de Penny. Elle lui semblait encore plus belle que dans ses souvenirs…

« Bonsoir, mesdames… » Laissa-t-elle glisser entre ses lèvres  parfaitement rougies par le maquillage alors que les gens autour cessaient de parler, leur attention toute dirigée vers le spectacle qui s’offrait à eux. « Vous êtes ravissantes, vous vous êtes mises belles pour nous? » Délice tourna la tête dans la direction de la scène, croyant peut-être y apercevoir Bonbon, mais sa collègue avait encore besoin de temps. « Vous savez qu’il faut beaucoup de travail pour arriver à un tel résultat… » Annonça Délice en faisant onduler sa chevelure synthétique, une fois son regard revenu vers les trois jeunes femmes. « … et que généralement, nous jalousons les jolies femmes… Nous préférons les hommes… » Dit-elle sur le ton la confidence alors que certains éclats de rire se faisaient entendre parmi les spectateurs. « … N’est-ce pas Bonbon? » S’écria-t-elle, la bouche éloignée de son micro alors que la principale concernée sortait la tête au travers du rideau : « Non, non, non! Je préfère les hommes! Messieurs, c’est Bonbon que vous venez voir après le spectacle. Délice… Délice est moins jolie démaquillée… » Conclut-elle en disparaissant à nouveau. Délice haussa les épaules : « C’est la beauté intérieure qui compte… » Dit-elle avec une petite moue, mais sans grande conviction; comment une femme qui misait autant sur l’apparence pouvait dire une telle chose? Encore fallait-il qu’elle soit une femme…

La Drag queen posa ses coudes sur la table en soupirant et posa à nouveau les yeux sur Penelope : « Comment devrais-je vous appeler à notre réveil, demain matin, après la nuit que vous réserve très chère? ». Christopher connaissait le prénom de la belle, mais Délice l’ignorait…



_________________
I am what I am
I am my own special creation
So come take a look
Give me the hook or the ovation.
©Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 192
Emploi : Journaliste à l'Aster Cover.
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Sam 6 Jan - 17:05


SOIRÉE DRAG QUEEN POUR PUBLIC AVERTI
On pouvait dire qu'il savaient comment mettre l'ambiance ici, et ma petite personne alcoolisée était très réceptive à tout ce qui se passait ici, tout comme mes amies. J'avais applaudi comme si Freddie Mercury était sur scène, j'avais ri après avoir été éblouie par le projecteur et encore plus lorsque la deuxième drag queen avait fait sa blague. À vrai dire, je m'étais carrément affalée sur la table, quel spectacle je donnais moi-même, tiens. Mais je regrettais tellement pas d'être venue, et mon petit groupe d'excitées était d'accord avec moi. Je comprenais mieux pourquoi autant de gens venaient ici. Enfin, je ne tardai pas à me reprendre quand je réalisai que les deux hôtesses de la soirée commençaient à faire des tours de table. Avec notre discrétion, c'était sûr qu'une des deux allait nous remarquer et je m'étais redressée avec de grands yeux, questionnant mes amies sur ce qui allait arriver. On s'était mises d'accord pour que Nini soit jetée en pâture, après tout c'était sa nuit à elle. Mais alors qu'on était occupées à l'embêter, je vis Helen faire mine de se cacher. Oh dear. Je me retournai et ne put m'empêcher de sursauter un peu lorsque je vis Cher juste à côté de moi.

« Bonsoir, mesdames… Vous êtes ravissantes, vous vous êtes mises belles pour nous?

Oh, c'est bon, l'attention était sur notre groupe et c'était assez... pétrifiant. Mais je ne pouvais m'empêcher de sourire, amusée par la compagnie qu'on s'était attirée. Je pouvais entendre Helen répondre "Vous êtes bien plus belles que nous !", ayant oublié sa timidité en peu de temps.
La jolie créature ne se pressa pas pour continuer à blaguer avec sa collègue, ce à quoi je rigolais de bon cœur, mais je m'attendais à tout sauf à la suite.

- Comment devrais-je vous appeler à notre réveil, demain matin, après la nuit que vous réserve très chère ?

J'ouvris de grands yeux et sentit le rouge me brûler les joues. Cette fois-ci, rien à voir avec l'alcool. Mes amies éclatèrent de rire à côté de moi, et je ne tardai pas à les rejoindre, même si le mien était un peu plus gêné, mais néanmoins bon enfant. Wow, elle... il... elle était douée cette Cher, elle avait réussi à me couper le souffle en un instant. C'était assurément la phrase de drague la plus smooth qu'on m'avait jamais sortie. Même si c'était pour la blague.

- Wow, eh ben... commençais-je à articuler en plaçant machinalement une mèche de cheveu derrière mon oreille, souriante. Penelope ! Mais si on arrive à ce stade, j'imagine que vous pourrez m'appeler Penny.

L'hilarité ne quittait pas mes deux comparses et Helen venait carrément de siffler dans toute son espièglerie. Je plissai les yeux dans la direction, sans être sérieuse la moindre seconde, puisque mon envie de rire ne me quittait pas. Je pouvais pas me venger sur elle, mais on s'était promis quelque chose, alors je m'empressai de prendre Nini par les épaules avant de continuer.

- Mais vous devriez vous occuper de Nichole plutôt, elle va bientôt se marier, vous voyez. »

Nini tenta de protester mais un clin d’œil de ma part lui rappela qu'elle ne pouvait pas se dégager de cette situation. Je me retournai ensuite vers Cher, loin d'être indifférente à sa présence. Même si j'avais redirigé la cible, j'avais été plutôt flattée d'être la "victime" numéro 1. Je m'empêchais de toucher mes joues pour les rafraîchir, mais mon Dieu... plus je la regardais, plus j'avais envie de voir qui était en dessous de cette oeuvre d'art. Encore mon côté curieux qui m'amenait dans des situations pas possibles.

_________________

    never queen of the hill
    Youth is like diamonds in the sun, and diamonds are forever. So many adventures couldn't happen today, so many songs we forgot to play. So many dreams are swinging out of the blue. We let them come true.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 31
Emploi : Enseignant en mathématiques/Personnificateur féminin
Sur ton walkman : Cher - Hell on Wheels
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Ven 9 Fév - 22:53

Soirée Drag queen pour public averti…ft. Penelope Bishop

   

Jamais Christopher n’aurait osé demander ainsi le prénom d’une jeune femme, ce que Délice n’avait pas hésité un instant à faire, mais sous les traits de sa célèbre création, tout ce qu’il disait semblait être plus accepté... À la fois pour le public, mais également pour lui-même. Il pouvait insulter ouvertement quelqu’un, voir cette personne rire aux éclats et même le remercier à la fin de la soirée alors que sans costume, il recevrait plutôt un coup au visage… Quoi qu’il en soit, le jeune homme gifla mentalement l’audace de la Drag queen alors que les rires éclataient partout autour de lui, y compris à la table à laquelle Delice se trouvait. Presque tout le monde riait…tous, sauf la principale concernée qui semblait être sous le choc de sa question. Si Délice était plutôt fière de son coup, Christopher se sentait mal pour Penelope jusqu’à ce que son rire se joigne à celui de ses copines. Au même moment, un sourire démesuré étira les lèvres maquillées de la Drag queen : soulagement!

« Penny… » répéta la voix féminine de Délice dans un souffle qui ne fut entendue que par les personnes les plus près d’elle; le microphone de l’artiste n’ayant pas été porté à sa bouche. Son regard charbonneux ne se détachait pas du visage delà jeune femme et Christopher aurait été heureux de mettre fin prématurément au spectacle pour pouvoir passer un peu de temps avec Penny… Mais voyons! Comme s’il aurait été capable de lui parler sans son personnage... Bien conscient que c’était Délice qui attirait l’attention de la belle, et non son créateur, le jeune homme accepta la place qui était la sienne : caché sous les traits d’une Cher artificielle.

Délice baissa les yeux vers le sourire qu’affichait Penelope, mais elle fut rapidement extirpée de sa contemplation par le sifflement de l’une des femmes assises à la table. Créer un malaise était facile, mais le faire perdurer dans le temps était l’affaire du public! D’autres sifflements se firent entendre et certaines propositions obscènes également; le public aimait jouer avec les allusions sexuelles de toutes sortes et se réjouissait à l’avance des prochaines plaisanteries de l’animatrice de la soirée. Souriant plus sincèrement, cette fois, Délice allait répondre quelque chose lorsque Penny prit par les épaules l’une de ses amies : « Mais vous devriez vous occuper de Nichole plutôt, elle va bientôt se marier, vous voyez. »

Déçue, Délica se pinça les lèvres avant de tourner les yeux, à contrecœur, sur la future mariée et afficha un air surexcité : « Tu vas te marier!? » S’exclama-t-elle comme si la nouvelle l’affectait réellement. « Hey Bonbon! T’as entendu? On à une future mariée dans la salle! ». Après avoir parlé dans le micro, la Drag queen le rangea dans son décolleté, entre ses deux faux seins pour le garder bien en place, et se leva pour applaudir chaudement la jeune femme. « Félicitations ma poule! Je suis tellement heureuse pour toi! Un mariage…. Oh! J’adore les mariages! J’ai justement une robe parfaite pour l’occasion! » Délice se mit à sautiller sur place, le micro disparaissant de plus en plus dans son corsage à chacun de ses sauts, étouffant ainsi le son qui sortait des enceintes de son du bar. « T’as dit une future mariée? » Lança alors la voix de Bonbon alors que la deuxième Drag queen revenait sur scène, vêtue d’une robe rose saumon, une perruque mi-longue rousse et un chapeau melon noir sur le sommet de son crane, le tout personnifiant presque à la perfection une étrange version de la magnifique Cyndi Lauper. Le public réagit instantanément à l’apparition de Bonbon, signal que les deux personnificateurs féminins attendaient pour passer à la suite de leur spectacle. « Approche ma jolie… » fit alors Bonbon, en invitant Nichole, de son index, à monter sur scène. Délice se mit à rire comme une démente alors qu’elle contournait la table pour être plus près de la jeune femme. « Tu devrais remercier ton amie tout de suite, car tu n’en auras plus la force lorsque tu reviendras t’assoir… » annonça d’une voix mielleuse la Drag queen à la pauvre Nichole en attrapant l’une de ses mains pour la forcer à la suivre alors qu’elle reprenait son micro de l’autre.

Avant de s’éloigner, Délice se pencha vers Penny et murmura, de sa voix masculine, douce et chaude à la fois, pour n’être entendu que d’elle : « Je n’ai pas terminé avec toi, Penny… ». Aussitôt, Christopher regretta d’avoir prononcé ces paroles; Délice lui faisait parfois faire des choses qu’il n’aurait jamais faites autrement…

La Drag queen, tenant toujours la main de Nichole, remonta sur scène pour y rejoindre sa collègue. Cette dernière s’était empressée d’aller chercher quelques éléments de costume pour déguiser la jeune femme qui n’aurait, malheureusement, aucun mot à dire sur la suite des évènements. « Ne t’inquiète pas, ça fait un peu mal la première fois, mais après on s’habitue… » dit Délice en tournant la tête vers le public, leur adressant un clin d’œil. Bien évidemment, Nichole ne risquait rien d’être ainsi inclue dans le spectacle hormis d’être la source de bien des moqueries de ses copines, ce qui n’avait jamais tué personne…

Aussitôt, Bonbon entreprit de passer une grande robe sans forme par-dessus la tête de la jeune femme alors que Délice attrapait une longue perruque blonde qu’elle posa sur sa tête dès qu’elle en eu l’occasion. « Dis-moi, poulette, il est riche ton prétendant?… » demanda Délice en ajustant les derniers éléments de costumes de la pauvre Nichole alors que Bonbon faisait quelques signes au technicien de scène. « … S’il n’est pas riche, ne l’épouse pas! L’amour n’achète pas une maison luxueuse, sauf si ton homme a 30 ans de plus que toi… ». Délice roula ses épaules alors que quelques rires se faisaient entendre dans la salle. « Ahhh, c’est pour ça que tu n’es toujours pas marié… Ça ne gagne pas cher un… » commença Bonbon avant de réaliser qu’elle ne pouvait dévoiler ainsi la profession de sa collègue. Christopher avait senti ses entrailles se tordent en entendant les paroles de son ami et heureusement, cette dernière s’arrêta et ajouta, pour dévier la conversation : « Voilà pourquoi je préfère les hommes, le mariage gai est interdit… ».

Lorsque les deux personnificateurs féminins eurent terminé de s’occuper de la pauvre Nichole, ils se placèrent de chaque côté d’elle, lui prirent chacune une main et Délice, ayant abandonné son micro pour la performance à venir, dit d’une voix bien forte : « En avant la musique! ». Aussitôt, les premières notes du plus récent succès de Cyndi Lauper, Girls Just Want to Have Fun se firent entendre alors que les Drag queens se mirent à danser en forçant la jeune femme à suivre leur rythme. Puisque Délice n’avait pas changé de costume, c’est Bonbon qui était la vedette de la chanson. Cette dernière prenait son rôle très au sérieux, mais elle remarqua le regard de son amie qui revenait souvent vers la jeune femme qui s’était présentée comme étant Penelope. Connaissant la nature très timide de Christopher, Billy fut presque peiné de la situation : Délice pourrait passer toute la soirée à draguer la jeune femme, jamais Christopher n’aurait une chance…

La musique enflammait le bar lorsque Délice laissa la main de Nichole, la laissant aux bons soins de Bonbon, pour descendre de la scène et aller danser avec le public. Quelques hommes, déjà bien ivres, se donnèrent le droit de tendre leurs mains baladeuses sur la silhouette faussement féminine de la Drag queen, mais cette dernière n’avait pas l’intention de rester en leur compagnie; elle se fraya un chemin jusqu’à la table où se trouvaient les deux amies de la future mariée. Ses joues, déjà fortement rougies par le maquillage, ne laissaient pas paraitre l’état dans lequel se mettait Christopher, heureusement. Délice contrôlait la situation…

« Some boys take a beautiful girl
And hide her away from the rest of the world
I want to be the one to walk in the sun
Oh girls they wanna have fun
Oh girls just wanna have
» chanta la Drag queen de sa voix féminine en approchant de Penelope pour lui signifier qu’elle était la partenaire de danse qu’elle désirait...



_________________
I am what I am
I am my own special creation
So come take a look
Give me the hook or the ovation.
©Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 192
Emploi : Journaliste à l'Aster Cover.
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Sam 17 Fév - 20:56


SOIRÉE DRAG QUEEN POUR PUBLIC AVERTI
Ma diversion avait incroyablement bien marché, peut-être plus que je ne l'avais imaginé. Mais nos hôtes de ce soir étaient là pour nous surprendre, n'est-ce pas ? Je vis donc Nini se faire embarquer par Cher, ou devrais-je dire Délice, sous nos rires euphoriques. J'étais un petit peu fière de leur avoir donné de quoi faire avec notre amie, et elles avaient été adorables de l'inclure dans leur spectacle. Même si Nini se retournait vers nous, souriante mais probablement morte de peur (on ne l'aurait pas reprise à notre table de toute manière, pauvre petite) je savais qu'elle n'oublierait jamais cette soirée. Alors qu'en début de soirée, je pensais m'être considérablement éloignée de mes amies, j'étais assez heureuse de pouvoir me raccrocher à ce souvenir avec elles à l'avenir. C'était pas grand chose peut-être mais... c'était déjà bien.

« Tu devrais remercier ton amie tout de suite, car tu n’en auras plus la force lorsque tu reviendras t’assoir…

Ou étais-ce vraiment un cadeau que je lui faisais ? La remarque de notre flamboyante animatrice m'arracha un tel rire qui, je le savais, allait durer au moins cinq bonnes minutes. Elles étaient vraiment douées pour trouver les mots qui percutaient comme un caillou sur une cymbale. Bonbon était extrêmement drôle aussi, mais je m'avouais avoir une préférence pour Délice. Elle me tuait, tout simplement !

- Je n’ai pas terminé avec toi, Penny… entendis-je alors tout près de moi.

Elle était un peu différente cette voix, et j'avais été surprise de constater que les lèvres proches de mon oreille étaient bien celles de Délice. Car oui, sur le coup, j'ai immédiatement ouvert les yeux et avalé mon rire en un hoquet embarrassant. Je portai immédiatement ma main à ma bouche, sentant le rouge colorer mes joues brûlantes, et peut-être même tout mon visage. C'était dit d'une telle manière... Je ne savais même pas comment le décrire. Mais, effectivement, c'était le genre de voix qu'on avait envie d'entendre au réveil... Pour ma part, c'était sûr. J'en avais eu l'impression quand Délice avait fait son allusion juste avant, mais là tout se renforçait. Ce n'était pas que le personnage de Délice qui me parlait. Le mystérieux homme en dessous d'elle essayait de m'atteindre, et diable, ça marchait presque trop bien avec moi. Ou alors cela faisait-il partie du spectacle aussi ? J'avais envie de croire que non, alors que la créature, de plus en plus intrigante, emportait Nini pour qui je n'avais presque plus d'attention. Ma main glissa de mon visage pour révéler un sourire incrédule et presque béat sur mes lèvres, que je m'empressai de faire disparaître. Surtout lorsqu'Helen me demanda ce que Délice m'avait dit, ce à quoi je fis mine de ne rien avoir entendu.

Alors je continuai à regarder le spectacle, riant aux blagues de Délice et Bonbon, regardant Nini se faire relooker en Barbie de premier prix. C'était hilarant, je ne manquais pas de le montrer, peut-être pas autant qu'Helen qui était absolument intenable à côté de moi. Mais mon regard venait toujours se fixer sur le sosie de Cher qui m'apparaissait de moins en moins comme tel, même si je m'efforçais de le reporter à chaque fois sur mon amie donnée en spectacle. Mais je n'arrivais pas à m'en empêcher. Ni comme je n'arrivais pas à m'empêcher de me demander ce à quoi Délice ressemblait quand elle n'était plus Délice. Plus je me concentrais, plus j'arrivais à voir les traits de l'homme en dessous de la belle, mais l'illusion était toujours un peu plus forte. Je me mordis la lèvre inférieure en me disant qu'il fallait que j'arrête. Ma curiosité était bien trop forte. Même entrée au pays des merveilles, Alice devait apprendre à se calmer parfois. Ils étaient mignons mes bons sentiments, n'est-ce pas ? Dommage qu'ils ne duraient jamais. Surtout lorsque mes yeux croisaient régulièrement ceux de Délice pendant quelques secondes, faisant sursauter mon cœur sans que je le veuille. Aïe aïe aïe ma vieille Penny, tu étais tout simplement ridicule. Alors continue de taper des mains sur Cindy Lauper alors que ton amie criait les paroles dans tes oreilles. Même ça n'était pas une diversion assez conséquente.

Puis Délice redescendit de la scène, et je compris au bout d'un moment qu'elle venait vers moi, encore une fois. Je luttais pour ne pas sourire stupidement, mais mon pincement de lèvres n'était pas des plus efficaces. Je levai les yeux au ciel à ma propre intention. Penny, Penny, Penny, mais qu'est-ce qu'il t'arrive ? Reposant mon regard sur la drag queen qui s'avançait toujours plus vers moi, c'est à ce moment que je laissai toutes mes pensées de côté. Oh et puis merde, j'étais jeune, j'étais là pour m'amuser et j'avais rien à perdre à faire ce que j'avais envie de faire, même si je n'étais sûre de rien dans ce qui allait m'arriver ce soir. Alors je finis par me lever. Helen plaqua sa main contre la table, comme si elle allait pouvoir me retenir avec ce geste.

- Tu vas y aller ?! fit-elle mi-surprise, mi-euphorique.

Je me retournai vers elle avec ma lueur d'espièglerie dans le regard - qui n'allait pas me quitter avant un moment - et un joli sourire en coin.

- Écoute Helen, j'ai trouvé des amies plus intéressantes ici, soit pas jalouse, répondis-je avec un clin d’œil, pour sa plus grande hilarité.

De toute façon, j'étais trop alcoolisée pour avoir peur du ridicule. Ma sensation de marcher sur des nuages allait me faire regretter le lendemain matin, mais à ce moment là, je n'en avais rien à faire. Tout ce qui comptait, c'est que j'avais droit à une danse avec Délice, et j'étais carrément partante. Alors j'allai me rapprocher d'elle en tournant une fois sur moi-même. Elle était déjà pas mal proche, en fait. Tout en me mettant au ryhtme de la musique, je regardai son visage camouflé de maquillage comme une énigme à résoudre, avec l'espièglerie d'une enfant qui allait commettre une bêtise. Je profitai des parties instrumentales pour discuter un peu avec ma partenaire de danse

- Alors comme ça, je suis plus intéressante que la mariée en devenir ? demandai-je malicieusement en sachant pertinemment que les blagues mutines pouvaient facilement se retourner contre moi.

Mais je m'en fichais, et je le faisais savoir aux rires et aux commentaires autour de moi que j'entendais à peine en secouant mes cheveux au rythme entraînant de la musique. Je sentais mes mèches courtes contre mon cou, et je me sentais libre, ici, seule dans ma tête avec une drag queen nommée Délice... un délicieux mystère.

- Franchement, je vois pas comment une magnifique fille comme vous me trouverait quelque chose. » continuai-je en haussant mes paumes à hauteur d'épaule.

Quand j'étais partie, c'était pas facile de m'arrêter, ceci-dit. Je me mis à rire à ma petite blague avant d'attendre ce que la pétillante Délice avait à me répondre. Mordillant légèrement ma lèvre, je n'arrivais pas à cacher à quel point j'étais intriguée par cette rencontre, alors que j'observai toujours son visage rempli de secrets.

_________________

    never queen of the hill
    Youth is like diamonds in the sun, and diamonds are forever. So many adventures couldn't happen today, so many songs we forgot to play. So many dreams are swinging out of the blue. We let them come true.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 31
Emploi : Enseignant en mathématiques/Personnificateur féminin
Sur ton walkman : Cher - Hell on Wheels
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Sam 21 Avr - 20:52

Soirée Drag queen pour public averti…ft. Penelope Bishop

   

Elle était là, devant lui à se déhancher au rythme de la musique, et Christopher avait encore du mal à y croire. Son cœur, qui n’avait aucun rythme musical, battait selon sa propre rythmique, tantôt rapide, tantôt fortement. La musique ne s’arrêta pas lorsque Cindy chanta les dernières paroles de sa chanson, l’arrangement musical du technicien de son mixant la fin avec le début d’un tout autre succès : Footloose, de Kenny Loggins. Bonbon sembla déstabilisée par le choix du professionnel et lui jeta un regard interrogatif alors que la future mariée semblait de plus en plus à l’aise avec sa participation au spectacle. Le technicien, sans aucune discrétion, pointa du doigt le couple de danseurs composé de la jolie Penny et de la flamboyante Délice. Un sourire bienveillant étira les lèvres de la drag queen demeurée sur scène et cette dernière rejoint Nichole dans une tentative de reproduire le fameux jeu de pieds de Footloose, ce qui amusait le public. Pour donner un petit coup de pouce au timide Christopher, sous les traits de Délice, Bonbon pouvait bien modifier le déroulement du spectacle, improvisant ici et là… mais seulement pour cette fois!

Délice remuait ses fausses fesses de manière exagérée et bougeait ses bras dans toutes les directions, mais le regarda de Christopher ne pouvait se détacher du visage parfait de Penelope. Elle était si près de lui qu’il n’aurait eu aucun mal à entourer sa taille de ses bras et l’attirer contre lui, mais Délice ne pouvait se permettre cela; elle était une professionnelle… Christopher était un professionnel… L’artiste ne remarqua pas le changement de mélodie et l’enthousiasme constant de la foule lui laisse croire que tout allait comme planifié. La jeune femme lui adressa un sourire qui manqua de lui faire perdre le souffle et le son de sa voix chemina jusqu’à ses oreilles dissimulées sous l’épaisse perruque synthétique : « Alors comme ça, je suis plus intéressante que la mariée en devenir ? ». La question ne se posait même pas! Évidemment que la jeune femme était plus intéressante que son amie! Un large sourire étira les lèvres maquillées de la drag queen qui détacha enfin son regard du visage de Penny pour regarder la future mariée qui semblait prendre goût à toute cette histoire de spectacle. Pour une grande majorité d’hommes, Nichole devait certainement être une très belle femme, mais la notion de beauté de Christopher avait été nettement altérée depuis sa rencontre avec Penelope. À ses yeux, aucune femme n’était plus jolie que cette dernière.

« Intéressante ne serait peut-être pas le mot que j’emploierais… » Les mèches folles se Penny vinrent chatouiller ses narines alors que cette dernière continuait à danser comme si cette nuit ne terminerait jamais. Pendant un instant, Christopher ferma les yeux pour s’imprégner du parfum de ses cheveux alors que la voix de la jeune femme s’élevait à nouveau : « Franchement, je vois pas comment une magnifique fille comme vous me trouverait quelque chose. » Délice plaqua alors ses paumes contre celles de Penny, levées à la hauteur de ses épaules, et cessa de danser frénétiquement. Christopher avait envie de prendre la parole, de dire à cette femme charmante tout ce qu’il lui aurait dit s’il n’avait pas eu si peur de se rendre au rendez-vous qu’ils avaient fixé, il y avait une éternité déjà, lui semblait-il. Ses doigts entrelacèrent ceux de Penelope et sans réfléchir, Délice, poussée par une volonté soudaine de Christopher, s’approcha de la belle.

Sur scène, Bonbon, malgré son incroyable talent à garder le contrôle de la situation, n’avait rien manqué de ce qui se passait entre Délice et Penelope. Lorsqu’elle vit Christopher s’avancer de la jeune femme, sortant ainsi de son personnage, elle eut envie d’interrompre le tout, mais Nichole, enivrée par l’excitation de la foule et par cette chance unique de se créer un souvenir inoubliable avant son mariage, attrapa Bonbon pour danser avec elle. La drag queen, ne pouvait s’opposer à autant de plaisir, d’autant plus que le public ne semblait nullement incommodé par le déroulement inattendu de la soirée. Ainsi, elle n’intervint pas, mais pria silencieusement pour que Christopher sache s’arrêter au bon moment; connaissant le pauvre homme, si les choses ne se passaient pas comme il l’avait imaginé, il ne s’en remettrait pas avant des mois… et sur ça, Billy était généreux.

Il était une fille à ses yeux… Une fausse fille, bien entendu, mais tout même, Penny ne voyait pas Christopher derrière son personnage. Réalisant qu’il pourrait peut-être se vanter, à la fin de cette soirée, d’avoir enfin parlé à Penelope sans bafouiller, de l’avoir approché, de l’avoir fait rire et peut-être même d’avoir attiré sa curiosité, jamais l’homme qui n’était ne pourrait en faire autant. S’il avait cette chance, c’était uniquement parce qu’il était Délice et un homme s’habillant en femme n’avait rarement la côte auprès des femmes. Si Penny venait à découvrir son identité, il en serait terminé pour de bon avec cette histoire qui n’avait jamais réellement commencé… La mélodie changea à nouveau. Cette fois, croyant faire un bon coup, le technicien de son avait décidé de mixer Footloose avec une chanson d’amour : I Want To Know What Love Is, de Foreigner, invitant ainsi aux rapprochements. Aussitôt, Bonbon annonça ce qu’elle appelait « le moment tout le monde s’aime » du spectacle. Semblant tout à coup réaliser que plus rien n’allait comme prévu, Délice fronça légèrement les sourcils puis, dans un murmure, de sa voix masculine, prononça le nom de la jeune femme. Le visage de la drag queen sembla se décomposer alors que ses longs doigts quittaient le doux contact des mains de Penelope; Christopher, cet homme sans aucun courage, venait de réussir à contaminer Délice qui réussissait pourtant là où il avait déjà échoué par le passé.

Bonbon, d’aussi loin qu’elle pouvait être, remarqua l’expression du visage de son amie : « Profitez de cette chanson pour créer des rapprochements, aimez-vous, amusez-vous! Nous sommes jeunes et n’avons qu’une vie! Votre merveilleuse Délice en profitera pour se changer! Elle vous réserve toute une surprise, alors collez-vous, mais ne passez pas à la vitesse supérieure avec la fin du spectacle! » La drag queen avait parlé avec entrain, mais son sourire s’effaça lorsqu’elle vit Délice tourner le dos à Penny et se diriger vers les coulisses. « Hey! Viens là et raconte-moi tout » Les deux fausses femmes disparurent alors derrière le rideau, laissant un public généralement heureux de cette soirée.

***

- Que se passe-t-il mon grand? Demanda Billy alors que Christopher retirait sa volumineuse perruque de Cher.
- Je ne peux pas…
- Tu ne peux pas quoi bordel? Cette fille s’amuse comme une folle, tu as réussi à piquer sa curiosité, elle répond plutôt bien à tes avances…
- Mes avances? Ce sont à celles de Délice qu’elle répond…
- Délice c’est toi! Billy soupira bruyamment et s’approcha de Christopher qu’il saisit par les épaules. Écoute! Ce qu’il s’est passé à New-York, c’est du passé… Tu étais seul, mais maintenant je suis là! Je ne te laisserai pas pleurer en petite boule sous ton bureau, tu me comprends!?
- Je suis pathétique…
- Oui, mais tu as le pouvoir de le rester ou de changer cela! Tu te bottes les fesses, tu t’accroches un sourire aux lèvres et si tu veux cette fille, va la chercher!
- Tu veux dire que je l’attrape par les cheveux et que je la ramène dans ma caverne? Un sourire étira les lèvres du jeune homme.
- Le voilà ce beau sourire… Billy sourit tendrement à son ami.
- Alors… Christopher soupira à son tour en baissant les yeux… Si elle me demande pourquoi je suis parti…
- … Tu lui dis que tu étais attendu en coulisse! Mon gars, c’est la vérité! Deux chansons qui n’étaient pas au montage pour te permettre de passer un peu de temps avec elle! Deux! Si tu n’étais pas parti, j’aurais été te chercher par le fond de culotte!

***

L’entracte se prolongea jusqu’à ce que les lumières du bar se remettent à clignoter et que les fuseaux lumineux balaient à nouveau les spectateurs. Bonbon revint sur scène en courant. Son apparition déclencha instantanément des éclats de rire : elle personnifiait maintenant une femme ronde vêtue en vêtements de sport. Elle leva la main pour parler, ce qui n’était pas prévu au numéro : « Où est Nichole? Chérie, ramène tes fesses ici tout de suite! T’iras rejoindre tes copines lorsque je te donnerai la permission de le faire… non, mais! » D’un signe de tête, Bonbon fit signe à tout le monde que le numéro se poursuivait. Elle recommença alors à courir sur place, mimant de souffrir atrocement de cet exercice physique alors qu’elle prenait en charge Nichole pour que celle-ci l’imite. Soudain, les notes d’une mélodie bien connue se firent entendre : Physical, d’Olivia Newton-John!

Une Délice différente fit alors son apparition sur scène. Sa perruque courte et blonde était maintenant par un bandeau de sport sur là-dessus de sa tête alors que ses vêtements étaient les mêmes que ceux de la vedette dans le vidéoclip de sa chanson.  L’un des spectateurs, que l’alcool désinhibait, s’exclama : « Tu dois avoir de mini castagnettes en vrai! », mais Délice ne releva pas sa plaisanterie, se concentrant sur son numéro. Ce costume suscitait toujours la curiosité des hommes qui se demandaient comment un homme pouvait porter un tel costume et dissimuler sa masculinité. La remarque était commune. Ce qu’ils ignoraient, et là était la magie du spectacle, était que Christopher portait une prothèse qui lui donnait de fausses hanches de femmes, ainsi, ce que les spectateurs croyaient être son réel entrejambe était également faux.

Telle une reproduction du vidéoclip de la chanson, les personnificateurs féminins et leur invitée étaient hilarants. Personne ne semblait avoir remarqué le trouble qui avait habité leur animatrice plus tôt, enfin presque personne, et le public était aussi réceptif que précédemment. Néanmoins, le malaise était toujours présent; Christopher n’osait plus regarder dans la direction de Penelope.  



_________________
I am what I am
I am my own special creation
So come take a look
Give me the hook or the ovation.
©Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 192
Emploi : Journaliste à l'Aster Cover.
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Dim 27 Mai - 19:04

Ouais je passe mon temps à changer de fiche de RP, don't mind me. mdr



Soirée drag queen pour public averti
Penelope | Christopher
Footloose ! Ca c’était une danse que je connaissais. Enfin que je pensais connaître, mais l’alcool aidait bien dans ces moments là. Ma danse frénétique avec Délice suscitait de plus en plus d’émotions, et cela me donnait envie de ne jamais arrêter. Ca et le regard de la grande drag queen qui me sondait pendant notre show improvisé. Je le sentais sur moi pendant tout le long, et je ne pouvais nier que cela ne me laissait pas indifférente. Peut-être que c’était pour ça que je me donnais en spectacle aussi. Pour impressionner Cher, étrange et magnifique, naviguant entre plusieurs personnalités bouillonnantes que je ne pouvais qu’essayer de deviner. Plus j’y pensais, et plus le mystère interdit s’épaississait autour de ma partenaire de danse qui m’intriguait de plus en plus chaque seconde.
Puis cette dernière finit par poser ses mains sur mes joues avant d’entrelacer mes doigts. J’eus le souffle coupé assez immédiatement, même si une partie de moi se persuadait que c’était pour le spectacle. Alors après avoir entrouvert mes lèvres sous la surprise, ce fut un sourire amusé qui trôna sur mon visage, à la fois signe que je passais une bonne soirée, mais aussi parce que, inconsciemment, j’étais en train de me protéger un peu. Qu’est-ce qui se passait ? J’étais complètement larguée, mais larguée dans une sorte d’extase… c’était bien du coup ? Oh, qui s’en fichait, de toute manière. J’étais plus à ça près.

Mais il fallait dire que ni Délice ni les organisateurs du spectacle ne m’aidaient pas dans ma quête de sanité. Alors que l’atmosphère avait viré au romantisme total, ma partenaire, très rapprochée de moi, murmura une nouvelle fois mon nom dans la voix qui avait réussi à me troubler auparavant. Mon sourire se dissipa. Qu’est-ce qui était en train de se passer ? C’était comme si elle… il ? voulait me dire quelque chose, mais rien ne vint. Et j’étais là, pendue à ses lèvres sur-maquillées tel un poisson à un hameçon, attendant la suite en espérant que mon coeur ne batte plus aussi fort dans mes oreilles. Jamais je n’aurais pensé qu’une drag queen puisse me faire cet effet là, et pourtant. Je ne savais pas si l’alcool qui me restait dans le sang y était aussi pour quelque chose, mais à cet instant j’aurais juré qu’il se passait un truc. La voix de Bonbon m’était presque inaudible, complètement hypnotisée par une Délice torturée sans que je puisse savoir comment. Mais alors que je murmurai un “oui” presque timide, tout fut fini en quelques fractions de secondes. Et je n’eus pas le temps de rattraper mon coeur qui fit un saut.

Je me retrouvais plantée là, me sentant complètement ridicule mais totalement retournée de la tête aux pieds. Qu’est-ce qu’il m’arrivait, bon sang ? C’était un spectacle, Penelope, et toi comme d’hab tu réagis comme une ado attardée. Ugh… Comment t’as pu penser une seule seconde qu’une drag queen pouvait être intéressée par toi ? Et pourquoi t’étais intéressée par une drag queen d’abord ? C’est n’importe quoi. Autant renier tout ça et le placer dans ce bon vieux déni, tu penses pas ?
Personne saura. C’est même pas quelque chose qui pouvait être discuté avec quelqu’un, alors. Ce moment restera juste un moment. Un moment doux-amer. Forçant un sourire, j’allai rejoindre mon amie à table pendant l’entracte. Répondant mécaniquement à ses gentilles piques et son enthousiasme euphorique, tout ce que j’avais en tête était la manière dont Délice s’était détachée pour aller se cacher en coulisses. Est-ce que j’avais fait quelque chose de mal ? … Oh, arrête deux secondes Penny. On a dit qu’on y penserait plus. C’était rien, après tout.

« Où est Nichole? Chérie, ramène tes fesses ici tout de suite! T’iras rejoindre tes copines lorsque je te donnerai la permission de le faire… non, mais!

L’entracte était déjà terminée, et ça m’avait paru aussi long qu’instantané. Je devenais complètement cinglée, ma parole. Et effectivement, Nini était parvenue à s’échapper, à peine à quelques mètres de notre table, avant que Bonbon ne la ramène sur le droit chemin du drag. Même ça ne me fit pas rire comme ça aurait dû. Le spectacle recommença, sous le signe du fitness, les rires et les réflexions refirent surface. Et s’il y avait eu quoi que ce soit qui s’était formé entre Délice et moi, plus rien n’existait à présent. Helen alla même jusqu’à me demander si ça allait. Mon cerveau se mit alors à lancer des alertes d’urgence, et je ne pus que sortir la carte maîtresse.

- Oui ça va, fis-je avec un petit sourire. Mais j’ai besoin d’un verre, pas toi ?

Ce n’était pas Helen qui allait dire non ce soir, ce qui m’arrangeait. Délaissant ma table pour le bar, j’étais persuadée qu’ingérer plus de liquide à oubli m’aiderait à survivre à cette soirée qui avait pourtant bien démarré. Et soirée qui semblait être tout aussi satisfaisante pour tout le reste de la salle, au vu des remarques amusées que me faisait le serveur une fois que j’eus commandé deux martinis. Mh. Personnellement j’attendais de voir la fin du service. Forçant un peu l’amusement en répondant à l’enthousiasme général, je finis par prendre les deux verres une fois servis et m’éclipser le plus vite possible à ma table. Seulement le destin en voulait autrement.
Après quelques mètres, quelqu’un fonça évidemment sur moi, renversant la moitié des verres sur mon t-shirt. Super… La personne se confonda immédiatement en excuses, mais je la priai de ne pas s’en faire. J’avais surtout juste envie d’être tranquille à force. Et, oui, on est toujours énervé après s’être fait renverser de l’alcool dessus. Posant les verres sur une table vide, je tentai d’éponger les dégats subis par mon décolleté, malheureusement en vain. Je sentais que le liquide avait coulé jusque dans mon soutien-gorge, et l’assimilation de cette sensation me donna presque envie de pleurer. Ughh… c’était le pire.

- Vous voulez de l’aide ? s’enquit une nouvelle fois le boulet de canon.
- Non, non. Croyez-moi, c’est la dernière chose dont j’ai envie. » répondis-je un peu sèchement avant d’abandonner les verres pour me diriger vers les toilettes.

Quand tout commençait à aller mal, le karma ne faisait semblant. Merde, on était en train de me punir pour avoir pensé à des choses dont je ne devrais pas avec une drag queen ? C’était ridicule. Jetant un oeil à la scène avant de m’enfermer dans la partie réservée aux femmes, je constatai une nouvelle fois que Délice m’ignorait royalement. C’était sûrement mieux ainsi, après tout.
Enfin au calme, j’allai récupérer du papier toilettes pour éponger le carnage. Du martini aux seins de Penny… dégueu. Ugh, et puis même après avoir limité les dégâts, je sentais que mon t-shirt allait coller pendant toute la soirée. Magnifique ! Jetant les papiers usés à la poubelle, je finis par poser mes mains sur le rebord d’un des lavabos, soupirant un bon coup. Je ne pouvais pas rentrer maintenant, c’était la soirée de Nini et je ne voulais pas faire de vagues pour son ultime beuverie entre filles. C’était important. Je relevai lentement la tête vers mon reflet du miroir. Penny, Penny, Penny… qu’est-ce que t’es en train de faire ? Tu vrilles total...

_________________

    never queen of the hill
    Youth is like diamonds in the sun, and diamonds are forever. So many adventures couldn't happen today, so many songs we forgot to play. So many dreams are swinging out of the blue. We let them come true.+ buckaroo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 31
Emploi : Enseignant en mathématiques/Personnificateur féminin
Sur ton walkman : Cher - Hell on Wheels
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   Mer 30 Mai - 3:39

Soirée Drag queen pour public averti…ft. Penelope Bishop

   

Pendant le changement de costumes, Billy avait continué à encourager Christopher; il manquait parfois de tact et ses paroles étaient crues, mais sa bonne intention réussissait à lui faire voir d’un autre œil ce qui s’était passé avec Penny. Délice avait flirté avec la jeune femme et cette dernière ne semblait pas s’en être offusquée. Ignorant la réelle identité du personnificateur de Cher, peut-être avait-elle pensé que tout comme Billy, il était homosexuel et que tout cela n’était qu’un jeu… Ou alors, elle comprenait que Délice avait un numéro à faire et que cela était sa priorité… Quoi qu’il en soit, Christopher avait réussi à se convaincre qu’il était le seul à avoir éprouvé un malaise, lui seul, après tout, connaissant le lien qui l’unissait à Penelope. Elle était son plus grand regret et il était une erreur de jugement, voilà tout…

« Tu as raison… Si elle veut que Délice lui fasse les yeux doux, qui suis-je pour ne pas la satisfaire? » annonça la Drag queen qui ne ressemblait plus du tout à Cher en regardant avec satisfaction son reflet dans le miroir. Christopher en était venu à cette conclusion : il avait manqué sa chance avec la belle à l’époque, mais Délice avait le pouvoir de profiter un peu de la situation. Ce n’était pas très honnête, mais comme il n’avait pas l’intention de révéler sa véritable identité à la journaliste de sitôt, il n’avait pas à se soucier de sa morale douteuse pour le moment.

Ainsi, en retournant sur scène après l’entracte, Christ s’était concentré sur le numéro à réaliser pour le bon plaisir du public, ignorant par le fait même Penny et sa mésaventure avec ses boissons alcoolisées. Son regard avait survolé la salle, mais il n’avait pas remarqué qu’elle s’était dirigée vers les toilettes pour y trouver refuge et qu’elle n’en ressortait pas. Et puis, quand bien même l’avait-il fait, Délice n’aurait pas abandonné son numéro pour voler au secours du chemisier de la belle, n’est-ce pas? Lorsque les dernières notes de la chanson se firent entendre, presque rendues inaudibles par les cris et les applaudissements qui rugissaient dans le bar, Bonbon, Délice et Nichole saluèrent leur public et les lumières s’éteignirent, plongeant le lieu dans une pénombre quasi totale. Profitant du moment, la future mariée s’approcha de Délice pour lui demander si elle pouvait aller aux toilettes.

Bien que les deux Drag queens s’étaient montrées insistantes quant à la participation de Nichole à leur numéro, elles n’étaient pas des tyrans et la jeune femme était libre de faire ce que bon lui semblait. Délice accepta donc sa demande lorsqu’elle ajouta : « Je vais en profiter pour vérifier que Penny va bien… ». Si la jeune femme avait prononcé ces paroles avec désinvolture, leur impact fut plus important pour Christopher; dès que la lumière illumina à nouveau la salle, il plissa ses yeux surmaquillés pour regarder dans la direction de la table à laquelle la belle s’était trouvée plus tôt et remarqua pour la première fois qu’elle ne s’y trouvait pas. Bien qu’il se doutait qu’il n’avait aucune raison pour s’inquiéter, il ne pouvait s’empêcher de le faire et suivit du regard Nichole qui descendait de scène pour se diriger vers les toilettes. Aussitôt, ses pas emboitèrent ceux de la future mariée, laissant Bonbon seule sur scène. Bien que cette dernière n’aimait pas que l’on déroge du plan du spectacle sans arrêt, elle appréciait d’être le centre de toute l’attention et en profiterait pour tenter de voler la vedette à Délice. Après tout, bien que Christopher fût un ami, le monde des personnificateurs féminins était un milieu féroce où seuls les meilleurs survivaient… Ou, de manière moins dramatique, où les contrats se faisaient parfois rares…

« Nichole chérie, laisse-moi t’accompagner! Je dois me repoudrer le nez… » Si Christopher avait insisté pour suivre une femme dans les toilettes lui étant réservées, vêtu de ses vêtements d’homme, il se serait certainement fait insulter et de preux chevaliers de services lui auraient peut-être même arrangé le portrait, mais une Drag queen pouvait se permettre tellement de choses… Ainsi, personne ne sembla se formaliser de la situation, pas même la principale concernée qui se tourna dans sa direction avec un large sourire. Délice la rejoint et attrapa son bras, comme l’aurait fait une amie : « Rares sont ceux et celles qui participent à nos numéros avec autant d’entrain et d’implication! Quel dommage que tu ne sois pas un homme, tu ferais une si jolie femme… ». Délice adressa un clin d’œil complice à la jeune femme alors que cette dernière poussait la porte de la toilette.

Penelope avait les mains posées de chaque côté de l’un des lavabos et semblait perdue dans la contemplation de son propre reflet. « Penny! C’est donc là que tu te caches! » s’était exclamée Délice d’une voix terriblement convaincante, comme si rien ne s’était passé plus tôt, comme si le personnage arrivait réellement à effacer son créateur…

N’accordant plus aucune attention à Nichole, l’agile Drag queen, d’un seul mouvement, se hissa sur le comptoir pour s’y assoir, tout près de Penny. Elle croisa ensuite ses jambes l'une sur l'autre avec une facilité déconcertante, compte tenu de l’anatomie qui se cachait sous son costume d’Olivia Newton-John, et se pencha légèrement vers le centre du lavabo, forçant Penny à lever les yeux vers elle. Le regard de Christopher examina le visage parfait de la jeune femme pendant quelques secondes avant d’être attiré vers son t-shirt souillé par l’alcool et son soutien-gorge que son imagination devinait également trempé. « Chérie, si tu veux te changer, tu n’as qu’à demander à Délice de t’aider, sa garde-robe est pleine de vêtements! » Dit la fausse femme en gesticulant exagérément pour garder l’accent sur son personnage et oublier le cœur de Christopher qui battait à tout rompre. Elle ajouta cependant, probablement par maladresse de son créateur qui sentait la nervosité lui monter dans la gorge : « Mais ce ne sera pas gratuit… Tu sais pour quelle raison les femmes embrassent leur reflet dans le miroir, le tachant de rouge à lèvres? ». Délice se pencha vers Penny en faisant un léger mouvement de tête en direction du miroir derrière elle. « La véritable raison?... Eh bien c’est parce que chaque femme fantasme d’embrasser un jour une autre femme… » Hypothèse d’homme qui ne tenait pas la route, mais cela ne sembla pas freiner l’animatrice de la soirée. « … Réalise ce fantasme avec la plus belle des Drag queens que tu n’as jamais rencontré dans ta vie et elle pourra peut-être te trouver un autre t-shirt… » Conclut-elle avec malice alors que Christopher se giflait mentalement : il profitait beaucoup trop de la situation… Beaucoup trop, mais cela était terriblement excitant… Billy serait fier de lui…



_________________
I am what I am
I am my own special creation
So come take a look
Give me the hook or the ovation.
©Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Soirée Drag queen pour public averti…" | FT. Penelope Bishop
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un cours de langue un peu particulier... | Fauve | /!\ pour public averti | END
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Les allées et venues de la Drag-Queen
» La soirée d'Anniversaire [Pour le GothiBirthday]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aster Cove :: Quartier Nord :: Rues-
Sauter vers: